Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Municipales à Rome : le M5S de Beppe Grillo en tête au premier tour

"Pour en finir avec la classe politique italienne traditionnelle"

Le Mouvement cinq étoiles (M5S), lancé par l’humoriste italien Beppe Grillo pour en finir avec la classe politique italienne traditionnelle, est aujourd’hui la deuxième force politique du pays et la première à Rome.

 

D’où vient ce mouvement ?

Crinière blanche et harangues furieuses contre « le système », Beppe Grillo a commencé par organiser en 2007 des manifestations massives contre la classe politique intitulées « Vaffanculo Day » (Journée du « va te faire foutre »).

Le M5S est né en 2009 de ce ras-le-bol général, quand le blog de Beppe Grillo s’est mué, sous l’impulsion du co-fondateur Gianroberto Casaleggio – considéré jusqu’à sa mort en avril comme le « gourou » du mouvement –, en un espace de démocratie participative directe, où les militants sont invités à se prononcer sur les orientations politiques et à choisir les candidats.

 

Quel est son programme ?

Le mouvement s’appuie d’abord sur le rejet des partis politiques classiques et sur l’honnêteté de ses membres. Sur le plan national, les mesures de son programme sont très variées : mise en place d’un revenu minimum, référendum pour sortir de l’euro, mesures strictes contre la corruption, mesures de relance pour les petites et moyennes entreprises, limitation des mandats électoraux, réduction des salaires des hommes politiques et des financements aux partis et à la presse, Internet gratuit pour tous...

 

Dans la lignée de Podemos ou Siriza ?

S’il s’appuie sur le rejet massif des partis traditionnels comme Podemos en Espagne ou Siriza en Grèce, le M5S est cependant loin d’être aussi à gauche.

En 2014, Beppe Grillo a ainsi réclamé un « tour de vis » sur les visas humanitaires et en début d’année, le M5S a renoncé à la dernière minute à soutenir l’union civile pour les gays – que les militants avaient pourtant validée à 80 % – pour éviter, selon les observateurs, de s’aliéner les voix de la droite aux municipales et d’offrir une victoire politique au gouvernement.

Lire la suite de l’article sur france24.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bienvenue les grandes gueules d’italiens (comme les cocus de "Francais"(sauf nous "les réinformés")


  • J’ai l’impression que le système favorise les partis " hors système ", qui parlent " au nom du peuple ", qui vitupèrent " les technocrates " pour promouvoir une sorte d’anarcho-conservatisme, lequel, loin de s’opposer au pouvoir, est au contraire chargé de remobiliser le peuple afin qu’il continue de consentir par son vote à la légitimité du système actuel...
    Beppe Grillo a l’air trés sympathique mais connait-il vraiment les arcanes du pouvoir ? Il serait fort étonnant que ce comique soit plus malin que les banquiers eux-mêmes...

     

    • Il y a dans ces rangs une certaine ligne "anti-partis" d’où qu’ils viennent, mais surtout s’ils ont des programmes de gauche.
      Le M5S serait donc dans la catégorie des "anarcho-conservateurs". A quel titre, on ne sait pas. Alors qu’il prend racine dans la lutte contre les partis au pouvoir et contre le système mafieux qui les dirige. Cette mafia, n’a rien à voir avec le fait que l’on parle d’Italie, surtout pas d’amalgame, les français ne valent pas mieux, le sionisme en plus.

      - Vous semblez préférer le parti Berlusconien ou la démocrassie-chrétienne (?) à ce nouveau "populisme"
      - Vous ne voyez rien de la vague de fond qui se dessine dans ces pays et qui dit son ras-le-bol de ce système par des votes inattendus.
      - La manifestation de la prise de conscience par les masses, aussi éloignée de vos idées pures soit-elle, semble vous déranger plus que le maintien au pouvoir des délégués de la Goldman Sachs.
      - Il est vrai que la politique en France est morte et enterrée, le débat public se résume à des "nuits débout" sponsorisées par vos sionistes bien de chez vous. Les scores aux élections de tous les partis qui ne soient pas UMPS, ne permettront jamais de rêver d’une conquête quelconque, contrairement à la Grèce, l’Espagne ou l’Italie.

      Finalement, je souhaiterais de tout mon coeur que le crif et la licra disparaissent pour permettre à E&R de fonder son propre parti et essayer de gagner des élections, rien que pour voir le programme.


  • Après tsipras et trump, voici grillo !

    .......

    Vous pouvez applaudir !