Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Nous, médias, et vous, élus, n’arrivons pas à faire passer l’idée que l’UE apporte quelque chose !"

Comme en 2005, les médias ont joué à fond leur rôle : assurer la propagande de l’Union européenne.

 

Un moment mythique donc hier : sur BFM TV, la journaliste Roselyne Dubois, dépitée, lâche le morceau face à Nadine Morano ; elle reconnaît que sa fonction est d’influencer l’opinion – et non pas de l’informer :

 

 

« Nous, médias, comme vous, élus, n’arrivons pas à faire passer l’idée que l’Europe apporte quelque chose. Que faut-il changer ? Il y a un vrai mea culpa à avoir ! »

L’aveu est fascinant dans sa naïveté même : la journaliste ne trouve rien d’anormal à déclarer qu’elle se charge de la communication de l’UE, cela va de soi pour elle, elle y croit totalement, et a complètement oublié la Charte de Munich régissant (si peu…) les devoirs de sa profession, dont :

2. Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.

9. Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste

Évidemment, jamais elle n’arrivera à faire le lien avec ses anciens confrères de la télé soviétique dans les années 1980…

Autre florilège de la fin de semaine :

 

 

Sa consœur Marie Drucker n’a pas hésité, quant à elle, ce 24 juin historique sur France 2, à mettre en cause la réelle signification du vote des Britanniques :

« Tous ceux qui ont voté pour le Brexit, pour la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, le voulaient-ils vraiment ? (…) De nombreux observateurs estiment qu’il s’agit moins d’un vote de rejet de l’Europe et l’Union européenne qu’un vote contre les élites, contre l’establishment, contre la politique intérieure, bref, comme le sont souvent les référendums, un vote de colère ».

Autrement dit, selon notre grande interprète, les électeurs auraient pu voter contre leur souhait véritable, non pas guidés par leur raison (que seuls les eurobéats possèdent à coup sûr), mais aveuglés par une passion, la colère. On imagine mal Marie Drucker faire le même genre d’analyse si le Brexin l’avait emporté.

Lire la suite de l’article sur les-crises.fr

Les élites et le Brexit, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Marie Drucker :



    Comment peut on avoir 25 ans, et rejeter cette Europe dans laquelle vous vivez.




    Bah, déja en étant pas journaliste !
    J’ai vu une autre absurdité incroyable d’un média Bfm ou itélé, je ne sais plus, (mais c’est les mêmes), qui disait juste après le résultat, qu’il y avait un risque que Londres, qui était pour le "In", demande son indépendance de l’Angleterre, je jure .... Quels abrutis c’est journalistes.

     

  • Eh beh, entendre ça à la TV, c’est plutôt pas mal, constat sans appel, "nous n’arrivons plus à promouvoir la propagande d’état malgré nos moyens".

    La brèche est ouverte, un peu aussi grâce aux anglais, mais c’est ouvert.


  • Ils peuvent toujours publier leur déclaration de patrimoine.
    Ce sera la preuve ultime que l’"Europe apporte quelque chose".

    Autant répondre tout de suite aux bien-pensants :

    — Populiste ! Toujours à parler d’argent !
    — C’est ça, oui. Et je t’emmerde, aussi.


  • de moins en moins de monde devant une tv au message unique et monolithique.
    sur internet on s’engueule souvent mais au moins on a la liberté d’argumenter .
    l’illusion de la liberté à la tv , y’a un momment que l’on a compris .
    adieu les autoritaires au mielleux faciés !
    on se fou de ce qui sort de vos bouches ...


  • Non mais je rêve ...
    Tranquillou, totalement décomplexé.


  • Ce ne sont pas les pépites qui manquent en matière d’extraits sur nos "mérdias".

    Mais alors là, ça s’appelle un aveu en bonne et due forme... indiscutable même.
    Espérons que le réveil le vrai commence enfin.


  • Le problème que ne comprennent pas les journalopes ,c’est qu’ils ne font pas le travail pour lequel ils sont payé .Ils sont payé pour faire de l’information et non de la propagande ,c’est ce qu’ils n’ont encore pas compris c’est qu’avec internet il y a de la contre information qui permet d’analyser et de vérifier l’information ,et ils sont de plus en plus nombreux . Donc ,qu’ils ne s’étonnent pas de ne pas pouvoir faire passer la pilule , qu’ils gardent leurs idées sans vouloir essayer d’ influencer qui que ce soit.


  • Ah c’est clair qu’on a assisté là à une campagne de propagande anxiogène et biaisée sans précédent !! Et le lendemain sur France Info, ça y allait dans tous les sens, les bobards !! Jusqu’à JM Cavada qui nous explique, sans rire, que "Bruxelles ça n’existe pas"...et que les institutions européennes appliquent les politiques des dirigeants que les peuples ont élu !!!!! On croit rêver...


  • Bien au contraire ! Les politichiens européistes et leurs complices des merdias, ne cessent de nous abreuver des bienfaits de l’Europe ! D’ailleurs, ces bienfaits, que dis-je ces prodiges crèvent les yeux  :

    Croissance économique digne du japon des années 60-70, plein emploi assuré du berceau à la tombe, natalité florissante, parfaite souveraineté alimentaire du continent (merci la PAC), respect des frontières externes et interne de l’Europe, Immigration anecdotique, protection sociale porté au plus haut, etc, etc...

    Effectivement, les faits sont là ! Salauds de sans-dent ces Grands Bretons. Bandes d’ingrats. Sincèrement, on ne comprend pas !

    Heureusement, on va signer le TAFTA des deux mains et la rondelle à l’air ! Que ne ferait-on pas pour le bonheur des européens. Quand on vous dit qu’un petit tour dans une back-room ça détend, ce n’est pas qu’une vue de l’esprit !

    Avec le TAFTA, nos merdias et nos politichiens vont encore nous raconter plein de belle histoire, de quoi -sans doute- enchanter notre avenir de condamné à mort. On fait confiance aux journaleux, pour nous préparé plein de jolis articles sur les bienfaits de l’Europe triomphante !


  • Non seulement la "journaliste" avoue manipuler l’opinion, mais elle confirme aussi que l’Europe relève du domaine des idées... ologies. Ces gens ne vivent pas dans le concret, contrairement au peuple qu’ils tentent de plus en plus difficilement de manipuler.


  • Bien sur que l’UE apporte quelque chose : la loi el-khomri, le Tafta, les roms, l’euro, l’interdiction de faire du protectionnisme, Cohn-Bendit, bref que de la saloperie...
    Il n’y a que les idiots européistes pour penser que l’UE n’apporte rien et qu’elle est juste, en gros, une sorte d’institution symbolique qui oeuvre pour que les européens soient copains, et qu’il est donc inutile d’être contre quelque chose qui n’apporte rien.

     

  • De la part des médias et des politiques en place, toujours la volonté d’associer la sortie de l’UE à un rejet de l’Europe. Encore un raccourci ou un amalgame... Comme le dit cette jeune femme européenne, l’idée n’est pas d’être contre l’Europe mais de rejeter le projet politique et économique mis en place au mépris du respect des peuples européens. Les institutions européennes n’ont aucune légitimité et ce référendum l’a rappelé.


  • J’a assisté en direct à cet aveu propagande de ce qu’est la "démocratie".
    Depuis quand un journaliste se charge de l’orientation des opinions ?
    Aujourd’hui,si tu es en désaccord,tu es souverainiste,raciste,xénophobe,homophobe-ça va de soi- antisémite et,pauvre de toi,un égaré qui n’a rien compris.
    BFM WC ?
    C’est sûr puisqu’on fournit le papier qui va avec.
    Mais fallait-il vraiment s’attendre à de l’information là où quotidiennement sont relayés le sensationnalisme,l’émotionnel et surtout pas le factuel avec des pistes pour creuser par soi-même ?
    Salutations et longue vie à ces pitoyables chroniqueurs

     

    • Dans cette démocrature européenne, il y a des mots spécialement crées pour être portés comme des camisoles sémantiques voire même conçus pour être votre prison idéologique.

      Personnellement, je m’oblige à douter de tout événement ou sujet. Personne ne doit m’imposer le prêt à pensée. Ne pas penser en étant enfermé dans une case, gauche droite, extrême, écolo..etc. Je m’en tape de ces classements artificiels et orientés.

      J’ai cependant conscience d’une chose, ce sont les limites de l’homme. Et de ce fait, j’ai besoin de Dieu pour me guider, et pour penser et œuvrer pour le bien.


    • @Vive l’humanité
      Je partage votre posture:l’exaltation mentale liée à la sensation réconfortante d’appartenance (="ouf ! je pense comme il faut grâce aux médias")n’ont rien à voir avec la foi.
      C’est d’un autre plan.
      A chacun ses nourritures pour se sentir vivant.
      Salutations !


  • Encore une preuve que les politiciens et les journaleux sont dans la manipulation et la désinformation quand ce n’est pas de la pleurniche business sioniste...


  • "Nous, meRdias, et vous, escrocs de la fausse démocratie, n’arrivons pas à faire passer l’idée que la paix du peuple passe par sa soumission totale et inconditionnelle."


  • Nous autres pauvres darons c’est pas l’idée que ça rapporte quelque chose,mais la vie réelle, qu’on subit, alors les idées on sait que c’est fait pour enfumer.
    Non non, nous autres on voit bien que ça nous apporte rien et ce dès le départ en se rendant chez le boulanger, passage de la baguette de pain de 1f20 à 6f60, le café idem, les salaires depuis ce temps n’ont pas évolués, le chômage lui augmente,non non ma petite dame, il n’y a rien de bon pour nous le petit peuple dans ce machin, non rien de bon.


  • Pourtant c’est pas compliqué !!!

    L’ " EU " apporte des emmerdes ( et des paperasses ) ...

    Voilà ... c’est fait !!!

     

  • Un historien du foot sur France Inter aujourd’hui rappelait une coupe d’Europe (1960 ?) où les équipes finalistes étaient les suivantes : L’URSS, la Yougoslavie, la Tchécoslovaquie et la France.

    Il a fait observer que des ces trois pays, un seul existait encore aujourd’hui, la France.

    Tout est dit. L’Europe, construction artificielle comme l’URSS, n’en a plus pour longtemps.

    D’ailleurs, personne n’a remarqué que l’Europe est incapable de monter une équipe de foot ! Elle n’aurait aucun supporter. Ou les joueurs se battraient entre eux, ne parlant pas la même langue. Au moins l’URSS a été capable de le faire. Un carnage.

     


  • "un vote de colère"



    Argumentaire typique du membre de l’establishment, du défenseur acharné de la pensée unique, qui ne comprend pas qu’on puisse ne pas être d’accord avec lui.
    Une version plus light de la psychiatrisation des idéologies dissidentes en URSS.

     

    • Il faut les excuser : ils tremblent pour leurs rentes (avec raison) et ça les rend émotifs (avec excès) !

      Je m’explique :

      Les merdias = la propagandastaffel soft

      Malgré tout leur savoir faire, leur propagande a lamentablement échouée (comme en 2005)

      Ils ne sont pas cons : ils comprennent très bien que pour eux ça sent la purge ou le sapin.

      - La purge : leurs maitres ne leur pardonnent pas leur incompétence et les vire par wagons.
      - Le sapin : leur audimat ne leur pardonne plus leurs mensonges et les quitte par millions.

      Ce que je dis là tout le monde le sait.

      Mais surtout les maitres de leurs maitres l’ont su bien avant nous, bien mieux que nous !

      Que vont-ils faire, eux ?

      Ils vont additionner la purge et le sapin.

      BHL et consorts vont se prendre une raclée : être contre productif à ce point , ça frise le sabotage.

      Fô être honnête aussi : c’était couru qu’ils allaient se prendre une raclée et c’est pour s’en débarrasser que leurs maitres les ont incités à se lancer dans le piège qui leur a été ainsi tendu.

