Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Marseille : le QG de l’Action française saccagé par des militants antifascistes

Militants royalistes et antifascistes se sont fait face ce week-end. Le QG du mouvement d’extrême droite a été saccagé dans la nuit de samedi à dimanche.

 

Être royaliste à Marseille n’est toujours pas une sinécure. Ce week-end, le collectif Action antifasciste de la ville a réuni quelque 300 personnes, samedi, pour un « repas de quartier contre l’extrême droite » devant l’église Notre-Dame-du-Mont du cours Julien. L’objectif : débattre et s’organiser face à la « présence préoccupante de l’extrême droite dans le quartier ». Au cœur de la polémique : le local de l’Action Française installé depuis 2014 rue Navarin. Rangés derrière la police, les royalistes ont fait face aux militants antifascistes dans l’après-midi. Dans la soirée, leur local a été vandalisé lors d’une manifestation sauvage.

À l’heure du repas, c’est la déception pour les militants antiracistes marseillais. Dans la rue Navarin, le dispositif policier est tel qu’il faut casser la croûte ailleurs. Le « repas de quartier contre l’extrême droite » se fera en face de l’église située non loin de là. Quelques heures plus tard, des centaines de personnes décident de contourner les barrages policiers pour manifester devant le local de l’Action française. « On a reçu des appels par téléphone et sur Facebook de voisins nous disant qu’on était les bienvenus », explique Mohamed, un militant antifasciste.

Un groupe de 200 personnes se rend alors dans cette rue. Face aux cris de ralliement « pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos », des royalistes répliquent : « On est chez nous ! » Pour les antifas de Marseille, ce slogan de l’Action française est étonnant. D’après eux, le mouvement d’extrême droite avait publié sur sa page Facebook un communiqué évoquant des sympathisants « venus des quatre coins de la France ». Depuis, le document aurait été supprimé. « Il s’agissait principalement de Provençaux », leur oppose une militante royaliste.

 

 

« Ceci n’est qu’un commencement »

En face de leur local, les royalistes évoquent « des jets de projectiles et des crachats ». « De la mythomanie totale », pour les antifas, qui décrivent « un groupe de 40 militants d’extrême droite hors d’atteinte derrière les barrages policiers ». Selon la préfecture de police, aucune demande de protection n’a été émise par les royalistes pour cet événement.

La nuit tombée, changement d’ambiance dans le centre-ville marseillais. Vers 22h30, une manifestation sauvage prend la direction du siège de Parti socialiste. Sa façade est vandalisée ainsi que celle du local du Front national. En l’absence de forces de l’ordre, plus personne ne retient les quelques militants venus saccager le local de l’Action française. Pour les royalistes, ces violences sont l’œuvre des antifas. Une accusation rejetée par ces derniers, l’action ayant été revendiquée par le groupe Jeunes 13 énervés. Pour autant, le collectif Action antifasciste Marseille a appelé à « poursuivre les actions avec les habitants de la rue Navarin », concluant : « Ceci n’est qu’un commencement ».

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

Voir aussi, sur E&R :

Quelques ouvrages à conseiller aux militants antifascistes,
chez Kontre Kulture :

Militer pour la réconciliation nationale avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je condamne ces violences, mais je trouve incongrue cette nostalgie de la royauté française...la monarchie, c’est 1% qui dirige le reste du troupeau, elle n’a pas plus de légitimité que l’actuel système.
    La nostalgie est un poison, la France d’antan ne reviendra , quiconque prétend le contraire S’illusionne sur les remèdes à apporter à la France.

     

    • Toutes les républiques sont des monarchies déguisées, où la place du chef reste prépondérante....
      Tu vas nous sortir que le couple hétérosexuel c’est de la nostalgie aussi et qu’il faut aller de l’avant ?
      Décidément, tu nous fais bien marrer ici.


