Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
          Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Nous, musulmans, devons nous rappeler que la France est chrétienne

Par Yacine Zerkhoun

Il nous faut un islam « en » France. Non un islam « de » France » ou un islam « français », ce qui supposerait un islam spécifique à ce pays. La religion révélée au Prophète (paix et bénédiction sur lui) est une religion universelle, qui ne connaît pas de frontières.

Avec un islam « en » France, nous parlons d’un islam dont le volet culturel est spécifique à la France. Ce qui n’a rien à voir avec le culte qui, lui, nous dépasse.

Vivant en France, il nous faut des imams français, qui prononcent leur sermon dans la langue nationale. Ce n’est pas le cas dans la plupart des mosquées.

De même, les lieux de culte n’ont pas à adopter une architecture arabo-mauresque. Regardez la mosquée de Shanghai. Il faut faire la différence entre ce qui appartient au dogme et ce qui relève de la culture. L’esthétique, elle, est culturelle.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #295482
    le 02/01/2013 par Chrétienne elle était avant ’40 AUjourdhui elle est paienne (...)
    Nous, musulmans, devons nous rappeler que la France est chrétienne

    Ca’est sur et çà tombe sous le sens non ?! , et toute autre pensée ne serait qu’une usurpation de droits et de la culture et de la langue française L’Islam est une spiritualité religieurse d’adhésion à la conscience et aux fondements islamiques et non une prise de possession des droits des gens ou des autres . A vérifier par les foukkahats du savoir islamique .
    Et tous ceux qui exhortent à la Charia for je ne sais quoi sont des égarés extrèmes de l’Islam , ils veulent imposer ce que Allah a différencié rt diversifié dans les expressions humaines . Le message d’Allah en Islam est beaucoup plus intelligiblement perfectionné à celui qui prend l’entendement de le comprendre .

     

  • l’Islam en France n’arrive pas se défaire de son arabité. Ca le rend insoluble avec la France.
    Comme le rappelle l’auteur, l’asie du sud est a bcp de pratiquants musulmans sans pour autant perdre leur culture locale

     

  • Ce Monsieur a raison,mais le site où a été publié ce texte laisse à désirer.

    Boulevard Voltaire est un site qui prône le choc des civilisations avec des textes mensongers et des intervenants comme le sioniste de choc,Gilles-William Goldnadel.


  • Nous, musulmans, devons nous rappeler que la France est chrétienne...

    C’est marrant ça, j’avais cru comprendre que la France était devenu laïque en 1905 !
    Et puis c’est quoi la France ? Elle pense la France ? Elle a des sentiments, des convictions religieuses ? Qu’est ce qui détermine la France en tant que nation ? Elle est plutôt PSG ou OM ?
    Bizarre la tendance actuelle de certains "patriotes" issus de que de relayer cette non vérité en gage de leur "bonne foi"...

    "Nous, musulmans, devons nous rappeler que la France est chrétienne" traduction : les chrétiens sont chez eux et par conséquent il incombe aux Musulmans (forcément étrangers) de courber l’échine autant que faire ce peut !!

    Encore un qui s’imagine en assimilant son "ontologie tautologique" (pour paraphraser Soral) pour une vérité universelle révélée !!

    Et le Français de souche ex Chrétien converti à l’Islam, il est chez lui ou pas ?

     

    • Vous confondez "France" et "République".

      La France est catholique et la République laïque.

      Si vous ne savez pas faire la différence entre un pays et le système politique qui le régit, je ne peux pas vous aider davantage.


    • La France est la fille aînée de l’Église et elle a une âme, éternelle.


    • Avec deux tiers de la population qui se dit athée/agnostique et un droit d’origine franc maçonne la France n’est pas chretienne, si seulement elle l’etait cela serait tellement plus simple pour les musulmans mais elle ne l’est plus.
      Les chretiens etaient encore chez eux en France il n’y a pas si longtemps, aujourd’hui ils sont comme des etrangers dans leur propre pays.
      Heureusement pour les croyants la France reste encore un pays de tradition chretienne, c’est ce que les musulmans doivent comprendre et respecter.


    • Les musulmans de France rencontrent des problèmes et se voient stigmatisés par des athées sionisés les trois-quart du temps, bien plus que par des Catholiques. Donc la question chrétienne n’est que secondaire actuellement dans l’attitude des musulmans de France vis à vis de... leur propre pays, ou ce qui est sensé l’être du moins...

      Les français socialement bien intégrés, considèrent que la république les protège absolument, alors ils se tournent vers l’état quand ils se sentent en danger, c’est ça le projet de l’état-dieu (l’autorité de l’état remplaçant Dieu), le projet maçonnique... Certains d’entre ceux-là, s’improvisent une identité chrétienne sur le tard par simple réaction identitaire tout en restant attachés à un projet sociétal résolument contraire à telle prétention religieuse. Dans l’ensemble le monde européen et chrétien est soumis à l’état de droit "maçonnique", et une frange trop importante s’y identifie encore par réflexe identitaire tout en s’embourbant dans ses contradictions logiques (contester l’oligarchie mais s’accrocher à son système). Les gens sont dressés pour la peur, et la peur a pris ces dernières années.

      En définitive le musulman reste l’étranger, de par ses valeurs et convictions, et de par ses origines, l’Islam étant toujours perçu comme religion absolument étrangère au monde européen. Le problème est ontologique, c’est pour cela qu’il reste insoluble. Aimer la France ne changera rien à la manière dont vous serez perçu (comment serait perçu un enfant d’immigré connaissant mieux la France que des français de souche, vous pensez qu’ils vont le prendre comme exemple ? Non, ce sera juste "bizarre" dans l’esprit commun ...). Le problème est bien plus complexe que certains le croient, malgré leurs analyses sociologiques inspirées... Il n’est que d’attendre...


