Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Michael Moore se dit persuadé de la victoire de Trump

La gauche culturelle américaine sent-elle le vent tourner ?

Démocrates et Républicains ayant officiellement désigné leur champion, tous les regards sont désormais tournés vers l’élection du huit novembre. Qui de Donald Trump ou d’Hillary Clinton succèdera à Barack Obama pour ainsi devenir le 45ème président des États-Unis ? Les récents sondages donnent les deux candidats au coude-à-coude. Mais pour le réalisateur Michael Moore, c’est Donald Trump qui va gagner, et il explique pourquoi.

 

Le réalisateur de Fahrenheit 9/11 et Bowling for Columbine, l’une des figures de la gauche américaine en est persuadé : Donald Trump investira la Maison Blanche en janvier 2017.

 

« Le discours de Trump touche beaucoup de gens »

« On se retrouve dans notre bulle à bien se marrer devant ce spectacle de merde (la convention républicaine, ndlr). Mais la vérité, c’est que le discours de Trump touche beaucoup de gens, des gens dont il a besoin pour devenir président », a expliqué Michael Moore mercredi soir sur le plateau de Real Time with Bill Maher, une émission diffusée sur HBO.

Le cinéaste oscarisé a ainsi donné cinq raisons pour lesquelles il voit l’homme d’affaires new yorkais l’emporter.

 

La rust belt ou l’effet Brexit

Pour Michael Moore, la stratégie de Trump sera de se concentrer sur quatre États habituellement dévolus aux Démocrates, à savoir le Michigan, l’Ohio, la Pennsylvanie et le Wisconsin. Ces quatre États forment la rust belt, la « ceinture rouillée », une région particulièrement touchée par le déclin de l’industrie.

Moore, originaire de Flint dans le Michigan, fait ainsi une analogie avec le Brexit, obtenu notamment grâce au vote des populations les plus pauvres, attirées par les promesses du camp eurosceptique.

Si Trump parvient à remporter ces quatre États et à conserver ceux traditionnellement républicains, il détiendra les voix des grands électeurs nécessaires à son intronisation (270 minimum).

 

 

 

Le baroud d’honneur de « l’homme blanc en colère »

Huit ans après le premier président afro-américain, le scrutin 2016 pourrait lui aussi être historique si Hillary Clinton l’emportait, devenant ainsi la première présidente des États-Unis.

Mais Michael Moore voit en Donald Trump la dernière rébellion des hommes blancs « après 240 ans de domination » aux États-Unis. Un électorat inquiet de la féminisation de la société.

 

Le problème Clinton

« Ne nous voilons pas la face. Le principal problème n’est pas Trump mais plutôt Hillary », affirme Moore. « Elle est très impopulaire et représente la vieille politique (...) l’enthousiasme n’est tout simplement pas là ».

 

 

 

La dépression des partisans de Bernie Sanders

Les supporters de Bernie Sanders, qui s’est officiellement rallié à la cause d’Hillary, voteront bien sûr pour Clinton, en témoignent les récents sondages à ce propos. Cependant, pour Michael Moore, le manque d’enthousiasme et de motivation de ces – jeunes – électeurs déçus sera décisif. Ils voteront à contrecœur et sans réelle intention de motiver d’autres personnes dans leur sillage.

 

 

 

L’effet Jesse Ventura

Pour le cinéaste, les électeurs ne voteront pas forcément pour Trump parce qu’ils partagent ses opinions et ses promesses politiques. En effet, selon Moore, beaucoup d’entre eux voteront pour lui par simple curiosité, pour voir à quoi l’Amérique ressemblerait avec Donald Trump au Bureau ovale. Un peu comme lors de l’élection de Jesse Ventura, ancien catcheur devenu gouverneur du Minnesota.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1519895

    Moi je voterais Benny Hill si il se présentait !!
    tout sauf un gros con qui doit tout au système !