    • Affirmations péremptoires que n’étaye aucune sorte de démonstration.
      Pour rappel, la France était la première puissance occidentale avant 1789...
      Par ailleurs, il est évident que si retour à la monarchie il y a, celle-ci ne pourra être que catholique. Quant à trancher entre légitimistes et orléanistes, j’avoue humblement mon incapacité à me prononcer...
      Je vous conseillerai bien la lecture, entre nombreuses autres, de l’ouvrage du Marquis André de la Franquerie "La mission divine de la France", mais je subodore au ton de votre commentaire que "le sens chrétien de l’histoire" (cf. Dom Prosper Guéranger) vous échappe...


    • J’le dis avec respect, tu ne sais pas de quoi tu parles. L’AF c’est pas la restauration de l’ancien régime loin de là.
      Renseigne toi sur sa doctrine, l’empirisme organisateur etc..


    • @ La pythie
      Oh là ! Une vidéo que tu as loupée, camarade : http://www.egaliteetreconciliation....
      Très chaleureusement recommandée à toi ! Est légitime ce qui est bon pour le peuple.


    • La monarchie c’est 1% qui dirige le reste du troupeau ? Mais quel manque de culture ! En général, quand je tombe sur l’un de vos messages, vous présentez une belle diatribe. Quand c’est sur un sujet que je ne connais pas je vous laisse toujours le bénéfice du doute, mais sur des sujets qui m’ont passionnés et sur lesquels je me suis éduqué je peut voir qu’il n’y a que la forme de votre diatribe qui est soignée. Sur le fond vous en dite beaucoup des âneries !

      Les meilleurs alliés du Roy était le clergé et le peuple, le petit peuple, qui l’aimait et dont il prenait soin. Ses ennemis étaient la noblesse d’une part, que nos Roys ont combattus depuis les tout débuts de la monarchie capétienne pour reprendre le pouvoir que la monarchie avait perdu lorsque les maires du palais ont échangés leurs soutient contre une fonction plus étendu, puissante et héréditaire (la naissance des seigneurs). D’autre part les magistrats, qui dans chaque Parlement de chaque province de France votaient les lois et les taxes propres à chaque province (les "privilèges"), le Roy devaient les solliciter s’il voulait lever de nouveaux impôts, ou procurer de nouvelles lois (même sous Louis XIV qui pourtant était un monarque "absolu"). Ce n’est que sous Louis XV que la monarchie viendra à bout des Parlements qui reviendront sous Louis XVI.

      La Royauté, et en particulier la Royauté française, est le seul régime qui s’est préoccupé réellement du peuple, le Roy était le père de la nation et même si tous nos Roys étaient loin d’être parfait, aucun dirigeant dans aucun autre régime n’a fait autant que le Roy pour le peuple, et tous se sont vendus, ont été corrompus et ont travaillé contre le peuple, l’ont méprisé, insulté voir chercher à l’exterminer. Dans tout ce qui a été fait depuis 1792, je ne vois que très peu de chose à sauver de la République, ça tient sur le recto d’une copie A4, en l’espèce de 200 ans d’existence !

      Les 1% qui tentaient de diriger le "reste" sous l’Ancien Régime sont ceux qu’ont retrouve aujourd’hui à effectivement le diriger. Et le garde fou était le Roy appuyé par son peuple ! (Exemple : les états généraux avant 1789 était le joker de la royauté, affirmé sont autorité et sa légitimité grâce au peuple contre les seigneurs et les ligues).

      Il n’y a aucun poison à regarder ce qui a marché et créé la France. Je vous invite à vous renseigner avant de vous prononcer sur des choses que vous ne connaissez manifestement pas. Je vous conseille J. BAINVILLE par exemple


    • Désolé de vous contredire par ce petit rappel, qui nous change des 1% qui nous "gouvernent" et que nous maudissons tous...
      http://www.egaliteetreconciliation....

      Et ne pas reconnaître la légitimité des Rois de France, c’est méconnaître l’Histoire de France.


    • Là n’est pas la question.

      On a là des types prêts à s’en prendre physiquement à tous ceux qui ne voient pas les choses comme eux ; et c’est très grave.
      C’est un comble de se proclamer "antifa" et d’agir de la sorte !


    • De tout temps, toute société s’est fait dirigée par 1%. Le roi etait le père du peuple. Tant qu’on agit légitimement, et pour le bien du peuple, le peuple réel apprécie. Le problème actuel est plutot celui de l’illégitimité des élites, anti-francaises, et donc anti-peuple


    • La république, c’est moins de 1 % qui dirige le reste du troupeau ; d’un côté, on aime la France, de l’autre côté, on crache dessus.


    • A ceux qui m’ont répondu...
      Ce qui est mort est mort : l’histoire l’a amplement démontré, et l’ancienne France est morte pour de bon...ce que les gens ont du mal à comprendre et que Francis Cousin explique trés bien, c’est que la force du Capital est plus forte que tout et que l’heure est à la dislocation des nations, pas à leur restauration...
      Ceux qui militent pour le retour de la nation, de la monarchie ou plus simplement des frontières perdent leur temps et nous font perdre le nôtre !


    • Il me semble qu’ils partent du postulat Maurrassien que l’Allemagne s’est faite par la langue, l’Angleterre par la géographie et la France politiquement par les rois. Si on se débarrasse des rois elle s’effondre. Force est de constater que c’est ce qui est arrivé et continu d’arriver.

      De plus les rois agissaient en pleine lumière (pas comme les lobbys et les banques), ils étaient élus à vie (pas de campagne ni d’élection donc pas de mensonges constants pour avoir des votes), ils avaient quasiment tout ce qu’ils voulaient donc pas de corruption, pas de courses à l’argent, ce qui leur donnait comme seul mission de satisfaire le peuple ou de peaufiner leur royaume (j’idéalise un peu mais on va dire que c’était moins hardcore qu’aujourd’hui). De plus le roi faisait l’arbitre, comme disait Ardisson, là c’est comme si une équipe de foot pouvait faire l’arbitre pendant 5 ans, imagine le truc.
      De plus les rois de France faisaient en sorte que la France garde un socle culturel commun (le christianisme) pour le vivre ensemble. Lorsque les Francs (3% de la population gros max) ont envahi la Gaule ils se sont convertis à la religion catholique pour ne pas être vu comme des envahisseurs, ils ont même fait croire qu’ils étaient les descendants des Troyens en fuite pour se dire cousins des Romains (la Gaule était Galo-Romaine de religion catholique). Lorsque les Vikings ont envahi la Normandie, Charlemagne les a laissé sur le territoire à condition qu’ils deviennent catholiques, ce qu’ils ont fait. Et on se souviendra de la réplique de Henry IV (qui était protestant) "Paris vaut bien une messe" quand il s’est converti pour prendre le pouvoir.

      "Comme chacun peut le constater, là où les sociétés totalitaires s’en tenaient au principe du parti unique, le capitalisme contemporains lui à substitué, avec infiniment plus d’élégance, celui de l’alternance unique" Jean Claude Michéa.

      Pour moi c’est un moindre mal. Maintenant quand je vois que la plupart des pays d’Europe sont encore royalistes et qu’ils sont tout autant dans la merde, je me dis que leur utilité n’est plus vraiment à jour (sauf peut être en Angleterre vu que la reine possède la city) si ce n’est au niveau de la symbolique.


    • Et tu as (malheureusement ??? ) raison La pythie,
      ce qui a été ne revient pas,l’histoire est là pour le confirmer et il suffit juste de regarder un peu en arrière pour en avoir confirmation.
      Pour ce qui est du royalisme je n’y connais pas grand chose n’étant pas né à l’époque mais,il me semble que les rois étaient couronnés par l’église,donc la religion et, en tant qu’athée,pour moi ça ne passe pas,désolé.
      Je n’arrive pas à concevoir un être supérieur vivant dans les nuages,voyant tout et ayant fabriqué l’humain à son image...etc...etc...
      Le Père Noël est pour moi plus crédible,c’est dire...
      Maintenant je n’en veux pas aux "croyants", je dis juste que pour moi c’est inconcevable.
      Question,ceusses qui ici espèrent un utopique retour à la monarchie croient ils tous en un dieu tout puissant ou pas ???


    • @ vae victis,
      Il n’y a plus de véritables monarchies dans le monde puisque ce sont des monarchies constitutionnelles (excepté le royaume Saudi, la honte de l’Islam), le roi n’est plus qu’un symbole désuet. tous ces rois sont dégénérés et émasculés, pour une raison très simple : dans une monarchie constitutionnelle l’armée prête serment au roi. rien n’empêche donc légalement ce dernier à faire un coup d’état s’il considère que les politiciens vont à l’encontre des intérêts du pays.
      Dans les faits, un seul roi a usé de ce pouvoir, le roi de Thailande et ce maintes fois et pour le plus grand bien de son peuple mais provoquant à chaque fois un tollé général de la "communauté internationale" qui l’a forcé à remettre les parlementaires corrompus au pouvoir.


    • @La pythie
      Mais c’est quoi ton projet à part baisser les bras ? Sinon donne-nous la source de ta citation de Francis Cousin, qu’on aille vérifier. De plus, il n’est pas prophète.


    • A Marsouin...
      les gens ont surtout une peur panique de l’avenir, et je les comprends : chômage de masse, immigration et islamisation d’une partie de l’Europe de l’ouest et singulièrement de la France, nuisance à tous les étages de l’UE , j’en passe et des pires...et la réaction normale des gens comme vous et moi est de chercher de l’espoir, où qu’il se trouve et y compris dans le passé. Et ils n’arrivent pas à se mettre dans la tête que la religion, la nation et les frontières sont condamnées à mourir : c’est leur destin historique ! La force du Capital n’est pas brisable et notre civilisation n’est pas meilleure que celles qui nous ont précédées, Elle subira elle aussi son destin historique ...


    • A Enreekay...
      je connais l’histoire de France mieux que vous, trés cher, et je sais par exemple que les rois de France ont réprimé souvent férocement les émeutes populaires tout au long du moyen âge et bien après...autre exemple, plus parlant : il faut savoir que lors de la guerre de 100 ans, les Anglais furent accueillis en libérateurs dans la ville de Paris, à l’époque de Jeanne d’Arc, les Parisiens étant échaudés - pour dire le moins- par la cruauté du roi Charles VI et de ses oncles...ces mêmes rois de France qui imposèrent les premiers impôts - à titre exceptionnel au début, puis de façon permanente -, ce qui fait que les Français furent regardés par le reste de l’Europe comme le peuple esclave par excellence ( car on ne prélevait alors des impôts que sur les peuples vaincus...) alors, vous voyez que l’histoire que je vous conte là est sensiblement différente de la vôtre et sachez une bonne fois pour toute que tout pouvoir temporel est coercitif par excellence, nul système n’échappe à la régle


    • A l’époque de Jeanne d’Arc également le désespoir était de mise, on croyait que c’en était fini de la France, que l’occupant anglois devait s’emparer du pays et voilà qu’a débarqué cette gamine qui a accompli des prodiges. Ensuite que les Rois n’aient pas toujours été des exemples, ça même en tant que royaliste je ne le nierais pas, nul besoin d’idéaliser la monarchie. C’est simplement que c’est le meilleur garant de stabilité, calqué sur le schéma familial : dirait-on que celui-ci est dépassé ?

      Francis Cousin est très intéressant mais il passe beaucoup de choses sous silence (ou du moins je ne l’ai pas entendu s’exprimer dessus), notamment sur les questions "surnaturelles". J’aimerais le voir débattre avec un prêtre ou évêque de la Tradition. Et y a un truc sur lequel j’aimerais qu’il s’explique c’est le processus de retour à une communauté de l’être dans la mesure où l’Histoire ne repasse les plats.


    • #1448484

      @ la pythie : Visiblement, vous n’avez écouté aucune des leçons de Marion Sigaut sur le fonctionnement du régime monarchique : la nécessaire bienveillance du roi qui contrôle l’inflation, régule le prix du blé...

