Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Massacre d’Odessa : le documentaire de Canal+ diffusé malgré les pressions de Kiev

Malgré la demande de l’ambassade d’Ukraine en France de ne pas diffuser ce film, la chaîne Canal+ a montré aux Européens une autre vision des évènements tragiques de 2013-2014 en Ukraine.

Que s’est-il vraiment passé à Odessa le 2 mai 2014 ? On en a parlé, mais peu, et vaguement. Plus de 40 « personnes » brûlées en plein centre-ville… Une milice paramilitaire à tendance néo-nazie…

Controversé avant même d’être diffusé, le documentaire du réalisateur français Paul Moreira, Ukraine : les masques de la révolution, a été diffusé hier sur Canal+, suscitant une vague de commentaires.

 

Le documentaire :

(la vidéo est active ; le message d’avertissement concerne l’âge de l’internaute, l’invitant à cliquer s’il a plus de 18 ans)

 

« Quoi de neuf en Ukraine maintenant que la place Maïdan a retrouvé son calme ? », s’interroge Paul Moreira, réalisateur du film.

Selon lui, l’une des principales conclusions est que les événements ont débouché sur la participation massive d’anciens leaders des milices paramilitaires ukrainiens dans le processus politique.

« Les milices sont devenus une force médiatique et politique », estime-t-il.

Le documentaire pose au spectateur d’autres questions dérangeantes : « Le Secteur Droit s’est octroyé le droit d’affamer la Crimée. Imposer un blocus a un territoire est un acte grave qui peut déclencher une violente riposte militaire. Pourquoi l’État ukrainien laisse-t-il faire une milice incontrôlée ? Comment ont-ils acquis une telle importance ? »

Des questions qui dérangent. Qui dérangent, en premier, ceux qui ne veulent pas connaître les résultats de l’enquête allant à l’encontre de la narration communément admise.

Bien avant sa diffusion, le film a été accusé par l’ambassade d’Ukraine de reprendre « les pires traditions de la désinformation ». Il donnerait également une idée « déformée et erronée » de la situation en Ukraine, d’après Kiev.

« On voit bien qu’il est hors de question d’avoir un autre avis. J’ai vu ce matin que l’Ambassade d’Ukraine a écrit au Président du Canal+ et demande que le reportage ne soit pas diffusé. On croit rêver ! On a l’impression que ces gens se croient en Ukraine. En plus, il ne s’agit pas d’un journaliste qui polémique, il représente plutôt une bonne image d’un journaliste d’investigation. Son travail est critiquable, mais juste sur certains points. Il faut partir de la base qu’il y est allé sans avoir de préjugé », estime Olivier Berruyer, célèbre blogueur français.

Les téléspectateurs français ont également tiré leurs conclusions après la diffusion du documentaire Ukraine : les masques de la révolution hier soir sur la chaîne Canal+. Le commentaire le plus populaire sur la toile est devenu : « Merci pour la vérité ! »

 

 

 

 

Des gens issus des pays différents ont remercié M.Moreira pour son travail ainsi que pour son courage en le qualifiant de « vrai journaliste ».

 

  ​ Les internautes ont également contesté les accusations des autorités ukrainiennes de désinformation visant le documentaire.

 

Raphaël Glucksmann, soutien sans faille de la « révolution » ukrainienne :

 

Voir aussi, sur E&R :

Derrière le coup d’État en Ukraine, la stratégie impériale antirusse,
à lire chez Kontre Kulture :

Sur d’autres coups d’États téléguidés, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est la deuxieme faute morale de Poutine ... avoir laisser "la shashlik party d’Odessa" sans suite.

    Mais bon il a surement d’autre chat a fouetter.


  • Moreira va se faire cataloguer conspirationniste...

    Le petit enfant gâté fils de son père Glucksman, il en pense quoi ?


  • Toujours les mêmes d’un côté,.....(BHL..etc..)...
    Mais de plus en plus de monde de l’autre côté !
    Révolte des citoyens de seconde zone ?


  • Je n’ai pas encore vu ce film mais je suis surpris. Habituellement, Moreira, fait l’idiot utile en reprenant les thèses officielles les plus grasses (et crasses) afin de les valider.
    Wait and see...

