Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Michel Rocard, l’ancien Premier ministre de Mitterrand, est mort

Socialiste libéral et européiste, père idéologique de Manuel Valls

Ce samedi 2 juillet, Michel Rocard, premier ministre de François Mitterrand de mai 1988 à mai 1991 est mort subitement.

 

Militant socialiste depuis 1949, il a fondé le PSU et fut son porte-drapeau à la présidentielle de 1969. Cinq ans plus tard il rejoignait le PS où ses désaccords avec Mitterrand furent légions et légendaires.

Ministre du Plan puis de l’Agriculture de 1981 à 1985, il soutint la candidature de son rival en 1988 et fut nommé à Matignon. On lui doit le RMI, la CSG et la rédaction d’un livre blanc sur les retraites qui fait autorité jusqu’à aujourd’hui. Éphémère premier secrétaire du Parti socialiste en 1993 et 1994, il milita jusqu’à bout pour que le PS ouvre les yeux sur les réalités sociales-démocrates, fasse son agiornamento et se réconcilie avec le libéralisme.

[...]

Longtemps héros de la deuxième gauche, il fut et est resté un européen convaincu souvent impliqué dans les questions de prospective, d’écologie ou de réforme des institutions.

Lire l’article complet sur lepoint.fr

 


 

Nous avons choisi d’exhumer cet article du Point datant du 2 avril 2014, où Michel Rocard commentait la nomination de son poulain Manuel Valls au poste de Premier ministre.

 


 

 

Michel Rocard : « Manuel Valls est une chance »

Il était le « Sarkozy de gauche », le voici donc métamorphosé en Michel Rocard bis d’un président mitterrandien. Reprise par les médias, commentateurs et acteurs de la politique, la comparaison avec l’ancien Premier ministre s’impose : Manuel Valls est « rocardien » depuis l’adolescence : il a adhéré au Parti socialiste en 1980, à 17 ans, pour le soutenir. Comme son mentor, il se réclame du pragmatisme politique et d’une économie « ancrée dans le réel », ce qui lui vaut d’être vilipendé par une partie de la majorité.

 

 

Comme lui, il est nommé parce que le président n’a pas d’autre choix que de jouer la carte du renouveau et de la popularité. Et sa nomination à Matignon par un président qui ne l’inviterait pas à passer des vacances avec lui pourrait brûler les ailes de ce rival en puissance. C’est en tout cas ce qui est arrivé à Michel Rocard... Mais qu’en pense l’intéressé ? Pour Le Point.fr, Michel Rocard commente la nomination de son ancien élève au poste de Premier ministre.

 

Le Point.fr  : La nomination de Manuel Valls est-elle un choix judicieux ?
Michel Rocard : Je déteste ce besoin journalistique de juger tout de suite. C’est une chance. L’homme est suffisamment intelligent, suffisamment courageux et suffisamment novateur pour être Premier ministre. Maintenant, on ne sait pas encore. Ce n’est pas sûr. Ce qui est sûr, c’est que le président de la République avait besoin d’un choix innovant. C’est un bon choix à ce titre.

 

Valls était « rocardien ». L’est-il toujours ?
[...] Le mot est appliqué à ceux qui souhaitent débarrasser la gauche d’une pensée marxiste ou trop étatiste et pensent qu’il faut s’intégrer dans une économie de marché en essayant de donner des résultats de distribution qui soient sociaux. À ce titre, Manuel Valls est rocardien.

[...]

Comment jugez-vous la politique économique menée jusqu’ici par François Hollande ?
[...] Un des premiers actes que François Hollande et Manuel Valls devraient assumer ensemble, c’est de faire comprendre à l’opinion que la France n’est qu’un petit morceau de tout ça et que toute seule elle n’a pas les moyens de s’en sortir dans la crise mondiale. Mais qu’elle peut corriger le peu qui nous en incombe.

Lire l’interview complète sur lepoint.fr

Michel Rocard est le père idéologique de Manuel Valls, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un de moins pour raconter des conneries et mentir !

     

    • Pareil ado et jeune homme j’appréciais beaucoup Mr. Rocard pour ses analyses critiques. Quand le monde se lisait encore ! Mais franchement le jour où, sur le retour, je l’ai vu baisser son froc et s’offrir à toutes les compromissions pour un dernier poste, une belle fin de carrière... Là, il est tombé dans mon estime.

      La séance de léche à Manu futur premier sinistre fait partie de ce revirement. Juste triste.


  • Un des rares socialos intelligent et honnête ..... Malheureusement les français ont raté leur rendez vous avec lui ..... Paix à son âme !!!

     

  • Le premier qui pourra me traduire ou même donner un sens un peu intelligible à une seule pensée, une seule phrase, de Michel Rocard, polytechnicien tordu au cerveau probablement détruit par les maths, mais teigneux et d’une ambition pathologique, gagnera une bonne bouteille de Vouvray. Il a réussi à rendre le jésuite catholique Mitterrand, qui ne pouvait pas le supporter, sympathique. C’est déjà cela et c’était difficile. Congénère du général Nivelle, le plus désastreux militaire que la France ait jamais connu, le matheux, incapable de dénombrer les morts qu’il faisait sur le terrain.

    Avec lui, protestant agaçant, la réalité est réduite à un "plérôme" (de "pleroma", la "plénitude" des gnostiques de l’antiquité tardive, le "nirvana" des bouddhistes, si vous préférez) : le socialisme ? Un plérôme, un nirvana, L’Europe, un plérôme, une plénitude, un nirvana, une extase, (un orgasme ?) un ciel à atteindre et dont on est, nous les petits, les humbles, indignes, évidement. (nous les "iliques" eux les "pneumatiques"). On est pas content ? On a pas compris. C’est normal. Nous n’avons rien compris. Pour lui, la politique, c’est l’imbitable. "Voyage vers le futur" ? Non. Voyage vers l’imbitable.

    Il a été à la politique ce que Brecht a été au théâtre. Moins on le comprenait, plus il y avait un gros malaise et plus ses disciples (genre Valls) étaient épatés. Bravo l’artiste.

    On va subir nécrologies et hagiographies pesantes et tout aussi incompréhensibles que sa pensée politique.. Notons que son "socialisme" ne l’a pas empéché de vivre grassement de ses rentes et de son poste d’ambassadeur de France aux pôles Nord et Sud. On a du mal à rire. Cela coince. De profundis pinguinibus..

     

    • Très juste. J’ai rencontré souvent ce genre de champignon halluciné de la politique, des mathématiques ou d’histoire qui ne comprennent les choses que 40 ans après et de manière comme stupide encore, comme par un coup de chance, par hasard. .. Et ses phrases tordues, alambiquées...il aurait dû écrire un manuel du noeud de cravate qui aie une chance de se vendre, c’eût été un excellent exercice de communication et de logique. Son physicien de père, dans je ne sais plus quelle émission télé, restait ahuri devant les immenses déviances d’intelligence et de
      réussite sociale de son fils. Il en riait.
      Mittmitt le méprisait ouvertement. Protestant. Epouse inuit. Comme Jospin.


  • Un grand homme politique s’en va, il avait tout mon respect pour son honnêteté et sa sincérité.
    Il n’était pas sectaire et avait une vision de l’économie que certains sur ce forum comprendront.
    Paix à son âme.


  • #1501022
    le 02/07/2016 par otan, syndicat du crime
    Michel Rocard, l’ancien Premier ministre de Mitterrand, est mort

    Je ne suis pas de ceux qui veulent l’étriller à tout prix : du bon et du moins bon dans son bilan, un homme intègre malgré tout, qui a initié la paix civile en Nouvelle-Calédonie ; mais son alternative au Mitterrandisme n’aura finalement rien donné, (et de toute façon l’homme était trop naïf face aux enjeux brutaux de la mondialisation .....)

     

    • Même avis... une ascendance scientifique "dure" (son père Yves, physicien) qui aura sans doute fait croire à cet intellect brillant que la politique pouvait se mettre en équations et les opinions basculer par la seule force de la raison. Quant à son soutien à Valls... naufrage de la vieillesse ou indécrottable naïveté face aux courtisans les plus ambitieux ?


  • Je me souviens que dans le bébête show, il était représenté en maître corbeau (Rocrôaaard), avec un ruban vert autour du cou qui et chante les louanges de Kermitterrand et le célèbre comme un dieu (assez hypocritement).

    C’est la seule référence à sa personne dont je me souvienne et qu’il risque de me laisser après son passage sur terre. Triste bilan.

    Et encore, cette image là au moins fait rire, c’est pas comme certains...


  • Comment un type si intelligent et intègre dans les années 70 est devenue un bête de l’Empire à la fois Bilderberger et fidèle du Bohémian Club avec ce cher Giscard d’Estaing !!
    En prime, être le mentor de Manu la Tremblotte, quelle déchéance !!

     

    • Du vivant de Mitterrand, il ne put être que son sparring-partner de luxe ( FM le gardant prudemment à distance ), peut-être a-t-il eu trop tard certaines fonctions, qui dans un temps moins miné par le Libéralisme et la Mondialisation, eût fait de lui un meilleur serviteur de la Nation...Il était trop cérébral et théorique je pense, ce qui nuit à l’homme qui veut se faire réellement aimer du peuple...du bon et du moins bon sans doute, ce pragmatisme lui fit voir d’un mauvais oeil l’entrée des ministres communistes dans le gouvernement de 1981, soucieux de préserver une " image ", grand péché des politiques...ce sont pourtant ces deux premières années de politique de Gauche qui sont à garder dans les deux septennats Mitterrandiens...il a participé idéologiquement à ce tournant social-libéral qui nous fit tant de mal, convictions profondes, pressions exogènes, sans doute les deux..." nous sommes en guerre avec l’Amérique " lança Tonton à la fin, voilà le résultat aujourd’hui de ces trahisons et compromissions de tous bords, un pays en perte de ses fondamentaux, qui se cherche...et qui souffre !.............mais moi aussi j’aimais bien Rocard lorsque j’étais ado et jeune adulte...paix à son âme .


  • Ce qui est est avec le temps, c’est qu’il passe... un de moins !


  • Michel Rocard meurt le même jour qu’ Elie Wiesel, que leurs âmes reposent en paix.


  • Les pingouins les morses et les phoques ont perdu leur ambassadeur.


  • comme le temps passe ! je me souviens quand, à l’élection de 1974 il était le plus jeune des candidats, (et il avait l’image d’un homme très à gauche alors, partisan de l’autogestion, et l’autogestion faisait figure de summum du socialisme, depuis ces deux images sont apparues être des tromperies, en fait de "mines" destinées à détruire l’idée de socialisme, dans l’intérêt du capitalisme !), mais que le temps passe ! et les gens, et comme ils vieillissent vite ...

     

    • #1501176

      le temps passe exacte ! mais le modernisme aveugles les consciences à abrutir à prématurément à dégénéré et d’abreuvé le genre humain !
      pourquoi ? FN VICTIME depuis plus 40ans de PS/UMP
      faut attendre quoi ? frigo vide et guerre civiles :/


  • Michel Rocard : « Manuel Valls est une chance »

    c’est tout ce que je retiendrai, malheureusement

     

  • Mort le même jour qu’Elie Wiesel.....Coincidence ?

    Oui,sans plus !

     

    • Coïncidence sans plus ,
      Pas pour François Hollande qui va être débordé par les cérémonies funèbres qu’il affectionne particulièrement surtout pour des amis socialos pro-sionistes droit de l’hommisme !
      Hommage national en plus.


  • Faute de preuve du contraire c’était un honnête homme et puis il a vécu à une époque où les imposteurs sionistes n’avaient pas encore tout accaparé .


  • Quelle vie de merde il a mené sur terre.

    Il risque de prendre très cher au ciel.

    Un politicard de plus qui sombrera dans l’oubli.


  • #1501121

    En tant que personnage public, je ne le regretterai pas.
    Au suivant….


  • J’ai touché le RSA anciennement RMI donc je ne peux pas tout à fait dire que c’est pas de sa faute...en tout cas j’aimais bien sa marionnette aux guignols de l’info...mmakapuf.

