Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Mort de Leonard Cohen, célèbre poète canadien et muse de l’armée israélienne

Jeudi 11 novembre, la presse internationale a rapporté le décès, à l’âge de 82 ans, du chanteur canadien Leonard Cohen.

Particularité de l’homme considéré comme un poète et mélodiste majeur du XXème siècle : son engagement radical et constant en faveur d’Israël.

En 1973, Cohen avait quitté précipitamment sa résidence de Grèce pour venir soutenir l’armée israélienne lors de la guerre de Yom Kippour. Il figure dans cette photographie aux côtés du général Ariel Sharon, alors responsable – entre autres massacres – de tueries de masse de civils palestiniens commises à Qibya (1953) et dans la bande de Gaza (1971) [1].

En 2009, Cohen accepta de se produire sur la scène israélienne, quelques mois seulement après les bombardements massifs et sanglants de l’armée sur les territoires palestiniens [2].

En 2014, les soldats israéliens rendirent hommage à Cohen – le poète qui déclara que « la guerre est merveilleuse » – en reprenant sa célèbre chanson Hallelujah [3].

 

Leonard Cohen interprète Hallelujah en 1984 :

 

La même, par Tsahal, en 2014 :

 

Une chanson toujours à la mode (Pentatronix, 2016) :

Découvrir des artistes de talent chez Kontre Kulture Musique :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme quoi l’artiste et la personne sont deux choses bien différentes...


  • Désolé, mais je ne supporte plus la musique sirupeuse anglo-saxonne des 60-80.

     

  • Serait ce l’une des conséquences de l’élection de Trump...


  • C’est personnellement avec tristesse que j’ai appris le décès de Leonard Cohen. Je n’étais pas au courant de ses penchants sionistes comme quoi il faut en effet souvent séparé l’artiste de l’homme car musicalement, je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ses premiers disques (à partir de 1967) jusqu’à "I’m Your Man" (1988). Mes ses meilleurs disques sont sans doute les 4 premiers.

    Une chose qui m’avait surpris de Cohen c’est qu’il avait voté "Oui" au référendum de 1980 pour la souveraineté du Québec et que notre autre "grand écrivain" juif, Mordecai Richler, l’avait traité de tous les noms en apprenant cela ! Et contrairement à Richler, Cohen faisait l’effort d’apprendre le français et était capable de s’exprimer dans cette langue et si je ne me trompe pas, son fils Adam parle très bien le français.

     

    • @Patrick............ceux qui confondent trop souvent l’artiste et la personne privée sont en effet souvent déçus, j’avais une cassette de lui il y a un peu plus de vingt ans, il y avait de belles choses, ma préférée étant le très beau morceau " Take this waltz ", perso je lui trouvais de la classe et une belle voix...par contre, je n’approuverai ni ne rentrerai dans l’analyse de cette chose étrange que l’on nomme psychopathologie du judaïsme, et que des gens brillants tels que Bernard Lazare ont étudié il y a quelque temps déjà .


  • Je n’ai jamais aimé sa musique. Alors de toutes façons, qu’il soit pro-sioniste ou non, ça ne change rien à mon jugement sur lui, du moins en ce qui concerne l’artiste, pour le reste, c’est autre chose......


  • "L’artiste dérange....C’est sa femme qui range ". J’ai l’impression d’etre passé à coté de certains trucs au cours des 75 dernières années : léonard cohen est mort, et je ne savais meme pas qu’il vivait .


  • Leonard Cohen ?
    Heureusement qu’il y a eu la reprise de "hallejulah" par Jeff Buckley...sinon je n’aurais même pas su qu’il existait...

     

  • Il est ou le talent de ce type ? Parce que son "alleluia", çà casse pas la baraque..."Suzanne" non plus...

     

  • Ce midi, au JT de France 2 (ou F3, je ne sais plus) ils ont parlé de cet homme avec beaucoup de déférence.


  • Mon Anglais étant limité , j’ai très peu écouté ce "type" mais bon , qu’il repose en paix !
    (le départ de Bowie m’a beaucoup plus affecté)


  • Cohen : "chanteur" insupportable. Vive Brassens !

     

  • J’aime beaucoup les chansons de Léonard Cohen. Sa mort m’attriste.

     

    • Ne m’en veuillez pas, mais à l’instar de Desproges parlant de la mort de Tino Rossi (qui malgré tout chantait juste) je viens de reprendre des moules.

       

    • Marre que tout soit jugé sur ce site à l’aune du "sionisme/antisionisme" et de faire d’Israël le centre de l’univers (oui je sais Attali veut installer sa capitale mondialiste à Jérusalem),sioniste ou pas cet homme avait du talent contrairement à nos Benguigui & co bi-nationaux et aimé aussi beaucoup son pays le Canada.
      Oui il était pro-sioniste,et alors ? Comme pratiquement 99% des artistes juifs de la planète,et plutôt athée bien que reconvertit sur le tard au bouddhisme...
      Le fait qu’il se soit produit en Israël comme l’immense majorité des chanteurs de renommée internationale est tout sauf une surprise,son soutien à Tsahal et son concert peu après le bombardement de Gaza certes le desservent mais ce saltimbanque connaissait-il tous les tenants et aboutissants (la plupart des gens âgés que je connais ne s’informent pas sur Internet) de ce conflit ??
      On ne peut pas exiger d’un chanteur de folk une analyse géo-politique poussée,l’atavisme juif et le mythe israélien faisant le reste...
      Et puis est-ce que tous les israéliens (à commencer par les trois millions d’arabes vivant là-bas) sont derrière les exactions de leurs armées ???
      A ce moment-là on pourrait aussi boycotter la France en réponse à la politique catastrophique de Gros Mou,Manolito et Fabius (Al-Nosra c’est pas des minus !!) et les bombardements de représailles qui tuent à chaque fois 90% voire 100% de civils innocents (les crapules de Daech étant la plupart du temps prévenus une demi-heure à l’avance par les services secrets occidentaux ou israéliens...

       

      • Tout à fait d’accord ! Rien à ajouter.

        Franchement ses chansons sont infiniment plus belles que toutes celles de certaines idoles françaises qui chérissent Israël, genre Macias ou Bruel (les 2 nazes dont les noms me sont aussitôt venus à l’ esprit).


      • Le problème n’est pas la grille de lecture sioniste/anti-sioniste, mais justement son absence totale dans le Système.
        Système qui n’hésite pas à chercher la petite bête aux autres.
        Ce que dénonce surtout E&R et Alain Soral, c’est le deux poids-deux mesures inhérentes...au Sionisme.
        Je me suis toujours demandé pourquoi Léonard Cohen était autant idolâtré par les Bien-pensants et les merdias. Quelques informations de plus et paf, on tombe encore dessus.
        Parce que artistiquement parlant, je ne pense pas être qualifié pour juger sa musique, que j’ai, peut-être à tort, toujours trouvé merdique.
        Donc, oui, c’est très agaçant de constater que le Système (et non pas E&R, n’inversez pas la situation) juge la fréquentabilité et le talent des uns et des autres en fonction de choix politiques.
        Vous voyez, vous n’avez pas tort. Vous accusez seulement le mauvais camp....


      • ’’mais ce saltimbanque connaissait-il tous les tenants et aboutissants de ce conflit ??’’

        Bien sûre tout ceux qui soutiennent Israël comme si c’était leur mère savent parfaitement ce qui ce passe là bas et pour ma part j’en n’ai marre de voir tout les merdias et les politicards de mes deux célébrer en héros les membres du peuple ’’élu’’ comme si c’était tous des ’’humanistes’’ des ’’grand bienfaiteurs’’ etc.. alors que tout ces types soutiennent le racisme étatique, la colonisation, l’occupation militaire, le viols des lois internationales et des résolutions de l’ONU etc.. des professionnels du double jeu le peuple ’’élu’’ et vous prouver que leur double jeu fonctionnent a merveille.


    • Décevant et signifiant.
      Comme quoi être un artiste et être politiquement responsable peuvent être 2 choses bien distinctes...
      Rien de neuf sous le soleil.


    • Son album du début des années 70, avec entre autres Suzanne, tenait un peu la route. Mais très rapidement la situation s’est dégradée.

      Il suffit d’écouter cet ignoble Alleluhia de 1984. On dirait un pépère pervers avec la chorale gospel de Florent Pagny. Quant à l’instrumentation c’est carrément ignoble. Des coulis de synthés foireux, des plans de gratte sans doute interprétés par des cachetonneurs californiens. Et ce ne sont ni les encens, ni la voix grave, ni la poésie mystico-fumeuse qui y changeront quelque chose. A ce propos, Cohen a eu dès les années 70 les honneurs de la collection 10/18. Résultat, les profs, les théâtreux, les féministes ont empoisonné la génération suivante en le faisant passer pour "un immense poète". Hors ces deux volumes sont un sommet de vide. De la poésie post-post-beat generation extrêmement mauvaise. Bref l’ensemble de son oeuvre (hors les deux premiers albums) est d’une grande bassesse.
      Et puis Cohen aimait trop les médias et l’argent. Les Inrockuptibles, et on comprend bien pourquoi, quand même, en ont fait une icone, un saint, un rabbin, que dis-je un voyant. Une compilation est même sortie où se prosternaient les groupes à la mode du moment. Fallait comprendre : il était juif et il savait souffrir comme personne.
      Récemment j’ai découvert le seul album d’un type qui s’appelle David Bixby. Brebis égarée de la génération des sixties, il a fait à cet époque un album sur son calvaire au pays de la drogue et sa rédemption par Jesus-Christ. Par qui ???!!! Les portes du show-biz, sur ma mère ! se sont fermées définitivement

      Pour Cohen le pire a sans doute été quand son manager s’est tiré avec le tiroir-caisse, le laissant ruiné et sans même un pantalon à une jambe.

       

    • Dans un débat privé quelqu’un m’a sorti que "les israhelliens étaient maladroits dans leurs façons de se défendre" comme quoi l’extermination des palestiniens par la colonisation au phosphore blanc n’est pas encore bien perçu par certains français... #paix #uraniumappauvri #2009 # impunité #propagandesioniste


    • Soutenir les massacres de 2009 au phosphore blanc c’est ça être un élu de la paix ?


    • A propos, Graeme Allwright , le pale traducteur... (90 balais mais une seule serpillière)... toujours bon pied bon oeil... ?
      Auffray pour Dylan, Allwright pour Cohen... les capteurs ont la vie dure.


    • La majorité des juifs vont bien sûr soutenir Israël et la majorité des musulmans vont bien sûr soutenir les Palestiniens.
      Mais ces deux majorités veulent à tout prix une paix durable au Moyen Orient.
      Moi je suis musulman de culture mais j’aime les chansons du juif Leonard Cohen en particulier : "Everybody Knows".

       

      • Il y a quand même une petite différence entre Israël et les Palestiniens. Le premier est un pays qui s’est construit en employant des moyens en contradiction complète avec les valeurs progressistes humanistes qu’il est sensé incarné : persécution, expropriation, expulsion et meurtre de populations civiles dont la justification est basée une croyance religieuse racialiste et suprémaciste. Représailles disproportionnées sur des populations civiles. Enlèvements, torture et emprisonnement d’enfants...Ingérence permanente dans les affaires intérieures de pays étrangers par le biais d’agents (Sayanim) œuvrant de manière plus ou moins ouverte et agressive pour les intérêts d’Israël.
        Les seconds forment un peuple écrasé, humilié par une puissance contre laquelle il ne peut rien faire.


      • @goy pride

        c’est toujours celui qui gagne qui est le "méchant". Si les palestiniens avaient les moyens de faire plus, qui sait jusqu’où ils iraient...
        L’empire romain a fait main basse sur la Gaule... Faut-il pour autant que je me demande si je dois admirer Virgile parce que ce con-là ne s’est pas honteusement repenti des prétentions de l’Empire ??
        Certes on pourra discuter du caractère plus ou moins "humain" de telle ou telle occupation, il n’empêche que les moyens à disposition des uns et des autres, à travers les époques, ne sont pas non plus les mêmes. Les situations sont donc toujours incomparables.

        Non ce qui me chagrine c’est, comme dit plus haut, de tout voir à l’aulne du sionisme ; Moi mon péché c’est de toujours tout voir à l’aulne de la France, de la royauté et du catholicisme. Ma patrie n’est pas l’antisionisme. Aussi, si ce chanteur a fait de belles chansons qui touchent à ces parties de mon âme, il m’intéresse plus que n’importe quel palestinien arabe.
        Quelqu’un a cité la chanson des partisans. Il y en a aussi une sur Jeanne d’Arc je crois, mais je ne la connais pas. Dans Suzanne, il parle du Christ de manière admirable.
        Dans sa bataille avec le dionysien caricatural Jim Morrison, il a perdu : le pâle chansonnier n’était sans doute pas assez baratineur, charismatique, haut en couleur, pour plaire à l’allemande Nico.
        Ce n’était pas tant une figure du Juif arrogant et dominateur. Plutôt celle du juif intello, coincé, admiratif des figures héroïques, d’un panache qu’il n’avait pas. Sa relation au christianisme m’a semblé plutôt celle d’un juif "athée" qui vagabonde au bord de ce gouffre qu’est la question du Christ, avec moins d’hargnosité et de dédain que la plupart de ses coreligionnaires.
        Alors oui, le nazisme a surement permis beaucoup de manipulations, de chantages à l’intérieur même du peuple juif, ce qui fait qu’un Léonard Cohen ne renonce pas à chanter en Israël, qui tout état illégitime qu’il soit (au sens des droits de l’homme ?) n’en demeure pas moins une énigme, un idéal émouvant, pour tout juif même peu croyant, vivant aux US ou au Canada.
        Je trouve qu’E&R, comme toujours, fait preuve de plus de tolérance envers les manipulés de l’autre camp...
        Je ne me joins donc pas à vous : Léonard Cohen avait son petit talent. Il a sans doute bénéficié de sa judéité à un moment pour remplacer quelqu’un au talent égal dites-vous ? Moi je vois que les goys sans talent arrivent encore à percer de nos jours... Alors ? Alors merde !


      • Merci, merci, fdouli, je ne savais comment exprimer le malaise ressenti à la lecture de ces commentat,eurs qui ignorent tout de l’oeuvre de Leonard Cohen, et votre participation lumineuse m’en a instantanément soulagée. ..


    • Un immense talent au service de criminels, quel gâchis...


    • Merci à ER pour cette mise au point car j’avoue avoir apprécié les mélodies de Leonard Cohen depuis mon adolescence, mais d’apprendre son soutien à "l’armée la plus morale du monde" m’a cassé le moral et m’ a fait cruellement déchanter.. je n’entendrai désormais plus l’artiste avec la même oreille si par accident sa voix me parvenais aux tympans..


    • Paix à son âme. Salut Léonard.

      ps : et paix à tout ceux qui sont morts aujourd’hui, tiens !


    • Bien sûr on voit des Jacob Cohen, des Rony Brauman, et quelques autres intellectuels. Mais dans les faits, voici la réalité : 99% des juifs sont sionistes. J’en ai connu un paquet, pas une fois, pas une seule fois, je n’ai entendu un juif critiquer Israël. Je ne dis même pas être antisioniste : juste critiquer.

      Leonard Cohen était un juif, et comme 99,99% des juifs, il était sioniste.

       

    • De toutes façons, n’en déplaisent aux puristes, c’est cette version la plus belle :

      https://www.youtube.com/watch?v=F8c...


    • C’était un artiste lyrique avant tout, arrêtez le délire ! Il n’a jamais exprimé de position réellement politique, mais savait prendre ses distances quand il le fallait.
      C’est vrai : Il s’est rendu sur le front lors de la guerre du Yom Kippur en 1973, a chanté devant les troupes de Tsahal.
      Il aurait aussi alors rencontré des combattants de l’autre bord (Palestiniens, Syriens, Egyptiens...)
      Suite à quoi il a soigneusement évité tout engagement politique ! Jusqu’à prendre une retraite de moine au début des années 90.
      Ecoutez "Story of Isaac", c’est plutôt un réquisitoire anti-sionniste ! (en anglais), sans parler de "Lover, lover" :
      "J’ai dit à mon père : je veux changer de nom
      Mon nom est couvert d’effroi, souillé, symbole de lâcheté et de honte."
      Il m’a répondu : "Je t’ai enfermé dans ce corps :
      C’était une sorte de défi.
      Tu peux l’utiliser comme une arme,
      Ou pour rendre heureuse une femme."
      Pour les non-anglophones, il reste sa version du "Chant du partisan" avec un savoureux accent québéquois, sans parler de "Un canadien errant"...
      Rien de très sionnard là-dedans, je crois même qu’il veillait à se tenir à l’écart, puisque son objet était avant tout poétique : l’amour, la vie, la mort.
      Paix à ton âme, oncle Léonard...

       

    • Salut l’artiste !


    • Ne pas oublier non plus son côté canadien et par là français.
      le canadien errant (et sans doute un peu juif errant aussi) :

      https://www.youtube.com/watch?v=6V-...

      les partisans (sur le thème de la résistance, il aurait pu choisir autre chose, c’est pas l’choix qui manque) :

      https://www.youtube.com/watch?v=hs5...

      Jeanne au secours :

      https://www.youtube.com/watch?v=pPf...


    • La question de l´homme et l´artiste est donc centrale, toujours. Jusqu´à il n´y a pas très longtemps, je pensais qu´il y avait deux Céline, le bien et celui des pamphlets, ou plutôt ce que Faurisson appelle satire. Connerie. Il y en a un génial.

      J´ai écouté un peu Léonard Cohen car on disait que c´était un grand chanteur. J´ai essayé de m´en convaincre comme on fait à Sc Po, -si Télérama dit que c´est bien c´est qu´il doivent avoir raison pôv idiot- mais je ne saurais fredonner aucune de ses chansons. Aurait-il percé autant s´il avait été breton, javanais, ou corse ? Sans être expert, j´ai tendance à penser que personne ne l´écoutera dans 20 ans, et qu´il n´aurait pas percé plus loin que la place du Châtelet avec un gobelet.

      Oui la question du sionisme est fondamentale quand à l´existence des gens publics, surtout après 1945, ca veut pas dire que L Cohen soit un nul, mais c´est un signe fort. Je rappelle qu´on a massacré Rajsfujs et presque tué Robert pour écrits pas conformes.
      C´est malheureusement la première question qu´il faut se poser, à part dans le sport, où le meilleur gagne. Comme écrivain, Rushdie et Eco ne laisseront rien, Soral ou Ryssen si.

       

      • Ce n’est pas sa judéité qui a participé de son succès mais le fait qu’il soit un chanteur anglo-saxon...
        Plusieurs de ses albums sont bons sinon.
        Un bel artiste, paix à son âme.

        Et sinon, vous n’êtes pas devin, vous ne savez pas qui restera ou non dans l’histoire. Point.


      • Francois : tu parles charles...

        Ne pas oublier que les places de notoriété étant limitées ( si tu ne peux pas sortir de disque, te produire dans une salle, être invité chez drucker, ta carrière ne commencera jamais ou s arrêtera prématurément), pistonner un artiste c’est en étouffer un autre. Et le tout sur des critères raciaux.

        Il n’y a aucune mansuétude à avoir avec ce système de supremacistes.


      • Il a fait ses preuves, hein, arrêtez la mauvaise foi.
        Et quoi qu’il arrive on vole toujours sa place à quelqu’un, que l’on soit juif ou non. Mais pour vous, son erreur est qu’il est juif, admettez le.

        Maintenant, glosez tant que vous voulez sur ce qu’il a prétendument fait, sur la possible place qu’il a subtilisé, nourrissez vos fantasme, ça ne changera rien, son succès il l’a eu et c’est mérité.


      • Francois, tu as raison, comme Patrick Bruel, c´est mérité, argument fini, on ferme la ban. Même en lisant la presse de pays exotiques actuellement, ou sûrement dix personnes devaient le connaître, il est en Une. Son succès ne se discute pas.

        L´argument de musique anglo-saxonne me semble douteux, c´est plutôt de la musique orientale en anglais. En réflechissant plus avant, je me demande bien si sans propagande, ce grand chanteur aurait percé au pays de Bobby Lapointe-Brassens-Brel. Je rajoute même Gainsbourd pour pas qu´on dise du mal.
        C´est nunuche comme musique, sous couvert de transcendance-reflexion-pleurnichaille. Aucune virilité.

        Non, on ne peut pas éluder La question lorsqu´on parle d´un perosnnage public contemporain, ce qui ne veut pas dire que les réponses soient toutes évidentes.


      • Non mais personne ne connait Bobby Lapointe dans les jeunes générations hein, ne rêve pas. Pas plus que Cohen soit dit en passant. Et il n’a pas particulièrement percé, il est surtout connu par un certain milieu, type urbain et sensible à l’art. Ce n’est pas un musicien populaire à proprement parler.
        Oui c’est nunuche, et Lapointe ringard de A à Z, inadapté au goûts d’aujourd’hui, qui disparaitra intégralement des bacs après la mort de nos grands-mères, comme Fernand Raynaud en somme.