  • #1519901
    le 25/07/2016 par PER CAPITA .................
    Michael Moore se dit persuadé de la victoire de Trump

    Tout sauf cette saleté de bonne femme qu’est cette "Hillary Clinton" !..
    D’autre part, l’élection d’un "Trump" aurait très certainement un effet de "réflexion" permettant peut-être aux européens de remettre en cause l’insupportable vermine qui dirige toute l’Europe depuis 40 ans !!..
    Dehors les "nuisibles" !.. à commencer par la garce hystérique d’Hillary !..

    GET OUT OF HERE FUCKING BITCH !..


  • Michael Moore a souvent dénoncé de vrais problèmes et dit de nombreuses vérités ..... Je pense qu’ici aussi il a raison, car les citoyens de nombreux pays y compris aux states en ont plus que marre de la politique "impériale" que madame Clinton symbolise de manière infiniment caricaturale ..... Malgré toutes les manipulations des "élites" qui vont essayer de lui sauver la mise, tatie Hillary sera balayée ..... Et ensuite, ce sera chez nous !!!

     

    • #1520017
      le 25/07/2016 par soumayahastalavictoria
      Michael Moore se dit persuadé de la victoire de Trump

      Moi aussi, j’ai toujours apprécié le ton acerbe et humoristique de Michaël Moore pour dénoncer les travers de la société américaine et puisse t-il avoir raison sur l’élection de Trump. Toutefois, il ne fera pas mieux que les autres et les américains ne verront pas leur niveau de vie changer radicalement avec Trump à la présidence. Je pense que les supporters de Sanders ne seront pas aussi nombreux à voter pour Hilary... Vraiment, ça me dépasse qu’on puisse proposer cette femme à la présidence alors que les américains connaissent parfaitement le bilan du mari. J’ai la sensation que les élites ne savent plus qui refiler comme pantin à la présidence. Et je suis encore abasourdie qu’on est le cocker en France comme président. Cela aurait été impensable il y a 10 ans.


  • Impeccable !

    Tout sauf la sorcière.


  • #1519909

    Il est toujours de constater qu’il y a encore des gens pour croire dans la politique. Que vous votiez pour n’importe lequel des candidats, vous allez voter pour la banque. Point barre.

    Bienvenue à la téléréalité présidentielle.

    Le élections ne sont là que pour vous donner l’impression que vous avez votre mot à dire. Vous n’avez rien à dire. Vous vous souvenez du référendum de 2005 ? Si vous n’avez pas encore compris ça c’est qu’il n’y a rien à faire avec vous.

     

    • La Banque avec Trump ? elle est bien bonne celle là. Il suffit de voir les médias, le parti républicain et cette haine gauchiste et imaginer Soral à la place, ça colle parfaitement. C’est dommage que Bernie ne fut pas moins borné, il aurait pu faire un excellent vice-président en forcant Trump à plus de justice au niveau de l’éducation ou de la santé publique et pour contre-balancer, l’immense paire de couilles de Trump pour régler les problèmes migratoires et ne pas provoquer la 3e.
      Et au niveau des banques ils sont pareils, Trump veut juste faire différemment en supprimant le salaire minimum, donc baisser le cout du travail et faire revenir les boulots au pays mais tout en supprimant les taxes pour les plus pauvres ; car Trump respecte le travailleur, le gars honnête qui pourvoit à sa famille. Pour compenser cela il faut alors taxer les grands groupes comme il se doit, en faisant sauter tous ces systèmes financiers opaques. Le travail du peuple ne sera plus volé par les faiseurs d’argent, du moins ça sera fait avec plus de responsabilité.
      Ah, ils sont également tous les deux pour démolir le Citizen Act qui permet aux entreprises d’être des êtres moraux à part entière et donc de pouvoir financer les médias et politiciens comme elles le souhaitent. Les USA sont vraiment dans une oligarchie plutocratique ouverte et Trump malgré ses milliards (il en a moins que les autres, donc surement gagnés plus honnêtement) va arrêter tout ça, tout comme Bernie l’aurait fait, enfin Hillary a un flingue sur sa tempe donc le pépère l’emmène plus très large depuis le vote en Californie.
      Par contre ils n’étaient pas bêtes tous les deux et sont des sionards invétérés, même si Trump s’est posé la question des 3 milliards envoyés chaque année à un certain pays, sans doute pour plaire aux gars comme nous outre-atlantique.


