Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Netanyahou qualifie d’"absurdes" les critiques de l’ONU sur la colonisation israélienne

Un envoyé spécial de l’ONU avait déploré qu’Israël poursuive ses annonces liées à la colonisation malgré les recommandations de l’organisation internationale.

 

[...]

L’envoyé spécial de l’ONU au Proche-Orient Nickolay Mladenov a déploré lundi devant le Conseil de sécurité que les « recommandations du Quartette (États-Unis, ONU, Russie et Union européenne) continuent a être bafouées, y compris par une poussée des annonces par Israël liées à la colonisation et la poursuite des démolitions » d’habitations palestiniennes. Nickolay Mladenov a rappelé que les colonies, ces implantations civiles israéliennes sur des terres occupées depuis 1967, étaient illégales au regard de la loi internationale. La communauté internationale considère la colonisation, qui s’est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens, comme un obstacle majeur à la paix.

Les propos de Nickolay Mladenov « constituent une distorsion de l’Histoire et du droit international », a répliqué dans un communiqué le porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, David Keyes.

Lire l’intégralité de l’article sur europe1.fr

 

Sur la colonisation israélienne, lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants