Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

Les enfants de Mai 68 peuvent-ils entendre cette critique ?

Ce mercredi matin, le philosophe et polémiste Michel Onfray s’est lâché au micro d’Europe 1. D’après lui, les adultes ne devraient pas faire de la trottinette. Et les parents ne cherchent plus à ce que leurs enfants soient cultivés.

 

[...]

« Tout est fait pour que l’on ne soit pas adulte. Quand je vois ces grands adultes sur des trottinettes en train d’écouter des trucs avec des écouteurs et avec des tatouages partout, cela me déplaît », a-t-il déploré. « Plus personne n’est adulte aujourd’hui », a-t-il regretté.

 


 

Ces propos n’ont pas manqué de faire réagir les internautes qui lui reprochent, pour la plupart, un manque de légèreté, mais surtout une position hautaine.

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur lexpress.fr

 

Michel Onfray lit-il les ouvrages de chez Kontre Kulture ?

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1546657
    Le 1er septembre à 10:00 par tonio ferdine
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    Bravo Michel ! Comme disais Groland : en l’an 2000 les gens croyaient voir des soucoupes volantes, ils n’ont eu que des cons sur des trottinettes !

     

    Répondre à ce message

  • #1546690
    Le 1er septembre à 11:37 par Guillaume
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    Comment synthétiser en un "mot" toute une conférence de M.Onfray, qui prendrait plusieurs heures, afin de nous démontrer qu’il a raison sur l’infantilisation de la société ?
    Hanouna.

     

    Répondre à ce message

  • #1546709
    Le 1er septembre à 12:16 par Athéna
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    Et bien, je suis entièrement d’accord avec Michel Onfray,, l’infantilisation de la société,pour ne pas dire plus, est évidente et voulue, l’épisode Pokémon en est la dernière preuve, à l’évidence on ne veut plus former des adultes responsables mais des consommateurs compulsifs et manipulables,on veut faire grandir les enfants trop vite, et les adultes ne veulent plus vieillir, les parents deviennent les enfants de leurs enfants, c’est navrant et la question est de savoir quel genre d’individus, avec le recul, aura t-on produit ?Beaucoup de clients pour les psy sans doute...et une société sans repère, sans sexe, sans âge, sans filiation et on trouve ça très bien, c’est bien de rester jeune, là où avant on respectait le vieux, le sage, l’expérimenté qui avait fait ses preuves et qui en portait la trace sur son physique et à qui on demandait conseil, d’ailleurs on lui obéissait, maintenant c’est le jeunisme, jusqu’à la régression, sans crainte du ridicule pas étonnant dans cette optique que le respect, la politesse et la priorité ne soient plus accordés aux plus âgés !

     

    Répondre à ce message

    • #1546726
      Le 1er septembre à 12:57 par PER CAPITA .................
      Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

      Et ce qui est le plus angoissant avec cette maladie du jeunisme à tout prix , c’est de voir le nombre de bonnes femmes de la quarantaine, ridiculeusement habillées comme des "bimbos" et accompagnés de leur fille de 15/16 ans qui elles sont classiques, ressemblent à quelque chose et ont honte de leur mère qu’elles trouvent ridicule.
      Car vous observerez qu’il est assez rare de voir une mère et une fille habillées toutes deux de manière "jeunement" ridicule ... c’est un peu comme l’alcoolique qui traine son fils qui exècre l’alcool tant il a honte de son père !..
      Il y a fort heureusement une sorte de balancier ... de régulateur ... évitant une décadence trop rapide, bien qu’aujourd’hui les choses s’aggravent de manière tant dangereuse qu’exponentielle.

       
    • #1547336
      Le 2 septembre à 10:40 par Mékilékon
      Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

      Des adultes responsables ? Vous parlez de vous ? Vous qui avez dévastés à outrance cette planète ? Vous qui nous laissez un monde à feu et à sang gangréné par la haine ? Vous qui nous laissez une démocratie pourrit ? Vous qui avez jouit d’une société de consommation de masse ? C’est ça un adulte responsable ? Vous nous demandez de respectez les ainées ? Comment ? Comment dites le moi ? Regardez ce que vous laissez derrière vous ! Réagissez ! La France n’a jamais été autant divisé depuis l’occupation, le monde n’a jamais autant été divisé depuis l’éternité.

      J’ai 24 ans, un diplôme en ingénierie informatique et un travail pour bâtir un monde plus intelligent. Je ne me ballade pas en trottinette, je ne joue pas à Pokémon, je ne porte pas de Burkini mais si demain j’en ai envie je ne m’en priverait pas. Il y a des sujets plus important pour mon avenir et celui de mes enfants. Le votre désolé de vous mettre la vérité devant les yeux, il est entre quatre planches.