    • #1519992

      " Si voter, changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit" Coluche



    • #1520172

      @ Cincinnatus

      Coluche ne brillait pas pour la finesse de "ses analyses" (Ou celles qu’Atali lui soufflait)
      Il brillait pour sa capacité à les imager de manière amusante.

      Ce qui est amusant n’est que rarement strictement juste.

      Voter ne change rien, bien entendu, si vous vous contentez de voter.

      Les puissants n’ont jamais que le pouvoir qu’on veux bien leur donner.

      Si après avoir voté, quand un/e président/e dit : "Descendez dans les rues pour me soutenir, faire fermer telles ambassades, assister les forces de l’ordre fidèles pour faire arrêter telles et telles personnes, médias, etc..."

      Si la moitié (ou plus) du pays est dans la rue avec le gros de l’armée et de la police, et tant que c’est le cas vous avez un dictateur tout puissant (dans le bon sens du terme). Et tant qu’il agit dans les intérêts majeurs du peuple, vous avez de nouveaux des droits et la force d’y soumettre les parasites les plus puissants. Qui feront la queue en personne et en regardant leurs godasses pour négocier une capitulation.

      Et vous verriez alors que Soros et ses potes sont pas si puissants que ça... Ils seraient ramenés à ce qu’ils sont, des vieillards abattus.


    • #1520224

      @SpiritusRector
      Loin de moi de vouloir prêter à Coluche une analyse poussée de ce qu’est la politique ou la conscience politique il ne reste pas moins qu’en partie, Josée a raison et qu’en partie, tu n’as pas tort. J’aurai éventuellement souhaité discuter avec toi plus longuement mais la section "commentaire" ne s’y prête malheureusement pas . Avec des "si" on peut mettre Paris en bouteille.

      Dans tous les cas, l’histoire démontre que dans le meilleur des cas le quidam électeur n’est qu’un veau et que dans le pire de cas il est de la chair canon. Rien ne change, rien ne changera au stade actuel des choses (2016 ans que ça dure... ce n’est pas vendredi dernier). C’est le système et le mode de pensée du quidam qui doit changer et ce n’est certainement pas avec 2 pêlés 3 tondus (Électeurs, Décideurs honnêtes) face à 90% de moutons zombies + 1% de puissants que les choses changeront. Trump ou Clinton ça reste une grosse fumisterie.

      Salutations Camarade

      Vae Victis


  • #1519923

    Ah, oui, le Michael Moore qui, après l’inquiétude de Donald Trump sur les intentions des musulmans, lance un appel pour que tous les utilisateurs de Facebook, signalent la page du candidat Trump à la présidentielle.

    Le Michael Moore pour qui on sait depuis quelques années qu’il est très ouvertement engagé politiquement en faveur du sionisme , et l’ambiance actuelle entourant la présidentielle américaine l’a poussé à agir et à diffamer les candidates Chrétiens et Blancs , vu que son coreligionnaire le juif Bernie Sanders a déjà perdu la presidentielle.

    Le Michael Moore, pour qui le Blanc Arien est une créature laide, stupide, perverse, digne d’être éradiquée à jamais et à 1000 % .

    Son livre " Stupid White Men" ( No 1 "New York Times" bestseller, édition 2003 Harper Torch Regan Books ) témoigne de cette haine anti - Blanc.

    Le chapitre 4 ( page 56 ) intitulé " Kill the Whitey " ( tue le Blanc ) est tellement génocidaire, que les Nazis semblaient être des mecs gentils et généreux face aux écrits de ce monstre Moore. Je n’ai vraiment pas de mots à décrire cette haine profonde que ce monstre dirige contre tout ce qu’est blanc et Chrétien.

    Espérons que Trump et les patriotes gagneront, et que Moore et ses semblables crèveront de haine .

