Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Moscovici : "Les dépenses en faveur des réfugiés relancent l’économie"

La politique européenne veut faire sans les Européens

Pierre Moscovici a estimé que les dépenses publiques en faveur des réfugiés avaient « un effet de relance sur l’économie européenne ». Suffit-il de venir de l’extérieur de l’UE pour bénéficier de mesures interdites aux autochtones ? s’interroge Alexis Théas, juriste et universitaire.

 

M. Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques et financières, a fait le 3 mai une déclaration sidérante dans une interview à la presse régionale (Est Républicain, Dauphiné…) Il y affirme, le plus sérieusement du monde : « Mais oui, les dépenses publiques en faveur des réfugiés ont un effet de relance sur l’économie européenne. Nous l’avons chiffrée en novembre dernier à 0,2 à 0,3 point sur la croissance de l’Union, voire 0,4 à 0,5 point dans les principaux pays d’accueil comme l’Allemagne ».

Ces propos atteignent un niveau de cynisme effarant pour l’image de la Commission européenne, de l’Union européenne en général, et celle du commissaire Moscovici, lui-même, homme politique socialiste français comme il se définit. Car enfin, qu’est-ce que cela signifie, concrètement ? Que les dépenses publiques considérables mises en œuvre pour héberger, nourrir, scolariser plus d’un million de migrants arrivés en 2015, en plus du flux annuel moyen de 1,4 million, ont lourdement pesé sur l’économie européenne au point d’avoir un impact sur les statistiques de la croissance.

[...]

Or, quel est le message de M. Moscovici ? Qu’il suffit de venir de l’extérieur de l’Europe, en dehors des canaux réguliers (visas, titres de séjour), pour avoir droit à une dépense publique interdite depuis 20 ans aux autochtones. Pour les Européens qui souffrent, la dépense publique est maudite. Pour les migrants ou réfugiés qui arrivent cette dépense publique n’est plus maudite mais bienfaisante, salutaire, radieuse, salvatrice…

M. Moscovici, pour tenir de tels propos, vit dans sa tour d’ivoire bruxelloise, avec tous les avantages liés à sa fonction. Il s’exprime en eurocrate coupé du monde.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

La destruction des nations et des luttes sociales par l’immigration,
à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils alimentent encore et toujours plus cette bulle des dépenses publiques.

    Ce que les bonimenteurs notoires ne disent pas, c’est que cette fausse croissance n’est que de la dette, des taxes et des impôts en plus !
    Et que les actions dispendieuses pour les clandestins ne font qu’enrichir les mafias de passeurs. A ce propos, hier soir la chaine M6 a diffusé un reportage là-dessus.


  • Encore un exemple célinien de "synthèse" ! On comprend pourquoi il a été ministre de l’économie chez nous ! On dirait qu’on les embauche, du moment où ils ne connaissent rien à l’économie.

    Théorème de Moscovici : plus de migrant = plus de dépenses publiques = plus de croissance (? !?, on veut des chiffre non truqués monsieur le ministre) = moins de chômeurs : CQFD.

    Plus de pauvres = moins de pauvres

    Encore un effort et tu finiras par trouver du pétrole Mosco !


  • Je propose à Mr Moscovici de faire venir tout le Maghreb pour relancer la croissance .Je ne sais ou Mr Moscovici a pu prendre des cours d’économie ,mais que ce Mr soit commissaire européen aux affaires économiques et financières ,ça fait froid dans le dos .
    Arrêtons le massacre !!!!!!!!!!!!!!!!


  • Moscovici ne nous apprend rien sur la perversité du système : la relance par l’endettement.. Le chemin le plus direct vers l’effondrement économique et le chaos.


  • rien d’étonnant comme tout ses frères franc-maçons il est en faveur du grand remplacement de population et de l’extermination en douceur des peuples européens.


  • Ca enrichit l’économie c’est clair, mais l’économie de qui ?
    De ses potes banquiers qui refourguent de la dette aux pays européens ?

    Ces types doivent être jugés devant un tribunal pour crime et escroquerie en bande organisée.


  • Ces propos sont révoltant. Les SDF et ceux qui sont au chomage apprécieront.
    Mais plus rien n’est étonnant. Comme Najat, comme Hollande, comme Valls, comme la plupart au gouvernement, les ci-menteurs de l’équerre montrent leur mépris des français . Patience. Cette secte satanique va bientôt recevoir sa juste récompense.


  • Je me demande, si cette conclusion de Moscovici, que
    "Les dépenses en faveur des réfugiés relancent l’économie"
    est valable pour israel ?

    Car il y a quelques centaines des milliers des refugies africaines qui ont été débutés par israel ...

     

  • Pierre Moscovici dans sa logique sioniste implacable est en cohérence totale avec ses idées de destruction des nations et de dissolution des identités européennes.
    Le "commissaire" de l’Union Européenne dans toute sa splendeur !


  • "Les dépenses pour les réfugiés relancent l’économie" . Sur la base de vieux clichés rooseveltiens, new-dealiens et "école de Chicago" etc .. idée de la circulation monétaire dans les "veines" supposées d’une "économie" monétaire tout aussi supposée et complètement idolâtrée.. d’accord.

    Au fond, "l’entrepreneur schumpétérien" et sa "destruction créatrice" est aussi un homme qui a du cœur, un petit cœur frémissant aux malheurs d’autrui ! Compatissant envers les pauvres à condition que ces pauvres sachent se tenir et aient un peu de respect envers les supériorités sociales et un peu d’éducation. Un philanthrope, merveilleusement artiste et mécène atteint de diarrhée du porte-monnaie alternant avec des constipations soudaine du même pote-monnaie quand quelque chose lui déplaît chez ces pauvres !

    Mais les dépenses qui vont dans les poches des fonctionnaires européens, dont lui, ce Moscovici (famille originaire du ghetto de Moscou, comme la Païva), que sont-elles ? Elles relancent l’économie ?

    A mon avis, non.


  • M. Moscovici veut dépenser toujours plus... tant que ce n’est pas lui qui paye.


  • Quelle merveilleuse nouvelle pour les chômeurs en fin de droits !


  • Merci Moscovici de cette delectation incommensurable. Pour notre part mon épouse ne faisant pas partie des "ethnies prioritaire" dixit FMS de la FFL ( Fonctionnaire Mutualiste Syndicaliste) nous sommes repartie en mère patrie Russie d’où le comble de la chose est la question bigbang : pourquoi ne prenez vous pas la
    nationalité russe ?

     

    • Vous avez bien eu raison ! Je m’interesse de plus en plus a cette Nation ou nous avons beaucoup en commun que certains autres pays.Rien qu’a voit ce que fait lOTAN nos chers politiques et journaleux qui baffouent ce pays ça me désole.
      J’essaye tranquillement d’avoir quelques notions de Russe.J’aime bien cette langue.


  • l’économie du crédit ?
    il est bon lui , au plus tu as des pauvres au mieux son systéme se remet en route .
    mais devient pauvre et distribue ton pognon mosco , ensuite tu te pointe à une frontiére et tu va relancer l’économie du pays de ton choix .
    en pensant à bien donner ton argent aux marchands d’armes pour étre sur que cela ne soit pas utilisé pour les pauvres , mais contre les pauvres ...


  • " dépenses publiques en faveur des réfugiés " : il faut bien nourrir, loger et blanchir les esclaves pour qu’ils puissent travailler et se faire surexploiter avec le sourire . L’Allemagne comptait très peu de négriers à la grande époque de la Traite, mais elle se rattrape .


  • C’est sidérant de constater que les dirigeants ne considèrent la qualité de la vie des gens qu’au travers d’indicateurs ne reflétant rien d’autre qu’une réalité mathématique. On court à notre perte les yeux rivés sur le pacte de stabilité et accessoirement en prenant en considération quelques intérêts (pas les nôtres) géopolitiques.


  • Donc le clandestin rapporte et le desouche coute.

    Hein ?

    C’est le desouche qui paye ?

    Oh, sans blague ?

    Et c’est Mosco qui touche ?

    Ah ben ça alors, la re-bonne blague ...


  • Si ces dépenses profitent à la croissance, pourquoi ne pas faire la même chose pour les français et tant qu’à faire multiplier ça par 3 histoire que l’on ait 3 fois plus de croissance.


  • tout ces soit-disant profits fait sur le dos des nationaux en faveur des allogènes ne finiront pas en investissements ou en services publics mais paieront les intérêts de la dette ou disparaitront dans le gouffre spéculatif des casinos bancaires...décidément le mensonge économique est notre pain quotidien...une vraie tartine de merde que les médias essaient de nous faire bouffer chaque jour que dieu fait même si nos papilles commencent à faire de la résistance.