     

    • Oui certes le RSA est une bonne chose. Mais s’il n’avait pas été mis en place, avec le réapparition du phénomène de la pauvreté de masse en France, les politiciens en place auraient tous chié dans leur froc ! Evidemment Soyons concrets.

      Les allocations sociales ne sont par versées par amour des pauvres, mais parce que les pauvres sont parfois dangereux et notamment quant il y en a beaucoup, jeune et en bonne santé. Une société matérialiste ne survit pas à partir d’un certain taux de pauvreté. Rocard a sauvé "l’ordre républicain". Mais il avait raison de le faire.


  • Certains commentaires sur le forum me sidèrent...
    Rocard est l’archétype du traître à la classe ouvrière. Européiste, sans frontiériste, vendu au patronnat.
    Mais chacun peut penser ce qu’il veut !
    Je ne le regretterai pas. Qu’il repose en paix.


  • Je dois être un monstre. L’annonce de sa mort ne m’ a strictement rien fait. C’est grave docteur ?


  • Rocard est dans la ligne de ceux qui ont œuvré pour le transfert des cotisations sociales (initialement gérés par les travailleurs) vers l’impôt géré par l’Etat. Dans cette perspective il a institué la contribution sociale généralisée (CSG) applicable à tous les revenus à la place de la cotisation sociale applicable à la valeur ajoutée du travail. Cette mesure consiste à enchainer l’organisation de notre société à l’usure car en la taxant il la légitime. Rocard a ainsi œuvré en opposition avec la valeur du travail et en faveur du mammonisme en nous rendant davantage dépendant des usuriers qui nous rendent ainsi un peu de ce qu’ils nous ont piqués et gagnent ainsi en légitimité.


  • La mort de ce commis voyageur( porteur de valise du FLN ) ne m’émeut pas du tout


  • Lancé comme un génie par de petits cercles parisiens (comme le fameux J.J.S.S) il s’est présenté aux élections en 1969 comme "PSU". Résultat : 3 % des voix... Il avait vraiment un problème avec le peuple.

     

    • Oui mais de 80 à nos jours , il a bénéficié entr’ autres de 4 gardiens du corps , puis 2 , de la police nationale 24h/24 , payés par nos soins , pour faire le tour du monde sur son bateau quand ca lui prenait : faut dire que depuis 26ans il avait le temps puisqu’en "retraite anticipée" ! ... Encore un spécialiste pour distribuer l’argent public tous azimuts ( je sais , c’est un pléonasme ) .


  • Michel Rocard avait pourtant conseillé à son attaché parlementaire Manuel Valls de retourner à ses études. Las, avec ses copains Bauer et Fouks, ils deviennent pionniers des "Clubs forum"...
    http://www.lepoint.fr/politique/roc...


  • Ouais, "un brave type" comme certains disent ici, mais c’est surtout un type qui a créé un impôt de plus (la CSG-RDS) c’est tout ce que je retiens de lui et pas en bien d’ailleurs...

     

    • tout a fait d’accord , il a pondu un truc qui emmerde le peuple au lieu plutôt de regler le problème qui engendrait l’obligation de payer cette taxe
      repos en paix c’est tout pas d’éloge


    • #1501483

      Et le RMI et la CMU, tu en fais quoi ? Tu tapes sur YT : "discours de Rocard RMI", et tu vas voir le sublime discours de rocard pour imposer le RMI aux faibles, alors, la CSG, on s’en fout !
      Sors de tes intérêts personnels et pense à la situation des autres.


    • @ rosseur de poulardes :
      la csg ,c’est pour tous ceux qui travaillent,une taxe supplémentaire sur ce qui n’est même pas perçu comme fruit du travail.
      Rien de personnel là dedans.(En cela je rejoinds Tesla)
      L’assistanat non plus d’ailleurs
      J’ai une autre vidéo pour vous,sublime discours également:Rocard sur l’endettement de la France et la loi du 3 janvier 1973.
      Salutations


    • « La csg on s’en fout »

      « la csg, c’est pour tous ceux qui travaillent, une taxe supplémentaire sur ce qui n’est même pas perçu comme fruit du travail »

      La réalité est que seul le travail produit de la valeur, dire que l’argent fait des petits (l’argent produit de la valeur) est le mensonge des usuriers.

      Ainsi on peut discuter de la pertinence ou non d’augmenter les cotisations salariales (initialement gérés par les travailleurs) pour le financement de la sécu et pour payer les services des fonctionnaires. Les cotisations salariales sont évidemment prises sur la valeur créée par le travail car seul le travail produit de la valeur.

      L’introduction de la CSG est beaucoup plus retords car il taxe aussi les intérêts c’est-à-dire les revenus de l’usure. La CSG c’est légitimer l’usure (la fable que l’argent fait des petits) alors qu’elle devrait être interdite. Le piège est que l’on présente cela sous « taxons aussi le capital » et pas que le travail. La belle affaire ! Je veux bien être taxé de 75% ou plus sur de l’argent que j’ai piqué à 100% en faisant bosser les autres à ma place (usure) du moment où cela me légitime !


  • #1501391

    Né en 1983 donc trop jeune pour porter un réel jugement sur le personnage... Cela dit, eu égard à vos différents commentaires, quelque chose me dit qu’il ne m’aurait pas manqué...


  • #1501424
    le 03/07/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Michel Rocard, l’ancien Premier ministre de Mitterrand, est mort

    Si Nabilla était morte le même jour, n’aurait-elle pas éclipsé Michel ?


  • Un bafouilleur incompréhensible mais probablement un honnête homme, protestantisme oblige, comme Jospin .

     

  • On pourrait se dire un de moins mais malheureusement la racaille socialo mondialiste ça pousse comme de mauvaises herbes.


  • Quel homme ! Moral ! Réformateur ! Il a tout de même accepté un poste d’ambassadeur au pole Nord grassement payé ce qui était un foutage de gueule absolu. Mais peut être que sa "réforme" mais réformer quoi ? Et pourquoi ?) consiste à regarder fondre la banquise et les ours blancs se noyer.

    La "deuxième gauche" ! Mais qu’est ce que cela veut dire, mon Dieu ! Déjà qu’on en sait pas ce que c’est que la "gauche", alors la "deuxième gauche" ...


  • Il va avoir droit à sa minute de silence à l’Assemblée Nationale, comme la crapule Pasqua .


  • Je vous conseille de lire "La deuxième droite" de Louis Janover et Jean-Pierre Garnier (deux penseurs de l’ultra-gauche conseilliste) pour juger/jauger l’expérience des socialistes pendant les 5 premières années de François 1er.
    On peut s’apercevoir que Michel Rocard a toujours été à la pointe du reniement, à moins qu’il ne livrait là le vrai visage de la "deuxième gauche", c’est à dire le libéralisme économique et sociétal dans toute sa splendeur libérale-libertaire.


  • #1501749

    Dans les années 80 on le voyait souvent passer rue Pergolèse à la Délégation Générale du Québéc (c’était les années René Lévesque). Il venait honorer la déléguette !

    Sacré Rocard !

    Le 20 mai 1980 nous suivions en directe les résultats du référendum dans la cours de la délégation à Paris. On recevait la télé québécoise grâce à une antenne de trente mètres de haut. Il devait être quatre heures du matin quand on a vu Rocard rentrer les bouteilles de Champagne. C’est comme ça que j’ai su qu’on avait perdu.

    Rocard s’est barré pour ne avoir à regarder ça :

    https://youtu.be/lru4grpq3Rc

    D’un point de vue québécois Michel Rocard était un type bien.


  • #1502016
    le 04/07/2016 par Ardéchois coeur fidèle 07
    Michel Rocard, l’ancien Premier ministre de Mitterrand, est mort

    Je me souviens avoir vu un reportage à la télévision, il y a quelques années (je ne sais plus lequel, peut-être celui intitulé "dans l’enfer de Matignon", ou un autre) dans lequel Michel Rocard disait : "on nous bassine avec la république et ses principes, mais avant la France a été construite par quarante rois quand même !" (à un ou deux mots près, c’était cela qu’il disait). Il faudrait que je retrouve le reportage pour donner les références.


  • #1502389

    Homme de droite ultralibérale qui a gouverné avec Jean Pierre Soisson........

     

Commentaires suivants