Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Nouveau-Mexique : il transforme des grottes en chefs-d’œuvre

Le triomphe de l’imaginaire et de la persévérance

Certains pensent que le désert est une zone de terre stérile et très peu propice à la vie, mais détrompez-vous le désert est un espace à conquérir. On peut faire de véritables merveilles, avec cette terre.

 

Non le désert n’est pas synonyme de désolation, la preuve, vous allez le découvrir avec le travail de Ra Paulette.

Bientôt un quart de siècle que, Ra Paulette creuse dans le désert du Nouveau-Mexique. Mais pourquoi ce trou ? Des grottes, certainement. Mais pas n’importe lesquelles. De belles créations, de véritables chefs-d’œuvre.

Muni d’outils rudimentaires, Ra Paulette a fait des œuvres gigantesques, à l’entrée de ces grottes, vous allez manquer de tomber à la renverse, à l’intérieur des collines désertiques du Nouveau-Mexique, des créations artistiques ont été réalisées à l’aide de pelles, de pioches et de grattoirs… Le tout par un unique homme, tout simplement. Un travail titanesque, qui est resté caché trop longtemps, inconnu au grand public, regardez :

 

 

Lire la suite de l’article sur buzzfil.net

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • deux constatations :
    1) il existe encore de vrais artistes de nos jours (le génie créatif au delà du monde de la marchandise) la spiritualité, la nécessité ontologique de l’homme à créer du beau et du sens sans contrepartie : le don
    2) la bête immonde est toujours là prête à marchandiser toute activité humaine qui tente encore d’y échapper, et bien sûr elle y arrive.
    un petit reportage qui émerveille et terrifie à la fois.

     

  • je préfère l’église monolithe de Saint-Emilion


  • La France a vu naître un personnage comparable au XIXème siècle, le facteur Cheval. À partir de cailloux qu’il récupérait sur la route, cet homme a construit... un palais dans la Drôme !
    Pour ceux qui ne connaissent pas et que ça intéresse :
    https://www.youtube.com/watch?v=-XX...

     

    • Ils ont fait des Grandes Mémoires de l’Humanité du Facteur Cheval, un contrôleur fiscal dans Le dîner de cons, à garder en mémoire collective. Que vont-ils faire de L’Arbe de la Gentillesse humaine de Ra Paulette ? Un God micket totemique miniaturisé en porte-clef et dupliqué autant de fois que juteux pour l’économie de marché ?

      A quoi beau s’emerveiller du beau et continuer de part le monde à assassiner des multitudes de petits Mozart avant que d’exister.


  • C’est autre chose que le vagin de la reine ou le plug anal .


  • C’est vraiment magnifique. Son art relève visiblement d’une quête intérieure.


  • Je ne comprends pas. Des mecs lui commandent une grotte, il se fait payer 12$ de l’heure. Deux ans de travail, 8h/jour à 12$ = 96$ la journée. 480$ la semaine. 1920$ par mois de boulot. 23.040$ l’année de travail. Ici 46.080$ pour 2 années de travail et les proprios revendent ça 1 million de dollars ?????

    Il est con le mec ou quoi ? J’ai bien compris qu’il ne fait pas ça pour le pognon mais se faire payer 12$ de l’heure, trimer comme un malade, pour le plaisir, il ADORE ça et voir ton oeuvre être revendue 1 millions de dollars, mec arrête et fait toi payer 1 millions de dollars la grotte et si le pognon tu n’en veux pas, file le à ta famille, distribue-le ailleurs dans un centre pour personne en difficultés mais ne laissez pas des gens profiter de votre boulot, vous payer une misère pour faire 1 million de profit derrière.

    Sinon ce mec est un génie, quel magnificence !!

     

  • C’est une manière comme une autre de combler son vide intérieur, surtout pour un masculin perdu dans ce monde de terre qui ne sait pas à quoi s’accrocher pour faire face à la dure réalité de ce monde. Bref, un bel exemple d’enfermement et d’autisme à la Vie !

     

    • Votre jugement ressemble plus à un diagnostique psychiatrique qu’autre chose , ce qui est caractéristique de notre époque... malheureusement nous sommes dans cette époque plus ou moins des autistes de la vie puisque ce que l’on nous présente comme étant la vie étant l’aliénation permanente par la marchandise avec un côté hypocrite (société du spectacle) , il est compréhensible que par des moyens aussi imparfaits soient-ils on ait envie de pouvoir circonscrire cette emprise de la marchandise sur nos vies.
      Cordialement.


  • Ni école artistique, ni ingénieur, ni architecte, par de ruée aux références, pas de plagiat, pas de copies, pas d’influences, pas de soumissions, hors du temps, soit très exactement la définition du véritable artiste. C’est rarissime. Rien n’est pire que les ’écoles’, elles ne font que des duplications de ratage, de la viande d’art d’état pour ministères de la ’culture’..


  • Ça sent le hippie se faisant un "délire grosses meringues sculptées, tu vois ?"

    Quand t’es dans le désert depuis trop longtemps et que tu veux connecter les gens à leurs émotions, avec gentillesse de surcroît... ça me rend nerveux.

     

  • #1535699

    C’est incroyable sur quoi on tombe en creusant !


  • Magnifique ! Voila un homme qui mérite d être qualifié d artiste, terme aujourd hui tellement galvaudé !


  • Je trouve que le reportage est bancal.
    Au départ il laisse penser que Ra Paulette creuse des grottes par pure passion et recherche d’une paix intérieure dans des collines désertiques qui n’appartiennent à personne ensuite on comprend qu’il est payé pour le faire. Enfin, le journaliste parle du prix de vente de certaines grottes (il faut croire que la recherche de la paix intérieure n’était pas assez vendeur, il fallait rapidement mentionner la place du fric dans tout ça pour éviter que le téléspectateur ne change de chaine de télé). Jamais le reportage n’évoque clairement le fait que des propriétaires de montagnettes lui commandent des grottes de luxe prêtes à l’oisiveté (piscine...), question : pourquoi ? J’ajoute que s’il n’a fait aucune école d’ingénieur ou d’art, il se débrouille pas mal en ce qui concerne l’acheminement de l’électricité au milieu du désert (sans parler de la plomberie pour la piscine...). Ma démonstration met aussi en évidence l’écart entre le reportage et la présentation accrochante d’E&R. Sinon je trouve son travail intéressant mais le reportage aurait pu mieux le mettre en perspective (qu’arrive t-il s’il pleut ? Une rivière se forme dans la grotte ? C’est la première chose que je me suis dis en voyant l’intérieur de la grotte avec des trous au plafond pour laisser passer la lumière de Râ). Que fait-il aussi des roches qu’il excave, cela doit représenter des milliers de brouettes de terre ? Sinon, je trouve le personnage sympathique et original. Je connais ce genre de personne rare et déterminée qui trouve un chemin à eux. Ils nous apprennent beaucoup de choses mais ont souvent un talon d’Achille.


  • Je n’y crois pas une seconde (j’ai le droit ?)
    Celui qui à déjà bossé sur des chantiers comprendra, ce n’est même pas la partie sculpture que me gêne, mais le voir déblayer ces mètres cube de gravats et poussière avec son petit balai, sa petite brouette et sa petite échelle...faut pas nous prendre pour des jambons.
    Un moment il faut nous les montrer les clandestins qui viennent déblayer, enfin j’dis ça, c’est pas pour casser votre rêve...


Commentaires suivants