  • Tout va très bien, madame la Marquise...


  • C’est là qu’on voit que c’est sans espoir...il faut vraiment faire sans.


  • Très bon article, sauf qu’il n’a pas été écrit par un journaliste du Figaro, et n’est pas paru dans le Figaro mais seulement dans le FigaroVox, sur Internet.

    Il faudra dire à l’auteur que nous aussi, on peut le publier sur Internet, mais que chez nous, il sera mis bien en évidence (et il aura plus de lecteurs).


  • Dans une vraie démocratie on aurait le moyen de stopper de tels branquignoles mais dans une dictature ils s’incrustent et sévissent en toute impunuté, ça fait parti des choses insupportables de ce ’système’.


  • Génial ! Augmentons les allocations chômage par 10 pour enfin retrouver la croissance : ) Pourquoi on y a pas pensé avant. Trop loin de nous Pierrot : )


  • Il s’agit d’une extension du " sophisme de la vitre cassée " , dont Bastiat a démontré l ’ absurdité.

     

    • Très bon rappel (voir wiki là dessus) : Le "sophisme de la vitre cassée" est un des « sophismes économiques » décrits par l’économiste Frédéric Bastiat dans son essai : "Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit" pas publié en 1850, afin de dissiper l’illusion que la destruction de biens matériels pourrait favoriser l’activité économique et d’illustrer la notion de coût d’opportunité, en particulier l’importance des coûts cachés de toute décision économique.

      La vitre cassée est le titre du chapitre I de "Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas". Bastiat part d’une histoire, celle du fils de « Jacques Bonhomme » qui casse un carreau de vitre, et de la réaction des badauds : « À quelque chose malheur est bon. De tels accidents font aller l’industrie. Il faut que tout le monde vive. Que deviendraient les vitriers, si l’on ne cassait jamais de vitre ? » Bastiat reconnaît que le coût de réparation de la vitre (six francs de l’époque) bénéficie bien directement à l’industrie vitrière (« ce qui se voit »), mais il s’oppose à la conclusion qu’il en résulte un bénéfice pour l’industrie tout entière, car cela néglige les autres usages qui auraient pu être faits de ces six francs (« ce qui ne se voit pas »). De plus, si la vitre n’avait pas été brisée, Jacques Bonhomme aurait pu consacrer le même argent à l’achat d’une paire de chaussures, et « aurait eu tout à la fois la jouissance d’une paire de souliers et celle d’une vitre. » Il en conclut que « la société perd la valeur des objets inutilement détruits », ce qu’il résume par : « destruction n’est pas profit. ».

      Et il y a aussi la question de la protestation des marchands de chandelles contre l’électricité. On se demande alors si l’économie est une "science" Et comme elle n’est pas même un "art".C’est peut être n’importe quoi.

      Enfin, Moskovici est-il vitrier ? Plutôt un "marchand d’habits". Confers "Les Enfants du Paradis" avec dialogues de Jacques Prévert, le personnage joué par Le Vigan (acteur génial). "Marchand d’habits ! Marchands d’habits ! Avez vous des habits à vendre ?" Et on entend : "Marchand d’amis ! Marchand d’amis ! Avez vous des amis à vendre"....


  • [...] les dépenses publiques en faveur des réfugiés avaient « un effet de relance sur l’économie européenne »

    C’est bien la preuve que c’est de l’investissement à long terme donc que les flux de réfugiés sont voulus et dirigés. Et donc si je pousse le raisonnement plus loin, que ces gens rapporteront de l’argent, plus que les autochtones, puisqu’ils couteront moins chers mais seront davantage "productifs" ...
    D’ailleurs le patronat allemand s’en frottait déjà les mains à l’avance, ça fait peur !!

    Merci Monsieur Moscovici, au moins maintenant c’est clair. On a pas fini d’en chier avec ces individus. On a l’impression de vivre un cauchemar parfois.


  • La chutzpah atteint des sommets...
    Comment des boulets qui ne produisent rien (et qui coutent au contraire) pourraient-ils entrainer la moindre croissance ?
    Mosco l’illusionniste


  • Il a quand même fait ses excuses après avoir dit une telle chose ?
    Non ?
    Bon, on le note dans un coin et on le ressortira au procès.


Commentaires suivants