        Quand à Bruel... Que dire, un musicien juif pour des milliers de musiciens goy, basta. Un exemple n’est pas un élastique qu’on peut étirer à l’infini. Le problème est que vous n’en avez qu’un seul, allez, 2 ou 3 je vous l’accorde.


      • @François
        Tu ne semble pas connaître du tout le showbiz (j’y évolue depuis 40 ans) ni ses rouages. Avec ton petit "hein", marque d’agressivité qui tient lieu d’argumentation à la fin de la première phrase de chacun de tes commentaires, tu te contentes d’asséner ton point de vue sans t’appuyer sur quoi que ce soit. Tu finis même par te contredire : tu interdis aux autres de faire des prévisions mais toi tu sais que Lapointe et Raynaud n’auront pas de postérité. Bref tu m’as bien fait rire.


    • Paix à son âme.
      Un immense talent.

       

      • On voit bien où mène la connerie, le type cautionne un massacre d’un peuple sans terre et vous bobos vous êtes là comme les autres gauchos à admirer un pro sioniste,désolé les gars mais on ne peut pas jouer sur tous les tableaux. C’est comme si on avait le père Soral en compagnie de haziza et bhl en Israël devant le mur des lamentations. Ahurissant les commentaires de certains.Soit on est pour la justice avec un grand J soit on la ferme à tout jamais !!!! Regardez Alain reste droit dans ses bottes et avec tous les enfoirés contre lui,les sommes à payer,le harcèlement judiciaire. Il reste un homme complet.
        Salutations Fraternelles


    • Comme tant d’autres sss de la même engeance : Soporifique, surfait et suffisant.


    • BOF , demain il fera jour . . . .


    • Un artiste international qui met sa notoriété au service des pires criminels que la terre n’ait jamais porté ,est complice de leurs crimes !C’est comme les joueurs de cornemuses écossais qui accompagnaient leurs soldats au front pour les encourager !

       

      • @ bernardi

        Tu as oublié de mentionner que le taux de mortalité des "pipers" durant la première guerre était si élevé que le haut commandement britannique interdira cette pratique pour la seconde. Ceci pour dire le courage exceptionnelle de ces hommes.

        Ce qui n’empêchera pas le général de brigade Simon Fraser (Lord Lovat), commandant la Première Brigade Spéciale en 44 d’avoir à son service un de ces joueurs de cornemuse, le célèbre Bill Millin, plus connu sous le nom de "Piper Bill".
        Mais si, souviens-toi...Le mec qui souffle dans son bignou au milieu des balles allemandes soufflant à ses oreilles sur le Pegasus Bridge, le pont situé sur le canal de Caen. C’était pour signaler la présence de son unité venu en soutien aux paras britanniques qui avaient pri le pont dans la nuit. La radio étant h.s., c’était la seule façon d’annoncer l’arrivée de la First Brigade Service au milieu des troupes ennemies venus reprendre le pont. C’est d’ailleurs une des scènes fortes du film "Le jour le plus long".

        Certains disent que c’est une légende, d’autres que les Allemands firent semblant de ne pas le viser, éberlués par son courage ou pensant qu’il était simplement fou. N’empêche, ces types-là les avaient" bien accrochées" et ça serait pas mal de leur rendre hommage plutôt que de les considérer comme des "pousses-à-la-mort".


    • Appréciation bien partiale de Léonard, qui ne fait mention que de ses rapports à Israël... N’est-il pas plus intéressant de mettre en perspective son amour pour la France, notamment dans sa chanson "Le partisan", qui est et reste complétement à contre courant de tous ceux qui voient dans notre pays un peuple de collabos ?

       

      • Sans oublier la reprise de sa chanson "Suzanne" par Nina Simone (qui a choisi le pseudo Simone de par son admiration pour Simone Signoret).
        C’était l’époque où la France était encore la France qui faisait rêver les étrangers, maintenant il ne reste plus que les monuments.
        https://youtu.be/T3B0iJQcXmk


      • Simone Signoret, de son vrai nom Simone Kaminker, fille d’un juif émigré polonais (oh je sais, ce n’est pas suffisant pour la Synagogue, mais ça l’est pour le showbizz), et qui a été notamment la femme d’Yves Montand, de son vrai nom Yvo Levi...
        Je sais que tout le monde n’a pas la culture des noms, mais Simone quand même, ce n’est pas l’archétype du prénom français. Si vous croisez dans les journaux une Baronne Simone de machinchose, soyez certain que sa lignée ne remonte pas à Charles le Chauve.
        Bon, cela dit, si vous avez un soucis avec la forte proportion de juifs dans le monde du spectacle français, je crains que vous ne deviez remonter à un peu plus loin, avant Sarah Bernhardt et Réjane, avant le XIXeme siècle où la réclame semble déjà prodiguer ses faveurs avec un sectarisme suspect (consulter les patronymes des actrices à succès, c’est édifiant... si on a la culture du dépistage bien sûr..).
        En fait, comme toujours, il vous faudra remonter avant la Révolution, ce grand virage indépassable qui a décapité la France...

        Ou bien alors il faut vous y faire : si les saltimbanques et les marchands doivent se mettre à gagner des millions, il faut savoir qu’une large part proviendra de ce même peuple qui n’aime l’art et la bohème que quand elle rapporte (et ils peuvent bien pratiquer avec succès, car qu’y a-t-il de plus commun que d’être acteur ? ou de scribouiller des formes abstraites sur une toile ?). Peu importe, s’ils ont du talent pour le baratin et la comédie, après tout, n’est-ce pas tout ce que vous demandez aux professionnels du divertissement ?
        A moins que ne s’immisce là dedans d’autres aspects plus profonds (création d’une nouvelle image de l’homme, façonnement des caractères via les arts, le répertoire, les représentations et le spectacle : manières de jouer, sensualité nouvelle, sentiments, névroses, pathologies, bref, changement de "type" humain : de l’homme d’ancien régime à l’homme moderne, etc, mais c’est un sujet plus diffus et plus complexe encore)


    • si je me souviens bien, vers la fin de sa vie il s’etait isole, et ne voulait plus chanter... mais il avait confie son argent a MADOFF eh oui !!! et il a tout perdu

      il a lance alors une tournee mondiale pour se refaire une santé financiere,

      donc pour les fans on dit merci a qui, merci MADOFF !!!!!!


    • Je m’interrogeais justement sur ses positions politiques. En tous cas, j’ai essayé d’arranger sa chanson hallelujah pour guitare seule.https://www.youtube.com/watch?v=-9n...
      Mais le juif le plus génial est Marcel Dadi !


    • Je viens d’écouter sa chanson "halleluya" que je ne connaissais pas : musique ennuyeuse et paroles sans aucun intérêt, le vide sidéral ; juste de la musique commerciale anglo-saxonne.
      Pour me nettoyer les oreilles de cette mélodie monotone qui risquait de me gâcher le reste de la journée, j’ai écouté un alléluia grégorien, cela m’a tout de suite fait oublier ce chanteur sans talent.


    • J’ai écouté la première vidéo et je dois dire que je le trouve très mauvais : sa voix est plate et sans expression, il chante faux et l’accompagnement est vraiment pauvre. La seule chose qui est bien, c’est les choeurs (ils chantent 10 fois mieux que lui).


    • franchement j’aime votre site et repecte Alain Soral malgre certains de ces exces.Mais comment dire que Leonard Cohen n’est pas un grand chanteur..

      Certains commentaires donnent raison à nos adversaires car aucun argument ,il est juif donc samusique n’est pas bonne.Et pour votre gouverne cet homme etait dans une reelle recherche spirituelle (conversion au catholicisme puis au boudhisme) mais bon pour certaisn ici il est juif donc c’est a jeter .certains ici font aussi pitie que nos adversaires

       

    • L’on ne peut que souhaiter à tout songwriter d’écrire ne serait-ce qu’une seule chanson du niveau de "Suzanne"... Par ailleurs, l’engagement de Leonard Cohen en faveur d’Israel me paraît très relatif. Il n’a jamais mis en avant sa judéité, ne s’en est jamais servi tout au long de son parcours. Leonard Cohen ne faisait chier personne avec sa judéité et ne voulait pas qu’on le fasse chier avec cela.


    • Oui, c’était un sioniste patenté mais dans son domaine, la chanson, il faut lui reconnaitre un grand talent...


Commentaires suivants