  • C’est moi ou le lien n’est pas en rapport avec l’article ?

    Sinon pour le court texte ci-dessus, je ne suis pas d’accord avec l’argumentation. Si l’idée principale est que c’est aux musulmans de d’adapter aux lois et coutumes françaises (les vrais pas les atlantistes laicardes^^) alors oui, bien évidemment. On ne va revenir systématiquement sur ce fait.

    Par contre dire qu’il existe un islam est totalement faux. Partout où l’islam s’est implanté, il y a eu un phénomène d’acculturation. L’islam du mali n’est pas le même que celui de l’Algérie, du Liban, du Qatar ou d’Iran. Les dogmes ou grands principes sont les mêmes mais sont appliqués de manières différentes en fonction des pays. Ce que rappellent le sheik Imran Hossein et l’association Musulmans de France.

    Deuxio, je parle pour la Belgique mais c’est également valable pour la grande majorité sont similaires en France. Si les imams dans les petites mosquées locales s’expriment dans leur langue maternelle (arabe ou dialectes), c’est qu’il s’agit d’imams, de la 1ere ou 2eme vague d’immigration et qui ne s’expriment relativement mal en français car ils sont arrivés agés.Et que pour ce prétendre précheur, il faut avoir un sens de la nuance exacte comme dans toutes les religions. Sur ce point, les choses commencent à changer progressivement

     

    • Il y a un Islam et des musulmans, les musulmans s’acculturent pas l’Islam.
      Les textes sont les memes partout et pour tous que ce soit le noble Coran ou les grands recueils de hadiths, s’il y a des divergences elles sont le resultat de la division des musulmans.
      On doit aussi bien distinguer ce qui appartient à l’Islam et ce qui est le fait de la culture propre au pays.


  • C’est parce que la France est de culture et d’histoire chrétiennes que l’immigration musulmane ne s’y trompe pas et y vient en masse, dédaignant l’arabie saoudite, le qatar, barhein, les émirats... où ces immigrés seraient traités et considérés comme des "untermensch". Mais c’est aussi parce qu’elle fut catholique et socialement avancée qu’il fallait la détruire par l’immigration massive. L’immigré est un des outils de la liquidation du pays, s’il ne veut pas reproduire les tares de son pays d’origine, il faut qu’il fasse le travail d’assimilation aux valeurs du peuple et non des élites dévoyées et malgré le travail dévastateur des associations communautaires. Vaste programme..


  • Il est clair qu’il nous faut un islam en France. Mais j’ai du mal à comprendre pourquoi faudrait-il que les imams fassent des sermons en français. C’est un détail de rien du tout. D’autant qu’il y en a déjà des imams qui font des sermons en français. Simple question. Je ne veux surtout pas faire d’amalgames. J’ajoute aussi que dans les pays arabe, les chrétiens et même les juifs font des sermons en arabe. ÉGALITÉ ET RÉCONCILIATION ET VIVE LA FRANCE

     

    • Les sermons ne sont pas les prières. Il est normal d’exiger qu’ils soient faits dans la langue du pays. Tous les français qui le souhaitent devraient être en mesure d’entendre les sermons, car l’Islam n’est pas réservé aux maghrébins et car les français devraient avoir un droit d’information sur ce qui se dit dans les lieux de culte, quels qu’ils soient.


    • Te rends tu compte, walislam9394, à quel point ton propos est contradictoire ?


    • @walislam9394

      Salut ,
      pour reprendre tes propos :
      "J’ajoute aussi que dans les pays arabe, les chrétiens et même les juifs font des sermons en arabe"
      et :
      "Il est clair qu’il nous faut un islam en France. Mais j’ai du mal à comprendre pourquoi faudrait-il que les imams fassent des sermons en français."

      Pays arabes = sermons en arabe (comme tu le précises)
      France = sermons en français

      Voila , salut.


    • Les gens du Livre des pays arabes font leurs sermons en arabe parce que c’est la langue de leur pays, une langue qu’ils comprennent.
      Hors en France la majorité des musulmans ne sont pas d’origine arabe mais berberes, ouest-africains, turcs, indo-pakistanais, etc... et donc encore moins arabophone mais francophone.
      Pour que les musulmans français et les français en generale puissent comprendrent l’Islam et ainsi se comprendrent c’est en français qu’il doit leur etre adressé.


    • Il sont ARABES bien avant l’arrivée de l’Islam ; à Médine il y avait déjà des juifs arabes , à la Mecque des chrétiens arabes et allez dire à un Irakien chrétienou à un Syrien chrétien qu"il n’est pas arabe..... c’est plutôt ceux qui sont de langue arabe comme les maghrébins qui ne sont pas des arabes mais des Amazighs


    • Les chrétiens des pays arabes sont eux même arabes et appartiennent à la même nation, c’est normal qu’ils parlent arabe mais les musulmans de France se sont établis encore très récemment ( pas plus d’un siècle ) et je pense qu’il est tout à fait normal que les sermons se fassent en arabe. La religion, c’est la culture tout comme la langue, une tradition ancrée qui se transmet de génération en génération. En tant que chrétien, oui à 100% pour une société laïque mais soutenons nous dans notre désir de conserver nos traditions, langues, culture, religion respectives dans le respect d’autrui et du pays d’accueil. Ce que ne désire pas apparemment la pègre au pouvoir.


  • En tant que musulman, si tu dis que t’es pour la laïcité, les catholiques te tombent dessus en t’accusant de participer à la destruction de la France.
    Si tu dis que t’es pour la France chrétienne, les déstructurés héritiers de mai 68, bien plus nombreux que les cathos, te tombent dessus en t’accusant de remettre en cause la laïcité, la liberté, les droits des femmes et des homosexuels.

     

    • La laïcité est l’affirmation de la neutralité de l’État dans les cultes religieux, permettant ainsi la coexistence pacifique de plusieurs religions en France.


    • @Titus

      C’est la version officielle. La réalité, est la mise à mort de toute présence religieuse visible. Une superbe machine à broyer qui tend à rendre les religions en folklore.


    • Ce qu’il faut remarquer, c’est que selon les époques il y a une communauté dominante qui est au pouvoir. Pour faire cours, il y a d’abord eu les Gaulois païens, puis les Gallo-romains, ensuite les chrétiens, et désormais les athées, à moins que ce soit déjà révolu car les athées laisse place peu à peu aux mondialistes lucifériens (bref, les délimitations ne sont pas très claires)...

      Donc les citoyens athées sont plus libres dans ce pays car il est fait par eux et pour eux ! (Pas la peine de me monter au crâne avec les délires de complot maçonnique omnipotent, il y a aussi des bâtisseurs de la République Française qui ne sont pas bon à jeter dans le feu des enfers, c’est juste que les FM font un travail d’influence pour pervertir les idéaux les plus justes afin d’imposer leurs valeurs, antidémocratiques et Lucifériennes, et ils y parviennent...).
      Alors que les citoyens religieux le comprennent et l’acceptent, sinon ils se feront botter le cul à trop vouloir protester.
      Et si vous ignorez comment agir malgré tout pour votre cause, et bien... en tant qu’athée je ne tiens pas à communiquer cette méthode, désolé. Et puis de toute façon elle n’est pas vraiment un secret. :)


    • C’est pour cette raison que l’on devrait distinguer la laïcité du laïcisme ou laïcardisme...tout ce qui finit par un "isme" est dangereux.



    • @Titus
      C’est la version officielle. La réalité, est la mise à mort de toute présence religieuse visible. Une superbe machine à broyer qui tend à rendre les religions en folklore.



      Sais-tu combien de mosquées, par exemple, se construisent en France chaque année ?....


  • Si vous saviez, un musulman préfére une France chrétienne qu’une France laïc... Et n’oubliez pas une chose, seul les français ont abandonné leur christianité au dala du fait que l’Etat est laïc.

    PS : La majorité des musulmans parlent correctement le français, mais ne choisissent pas qui les représentent car l’Etat a tout à gagner à présenter des musulmans qui ne parle pas bien le français.

     

    • Effectivement. L’auteur demande : "Comment voulez-vous être pris au sérieux si ceux qui nous « représentent » parlent français avec un accent maghrébin ? " Or le système choisit ses interlocuteurs. Avec un accent du bled, cela permet d’entretenir l’idée que l’Islam est étranger à la France. Cela ne doit surtout pas être perçu comme un problème (si problème il y a) franco-français.


    • MERCI, quand j’ai quitté ma ptite maman pour venir en France, sa dernière phrase était "va et fréquente des chrétiens, ils sont croyants , ils ne peuvent pas te faire du tort" Pour ce qui est des sermons ( vocable inapproprié à l’Islam) si les Imams possèdent toutes les subtilités de la langue française pour discourir métaphysique, philosophie et spiritualité pourquoi pas, d’ailleurs même en arabe ils ne sont pas compétents en général ;" Imam" veut dire "devant" càd celui qui mène la prière car il a appris par coeur les sourates mais cela ne fait pas de lui automatiquement un exégète ou un érudit il suffit d’écouter celui de Drancy. Point de querelles, le message peut être véhiculé par tout vecteur à condition de rester dans la spiritualité et ne pas renter dans les contingences matérielles


    • @ taany2

      Chalghoumi n’est pas un imam, il gère la mosquée de Drancy


  • Il faut d’abord que la France retrouve sa grandeur d’antan et je vous assure que l’Islam se dissoluera parfaitement dans notre beau pays (à condition que cette religion reste minoritaire par rapport au Christianisme). On ne peut pas exiger un Islam de France tant que la France reste une ploutocratie aux relents judéo-maçonnique.

     

    • On ne peut pas parvenir à une société harmonieuse tant que la misogynie religieuse (ce Dieu masculin dictatorial et violent, méprisant la féminité et qui caractérise les 3 monothéismes) est tolérée par le peuple.
      Et il faudra pour cela nous débarrasser des psychopathes qui nous dirigent car ils sont atteint d’une maladie incurable qui les rend sadiques et dangers terribles pour notre espèce.
      Il est clair que l’endoctrinement est puissant mais nous sommes nombreux à en être sortis, pour notre plus grand bonheur je vous l’assure.
      Car se tourner vers l’adoration de la divine Sophia, incarnée dans notre planète en tant que Mère non-toute-puissante, puisque n’ayant pas prévu la fin de notre histoire, nous responsabilise en tant que cocréateurs de notre avenir tout comme elle nous libère de la soumission à un Dieu esclavagiste et dont l’adoration sous des noms divers n’a fait que provoquer le chaos actuel, puisqu’elle nous a coupé de nos racines.


    • @Karim

      J’aime bien tes clichés grotesques sur les religions. Par ailleurs peux tu définir ce qu’est la féminité toi qui a l’air d’y connaître quelque chose ou un semblant ?

      Que des préjugés appris par l’école laïque de Jules Ferry le gauchiste negrophobe


    • @Kasiar
      Le fait que vous ne sembliez rien connaitre de la féminité n’est pas très rassurant.
      Je parle bien entendu de la maternité, qui est le dernier exemple d’amour désintéressé que l’on nous permettait encore, mais qui s’en va après les abominables "Nique ta mère !" repris en coeur par une partie de la jeunesse et encensés par les médias, et qui ne sont que la traduction des tout aussi ignobles "Motherfucker !" américains, de l’intuition, la douceur, de l’amour du logis et de la préservation de la famille.
      Ainsi que de cette compréhension/vision du monde qui m’est toujours surprenante car, en tant qu’homme, je ne dispose pas de la même.
      Et cette féminité respecte la masculinité parce qu’elle la complète, sans s’y soumettre car s’en sachant l’alliée.

      Rappelons encore que la femme est directement reliée à la nature par son cycle menstruel calqué sur le cycle lunaire, et que c’est l’une des raisons pour laquelle elle est niée par les monothéismes, puisque leur but était de détruire les cultes liés à la nature et à la connaissance de ses bienfaits comme de ses dangers.

      Je n’ai rien reçu de Jules Ferry puisque je n’ai pas été éduqué en France et que mon opinion provient de l’étude des textes gnostiques et grecs de l’époque préchrétienne et donc ne dispose pas des préjugés que vous me supposez.

      Mon avis sur les monothéismes (qui ne sont pas "les religions", contrairement à ce que vous affirmez) se fonde sur l’étude de leurs textes sacrés, de l’histoire de leur expansion, terriblement violente et destructrice, comme de leur effet sur le monde, effet que je peux constater chaque jour.

      Et convenez je vous prie que si "on les reconnait à leurs fruits", ceux-ci sont loin d’être paradisiaques.


    • karim, personne ne nie que des evenements violent ont été lié au differente religion. Mais il ne faut pas se leurrer ou se voiler la face comme tu le fait. Si ces évenements ont eu lieu se n’est uniquement la faute d’hommes sans scrupule avide de pouvoir et de richesse. ils se sont servis de ces religions pour obtenir se qu’ils voulaient. Mais croit moi, s’il y avait pas eu les religions ils auraient trouvé autre chose et c’est sr ces choses la que tu porterais ta haine aujourd’hui.
      D’ailleurs les pires des guerres ont eu lieu lorsque les religions ont été baillonné.

      Aujourd’hui en france il y a beaucoups de gens tres charitable qui se dise athé. Mais cette charité vient de leur éducation qui de siecle en siecle c’est transmise en france et qui en réqlité vient de la charité chretienne.
      Sans vouloir critiquer les romes, regarde a qui ils vont le plus mendié...Au musulman. Car ils savent que les plus charitable se sont eux et ils vont meme a se mettre a la sotie des mosqué pour mendié.


  • Deux remarques :
    - Les racines de la France sont surtout païennes, et avec un retour très marqué à notre époque. Donc je me demande si cela peut poser un problème aux musulmans de cohabiter avec des païens tout en étant soumis à un pouvoir laïc (il l’est en principe, sans la chutzpah) ?

    - L’écrivain et poète « Yacine » Zerkoun défend la langue française, c’est bien, mais alors pourquoi ne pas prendre un prénom français comme le fait « Albert Ali » ?
    On dirait bien qu’il y a encore un peu de travail sur soi à faire...

     


    • L’écrivain et poète « Yacine » Zerkoun défend la langue française, c’est bien, mais alors pourquoi ne pas prendre un prénom français comme le fait « Albert Ali » ?



      Que je sache (mais je n’en suis pas sûr, détrompez moi si je fais fausse route), Albert Ali n’a pas changé son prénom : ses parents l’ont baptisé ainsi.
      Je n’aime pas l’idée de changer de prénom.
      Je n’aime pas l’idée que, parce qu’ il embrasse une culture, un homme renie le prénom (voire le nom) que lui ont donné ses parents : il s’agit là d’une grave offense faites à ses ancêtres.

      Mais pour aller dans ton sens, regarder quels prénoms il a affublé ses propres enfants serait intéressant.


    • L’Islam ne permet pas de changer de nom, ni de prenom pour la raision invoquée, mais le musulman qui le souhaite peut tres bien donner un prenom à consonance française à ses enfants tout en respectant les prescriptions islamiques à ce sujet.


    • C’est une grosse erreur de dire que les racines de la France sont païennes. La France est née sous le baptême de Clovis en 496, qui par sa conversion à la foi catholique se fait le premier protecteur de l’Église.

      Saint Pie X le 19 décembre 1907 à l’Archevêque de Reims :
      « Reims conserve la source baptismale d’où est sortie toute la France Chrétienne, et elle est justement appelée pour cela le Diadème du Royaume. C’était une heure ténébreuse pour l’Église de Jésus-Christ. Elle était d’un côté combattue par les Ariens, de l’autre assaillie par les Barbares ; elle n’avait plus d’autre refuge que la prière pour invoquer l’heure de Dieu. Et l’heure de Dieu sonna à Reims, en la fête de Noël 496. Le baptême de Clovis marqua la naissance d’une grande nation : la tribu de Juda de l’ère nouvelle, qui prospéra toujours tant qu’elle fut fidèle à l’orthodoxie, tant qu’elle maintint l’alliance du Sacerdoce et du Pouvoir public, tant qu’elle se montra non en paroles, mais en actes, la Fille aînée de l’Église. »

      Mot du Pape Grégoire IX à Saint Louis :
      « De même qu’autrefois la tribu de Juda reçut d’En Haut une bénédiction toute spéciale parmi les autres fils du patriarche Jacob, de même le royaume de France est au-dessus de tous les autres peuples, couronné par Dieu Lui-même de prérogatives extraordinaires. La tribu de Juda était la figure anticipée du Royaume de France.
      Aussi nous est-il manifeste que le Rédempteur a choisi le béni royaume de France comme l’exécuteur spécial de Ses divines volontés ; Il le porte suspendu autour de Ses reins, en guise de carquois, Il en tire ordinairement Ses flèches d’élection quand, avec l’arc, de Son bras tout puissant, Il veut défendre la liberté de l’Église et de la Foi, broyer l’impiété et protéger la justice...
      Ainsi, Il choisit la France, de préférence à toutes les autres nations de la terre, pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse ; pour ce motif, la France est le royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ. »

       

      • Même avec la création du Royaume franque et la conversion au catholicisme, j’affirme que les racines païennes sont restées les plus présentes durant toute l’histoire, et principalement dans les campagnes, ce qui fait que le déracinement du paganisme est relativement récent.
        Alors ne fantasmez pas trop sur la « fille de l’Église », cette épithète c’est surtout pour le roman national...


    • Et pour ceux qui douteraient encore des racines Chrétiennes de la France (qui n’ont rien à voir avec un roman national fantasmé comme quoi la France serait née dans les villages gaulois, quoique leur culture ait influencé la nôtre, cela c’est indéniable), voici une dernière citation qui ne vient que compléter les autres, du livre « La Mission Posthume de la Bienheureuse Jeanne d’Arc » de Mgr Delassus : « Le roi de France était sacré avec le Saint-Chrême, la plus noble des Huiles Saintes, celle qui est employée au sacre des évêques. Lorsque d’autres rois demandèrent à l’Église de les sacrer eux aussi, elle ne voulut leur appliquer que l’Huile des catéchumènes. Le sacre de la Sainte-Ampoule donnait au roi de France la prééminence sur tous les autres rois, prééminence reconnue et acceptée. ». Toutes ces citations sont elles-même issues du magazine "La Voix des Francs" (qui en contient deux fois plus) aux éditions Saint-Rémi.


    • Des Arabes et des Berbères avec des prénoms français... Je trouve qu’il y a un côté ridicule à cela.

       

    • (Pardon pour cette réponse tardive.)

      Albert est bien un prénom d’emprunt. Je ne me souviens plus de son véritable prénom mais je tiens cette information d’un modérateur d’E&R.
      Demandez-lui par mail si vous voulez vérifier.

      Concernant les interdits dans l’Islam, c’est quand même le plus dingue celui de ne pas pouvoir changer de prénom... Cela en dit long sur l’impossible intégration.


  • En termes directes un musulman ne saurait vivre sous l’attelage de lois laïques et donc dans une république démocratique ou populaire. Car les lois qui doivent gérer la société où il évolue doivent être d’inspiration divine autrement dit doivent relever de la shariaa.
    Parler d’un islam avec une esthétique française n’est pas suffisant pour contourner la question de la prééminence des lois divines sur les lois laïques de l’Etat pour un musulman.
    Beaucoup de chercheurs pensent que l’Islam a été verrouillé au Xème ou XIème siècle et pensent tout bas qu’il doit à l’instar du catholicisme se soumettre à une sorte de concile œcuménique type vatican I ou II pour s’adapter au changement incessant des sociétés et surtout de la mentalité moderne occidentale qui a envahit le monde.
    Comme si la vérité divine est sujette aux mœurs du moment et que la foi dépend du fait technique ou technologique.
    Le rêve de certains chercheurs, style Malek Chebel j’imagine, serait de voir les musulmans faire leurs 5 prières en récitant du Coran Traduit. Et apprécier alors comme signe d’évolution que l’Islam, à la façon du catholicisme aujourd’hui, se limite à sa simple expression rituelle sans la moindre incidence ou ascendance sur la vie politique et économique de la société.
    C’est les signes qui ne trompent pas…A quand Mecca I et la Fin du Monde ?

    Le Meilleur DK

     

    • Le concile Vatican 2 n’était pas oecumenique mais pastoral .Et je ne vois pas en quoi une democratie populaire comme la Republique bolivarienne et socialiste du Venezuela irait a l’encontre des lois de notre Seigneur .Autrement dit ,le problème ne reside pas dans les intitutions mais dans la societe elle meme ,veuillez m’excuser pour les fautes d’accents ,j’ecris depuis un blackberry .


    • Merci pour cette franchise. Au moins dans ton cas tu considères le sujet dans son ensemble, quitte à dire des vérités qui dérangent, comme le fait que c’est l’Islam qui s’impose sur une Société, et non se pli devant elle pour s’adapter.

      Bon, ce constat étant fait, on peut se demander si la place (enracinement) de l’Islam dans la société française est d’être cantonnée au foyer des musulmans ou à s’installer au palais de l’Élysée ?

      Pour moi c’est très clair, si notre Société va mal, c’est que les français de souche la laisse aller à vau-l eau !
      A partir de là tous nos ennemis (le mot peut être fort, mais il est juste) peuvent en profiter pour nous affaiblir. La plupart d’entre nous sommes indignes de l’héritage de nos dignes ancêtres qu’ils ont obtenu par leur mérite et l’ont souvent légué par leur sacrifice.


    • @ Jérémie

      "Pour moi c’est très clair, si notre Société va mal, c’est que les français de souche la laisse aller à vau-l eau !"

      Monsieur l’Europe et spécialement la France va à vau-l’eau ce n’est pas à cause d’un melting polt qui tarde à se parfaire. Non. C’est depuis que l’église catholique a perdu sa mainmise sur la société. L’Occident laïc, et ce, dès la Renaissance, a entamé un travail de longue haleine celui d’extirper Dieu du cœur des hommes, de rendre illicite tout ce qui est licite du point de vue Divin et inversement. De mettre l’Homme, affranchi de Dieu, la cause et la finalité première. De là naquirent et se développèrent des systèmes de pouvoir nouveaux ainsi que l’idée de « l’Etat Nation » inédite jusque-là dans l’Histoire connue de l’Humanité, pour aboutir, dans un processus époustouflant de par sa célérité, à l’Hégémonie de l’idée démocratique (constitutions, institutions, lois) d’inspiration fondamentalement laïque.

      Précisément cela débuta avec la publication des 95 Thèses dénonçant les travers de l’Église catholique romaine par le théologien Martin Luther et la naissance du protestantisme. La chrétienté traditionnelle commença à perdre sa substance ou sa quintessence spirituelle et son ascendant économique et politique sur la société.
      Cette coupure avec la Tradition connut son apothéose avec la « la Déclaration universelle des Droits de l’homme » d’essence laïque et athée et qui fut le portail ouvert à tout les excès ; dissolution de la vrai élite dans la plèbe, suffrage universel où le dernier des niais est considéré sur le même pied d’égalité qu’un docteur d’Etat, nudisme, mariage gay, homoparentalité et j’en passe…

      Le cauchemar c’est qu’aujourd’hui Le Monde s’est solidifié autour de l’idée démocratique et laïque, et ce en dépit de quelques semblants religieux ça et là, et s’est coupé irrémédiablement de l’idée spirituelle ou de la Tradition.

      Le Meilleur DK
      …/...


    • …/…
      @ Jérémie
      Suite

      L’idée selon laquelle l’homme moderne est plus évolué et donc plus libre, depuis la Révolution Française à nos jours, que ces prédécesseurs obscurantistes - car non affranchis des chaines de la « religion » et des contraintes de la supposée transcendance, - me fait sourire. C’est pour cela que l’Elite de ce monde, coupé radicalement de toute autorité spirituelle, d’Obama à Hollande en passant par le président du Bangladesh j’imagine, tous s’agglutinent hypocritement ou innocemment autour de l’illusion qui veut que les peuples, librement, choisissent leurs élus, il n’en demeure pas moins que c’est l’ultime Leurre « Satanico-Laïc » de cette fin d’un Monde.

      Le Pire DK


  • Je suis musulman et suis pour une monarchie chrétienne.
    Comme le sheikh I. Hossein, je suis pour que Sainte Sophie redevienne ce qu’elle était, une église chrétienne.
    Je suis musulman et aime les chants chrétiens, j’écoute radio courtoisie plutôt que cette merdique radio Al Manar.
    Je prends ce qu’il y a de meilleur, c’est tout :)

     

  • Quand on lit les commentaires facebook du lien et qu’on voit la violence des propos et des adjectifs collés au mot Islam, on se demande franchement s’il vaut pas mieux de retourner dans son pays d’origine. Je dis pas qu’il y a une haine farouche de tous les français de souche contre les musulmans, mais parfois c’est très vexant et surtout faux.
    Une chose à dire à tous les islamophobes : vous jugez l’Islam à l’aune des valeurs modernes et occidentales qui envahissent vraiment le monde (contrairemet à celles de l’Islam qui s’exaspérent dans les pays déjà musulmans). Et quelles sont ces valeurs ?
    Démocratie, paix universelle, tolérance, égalitarisme, féminisme. Soit toutes les valeurs défendues par l’élite. Donc arrêtez de vous prendre pour des heros haïs.
    Une dernière chose : je n’ai jamais vu un paradoxe aussi beau que celui qui consiste à se prétendre chrétien et à se pâmer orgueilleusement de la tolérance et de l’amour christique pour haïr diaboliquement l’Islam comme s’il s’agissait d’un Enfer.


  • A mon avis le jour ou les musulmans français seront "accepté" , le jour ou l’islam sera "toléré" , "accepté" par la majorité des français , ça sera déjà le jour ou le système qui nous domine ne combattra plus Dieu , la religion , le dieu chrétien ou le dieu musulman , qu’importe , c’est le jour ou la religion ne sera plus pris pour cible par l’oligarchie , A CE MOMENT LA , et seulement a ce moment , on pourra opter alors pour une discussion , un échange , pour que la méfiance , les clichés etc disparaissent.