      Des pays comme la Suède ou l’Angleterre nous prouvent chaque jour que l’institution monarchique est un élément non seulement fédérateur mais stabilisant pour les peuples.

      La monarchie garantit la permanence des valeurs naturelles, divines et civilisationnelles ; en outre, elle constitue une alternative politique sérieuse en ces temps d’essoufflement démocratique et de crise des contre-valeurs républicaines.


    • @ kevorkian
      l’histoire ne repasse pas les plats, mais l’histoire comme les civilisations n’est pas eternelle,
      et ce monde de l’avoir ne finira qu’à la fin de l’histoire. l’histoire n’est qu’une conception linéaire du temps elle est née dans le monde grec à la même époque que la monaie, (curieux non ?)
      des civilisations ont vécu hors de l’histoire, dans un temps cyclique (Harrapa, Mari, sumer etc).
      donc attendons tranquillement le chaos à venir et quand il n’y aura plus rien, alors on pourra enfin être


  • La police était là pour protéger les "antifas" au cas où ceux-ci auraient eu l’idée hardie d’attaquer les militants de l’A.F.


  • Les fascistes "anti-fa", qui se cachent lâchement derrière un groupuscule issu de leur secte pour faire leur sale besogne, sont les kapos du pouvoir. La haine, la violence, la bêtise la plus crasse, la lâcheté sont leurs caractéristiques principales.


  • Antifascistes fascistes, on nous en a déjà parlé, ils ne ratent pas une occasions d’en faire la démonstration eux-mêmes.

    « Des habitants subissent des contrôles, et pas que de la police. Ça détruit la vie du quartier. »

    Le mensonge, encore et toujours, arme favorite de la gauche.


  • Toujours la même méthode depuis la Révolution :
    enrôler tous les abrutis du coin pour former une meute tenue par quelques slogans dogmatiques...
    Même l’individu indécis se laisse prendre au jeu, une fois qu’il baigne dans la masse !


  • en même temps c’est vers le cours Julien, c’est un nid de " gauchos " là-bas !...toujours le même vide, en action et en parole...reste les dégâts .


  • Ce qui me fait rire c’est que ces antifa son au service des plus grand fasciste de la planète qui est le grand capital !!! Vive la France


  • Ces "Antifas" semblent redevenir de plus en plus violents avec la complicité évidente de l’actuel "gouvernement" ..... On se rappelle que lors de précédentes campagnes présidentielles, Jean Royer ou Jean-Marie Le Pen n’avaient pas pu faire leurs campagnes à cause du même genre de violences ..... Il semble qu’ils sont en train de se préparer pour le second tour de 2017 ou selon les sondages Marine Le Pen sera présente ..... Ah, les "démocrates" que voilà !!!


  • #1448268

    Il est rassurant que de constater de quel côté se trouve la barbarie.


  • #1448303

    Une mini guerre de micro-gangs, quoi...


  • Faut vraiment que ces "anti-fa" n’aient rien d’autre à faire dans leur vie pour emm... l’AF ! Si il y a bien un mouvement pacifique classé à "droite", c’est bien celui là.

    Soutien à l’AF


  • J’ai posté ce midi un commentaire somme toute respectueux sur le site de libé dans lequel j’exprimais calmement le fait que les antifas sont bel et bien les fachos de notre époque.

    18h20 et il n’a toujours pas été "validé"


  • "Mohamed un militant antifasciste ".Encore un qui n’a rien compris pour qui il bosse
    C’est cela Momo persécute le français de souche pour tes amis qui vont
    D’enterrer par la suite en te faisant passer pour la bête islamique.. Car Momo après c’est ton tour ne te fais pas d’illusions.


  • mohamed n’aime pas les royalistes français, visiblement, mais rien ne l’empêche de retourner sur la terre de ses ancêtres, il pourra y donner libre cours à ses convictions. Nous lui souhaitons bon voyage et bonne chance.


Commentaires suivants