Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Nouvel attentat meurtrier au Cameroun

Le pays aux prises avec le golem impérial "Boko Haram"

Au moins 20 personnes ont été tuées et 52 autres blessés, dans la matinée de vendredi, 19 février 2016, dans un double attentat-suicide attribué à Boko Haram, sur un marché hebdomadaire de l’Extrême-Nord du Cameroun, ont indiqué des responsables locaux.

« Il y a eu deux explosions simultanées sur le marché de Mémé », à une quinzaine de kilomètres de la localité de Mora, frontalier du Nigeria, selon le sous-préfet de Mora, Pierre Migne.

L’autorité administrative a fait provisoirement état de « 20 morts – dont deux kamikazes – et 52 blessés dont plusieurs grièvement ».

« Ce bilan pourrait rapidement s’alourdir », commente à Anadolu le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Mindjiyawa Bakary, qui précise que, selon les premiers témoignages en sa possession, « la double-explosion aurait eu lieu aux alentours de 9h GMT ».

Cette nouvelle attaque survient quelques jours après que le Cameroun a affligé de lourdes pertes aussi bien physiques que matériels à Boko Haram.

Le week-end dernier, les forces camerounaises de défense ont en effet mené une offensive de grande envergure sur le sol nigérian, faisant 162 morts au sein de Boko Haram et deux morts dans les rangs camerounais, a annoncé lundi à la presse, le porte-parole du gouvernement camerounais Issa Tchiroma.

Une centaine d’otages ont été, en outre, libérés, selon la même source.

L’armée nigériane, qui combat aux côtés du Cameroun, dans le cadre d’une force régionale, a annoncé pour sa part, jeudi, avoir libéré 195 otages de Boko Haram au cours d’importantes opérations militaires contre le groupe armé dans plusieurs villages du nord-est du pays.

Voir aussi, sur E&R :