     

    • Tu connais mal Moreira si tu ne connais que cet aspect


    • quand Moreira évoque le bataillon néo-nazi Azov (Azow), il oublie de mentionner que ce bataillon a été fondé et est entièrement financé par Ihor Kolomoïsky (il suffit de regarder la page Wikipedia du bataillon pour l’apprendre !), un milliardaire juif aux trois nationalités (Israel, Chypre, Ukraine) et qui possède plusieurs chaînes de télévision en Ukraine...et qui est ouvertement opposé au président Poroschenko (son père s’appellait Walcmann et il a pris le nom de sa mère Poroschenko...) qui fait lui aussi partie de la "bonne" communauté.

      ...un juif qui finance un bataillon ouvertement néo-nazi ? Ca devrait pas faire "dling dling" dans la tête d’un journaliste ca ??


  • Un documentaire comme celui-là ne tombe pas par hasard à ce moment précis où tout est entrain de basculer en termes d’équilibres mondiaux. Il a comme mission première de réintégrer le journalisme mainstream dans l’honorabilité et de redonner de la respectablité à la France officielle qui est totalement impliquée dans tous les coups tordus de l’alliance atlantiste. Sauf que si l’on s’intéresse réellement au contenu, on y constate énormément de "trous" dans l’information, comme par exemple le rôle exact des milliardaires ukrainiens et l’importance de l’implication sioniste. Mais de ça, il est hors de question même de le suggérer, n’est-ce pas M. Moreira...

     

  • Magnifique reportage,qui met en évidence l’implication Américaine dans ce conflit ,comme ils ont su si bien le faire en Irak et dans le reste du monde ,se faisant passer pour des pacifistes avec des petits pains au chocolat et faisant ami ami avec l’extrême droite.Et par la même occasion DSK et BHL toujours aux avant poste pour faire un petit billet .Tout ce beau monde pue la merde .

     

  • Moi qui croyait que les noirs étaient des "sauvages", car ils s’entretuent dans les guerres tribales, mais ici je vois que les blancs aussi sont des "sauvages". Sommes nous pas tous des "sauvages" ?

     

  • Pour une fois que Paul Moreira semble faire un minimum son boulot de journaliste. Je dis bravo.
    Son problème c’est que dés que c’est pour montrer combien "l’extrême droiaaaate c’est dangereux", il fonce le Paul. Il vole même. Je ne suis pas dupe. Mais bon boulot quand même. Parce qu’il y a de sacrés énergumènes dans ce reportage !

     

    • @ jedgreen
      Ces types ne sont pas des Nationalistes, mais des racialistes, des suprématistes, des idiots utiles, atlantiste à la botte de l’empire et de l’axe Américano-Sioniste...
      P.Moreira fait le jeux des puissants des multi-nationales apatrides tout comme l’ont fait en leur temps déjà la presse lors de la deuxième grande guerre, (...)
      Rappelez-vous qui a financé Hitler qui s’est servi des Russes qui a mis l’Europe à feu et à sang en finançant et en jouant sur les deux tableaux nazisme ou judéo-bolchevisme, peu importe qui gagne l’essentiel c’est la destruction le parcelage de l’Europe...
      Casser, amonceler , séparer, cliver , remodeler, etc...
      Et cela a été bon pour qui ???
      P.Moreira ne s’est pas levé un matin bon, grand, intelligent, juste, sérieux et non intéressé...
      La calomnie, l’insulte, la désinformation, l’attaque infâme du nationalisme, est ici le but du travail, peut-il faire de même avec la république ?
      Ces types sont le négatif un peu plus viril que nos Antifas, mais aussi bête, sauvage, barbare, inhumain, le côté pile d’une même pièce...
      A.Soral dit une chose juste très souvent c’est :
      «  Un journaliste aujourd’hui, c’est soit une pute ou soit un chômeur.  »
      P.Moreira n’est pas aux chômage il me semble, si ???
      Quand on ne dit pas tout, on ne sert pas la vérité et quand on ne sert pas la vérité, c’est bien que l’on œuvre pour le mensonge, non ?
      La rigueur du journalisme aujourd’hui :
      http://rutube.ru/video/9b3bfca5a3f4...
      Que Dieu te protège l’ami cordialement...
      Extra Ecclesiam nulla Salus


  • "Odessa le 2 mai 2014 ? On en a parlé, mais peu, et vaguement. Plus de 40 « personnes » brûlées"

    Et ceux qui ont tenté de s’échapper en sautant ce sont fait tirer dessus pour les en empêcher et tabasser à coups de barres de fer "à la réception" pour ceux qui avaient quand même osé sauter.