    Ce que je veut dire par la c’est que si le christianisme , qui a marqué l’histoire et la culture de ce pays , pratiqué en plus par des autochtones blancs , donc non étrangère , est combattu sans relâche par le peuple autochtone, que dire alors de l’islam qui est pratiqué par des récents immigrés , arabo berbère , et qui plus est réputé pour sa délinquance (banlieue etc) ??

    comment c’est juste imaginable que le peuple autochtone nous accepte quand ils se moquent de leur frère chrétiens ,qu’il crache sur leur histoire et sur le dieu de leur ancêtre ?? ça serait le monde a l’envers si nous qui sommes immigrés et pratiquant une religion un peu plus stricte et encadré soyons comme par magie accepté

    conclusion c’est le système qui doit être changé , c’est en fin de compte le même combat , toujours le même responsable , l’oligarchie en place , ça sert a rien de chialer sur l’accent de l’imam ou la forme de nos mosquées soyons sérieux une seconde , tout est fait pour que la religion soit combattu , islam ou pas , et pour finir je trouve vraiment ridicule , je dirais même le comble du comble que nous musulmans et chrétiens nous nous unissant pas , dans ce chaos , Mohamed et Christian devraient être les meilleurs alliés bordel de merde !

     

    • Pour qu’il y ait alliance musulmans chrétiens il faudrait déjà qu’il y en ai encore, en réalité il n’y a quasiment plus de chrétiens, et pareil combien de musulmans suivent le coran et la sunna...

      La majorité sont en fait des laics qui s’ignorent....


  • La France et L’Europe n’ont tout simplement pas vocation à accueillir des millions de personnes en si peu de temps. Le problème n’est pas vraiment la pratique d’une religion et la manière dont c’est fait, le problème c’est que ça implique trop de monde aujourd’hui et encore plus demain. C’est le changement de population dont parlait Camus le vrai problème. Je ne crois pas non plus qu’il y ait des musulmans modérés, je crois qu’il y a des musulmans c’est tout. Le jour ou il faudra me taper sur la gueule, les soit-disant modérés me taperont sur la gueule aussi. Nous ne devrions même pas parler de ça ; après certains se disent nostalgique en voyant le diaporama avec la vieille France mais c’est lié à la population essentiellement. La position main tendue aux musulmans de Soral est quelque peu naïve ou en tous cas vaine. Lui aussi se fera taper sur la gueule par des gens très modérés...chez eux.

    Bonne année.

     

    • le " changement de population " est un fantasme destiné à accroitre encore un peu plus la peur de l’islam et des musulmans. Les musulmans qui vivent parqués dans des cités, qui ont bénéficié d’un systeme educatif defaillant, et qui souffre d’un chomage plus elevé, auront evidemment plus de mal à s’integrer à cette société. Les autres font tout ce qu’ils peuvent pour etre français parmis les français.
      Tu dis que pour toi, il n’y a pas de musulmans moderés. Eh bien pour moi, il n’y a pas de musulmans extremistes. A part quelques excités promu par les médias. D’ailleurs generalement ces excités ne communiquent pas avec les " moderés" car ils se font tres vite remettre en place. Ceux qui sont sensibles à leur discours sont toujours les plus fragiles et les plus intoxiqués médiatiquement.
      En France, les musulmans vivent en paix et jamais il ne leur viendrait à l’esprit de s’en prendre à leur voisin.
      J’ai l’impression que ceux qui ont le plus peur des musulmans sont ceux qui les connaissent les moins. Un musulman, c’est un etre humain comme les autres cher ami, et ses aspirations ne sont pas du tout original.


    • Sans abonder dans le sens du "grand remplacement", personne ne niera que l’islam est une religion devenue très dynamique en France : D’ailleurs , a défaut de decouvrir le bled, les très jeunes maghrébins se réapproprient cette religion qu ils brandissent fièrement comme un etendard de leurs nobles racines ( suffit de voir le nombre de jeunes filles voilées, de jeunes garcons portant la djellabah ici a Lille ) ...alors que dans le même temps la pratique du catholicisme recule. Que la figure du cure en soutane a disparu des villes et des campagnes. Cette distorsion crée une sorte de malaise chez les Francais dits de souche , surtout chez les plus anciens , qui ont l’impression de se se sentir de moins en moins chez eux. ( mais apres tout c est eux qui se detournent du christ, pas l’inverse)Ajoutez-y quelques reportages terrifiants sur l application de la charia au Mali, quelques démantèlements bidonnes de cellules islamistes ici en France, ça promet un cocktail explosif. Perso, mon antidote a cette saloperie qu’on nous prépare a ete de reprendre le chemin de l ’église depuis quelques mois et me sens apaise, je comprends mieux le besoin des jeunes musulmans de retrouver des valeurs dans un monde de margoulins ou rien ne leur est épargne. Et je prie pour qu’ on s ’en sorte tous de la moins pire des façons.


    • Je suis actuellement le même chemin que toi Arnaud, catholique de la tradition qui retrouve ses racines. C’est très beau ce que tu racontes. Bonne continuation à toi.


  • En ce moment, la mode c’est des débats intellectuels à deux balles sur la relation Islam/République.
    Jean Robin va sortir un livre pour nous dire que l’Islam produit des dictatures et viole le droit des femmes. Il ne sait pas que certains pas musulmans sont très libertins (plus que la France par exemple).

    C’est un faux débat. Moi, Occidental, j’ai aucune leçon à faire à l’Arabie Saoudite. Ce n’est pas mon problème. Musulmans, votre religion, c’est votre problème.

    Le problème est évidemment plus simple et occulté de manière volontaire.

    C’est la masse incroyable d’immigrés musulmans déferlant en Europe. Mais surtout, ses conséquences. On peut pas demander à des millions de personnes ne changer ce qu’il sont au plus profond d’eux, désolé Zemmour mais l’intégration ça n’existe uniquement dans certaines conditions précises.

