Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Mieux comprendre le code du travail français

La loi El Khomri : un démantèlement du droit social

Projet de loi El Khomri : un film d’animation pour mieux comprendre le code du travail et les statuts sociaux menacés par le projet.

Une vidéo réalisée par neijie et L’insurgé.

 

 

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1453642

    Certes le projet El Khomri est mauvais,

    Mais

    "Refus total des concertations avec le Gouvernement"

    Au moins, comme ça, tout est simple.
    Ca va faire beaucoup avancer de choses.

    C’est vraiment le discours simpliste
    De plus, il y a beaucoup d’extrapolations (les heures supplémentaires ne seront pas payées et transformées en heures de formation) : je demande des explications détaillées :)

    Après dans l’absolu, le Code du Travail doit évoluer profondément, et les syndicats au lieu de tout critiquer tout le temps, feraient bien de faire des propositions justes qui font avancer les choses.

     

    • #1453750

      Évidement "refus total des concertations avec le gouvernement". Encore heureux.

      Il n’y a aucune concertation à ouvrir avec cet ignominieux projet de loi. Si demain, je veux vous voler 20 000€ ; vous voudriez ouvrir une concertation avec moi afin que je consente à ne vous prendre "que" 10 000€ ? J’en doute. Ou alors, vous êtes un idiot.

      Aucune négociation. Cette saloperie de projet doit être abandonné de la première à la dernière lettre.


    • #1453752

      Negocier sur cette loi, c’est négocier le poids des chaines...


  • #1453648
    le 27/04/2016 par stephanedu49
    Mieux comprendre le code du travail français

    Système à l’américaine,je crois....des gens qui ont 3 emplois différents dans la même journée,bel avenir qui nous attend.

     

    • #1453968

      @Julien

      Les choses ne sont pas manichéennes. Ca c’est la position de la CGT ou de la CFDT.
      Il y a toujours des éléments à négocier et des contreparties à proposer.
      Dire non à tout, toujours, comme le font les syndicats nous mène dans le mur.

      Par ex, le refus de voir la réalité en face, c’est à dire la fin du système par répartition, fait que les retraites baissent, vont baisser de + en +, et que vers 2030 le système de retraites va totalement exploser.

      Et bien oui, il vaut mieux négocier pour accompagner les changements, plutôt qu’attendre que la situation explose et que ce soit la catastrophe.

      Enfin bon, continuons à dire non sur tout, surtout que rien ne bouge, en attendant les 7 ou 8 millions de chômeurs :)

      Je peux te dire que j’ai été syndicaliste à haut niveau pendant un an, et c’est beaucoup plus facile pour un patron quand on lui dit non en bloc, plutôt que lorsque l’on négocie et que l’on fait des contre propositions équilibrées et construites.


    • #1454013
      le 28/04/2016 par HaggarduNord
      Mieux comprendre le code du travail français

      @Bruno

      A priori vous étiez responsable syndicale de tellement haut niveau que vous ne savez même pas que la CGT et la CFDT ne sont pas sur la même ligne sur ce coup là (et quantité d’autres d’ailleurs)


    • #1454147

      @HaggarduNord

      1) Ce n’est pas ce que je dis. Je dis qu’ils ont des positions manichéennes, ça ne signifie pas qu’il y a identité dans leurs positions. Merci de prendre un dictionnaire, et de lire en profondeur les posts des autres avant de réagir.

      2) J’étais responsable syndical à haut niveau dans une entreprise de 20 000 personnes. Donc ça ne fait pas de moi un responsable syndical qui est allé à l’Elysée, mais ça fait de moi quelqu’un qui a du recul sur les positions outrancières régulières de beaucoup de syndicats, dont la CGT notamment. En + c’était il y a 20 ans. et je me suis totalement éloigné du monde syndical aujourd’hui, car j’ai compris à quel point il était noyauté et idéologique.