      Eh oui : quand on dîne avec le diable.....


  • Merci Roselyne ; au moins, ce genre de déclarations ont le mérite d’éclaircir les choses : le début d’une forme de transparence, paradoxalement ....


  • Hahaha, j’ose espérer que vous saurez rester indulgents envers ce bon professeur de Paris III. Il aura simplement oublié de vérifier la représentativité de nos "élus" nationaux. Et le taux réel de participants à cette farce. Une fois déduit les nuls, blancs, abstentions, décédés et "corrections" du ministère... :)


  • "JE SUIS PROPAGANDE " Merci ,on s ’en était aperçu

     

  • Il faut répéter inlassablement jusqu’à ennuyer que l’Europe de Bruxelles est une invention américaine (Jean Monet n’était qu’un sinistre valet appointé par la finance américaine et le FBI) et entrait dans le plan américain de domination mondiale et la détestation congénitale de l’amérique pour le monde civilisé qu’elle appelle avec sa condescendance habituelle, le "Vieux Monde". relayée en cela par les valets de la presse européenne.

    Si on avait le courage de foutre un poing dans la gueule à toute personne utilisant ces expressions "Vieux Monde" et "Vieux Continent", le monde changerait aussi vite que la trogne de l’interlocuteur.

    Le "Vieux Monde" qui est certainement infiniment moins vieux que leur monde à eux, puisque l’Europe est en perpétuel renouvellement et a inventé un nombre infini solutions politiques depuis le 18ème siècle, alors qu’eux mêmes sont figés dans leur lard depuis la Déclaration d’indépendance et se promènent avec une Bible, vieux bouquin datant de deux mille ans et sur laquelle ils prêtent serment avec des airs profonds et hypocrites. Quelle modernité !

    Pour le yankee, qui est à la civilisation ce qu’un film de Frères Marx est à Shakespeare, l’européen est un sous-homme porteur de pulsions mortifères et immorales, et qui ne rêve que de se mettre à défiler au pas derrière un dictateur à moustache. L’Européen est donc quelqu’un qu’il faut rééduquer violemment, dénazifier à outrance, pour condescendre à lui apprendre qui sont Mickey et l’Oncle Picsou. L’Europe est dominé en effet par l’Oncle Picsou..

    Les peuples d’Europe n’en peuvent vraiment plus de cette union soviétique de pacotille et le miracle vient de ceux qu’on attendait pas, des Anglais. Cela, c’est une surprise. Mais il ne font que traduire l’exaspération générale des peuples européens. Que se soit d’eux que vient le sauvetage de ce qui reste de civilisation en Europe après le passage de Mickey et de Dumbo est une vraie surprise.


  • C’est vrai que l’UE apporte quelque chose, mais qu’à 1% des citoyens.


  • Ca ne les gene meme plus. Et de toute façon peu de monde s’en rend compte.


  • L’État français (nous, contribuables) verse 21 milliards d’€uros à l’UE pour son fonctionnement (chiffres 2010) qui nous "restitue" 14 milliards sous forme de subventions "européennes" - dont les aides à l’agriculture.
    "restitue" entre guillemets parce qu’il n’existe pas de structure européenne pour redistribuer ces subventions, il n’y a pas de guichet, de bureau... en réalité, l’État s’attribue directement à lui-même ses subventions estampillées "européennes".
    L’Union Européenne est une véritable pompe à fric, et l’État complice avec l’aide des journalistes nous vendent ça comme une "chance"...
    L’UE nous coûte de l’argent (énormément) et il n’y a pas plus de subventions "européennes" que de beurre en broche.
    La France fonctionnerait très bien sans l’UE, l’État pourrait décider à qui attribuer ce pognon sans en référer à des instances non-élues.
    Et pour ceux qui ont mon âge, (plus de 45 ans), il faut TOUS LES JOURS répéter aux plus jeunes que avant l’UE :
    - on pouvait voyager,
    - on pouvait étudier à l’étranger,
    - on pouvait avoir des amis espagnols, anglais, belges,...
    - on pouvait acheter des clopes en Espagne, en Belgique, au Luxembourg,
    - en gros, on pouvait déjà faire tout ce qu’on fait maintenant SAUF qu’aujourd’hui, on ne peut plus choisir son immigration...
    La PROPAGANDE comme quoi, avant l’UE, c’était le paléolithique, ne devrait pas pouvoir passer. Il faut le dire !
    La démocratie, c’est la souveraineté. Sans haine, en paix !

     

    • C’est bien vrai ! La France existait avant l’Europe et ça marchait beaucoup mieux. Depuis notre introduction dans l’Europe, c’est devenu une vraie catastrophe humanitaire !!! Il faut quitter l’Europe, remettre notre monnaie,remettre les frontières et ce dire que la France est obligée de bien s’entendre avec l’Angleterre car le tunnel n’est pas européen, mais franco-anglais et comme le gouvernement ne veut plus s’occuper de Calais, alors je suggère aux anglais de couper l’entrée du tunnel aux français tant que junker et les autres leur font du chantage (d’ailleurs, je croyais que le chantage était puni par la loi)et c’est la même, pour les autres pays:regardez la Grèce, pour obtenir...pas grand chose, la reforme des retraites !!!il faut que la Grèce ne soit plus leur esclave !!! Que l’on arrete cette Europe dictatrice !!! Il y en a marre du joug belge, c’est des gens comme ça qui font les guerres,il faut les virer pendant qu’il est encore temps...après ce sera trop tard !!! DOMMAGE !!!!


  • Lors de la création de la l’euro, j’avais écrit et dit : Ils viennent de mettre en place leur nouvel aspirateur... Ils transferaient les mauvaises gestions nationale dans un nouveau appareil comptable pour voler les peuples d’une autre manière et éviter de rendre des comptes.


  • Encore un excellent article d’Olivier Berruyer !


  • La question qui n’a pas était posée ,et je la pose en même temps :
    Que va t ’on faire des immigrés de Calais ,qu’ils veulent passer en Angleterre ??? j’ai ma petite idée ,mais bon ??


  • Entre ceux qui continuent leurs leçons de morale (et donc avouent leur parti pris) et ceux qui retournent doucement leurs vestes (façon "grands sages" qui vous explique la vie), je pense que les Français ne peuvent qu’ouvrir les yeux.


  • Brexit, Frexit, Grexit ces néologismes anglo-saxons rappellent étrangement le cruel épisode des PIGS dans les années 2011-2013. La finance anglo-saxonne continuent à s’amuser avec les Etats européens, en faisant circuler les capitaux qui refluent massivement vers les Etats-Unis, poussant le dollar à la hausse. Dans le même temps, les banques engrangent massivement les gains résultant de la chute des marchés, tandis que les pleureuses de service s’extasient devant la chute des actions bancaires. Car les politiques comme les banquiers savent bien combien la foule peut être versatile, quand il s’agit d’affronter les conséquences du "changement", changement que les eurocrates se feront une joie d’assumer à votre place en assurant la transition vers une "nouvelle Europe" que Emmanuel Macron rêve de soumettre à référendum. Les Européens veulent être consultés : qu’à cela ne tienne, on concoctera de nouveaux traités qui permettront aux Eurocrates de justifier leur existence, tandis que les Européens auront droit à de nouvelles "réformes". On a beaucoup parlé du "bail-in" consistant à faire payer les clients des banques pour recapitaliser les banques, qui tiennent le système à bout de bras. Mais qui a remarqué le nouveau "bail-out" qui s’est produit vendredi soir à hauteur de 400 milliards d’euros, soit plus que le plan TARP de sauvetage des banques américaines ? Le pourcentage des prêts en défaut dans le portefeuille des banques italiennes dépasse les trente pour cent. Et pourtant elles existent toujours grâce au rachat des prêts contre du cash par la banque centrale italienne, qui sert aux banques à acheter des bons du Trésor italien. Ces titres sont collatéralisables auprès de la BCE, ce qui permet aux banques italiennes de reconstituer leur capital et à l’Etat italien de financer ses dépenses. Qui dit mieux ? Du côté des eurosceptiques, on a rien à dire là-dessus. C’est génial, bien mieux que les traites de travail du célèbre Docteur Schacht, qui d’ailleurs s’est davantage servi des fonds anglo-saxons que de la régulation monétaire intra-allemande pour sauver son pays de l’hyper-inflation. Même Farage ne réalise pas combien, il est shooté à la dette bancaire, ce qui lui permet de rêver à un libre-échange qui n’a jamais existé que dans les contes pour enfants. La technostructure règne en maître, aussi bien dans la gouvernance anglaise que dans la gouvernance européenne qui se ressemblent étrangement.