     

    • #1520078
      le 25/07/2016 par jojo l’affreux
      Michael Moore se dit persuadé de la victoire de Trump

      Le combat de Michael Moore c’est d’abord et avant tout de sauver la classe moyenne Américaine parce qu’elle est en train de crever la gueule ouverte... il a eu la chance de devenir riche et célèbre en le menant.
      Vous l’avez lu ce livre ? Ou juste le nom des chapitres et la polémique qui s’en est suivi ? Stupid White Men : vous votez contre vos intérêts !

      L’article parle de l’appel de Michael Moore à voter Donald Trump parce que selon lui c’est le candidat qui reste en liste le plus proche des ses idéaux. Michael Moore est plutôt démocrate, socialiste, gauche du travail mais assez malin pour se rendre compte qu’à ce niveau Trump est préférable à Hillary.


    • #1520231

      Michael Moore n’est pas j-if, le Yougo. Et ça n’a pas non plus beaucoup de sens de le qualifier de sioniste.
      Jojo l’affreux je sais pas où tu as cru déceler qu’il apelle à Voter Trump mais je crois que tu as un problème avec la lecture. Il ’dénonce’ le fait que selon lui Trump va passer. Nuance de taille.


    • #1520243

      Jojo michael Moore est un personnage assez trouble.
      J ai eu l’occasion de le rencontrer à une signature dun de ses livres et il ne brille pas par le respect pour le peuple et la classe moyenne...
      Que quelqu un d aussi intelligent et qui comprend autant les choses ne mettent JAMAIS les pieds dans le plat dans le contrôle de l état profond, et l influence de certains lobbies est suspect...

      Si on regarde farenheit 911 on voit qu il fait croire que la guerre d irak était voulue par le complexe militaroindustriel et que bush voulait aussi venger son père. ..or le complexe n a absolument pas poussé à La guerre, qui n a été voulue que par les neoconservateurs, qui sont tous d anciens trotkistes de l’école de Chicago. ..Et proisraeliens forcenés . ..Et cela ce n’est pas dans son film. Perso j’appelle cela de la désinformation.

      Avec son film sicko, en même temps qu était lancée la série breaking bad, il a été un pion hollywoodien qui a mis sur le devant du programme démocrate les réformes du système de santé et la candidature d obama en 2008, système de santé appelé desormais obamacare et qui était en réalité un immense cadeau aux assureurs.autre lobby très puissant. Et qui éloigne les usa d’un système où chaque famille est libre de ses choix et ou la responsabilité individuelle est exaltée.

      Il a fait un film (bowling for Colombine) contre le 2nd amendement américain en étant au passage très irrespectueux face à charlon Heston. ..

      Bref j’ai du mal à me rappeler pourquoi je l’aimais bien fut un temps...Parce qu’il est toujours dans le mauvais camp.


  • #1519933

    Je suis Trump sur Twitter. Ça vaut le détour. Hilarant. Je suis aussi "Crooked" Hillary sur Twitter et c’est ps marrant. Trump va gagner ça se sent.


  • #1520009
    le 25/07/2016 par mohamed ben abdallah
    Michael Moore se dit persuadé de la victoire de Trump

    non le vent ne tourne pas malheureusement, c’est juste l’alternance.


  • #1520025

    Le jour ou au États unis le président ne se laissera plus dicter sa politique par Israël le peuple américains le soutiendra plus que la moyenne.Un peu comme en France non par antisémitisme mais parce que les gens veulent qu’on s’occupe de leur pays et leur intérêts bien compris.


  • #1520061

    inversement, je ne suis pas sûr que les partisans de Cruz ou Bush et tous les fondamentalistes protestants veuillent voter Trump.
    Car si Trump fait 1 ou 2 mandats, ensuite , ce sera un retour des démocrates. Tandis que si Hillary passe, 4 ans plus tard, on sait qu’il y aura un président républicain et qui ne sera pas Trump

     

  • #1520090

    Jesse Ventura jouait dans le 1er film Predator (1987), aux côtés de A. Schwarznegger (autre gouverneur), un trés bon fillm !

     

    • #1520355

      C’est faux ! Pour ta gouvern(eur), Predator n’est pas un très bon film, c’est juste un chef d’oeuvre...☆☆☆


    • #1520764
      le 26/07/2016 par Yannick Aebischer
      Michael Moore se dit persuadé de la victoire de Trump

      Vous n’êtes pas difficile ! Predator : un navet parmi d’autres au sein de ces années 80 honnies des gens de goût. Mais ça ne m’étonne guère : ici, il m’est arrivé de lire que Jean-Claude VanDamme était un grand comédien...


  • #1520093

    Il a tout a fait raison d’autant plus que certains supporters de Bernie Sanders risquent de voter pour Trump après le coup ingrat du DNC, révélé par wikileaks.
    Et je m’étonne d’ailleurs que personne n’en parle en France alors qu’il s’agit là d’un crachat à la démocratie.
    Un article pour essayer de comprendre l’histoire http://gawker.com/report-debbie-was...


  • Sauf si il se fait flinguer !!!


  • #1520135

    Dans le cas de Moore, il s’agit de résignation désespérée et d’insatisfaction vis-à-vis Hillary qu’il ne perçoit pas comme une candidate rassembleuse mais plutôt comme un boulet qui coûterait potentiellement la victoire au parti démocrate. Car Moore est fondamentalement un propagandiste pour la ligne démocrate : son agent d’artiste est le même que celui de Sacha Baron Cohen, alias Borat : il s’agit d’Ari Emanuel, le frère de Rahm Emanuel.

     

    • #1520208
      le 26/07/2016 par The Shoavengers
      Michael Moore se dit persuadé de la victoire de Trump

      Intéressant.
      Mais Michael Moore, c’est surtout le gauchiste-type. L’idiot utile et comme l’a bien fait remarqué Alain Soral, in fine, un traitre à la cause et aux gens qu’il prétend défendre. Les exemples sont légions. Donc confiance zéro.


  • Sauf que le jour de l’élection Clinton ne sera plus candidate.

    Qui veut parier ?

    Aujourd’hui, le FBI lance une enquête pour savoir qui a piraté les serveurs du parti et balancé à Wikileak, juste avant la convention, les mails internes des organisateurs de la primaire, démontrant qu’ils avaient travaillé en permanence contre Sanders, et cul-et-chemise avec les médias.

    Et le premier soupconné est ?

    Un citoyen russe prénommé Vladimir, domicilié au Kremlin. Il aurait pour complice un américain prénommé Donald, domicilié dans une des fameuses Trump Tower.

    Suivez zerohedge.com et vous verrez qu’ils en sont réellement là.

    Ca ne peut pas tenir jusqu’en Novembre, peut-être même pas jusqu’à la fin de la Convention Nationale Démocrate.


  • #1520306

    Trump ou Clinton, selon moi peu importe, l’Etat américain est tellement endetté que je ne vois pas en quoi l’un d’eux aurait un quelconque pouvoir décisionnaire.
    Toute politique publique nécessite des fonds, si l’Etat n’en n’a plus et est contraint de s’endetter sur les marchés financiers, en soi cela démontre que le réel décisionnaire n’est pas le Président américain, "homme le plus puissant du mondant" selon les journalistes à chaque nouvelle élection, mais bien le prêteur puisque sans ce dernier, le Président ne serait rien, d’où l’idée de l’asservissement par la dette.
    Après ce n’est que mon humble avis


  • #1520664

    TRump est certainement beaucoup moins irresponsable qu’on veut bien nous le faire croire. Il sera très pragmatique j’en suis persuadé Trop même peut-être. Il n’est pas du tout exclu que l’Establishement ne va pas réussir à la "ramener au bercail" et à se le mettre dans sa poche, et il finira peut-être, pas renier tout le programme qui l’aura fait élire, ça ne serait pas le premier à faire comme ça !!


Commentaires suivants