      3) Ton post n’apporte rien sur le fond, tu te contentes d’attaquer bêtement sur la forme, quelqu’un comme moi qui pose un avis différent de la sauce manichéenne qu’on peut voir dans la plupart des medias, sans comme d’habitude aucune analyse sur le fond sur les motivations profondes de chacun dans ce projet (le gouvernement, les partis, le patronat, les syndicats etc)

      4) Inutile de me répondre, je ne souhaite pas discuter avec quelqu’un au discours non construit, qui attaque uniquement sur la forme, et qui visiblement a le niveau intellectuel d’une huitre (non perlière). Merci


    • #1454726
      le 29/04/2016 par HaggarduNord
      Mieux comprendre le code du travail français

      "Négocier pour accompagner les changements"... qu’en termes choisis cela est formulé... plus prosaïquement je dirais "se faire beurrer la raie".

      Un responsable important qui a pris ses distances... diantre qu’il est dur ce monde empli de gens aux QI d’huîtres perlières, heureusement depuis votre tour d’ivoire internétique vous pouvez encore dispenser vos lumières aux ignorants...


    • #1454889

      @HaggarduNord
      "Négocier pour accompagner les changements"... qu’en termes choisis cela est formulé... plus prosaïquement je dirais "se faire beurrer la raie".

      Ben non. Ca veut dire essayer de faire basculer intelligemment la situation à son avantage, par une argumentation construite. La grève n’étant que l’issue ultime, une fois que toutes les autres solutions ont été épuisées

      Un responsable important qui a pris ses distances...

      Je reconnais là la dialectique type Libé, on attaque sur la forme quand on a rien à dire sur le fond ou pas grand chose, en oubliant pas de déformer à l’extrême les propos de l’autre, au passage

      diantre qu’il est dur ce monde empli de gens aux QI d’huîtres perlières,
      Le problème n’est pas les gens faibles intellectuellement, mais surtout ceux qui croient tout savoir et attaquent les autres comme toi, sans argumentation construite, en excluant tout débat, de manière bête et méchante. Effectivement, ce sont les idiots utiles du système qui servent à celui-ci de prétexte pour employer la force à outrance

      heureusement depuis votre tour d’ivoire internétique vous pouvez encore dispenser vos lumières aux ignorants...

      "Intermétique" ? Connais pas :)
      Là encore une attaque sur la forme, bête et méchante qui n’apporte rien.
      Continues comme ça mon pote, abonnes toi Libé et devient responsable local de section CGT. Tu seras en parfaite harmonie ;)

      En tout cas, cette fois ci, c’est mon dernier poste, en te qui concerne.
      Tu as raison sur tout ! Si ça peut te faire plaisir et que tu souhaites avoir le dernier mot.
      Je te le laisse avec grand plaisir


    • #1455036

      @Bruno

      Ca veut dire essayer de faire basculer intelligemment la situation à son avantage, par une argumentation construite.

      Et oui ! Car chacun sait que l’on peut faire plier un patron avec une bonne argumentation. Hahaha...

      Mais dans quel monde vous vivez ?


  • #1453653

    Très instructif. J’aimerai ajouter le concept d’Etat Léviathan.
    Avec le CPA on se retrouve effectivement avec un livret ouvrier 2.0. Cet intrusion de l’état français n’est effectivement pas là pour protéger le salarié mais bien pour le contrôler.
    Les Etats (Français, US etc) sous prétexte de régulateur/assureur de marché grossissent leurs influences en parfaite proportion avec le Capital et s’insèrent toujours plus dans la vie des populations. Ils se posent en réalité en défenseurs du Capital, restreignant toujours et encore plus nos libertés (les vraies pas celle de travailler pour consommer...).


  • #1453758

    Animation extrêmement intéressante...mais la différence de traitements entre travailleurs existe déjà...entre ceux qui bénéficient de la protection de leur régimes spéciaux, et les autres...


  • #1453765
    le 27/04/2016 par VaeVictis80
    Mieux comprendre le code du travail français

    Ce sera mon seul point d’accord avec les syndicats : pas négociation, retrait du texte dans sa globalité
    Les patrons de PME/PMI honnêtes et en général tout les entrepreneurs ayant réussi a faire survivre leur entreprise plus de 2 ans peuvent vous le dire, le problème numero 1 des entreprises, ca n’est pas le code du travail, mais la fiscalité !