       
    • #1547946
      Le 3 septembre à 11:09 par Pifou
      Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

      Mekilekon, ne t inquiete pas , Toi aussi rapidement vu ton age, (le temps passe tres vite), Tu seras traité de vieux con par d autres cons plus jeunes que Toi, et même si Tu es sur une trotinette, à reacteurs, Tu seras probablement propulsé au grade de beau ringard , très representatif de l époque future . Le temps ne fais rien à l affaire .

       
  • #1546792
    Le 1er septembre à 15:00 par Gilles
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    Sur Michel Onfray, je suis tombé sur sa BD sur Nietzsche, pas mal fichue, qui explique bien son rapport au système.
    Pendant 2 pages ils nous expliquent que Frederic avait un antisémistisme philosophique, et qu´il s´est violemment heurté, voire rompu avec sa soeur la vilaine, et son mari le vilain, les ayants droits, car eux étaient de vilains antisémites primaires, des nazies avant l´heure.
    Toucher à Freud passe encore, Sigmund a réalisé son sale boulot, et dans les milieux autorisés, on sait que, comment dire, c´est de la merde. Mais touché aux inuits qui ont tant souffert...

    Moi je veux une société où les hommes fassent de la trotinnette, et les femmes acceuillent des migrants chez elle. Faut pas se marrer, toute une partie de la population lobotomisée, ne serait pas contre.

    Ne pas jetter la pierre à l´Onfray, son boulot n´est pas condamnable, et doit être un pont vers la faschosphère. On peut pas dire directement aux amis, et à la belle doche que six millions de bobards c´est beaucoup ; mais que Onfray a dit que... moi je sais pas faire la diplomatie, mais y a des gens qualifiés pour.

     

    Répondre à ce message

  • #1546804
    Le 1er septembre à 15:11 par Marco
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    L’enfonceur de portes ouvertes, l’œuvre des romanciers Kundera et Gombrowicz par exemple sont complètement imprégnées par ce thème de l’infantilisation de nos sociétés ; peut-être même l’humanité a-t-elle toujours été dans l’infantilisation étant donné que nous avons une peur viscérale de la mort et donc nous pilotons notre barque à contre-courant essayant de revenir vers l’enfance, l’adolescence, la jeunesse. Pourquoi Onfray ne cite-t-il aucun artiste à l’appui de ses propos, le peintre Brueghel par exemple, parce qu’il veut être le premier dans l’histoire à faire ce constat ? Vouloir être le premier (de la classe) à son âge est vraiment infantile.

     

    Répondre à ce message

  • #1547530
    Le 2 septembre à 16:19 par Chadi
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    Partie 2/2 :
    Bien entendu,dans le sillage de ce tsunami diabolique,l’homme est entraîné,lui
    aussi,vers l’abîme autant que la femme. L’aliénation est totale et tragique,à tel
    point que l’oligarchie est arrivé à asservir et à manipuler la quasi totalité des humains. Tout y passe : banalisation de l’homosexualité,de la pédophilie,habillement ridicule pour les hommes,faisant de la femme un simple objet des plaisirs bestiaux,...
    Soulignons que les seuls îlots de résistance à ce tsunami du diable était le
    bloc socialiste et le monde musulman. Le premier a été démoli à l’aide d’un
    complot imparable avec l’aide déterminante du sinistre gorbatchev. Reste l’islam. La guerre contre cet îlot de
    résistance fait rage. De l’issue de cette guerre,dépendrait largement le profil
    du monde pour la fin du vingt unième siècle

     

    Répondre à ce message

  • #1547546
    Le 2 septembre à 16:34 par Chadi
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    Parie 1/2 :
    L’oligarchie luciférienne a commencé par corrompre la société humaine selon un plan diabolique,scindé en plusieurs phases,étalé sur le très long terme et adapté aux grandes zones géographiques,correspondant aux cultures historiquement homogènes. Et ce,en mobilisant des idéologues et intellectuels de talents pour servir l’idéologie
    oligarchique dans un emballage socialement séduisant,politiquement
    réalisable et intellectuellement attrayant.
    D’abord,l’oligarchie s’est attaqué à l’Europe,en concentrant les tirs sur le
    christianisme pour le détruire en tant que grand bouclier imparable à l’idéologie luciférienne. Ce grand pari a été gagné,en mobilisant les"lumières" qui,saisissant l’événement historique de la révolution française,ont fait de l’apologie de la raison et de la"liberté"
    les armes de destruction massive de la religion chrétienne. Comme la
    nature a horreur du vide,il fallait le combler. Et l’amalgame de la"laïcité" était là pour dévoyer les esprits,à tel point qu’il est devenu"honteux" pour le citoyen d’afficher sa foi en un Dieu unique,Seigneur de l’univers. Ce bouleversement est accompagné d’un cortège de conséquences aussi désastreux les uns que les autres. La première cible de"choix",au milieu du vingtième siècle,est bien
    évidemment la femme. Celle-ci s’est trouvée,à son insu,au centre du
    capitalisme de consommation de l’après guerre,et dont le moteur est non
    le besoin,mais le plaisir,le luxe et l’individualisme. Pour abattre les vestiges qui entravaient cette nouvelle idéologie,centrée sur la femme,de s’emparer des esprits des citoyens de l’Occident,et par la suite des peuples de la planète,l’oligarchie,qui s’est débarrassée de la religion chrétienne,s’est employé à banaliser la"liberté" sexuelle, en procédant à
    l’ancrage de cette nouvelle "liberté" au processus de la consommation
    effrénée. La mobilisation de Hollywood et de la publicité ont été massivement mobilisés pour prendre en charge
    cette mortelle offensive. Rien ne pouvait y résister. Quiconque oserait s’y opposer,est immédiatement taxé de"nostalgique" et de dangereux"réactionnaire".

