Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Mobilisation contre la loi Travail : heurts violents à Rennes et Paris

La gauche radicale attend-elle son martyr ?

Nouvelle journée de mobilisation ce samedi contre la Loi Travail. A Rennes et à Paris, les rassemblements ont été émaillés par des affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre.

 

Des manifestations et rassemblements sont organisés dans plusieurs villes de France ce samedi contre la loi Travail. À Rennes (Ille-et-Vilaine), les syndicats de salariés, lycéens et étudiants avaient donné rendez-vous aux opposants à la réforme du Code du travail sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle en fin de matinée. Un important dispositif policier était déployé pour empêcher le cortège de rejoindre le centre historique de la capitale bretonne.

 

Les syndicats dénoncent la violence policière

Rapidement la manifestation a dégénéré en des affrontements entre certains manifestants et les forces de l’ordre, rue d’Orléans, alors que des jeunes tentaient d’accéder au centre historique.

Le quotidien Ouest France signale des jets de projectiles côtés manifestants contre des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes côté policiers. Les CRS ont chargé sur la foule alors qu’ils étaient « pris à partie par des éléments extrêmement violents utilisant des fumigènes et des projectiles divers » contre eux, a indiqué la préfecture.

Familles, salariés, retraités étaient largement représentés ce samedi dans le cortège. « On en a marre de se faire gazer, c’est disproportionné », a estimé une jeune retraitée. FO dénonce les violences policières qui auraient fait 19 blessés parmi les manifestants, rapporte France Bleu Armorique.

[...]

Jets de bombes agricoles à Paris

À Paris, des affrontements ont également éclaté en marge de la manifestation. Sur place, un journaliste des Inrockuptibles racontent que des « jeunes cagoulés arrosent les CRS de bombes agricole ». Même constat en tête du cortège par une journaliste de 20 Minutes. « Lacrymo et charges », écrit-elle sur Twitter.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

 

La loi Travail sous haute pression, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La photographie de l’article est éloquente : Jeune gauchiste en sarouel crasseux. Bref, il n’y a strictement rien à attendre de ces manifestations. De la violence pour lutter contre l’ennui.

     

  • Et alors ? Il faut faire quoi ? Attendre sagement à la maison et attendre qu’on ne paient plus les astreintes ? Qu’on vous jette pour une baisse du CA ? Crever la gueule ouverte ?

    C’est bien les gars, continuez à craquer les économies de vos papas et mamans, votre tour viendra.

     

    • #1439525

      @ Gilo
      Tu demandes : " Et alors ? Il faut faire quoi ? "
      Voici ce que je fais :
      1) rester en vie, sain de corps et d’esprit.
      2) s’armer intellectuellement
      3) consommer mieux
      Ceci fait, tes questions trouveront réponses toute seule, car personne ne devrait te dicter ce que tu dois faire. Cela te revient.
      .
      Sur le fond, concernant cette loi, mon avis est qu’elle ne touchera que la partie des gens qui font encore vivre un système moribond et lui donne de l’inertie.
      .
      Il n’y a pas de travail et il y en aura de moins en moins.
      .
      La loi travail va faire sortir les derniers endormis de leur léthargie quand elle sera en application, et ils viendront grossir les rangs des insoumis, des 99%.
      .
      Cette loi est donc du pain béni. Nous avons plus à gagner avec que sans. Nous ne sommes pas les allemands, ni les chinois, nos gardes barrières non plus au passage, et cette loi fera office de catalyseur pour la suite qui se dessine.
      .
      Donc, rien ne justifie, raisonnablement, d’user ses forces dans un combat qui nous desservirait. Je comprends néanmoins ton énervement, mais l’énervement est rarement une source de bons conseils.


  • Le petit scénario habituel. Chacun joue son rôle. Rien ne bouge. Tout est verrouillé.
    30 ans qu’on voit le même film. Soporifique.

     

  • Les même mais bloquant les artères parisiennes, ou un ou deux aéroports de la Capitale et le bouzin est abrogé en 12 heures...

    Mais si les syndicats n’étaient pas des vendus ça se saurait. Ne sont bon qu’à amuser la galerie au lieu d’utiliser intelligemment l’énergie des gens.
    A revoir à ce sujet : l’excellente interview de Thierry Borne par ER Lyon.


  • Je crains fortement les événements "contre la loi du travail" les manipulateurs sont à l’oeuvre pour mettre le pays dans une situation ou personne ne peut imaginer.
    Avec l’euro qui arrive, les "menaces terroristes avec une attaque chimique ou nucléaire" d’après manu, tout est mis en pratique avec cette loi (celle du CPE avec de Villepin sous Chirac) de suite a était retirée mais là, ça persiste et y’aura aucun recul de la part du gouvernement ça pousse au pourrissement. L’histoire nous le dira bientôt.


  • Il n’y a rien à attendre de ces jeunes bourgeois qui cherchent une caution morale à leurs futures trahisons et ces sous-prolétaires qui tentent de conserver leurs emplois en masquant leur médiocrité par des actions syndicales.

     

  • si vous recherchez un site internet sur manifestation 9 avril 2016, vous tombez sur des sites porno.


  • #1439506
    le 09/04/2016 par Libre de penser ce que je veux
    Mobilisation contre la loi Travail : heurts violents à Rennes et (...)

    Tout cela sent le coup monté par notre gouvernement qui pourra poursuivre l’état d’urgence tout en mettant l’accent sur le début de guerre civile dont notre hystérique catalan 1er s’est fendu d’une communication comme toujours autour de ses thèmes de prédilection "la théorie de la tension" et "du chaos".


  • Le Titanic appelé "France" va bientôt couler, tous à vos canots de sauvetage !! Pour les mélomanes, ne vous inquiétez pas, l’épouse d’El Blanco la tremblotte vous jouera un air de violon pendant la descente vers les abysses...
    Et comme en 1912, la cause du naufrage sera encore due à Mr "iceberg"......


  • Pendant que les gens s’agitent là dessus,le peuple perd déjà la prochaine bataille, parceque toutes ces histoires de travail, ca à été enterré il y a déjà plusieurs années.

    Les nouvelles dispositions, c’est juste un constat, rien de plus !
    Et a force de se borner à "réagir" au gouvernement, ben ils font ce qu’ils veulent, ils n’ont que des réactions populaires à gérer , et avec des années de retards sur la réalité !!! (donc quand bien même, on ne pourrait pas revenir en arrière)

    Le monde syndical est mort est inefficace depuis belle lurette, donc où est le problème ? franchement ?
    Le salarié =esclave jetable, un emploi est divisible par 4 ... mais tout ça on le savait déjà !!

    Les sottises telles que " flexisécurité" .. ca date de quand ? (20 ans !)


  • Quand une manif n est pas qualifiée de "facho" par la sphère politico médiatique cela signifie quelle est considérée comme totalement innofensive, sous controle voir même utile .


  • - 1/ Ce n’est pas la lutte des classes qui mène le monde mais le progrès technologiique qui dicte le rythme et les avancées de l’Histoire : le monde avance au rythme de ses inventions pas de ses penseurs.

    - 2/ Le capital a besoin de la machine pour réduire ses couts et depuis Cro-Magon toute l’histoire de l’économie politique n’est que l’histoire de la compression des coûts

    - 3/ Un jour, le capital pour la compression de ses coûts n’utilisera plus que des machines pour produire et aura licencié tout son personnel

    - 4/ Le capital n’a pas besoin de salariés pour produire mais seulement d’humains pour consommer

    - 5/ Le capital a cru trouver dans l’assistanat la solution à son équation impossible soit celle des "consommateurs-chômeurs"

    - 6/ Le capital s’est vite aperçu qu’il devrait alors payer l’assistanat, solution proprement ridicule puisque dans cette hypothèse la machine et la valeur ajoutée ne sont plus au service du capital mais du prolétariat-assisté-chômeur

    - 7/ Le capital a alors inventé l’économie financière où l’on ne produit que de la spéculation sans machines et sans salariés ni consommateurs ni chômeurs

    - 8 / C’est l’économie attalienne : la terre est verte, (elle n’est plus polluée puisqu’on ne produit plus) mais une terre où tous les humains salariés-chômeurs-consomateurs sont morts et où seul subsiste une élite survivante servie par des machines.

    - 9/ L’aboutissement du meilleur des mondes : donc sans nous.

    - 10/ Dans ces conditions, chacun comprendra que lorsque les salariés-chômeurs-consommateurs-assistés s’entretuent cela participe encore du plan "attalien" : une terre verte, donc sans humains, autres que les initiés.


Commentaires suivants