    Je ne pense pas que la vidéo que je décris a été montré dans le reportage , beaucoup trop sauvage pour ça.


  • Un bon début, maintenant il reste a faire la partie deux, Mr Moreira, sur le traitement médiatique hexagonale de cette crise, et sur les intérêts qui ont motivés ces prises de positions, ce serait beaucoup plus pertinent car votre conclusion est peu convaincante.
    Allez interroger TF1, FR2, Le Monde, Glucksmann, BHL, Arte etc... demander leur de prendre position entre les intérêts américains et l’ extrême droite ukrainienne... et là on pourra dire que vous avez fait le boulot ...

     

    • tout a fait...mais faut pas rêver...

      *notez, au passage, l’interessante chaîne alimentaire...l’état qui finit par bouffer les milices...et qui finira par se faire bouffer, à son tour, par un plus gros état...qui lui se fera bouffer (pour le moment ça grignote sec) par le plus petit...dont on n’ose même pas prononcer le nom tellement il est "petit"...


  • Attention, si ce doc est passé, c’est parce qu’il encourage la peur des partis dits extrêmes. Il donne un bel os à ronger à ceux qui ont soif d’un peu de vérité et d’objectivité, mais dans le même temps, rappelle à tous les français le "danger" que représente "l’extrême droite".
    Ce n’est aujourd’hui qu’à ce prix que nous pouvons avoir droit à un "bon" reportage à la tv.

     

  • 10:35 ahah ! ça me rappelle quelqu’un ;)

     

  • Paul Moreira fait souvent de bons documentaires, le dernier en date m’ayant marqué étant "Voyage dans une guerre invisible" sur la colonisation israélienne.


  • C’est toujours la même chose, une fois que la guerre est finie, les gens bien morts, nos chers médias sortent la vérité et confessent qu’ils se sont bêtement laissés avoir par la propagande américaine. Normalement le délai est un peu plus long, ce qui pourrait expliquer pourquoi certains refusent encore d’admettre qu’ils ont couvert par leur déni d’immondes crimes.
    Sur ce sujet voir l’excellent livre de Serge Halimi : "L’opinion ça se travaille : les médias et les guerres de l’Otan". Avec des citations des grands pontes de l’information du genre Joffrin qui nous promettent, à chaque conflit, qu’on ne les y reprendra plus...


  • Ca a l’air d’être du lourd.
    J’en suis à une question du journaliste : "mais c’est une nouvelle forme de communication inattendue quand même de casser la figure à des gens et de le filmer..." !!

    Je ne suis pas fan de canal + mais j’ai l’impression que special investigation font de bons reportages. Pour ceux que ça intéresse ils ont fait un super reportage sur la maladie de Lyme.


  • Si c’était Alain Soral qui avait fait le reportage je n’y aurais pas cru ... mais la présence de Strauss Cahn à la fin du reportage .... sans compter le "ministre" de l’économie Abramovitch ... pendant ce temps les Ukrainiens se foutent sur la gueule entre alors, alors qu’ils sont "frères" ... c’est écrit dans les évangiles tout ça ...


  • On en a beaucoup parlé dans les vrais media qui étaient alors traités de poutinolâtres et de complotistes... En revanche il est vrai que dans les bordels à pressetitués ça a été évoqué très vaguement.


  • Reportage honnête - mais je suis sur que certains "pro-Ukrainiens" vont venir nous expliquer que la Russie a soudoyer Canal+ et les producteurs de ce documentaire....

    Honnête donc, en dépit de quelques détails ; nous sommes sur canal+..... Bref.


  • Pas un mot sur Kolomoïsky, ni sur Soros par exemple.
    Quant à la chute de 60% du pouvoir d’achat, pas un mot sur le FMI.
    Le journalisme "d’investigation" a toujours ses limites.

     

  • et bientot un reportage neutre et impartial sur l’assassinat de Kadhafi orchestré par la France et l’OTAN,les bombardements "humanitaires" qui ont mis le pays à feu et à sang et tué des milliers de civils innocents sur demande du nabot et du philosophe entarté ?
    on peut toujours rèver mais j’ai peu d’espoir que ça passera à la télévision française un jour...