    Le pire, c’est que l’immigration est aussi un drame pour les immigrés. L’immigration détruit non seulement les nations mais les immigrés eux-meme qui ne savent plus ce qu’ils sont.

    Quand on voit des types qui se disent "algériens" alors qu’ils ont passé 20 ans en France et 4 mois en Algérie, ces types ont un problème mental. Ils ont été manipulés et endoctrinés.

    Ce n’est pas uniquement en Europe et avec les "muzzs" (comme ils disent sur Fdesouche) mais toute population qui émigrent subie ces changements. Comme les Latinos US, qui chez eux regardent des Télénovelas avec des blonds et des roux (car ils ont honte d’etre indiens)et qu’ une fois aux USA se mettent à se branler sur leur héritage maya. On peut aussi prendre l’exemple des imbuvables et détestables communautés d’expats française.


  • C’est quoi ces délires, les sermons se font toujours en arabe et en français. En tout cas dans les mosquées, et ce depuis longtemps. Il faut pas aller voir comment ça se passe dans les locaux de prières et dire après mosquées.


  • Si les musulmans français doivent se souvenir que la France est chrétienne, ils devraient se sentir pressés à la conversion au catholicisme. La langue des prêches, le style architectural des mosquées, la longueur de la barbe, la couverture du voile sont des détails qui ne peuvent qu’exacerber les tensions, soit en marquant des différences d’avec la norme française formant base de rejet mutuel, soit en marquant une volonté suspecte d’intégration, d’infiltration, quasiment de "marranisme", menant à la défiance (c’est l’abandon de l’habit spécifique et la dissolution des ghettos qui a permis aux Juifs d’occuper la place qu’ils ont actuellement, quand bien même ils étaient alors sans pouvoir et soumis à l’arbitraire le plus total).

    A mon avis, il faut oublier l’Islam, et parler des musulmans, en tant qu’individus, et en tant que communauté. Si on a un problème avec le communautarisme, on a forcément un problème avec cette population nombreuse, ayant une religion forte, et partageant un certain rejet de la France, que ce soit parce qu’elle est laïque, parce qu’elle est identitaire, parce qu’elle est catholique, parce qu’elle est raciste/islamophobe, parce qu’elle est sioniste, etc. Le musulmans forment de fait une communauté, s’ils veulent conserver l’Islam, et se posent la question des modalités de sa conservation.

    C’est la question de cette communauté qu’il faut gérer, car face à l’immigration musulmane massive, la France est jetée dans une situation qui rend caduques et obsolètes les méthodes anciennes d’intégration/assimilation. La France n’a que deux possibilité : apprendre à faire de la gestion de communauté, ou préparer des charters par milliers. L’idée, franc-maçonne d’ailleurs (la doctrine sociale de l’Eglise consacre au contraire les corps intermédiaires et la subsidiarité), que rien n’existe entre l’individu et l’Etat doit tomber pour éviter le drame. Les musulmans vont devoir accepté d’être considérés différemment des français de souche, même au niveau légal.

    Paradoxalement, on pourrait s’inspirer de l’expérience multiséculaire qu’a l’Islam en matière de gestion pacifique des communautés religieuses et ethniques refusant la conversion : la Dhimma. Les musulmans serait-ils prêts à accepter cette forme de minorité juridique et d’infériorité légale ? A part la conversion sincère au catholicisme, la laïcisation et la sécularisation, ou le retour au pays, il n’y a pourtant guère d’autre solution à long terme.


  • Il y a une question que je n’ai toujours pas résolue, je compte sur quelqu’un, ici, et dans ce fil fort intéressant, pour éventuellement m’éclairer un peu :

    Nous catholiques, autrefois ultra-majoritaires en France, d’une manière plus générale, comme les Chrétiens en Europe, inclues les autres Églises chrétiennes (Protestantisme, Orthodoxie) sommes réputés frappés d’agnosticisme massif, voire d’athéisme, au point que les pratiques religieuses "sérieuses" et conséquentes, sont devenues presque l’exception, j’exagère à peîne (Eglises désertées, diminution vertigineuse des sacrements etc....).

    Par contre, dès que l’on parle des musulmans, IL VA SANS DIRE qu’ils sont tous pratiquants ET croyants (Le prêche du vendredi, le ramadan etc....).

    Cela signifie-t-il qu’ils ne sauraient connaître la moîndre perte de la Foi, contrairement aux chrétiens, et qu’aucun musulman ne se pose même la question qui a rongé l’Occident, depuis la Renaissance, voire plus haut dans le temps, ou simplement que ce marqueur identitaire finira bien par céder, sous la pression des changements inouïs qui ont bouleversé le monde des Connaissances, et de la Science ?

    En d’autres termes, peut-on attendre dans l’avenir, une co-existence relativement pacifique, entre les êtres humains, quelle que soit leurs traditions culturelles et religieuses, du fait de l’affadissement naturel de toutes, le seul petit problème résidant dans le décalage dans le temps, d’une telle opération mais dont l’issue ne ferait aucun doute ?

    Si jamais quelqu’un a saisi ce que j’essaye d’exprimer, et me répond, je l’en remercie, je suis vivement intéressé à l’avance, par son point-de-vue.

    P.S. Il me semble que c’est la première fois que je tombe sur une prise de position telle que celle de M. Yacine Zerkhoun, et je remercie E&R de m’avoir fait connaître cette personne, dont je n’avais jamais entendu parler nulle part.


Afficher les commentaires suivants