     

    • #1453826

      Exactement, la fiscalité. Le nombre de patrons, d’entrepreneurs, qui auraient besoin de recruter en raison d’un accroissement de leur activité, mais ne le font pas à cause des charges et de la fiscalité, et préfèrent refuser des contrats ou des chantiers, c’est tout bonnement ahurissant. L’état n’aide pas au développement de l’humain, mais agit dans le sens de son asservissement. La seule solution à court terme, c’est de boycotter au maximum les grands groupes, les multinationales, dans la mesure des possibilités de chacun. L’acte citoyen passe par la consommation aujourd’hui.


    • #1454152

      Oui, c’est certain, le problème numéro 1 c’est le coût du travail.

      Ensuite, il y a quand même des contraintes administratives et légales qui sont très lourdes et très contraignantes. Et sont quand même un frein, même si c’est secondaire. Cela étant, pour les micro entreprises, c’est quand même un frein qui est presque équivalent au coût du travail.


  • #1453801

    Ce petit film nous dis que la loi El Khomri va à l’encontre de tous les principes d’égalité et de fraternité. Je suis petit patron depuis 20 ans et si par malheur je dois être en arrêt maladie, j’ai quinze jour de carence ! Pas 3 ni 0, mais 15. Ou est le principe d’égalité dans ce cas ? Aussi, je suis mis en concurrence avec le monde entier grâce à l’E commerce, et qu’en je me plains, je deviens automatiquement un sale poujadiste, donc un facho .Ou sont les prêcheurs de la bonne paroles ? Absents comme toujours ! Enfin, je n’ai pas le droit à l’emploi et le salaire à vie comme un fonctionnaire. Que disent nos relayeurs de l’égalité et de la fraternité ? J’écoute !
    Au nom de l’égalité, je n’ai jamais vu un fonctionnaire descendre dans le rue pour exiger d’un gouvernement qu’il fasse en sorte que tous les citoyens, aient le droit comme les fonctionnaires à l’emploi et le revenu à vie. JAMAIS !
    L’égalité et la fraternité, c’est avant que la concurrence se généralise à toute la population qu’il fallait l’appliquer et la généraliser. Maintenant c’est TROP TARD ! Moi je m’en fiche, la concurrence faussée et brutale je connais, je m’y suis fait. En détruisant le mur de Berlin, on a laissé place à l’unique capitalisme. Désormais on va connaître sa sale gueule ! Tant pis pour nous.

     

    • #1454014
      le 28/04/2016 par Patriote syndiqué
      Mieux comprendre le code du travail français

      @Jules

      Ce que vous dites est faux, la CGT défend un statut unique pour tous les salariés, c’est à dire 91% des actifs.

      Je déborde un peu mais le régime général à été refusé par les petits patrons et les artisans il y a 70 ans de cela... la faute aux salariés !? Soyez sérieux svp !

      Comme il à été dit plus haut, il y a surtout un problème de fiscalité dans ce pays. Si 80 milliards de fraude fiscale par an ne vous gênent pas mais que le fait qu’on puisse venir travailler sans la boule au ventre d’être lourdé sans raison, je ne peux rien faire pour vous...


    • #1454168

      Au patriote syndiqué

      Au nom de l’égalité nous devrions tous avoir le droit à l’emploi et au salaire à vie, comme les fonctionnaires, hors ce n’est pas le cas ! Si ? L’emploi et le salaire à vie serait la plus grand avancée sociale de tous les temps.
      En parlant de boule au ventre. J’ai été salarié 10 ans et petit patron 19 ans. Je me souviens parfaitement de ma condition de salarié. Mais, ma condition de patron est bien plus compliquée et bien plus difficile à vivre. Pour en parler je crois qu’il faut l’avoir vécu. D’ailleur, celles et ceux que je connais qui ont été patron et sont retournés au salariat, parce que patron c’est trop dur et trop violent, ne revendiquent rien et se fichent totalement du droit du travail et des 35 heures. Ils en ont tellement bavés, ils se sont fait tellement avoir et escroquer que le salariat est devenu pour eux une sorte de sinécure. Et oui, pour être patron et le rester il faut être fort. Si le salarié n’est pas content, qu’il devienne patron. Ou alors passons au mode communisme.
      C’est le capitalisme qui à gagné, c’est malheureux mais c’est comme ça ! Toute revendication salariale est du domaine de l’anachronisme à l’heure ou le capitalisme à gagner sur tous les fronds.
      Quand dans 80 ans, les conditions de vie des salariés seront revenues au niveau de celles du XIXeme siècle, alors peut être refleurira le communisme. Un cycle nouveau commencera !
      Pour l’instant nous vivons dans un pays riche, et les exploités aux conditions d’esclaves se trouvent là ou vous et moi les avons mis : En chine et en Inde !


    • #1454320
      le 28/04/2016 par Patriote syndiqué
      Mieux comprendre le code du travail français

      Le coup du patron exploité y’a longtemps qu’on me l’avait pas fait... inversion des valeurs... kali yuga... tout ça tout ça...

      Bref faut mieux en rire qu’en pleurer !


    • #1454549

      Pourquoi n’êtes vous pas patron ? Par peur vraisemblablement !


    • #1454729
      le 29/04/2016 par Patriote syndiqué
      Mieux comprendre le code du travail français

      @Jules

      Je comprends mieux, vous avez quitté ce que vous pensez être une vallée de miel et de lait pour les sommets austères patronaux par... courage !

      Je m’incline, que répondre à un tel argument. C’est tellement simple finalement : salariés = lâches et patron = vertu


    • #1455169

      la réalité est beaucoup plus simple. Tous les pans de ma vie sont gérés par ma seul personne. La liberté, voilà ce que je vis. Vous vous êtes enchaîné comme un esclave. La liberté a un prix que vous, vous ne pouvez assumer par manque de force. Le prix exorbitant et assumer totalement sont : les emmerdes, les responsabilités (sauf pour les patrons du CAC 40) et la solitude. Je vous plaints de tout mon coeur, et sachez que si je pouvais, je voterais contre la loi travail. Par souvenir de mon salariat et parce que j’ai de la compassion envers votre misère.
      Salutations
      jules


  • #1453840
    le 27/04/2016 par jacquedechante
    Mieux comprendre le code du travail français

    Mise aux normes TAFTAiennes. Un bon coup de démocratie décomplexée.


  • #1453887
    le 27/04/2016 par envolée_des_incultes
    Mieux comprendre le code du travail français

    Si cette loi passe, je crains que la France ne soit à feu et à sang, bien plus qu’avec d’hypothétiques musulmans djihadistes.
    Cette loi est soit le fruit du travail d’ennemis de la France, ou le fruit de l’inconscience.
    .
    Ils doivent penser en haut lieu que la solidarité n’existant pas réellement entre les générations, les plus vieux vont laisser la jeunesse se faire enfler jusqu’à l’os.
    Grossière erreur de la part de grossiers personnages.
    .
    Il y a chez les plus vieux, des types ravagés par la société qui n’attendent que ça de partir dans un dernier baroud d’honneur. "On" leurs offre cette opportunité sur un plateau. Preuve que "on" est un con.


  • #1454040

    Ce gouvernement est pathétique
    déjà première chose entendre parlé de loi sur le travail de la part d’énarques qui n’ont jamais bossé(trimer) de leur vie ca me fait bien rigolé
    Ce gouvernement c’est un ramassis d’abrutis à qui il ne faut pas faire confiance !


  • #1454145

    c’est donc la conséquence de la mondialisation de l’économie qui nous met dans une situation intenable face à la concurrence de étrangère et, par conséquent, détruit notre système social. Mais pourquoi nos hommes politiques sont ils élus puisque ceci est leur politique ? On retrouve la perversité du régime républicain dont l’une des toutes premières décision fut la Loi Allarde qui supprima les Corporations et Le Chapelier qui interdit toute organisation ouvrière. Nous sommes en 1790
    Quant aux syndicats, je suis certains qu’ils sont complices car ils auraient dû réagir en aval.