  • La meilleure preuve que ces pseudo-journalistes - qui se trouvent de plus en plus être comme par hasard de jolies femmes - ne sont que des speakerines de la propagande néolibérale c’est leur inculture et leur mépris du vocabulaire :

    "Il y a un vrai mea culpa à avoir !"

    Et non cousine : on parle de "faire" son mea culpa, toi pas utiliser le bon verbe, toi retourner à l’école. On bât sa coulpe, on fait son mea culpa et on fait de la propagande grossière sur une chaîne qui n’est autre que la version française de CNN ou de Fox news.


  • toute la pertinence de Soral sur le métier de journaliste se vérifie à nouveau


  • A tous ceux qui perdaient espoir, voici qu’un événement jugé totalement imprévisible s’est produit.
    La Grande-Bretagne est pour la seconde fois intervenue pour briser la volonté des USA.
    La 1ere fois, c’était en septembre 2013, non par son peuple, mais par son gouvernement qui força les USA à renoncer à l’entrée en guerre de l’Otan contre la Syrie. Obama allait bombarder la Syrie depuis la Méditerranée via des missiles de croisière.

    En outre : nombreux ont certainement remarqué que "journalistes" et "politiques" français vilipendent désormais le peuple britannique (et aussi son gouvernement), étalant une haine palpable, et demandant même "un divorce qui ne soit PAS à l’amiable".
    Il est renversant que tous ces gens qui dénoncent depuis toujours la xénophobie, le chauvinisme ... entre les européens comme causes de division et de guerre, se montrent maintenant aussi prompts et intolérants pour rejeter tout un pays comme s’il ne méritait plus d’exister ni de faire partie de l’Europe.
    C’est incompréhensible par la raison.
    Et cela ne doit pas être oublié car c’est une faute MAJEURE.


  • Peut-être devraient-ils faire une immersion dans le réel pour comprendre pourquoi leur propagande ne marche pas...

     

  • Halala, à chaque fois qu’il y a un vote pour quelque chose qui déplait à la caste médiatique, ils parlent de vote de colère.
    Sous entendu les gens qui ont voté ça sont des baltringues incapables de réfléchir...

    C’est assez insupportable, mais pour une fois ça ne m’a pas énervé, car c’était marrant de voir tous les journalistes et commentateurs divers (parasites) péter un câble tout au long de la journée. Il faut savourer ces moments !

    En tout cas bravo aux anglais.


  • J’ai de gros doutes sur les leaders anglais pro-brexit. J’ai l’impression qu’ils cherchent à gagner du temps. Est-ce qu’il ne vont pas se servir de ce vote pour obtenir encore plus d’avantages de la part de l’UE ? Normalement, ils devraient faire pression sur Cameron pour qu’il active dés cette semaine l’article 50. Ils ont la légitimité du vote mais semblent presque s’excuser d’avoir gagné. Méfiance !


  • Dites çà aux centaines de suicidés ruraux, aux millions de licenciés, grâce à la doctrine libérale appliquée par la secte des commissaires infiltrés par les lobbies. Pendant ce temps austérité pour les uns et le champagne coule toujours à flot à Bruxelles pour les autres, d’ailleurs aucune image ne filtre ni reportage........ C’est pire que la Chine et la Corée.


Commentaires suivants