     

    Répondre à ce message

  • #1548318
    Le 3 septembre à 21:33 par Athéna
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    @Mekilekon (franchement, c’est trop bien trouvé), visiblement, tu n’as rien compris à ce que je voulais dire, mais c’est pas grave, c’est seulement dommage, sache que moins d’une génération nous sépare, et que je critique tous âges confondus dans les dérives de notre époque, et que je ne suis pas responsable des conséquences que tu déplores et que je déplore aussi, que je finisse entre quatre planches, c’est sûr et toi aussi et on ne sait pas quand d’ailleurs, mais ça résoudra pas les problèmes, crois-moi, gros bisous

     

    Répondre à ce message

    • #1548566
      Le 4 septembre à 10:23 par Wolfie
      Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

      Je répond à ton message, Oh divine Athéna, rien que pour avoir un bisou, moi aussi. :-)
      Pour en revenir aux deux exemples proposés par Onfray, pourquoi voir une infantilisation dans l’usage de la trottinette alors que ce n’est qu’un moyen pratique et original de déplacement en milieu urbain ? J’ajoute que c’est, à mon avis, une manière de lutter ou si tu préfères de minimiser les effets de la pollution même si c’est de façon modeste.
      Quand au tatouage, s’il a perdu depuis longtemps son côté sacré et initiatique en Occident, il n’en reste pas moins un moyen comme un autre d’afficher un trait de sa personnalité. On pourrait aussi bien parler de certains T-Shirts plus ou moins débiles et/ou humoristiques. Il est où le problème dans les deux cas qu’a choisi malheureusement Onfray ?
      On dirait que ce cher philosophe que j’apprécie au demeurant confond allègrement (et pas que lui d’ailleurs) infantilisation et originalité.

      P.S. Ceux qui font de la trottinette ne sont pas forcément tatoués et lycée de Versailles.

       
  • #1548670
    Le 4 septembre à 13:17 par Patriote syndiqué
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    La trottinette... l’est un peu méchant l’ami Onfray... ça peut quand même avoir une certaine utilité en ville... et puis on peut pas s’esbaudir sur des photos d’aïeux à en draisienne ou sur des vélos style grand bi et jeter l’anathème sur le reste. Ça veut dire quoi ? Il y aurait le bon vélo respectable et puis les deux roues pas convenables ?!

    Le tatouage... Y’a un effet de mode énorme c’est sûr mais ça reste aussi dans l’imaginaire un marqueur identitaire fort. On vit une époque floue, où l’identité est quasi criminalisée chez les occidentaux. Ça reste un moyen ostentatoire d’afficher son appartenance à telle ou telle catégorie et là on est toujours le blaireau d’un autre... et puis, n’en déplaise, ça peut être très beau.

     

    Répondre à ce message

  • #1548847
    Le 4 septembre à 16:45 par Nicolas Cuchet
    Michel Onfray fustige l’infantilisation de la société

    Le syndrome de Peter Pan (parfois nommé complexe de Peter Pan ou puer aeternus et abrégé SPP) est une expression utilisée pour désigner l’angoisse liée à l’idée de devenir adulte et le désir associé de rester enfant et plus généralement pour caractériser un adulte immature, en référence au personnage, archétype du garçon qui ne voulait pas grandir.

    J’ai trouvé ça sur wikipedia.

    Il y a des type de 40 ans, qui en boite de nuit, danse sur du capitaine flam et d’autres conneries du même genre.

    Ceci dit la téléréalité (Secret Story ...), le cannabis et le RAP ça ne doit pas non plus aidé les jeunes à devenir adulte.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents