Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Misères du désir : le spectacle en DVD

Interprétation et mise en scène de Dominique Dorbe, d’après l’œuvre d’Alain Soral

Misères du désir est un spectacle interprété et mis en scène par Dominique Dorbe en 2005 au Théâtre de la Main d’Or, d’après l’œuvre éponyme d’Alain Soral.

 

Présentation du livre par Alain Soral :

Misères du désir, c’est un beau titre. Quand on pense à toutes les emmerdes que vous attire l’entreprise de conquête sexuelle : humiliation du « non », frais de table, maladies vénériennes, mariage, divorce et pension, prison pour pédophilie, voire pire... on se dit, comme Bertrand Cantat, que s’abstenir eût été préférable. Qu’on se contente seulement d’écrire sur le plaisir, comme certain puceau lettré chauve aux yeux verts, c’est alors l’art lui-même qui vous rappelle à sa hiérarchie : si Dante avait baisé Béatrice, point de Divine Comédie. Misères du désir donc, on me demande d’en faire un livre... ça me va. Mais d’abord pourquoi moi ? Sans doute parce que j’avais par le passé, dans un autre livre, avant mon mariage à l’Église, revendiqué sept cents conquêtes.

Sur ces fameuses sept cents conquêtes dûment pénétrées et homologuées, je dois au lecteur qui m’aime, comme aux féministes qui me haïssent, une petite explication. Moi je ne voulais pas écrire « conquêtes », je trouvais le terme précieux et prétentieux, je voulais écrire « sondées ». Sondées c’est le terme exact du point de vue sociologique, mais mon éditeur trouvait « sondées » trop gynécologique, fort de l’autorité du payeur il opta pour « conquêtes », qui lui semblait plus romantique. Du coup ce qui était dans mon esprit pure volonté de rigueur scientifique, humilité, passa pour de la forfanterie, et le panel représentatif de celui qui s’adonne à la pratique avant d’écrire, par soucis de réalité, pour de la prétention et de l’abattage, voire du mépris. Quelle gloire peut-on tirer des filles quand on sait qu’elles sont physiquement, psychologiquement et socialement programmées pour ça ? Assez sur ce sujet, on l’aura compris, faire écrire un éloge de la retenue par un ex-baiseur est un paradoxe plus attractif que de commander le titre à Christopher Reeves ou au père de La Morandais...

 

Pour les impatients ou les curieux, ce petit extrait pris sur le vif – que les futurs acheteurs se rassurent, la qualité du DVD est bien meilleure :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1393934
    le 10/02/2016 par Carl Morsner
    Misères du désir : le spectacle en DVD

    700 conquêtes ca équivaut à sortir avec 1 femme par semaine pendant 14 ans C’est jouable mais il faut le faire lol Moi ca ne dépasse pas les doigts d’une main .

     

    • #1394018
      le 10/02/2016 par bandeàpart
      Misères du désir : le spectacle en DVD

      Mon Cher Carl, ne vous plaignez pas et ne soyez pas envieux... Après tout, il y en a plein qui ne se contentent que "d’une main" (il paraît, à ce propos, - que comme en politique par ailleurs et pour des raisons différentes sans doute -, le "changement" enfin le changement de main apporte ponctuellement une "touche d’érotisme supplémentaire". Concernant ce point de vue, sociologiquement il faut demander à A. Soral mais techniquement, çà mérite réflexion...


    • #1394685
      le 11/02/2016 par Dragouille
      Misères du désir : le spectacle en DVD

      Quand tu dis que t’es dans le showbiz (et Alain a fait partie de la bande des "branchés" des Ardisson et des Delarue), c’est plus une par semaine, mais une par jour ! Du coup, ça accélère et facilite le processus.


  • #1394009
    le 10/02/2016 par Gislebert d’Autun
    Misères du désir : le spectacle en DVD

    Un spectacle à voir, bien qu’il fasse passer la causticité et l’ironie subtiles du livre pour du cynisme, ce qui est un contresens. Et puis fallait-il vraiment que le comédien emploie tant d’énergie à essayer de ressembler à Soral ?
    A voir, je le répète, parce que mille fois mieux qu’à peu près tous les spectacles visibles actuellement, mais il faut impérativement lire le livre après.

     

    • #1394296
      le 11/02/2016 par Valls vador
      Misères du désir : le spectacle en DVD

      Dans l‘extrait, je ne vois pas où le comédien essaie de ressembler à Soral, bien au contraire, j‘ai trouvé ça prestation très pro, il à ce petit phraser ironiquement sérieux qui ma beaucoup plu et fait rire, j ai hâte de me procurer le DVD.


    • #1398145

      Cher Gislebert,
      je vois à votre analyse que vous avez regardé le spectacle de près, et qu’il vous a intéressé, ce qui est plutôt bon signe. Votre critique sur le cynisme de l’interprétation est donc sans doute pertinente. Il me semble que si le spectacle tient - et il tient ! - c’est essentiellement sur le texte, qui est inattaquable, et sur la clarté de la mise en scène de mon ami Renaud Prévautel. Mon interprétation est ce qu’elle est, mais il y avait moyen de faire bien mieux, évidemment. Je tiens à préciser cependant que je n’ai employé aucune énergie à ressembler à Soral : j’avais exactement cette allure-là quand je l’ai rencontré, et dix ans plus tard je l’ai toujours.
      Bien cordialement,

      Dominique Dorbe.


  • #1394721
    le 11/02/2016 par ne pas jeter la première pierre
    Misères du désir : le spectacle en DVD

    Il a raison sur la frustration des franco-maghrébins et maghrébins. Cela prouve qu’ils ne supportent pas la répression sexuelle. Donc, on ne comprend pas pourquoi certains s’attachent à l’islam, alors que la logique voudrait qu’ils se libèrent de la prison mentale, pour défendre la liberté des hommes et des femmes.