  • Pour ceux qui aiment les vidéos d’Alain Soral tout y est ! La "Revolution colorée", la connasse aux petits pains qui fait le sale boulot et qui fini a la poubelle devant une "comission d’enquete", les extremistes imbéciles que l on arme pour renverser le pouvoir en place et instaurer le chaos, le banquier qui fini à la tete de l’état, l’élite des droits de l’homme qui débarquent pour dépouiller le cadavre, le partouzard juif dont on ne comprend pas bien ce qu’il fait la (probablement pour organiser la fin de soirée au Sofitel le plus proche) TOUT Y EST ! Les ficelles sont tellement grosses on dirait des amarres. Paul Moreira bientôt à Egalite et Reconciliation ? Pourvu que ca dure...

     

  • Sous l’apparence professionnalisme, P Moreira continue, malgré tout, à marteler la propagande du camps du "Bien" auquel il appartient. Si tel n’est pas le cas, comment expliquer cette phrase de conclusion de l’interview accordée à L’humanité ?

    "La révolution ukrainienne avait des motifs totalement louables. Mais la réalité est que le degré d’investissement des Américains dans ce changement de régime peut être interprété par Poutine comme un acte guerrier. Ce qui pourrait le mobiliser d’autant plus contre les Ukrainiens. La stratégie anti-Poutine des Etats-Unis, pour empêcher comme le dit Petraeus la Russie de devenir un empire, est très claire."

    Dans la même phrase, il parle de révolution ukrainienne et d’investissement des Américains, de "stratégie anti-poutine des étasuniens. Malgré les faits incontestables qu’il établit : etasunisation des dirigeants de l’Ukraine "démocratique", son altesse Moreira reste ferme sur sa propagande. Nulle part, le doc n’enquête sur les vrais responsables du coup d’Etat. Pire, il ne parle même pas de coup d’Etat ; mais de révolution.

    Cette stratégie de communication propagandiste est connue : on fait semblant de faire des concessions à l’adversaire pour asseoir dans le même temps sa propre thèse.

    Ce qui est montré est du menu fretin. Cette tentative de canal+ pour essayer de tromper les pigeons n’attirera pas les abonnés qui sont partis et ne reviendront plus jamais.


  • En regardant, je ne suis dit qu’un début de guerre civile en France ressemblerait à la même chose .
    Surtout, ne pas être au mauvais endroit, au mauvais moment .


  • Certains de ces masques tombent néanmoins, comme à la 17ème seconde de la 49ème minute du reportage... où l’on voit toujours les mêmes réapparaître, avec la morgue, la suffisance, la certitude de leur impunité ostensiblement affichée, et ce "je ne sais quoi" de vulgaire qui les caractérise si bien ! Mais chut ! Ne dites mot, ils se transformeraient ipso facto en victimes...


  • Dans la meute, deux chiens de guerre bien de chez nous !


  • le reportage ne va pas au bout des choses mais autour de moi beaucoup de moutons se sont réveiller. J’ai entendu le "tu as vue tous les nazis qui ont fait la révolution ?"......... ou "en faite c est les américains qui voulaient la révolution".
    Canal + est beaucoup suivi par le mouton de base qui vit dans son monde

     

  • Le documentaire est une première brèche, mais il m’a fait bondir à de nombreuses reprises par son récit inexact et tronqué...notamment la façon dont le massacre d’Odessa a été raconté : l’auteur a oublié de mentionner que ce jour là il y avait un match de foot, et que la plupart des criminels étaient des hooligans (certainement drogués à la coke ou au captagon) venus pour en découdre, c’était un événement planifié pour marquer les esprits et casser l’esprit de révolte. Des hooligans s’étaient cachés au sous-sol et sur le toit du batîment AVANT l’assaut (de nombreuses vidéos sont disponibles).

    Le journaliste s’est mal renseigné ou à omis de dire les choses complètement (mensonge par omission).

    On ne comprendra jamais la sécession de la Crimée, sans évoquer le pogrom de Korsun le 20 février 2014, événement qui a marqué les esprits en Crimée et qui a participé à la scission avec l’Ukraine.

    Ce documentaire est censuré systématiquement sur tous les médias occidentaux (et pour cause, car il explique bien des choses) :

    http://ukraine-human-rights.org/the...

    malheureusement uniquement en anglais, allemand ou espagnol...


Commentaires suivants