Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Mémoires d’un magicien

Le Dr Hjalmar Schacht (1877-1970) est un économiste allemand, président de la Reichsbank de 1924 à 1930 puis de 1933 à 1939, et ministre de l’Économie du Troisième Reich de 1934 à 1937.

Commissaire de la monnaie en 1923 sous la République de Weimar, le Dr Schacht contribue à mettre fin à la terrible crise hyperinflationniste qui ruina l’économie allemande. Nommé peu après président de la Reichsbank, il a pour souci constant la stabilité de la monnaie et le frein à l’endettement public. Farouche adversaire du Diktat de Versailles qui n’avait pas apporté la paix, mais imposé « cette diffamation morale […] par quoi on flétrissait l’adversaire, représenté comme un criminel à détruire », il dénonça sans relâche le bien-fondé des réparations, que ce soit sur le plan économique, politique ou moral : « Je regardais comme mon devoir de lutter sans me lasser pour leur suppression. »

Après l’accession de Hitler au pouvoir, à qui il accorda un soutien critique, il espère contribuer au maintien de la paix par la prospérité économique. Mais, alors que Roosevelt, à la tête de l’État américain, n’avait « pour remettre en marche l’économie […] qu’à puiser dans un monceau d’or, Hitler ne détenait qu’une bourse vide ». Il imagine alors le système des « effets-MEFO », traites qui peuvent être tirées sur la MEFO, société fondée pour l’occasion, échangeables à la Reichsbank et garanties par l’État, permettant de remettre en route l’économie allemande sans créer d’inflation. La mission de la politique économique repose, disait-il « sur deux exigences essentielles : développer autant que possible la production, répartir aussi équitablement que possible les biens qu’elle crée ».

S’opposant de plus en plus à Hitler, sur la question du réarmement comme sur certaines questions de politique intérieure, il rallia les conjurés qui tentèrent de l’assassiner le 20 juillet 1944. Inculpé pour haute trahison, il sera interné en camp de concentration, puis libéré par les Américains pour être immédiatement jeté en prison à Nuremberg. Acquitté par le Tribunal international, il sera à nouveau incarcéré dans des prisons allemandes et jugé devant différentes chambres de dénazification.

Bismarck, Poincaré, Roosevelt, Hitler, le Dr Schacht a croisé les plus grands, ceux qui ont fait l’histoire. Acteur lui-même dans les grandes discussions du siècle dernier qui ont modelé le monde, il a connu aussi ses pires turpitudes : « La bête humaine est partout la même », dira-t-il en songeant à ses années d’emprisonnement.

Inlassablement, et quels que soient sa position ou les dangers encourus, il fit ce qui lui semblait être son devoir : « On m’a souvent appelé magicien   : eh bien  ! ce sont les Mémoires d’un magicien. Il n’y a rien dans mon passé dont j’aie à rougir. Chaque individu porte en lui un certain nombre de dispositions innées. Il peut, comme dit l’Écriture, faire valoir son talent ou l’enfouir dans la terre. Pour moi, je me suis efforcé de mettre mes dons au service du peuple auquel j’appartiens. »

 

 

La présentation du livre par Alain Soral :

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture