Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Nouvelle attaque parlementaire contre l’école à la maison

Qui a peur de laisser s’échapper les consciences ?

Comme en 2013, l’école à la maison est menacée par un groupe de parlementaires, qui a déposé, le 27 avril, une proposition de loi qui rend plus sévère encore l’encadrement des cours par correspondance et rend pratiquement obligatoire la présence à l’école, ce qui n’est pas le cas actuellement. Cela au nom de la lutte contre le terrorisme islamique.

Cette proposition de loi argue d’un danger terroriste islamiste lié à l’enseignement par correspondance. Aucun terroriste n’a fait l’école à la maison à ce jour. Au contraire, les terroristes français sortent tous de l’école classique.

Elle vise des cours par correspondance. Il ne se trouve aucun cours islamiste par correspondance. Elle vise des établissements coraniques, mais en ce cas elle ne devrait pas évoquer l’école à la maison qui, par définition, ne se pratique pas dans ces établissements. [...]

L’école à la maison, un phénomène « préoccupant » ? C’est oublier que ses résultats, aussi bien en termes scolaire que d’insertion sociale ou de réussite universitaire, sont nettement meilleurs que ceux de l’école.

La fait-on « pour des motifs d’ordre essentiellement religieux » ? Non. Le premier motif évoqué par les parents est le mal-être de l’enfant à l’école et le niveau de l’école (selon des études qui portent sur 7.000 familles).

Lire l’intégralité de l’article sur bvoltaire.fr

 

Deux pétitions ont été déposées contre cette proposition de loi :
- pétition de l’association « UNIE »
- pétition de Rémy Daillet-Wiedemann (auteur de l’article ci-dessus)

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1464926

    Qu’est-ce que le terrorisme a à voir avec la qualité de la politique de Najat Vallaud-Belkacem...


  • J’informe les parents qui veulent se charger de l’éducation de leurs enfants qu’ils peuvent le faire.

    Il suffit de devenir voyageur permanent, hors du pays dont ils ont la nationalité.

    Cela consiste à vivre moins de 180 jours par an dans chacun des pays dans lesquels ils vivent.

    En pratique, c’est plus simple de rester moins de 90 jours par an par pays car nombreux sont les pays qui n’exigent pas de visas pour cette durée, lorsqu’on a un passeport d’un pays puissant.


  • C’est une belle idée, un bel idéal, que de vouloir mettre sur un pied d’égalité la diversité des individus de manière à ce que personne ne soit exclu.
    Mais c’est nier la réalité que de vouloir imposer une matrice à chaque individus singuliers.
    Car en imposant un système normé qui a pour idéal la dissolution des inégalités, l’école ne fait que donner l’avantage à ceux et celles qui correspondent à la norme en restreignant tous les autres.

    L’école, aveuglé par l’utopie universaliste, forme des individus homogènes, identiques. Elle est donc inadaptée, opposée, à l’épanouissement de la personnalité qui donne à chaque individu son caractère unique.

    Vive l’école buissonnière !


  • Beaucoup d’expatriés ne mettent pas leurs enfants à l’école française, généralement parce que c’est trop cher et l’école du pays où ils se trouvent inadaptée pour un retour en France.
    Il serait anormal que les expatriés bénéficient de plus de droit que les nationaux restés en France.
    Quant au suivi des élèves il existe plusieurs écoles par correspondance qui ont un très bon niveau. L’élève peut réintégrer l’école en France sans problème puisque le cursus scolaire suit le même programme.
    Pour certains enfants qui subissent des harcèlements en milieu scolaire, trop doués ou pas assez doués, la scolarité à la maison est un plus car le rythme d’apprentissage est adapté à chacun.
    De plus le cas d’enfants que je connais ont beaucoup d’amis qui vont à l’école et plus de temps pour des activités extrascolaires. Ils sont souvent plus créatifs que les autres car plus indépendants...avec un plus grand esprit critique !
    Pour l’éducation nationale l’avantage est une baisse du budget pour l’enseignement.
    Apparemment les parlementaires sont à juste titre terrorisés par la confrontation avec des enfants qui les dépassent largement intellectuellement !!


  • #1465025

    Non mais allons y. Bientôt ça va être terroriste d’éduquer son enfant. C’est quoi la prochaine connerie là hein ?


  • #1465031

    Le " terrorisme" a bon dos , là egalement ! Toutes ces vérités travesties ne servent qu’à peaufiner la dictature moderne ! ( je précise moderne car ses canons n’ont plus rien à voir avec ceux des siècles passés , mais bien plus aliénants et plus aboutis quant à la finalité ) .



  • Aucun terroriste n’a fait l’école à la maison à ce jour.
    Au contraire, les terroristes français sortent tous de l’école classique.



    Ayant pratiqué l’IEF (instruction en famille) au niveau primaire/collège, je témoigne que la majorité des parents rencontrés lors de réunions sont des ENSEIGNANTS !
    Motivation : délitement de l’instruction, mise en danger de leurs enfants dans l’enceinte du collège.

    C’est une experience très enrichissante qui permet de saisir le métier d’enseignant et sa difficulté à transmettre le savoir dans le contexte actuel puis de constater la pauvreté du contenu des cours.
    L’école est la gestion de la raréfaction du savoir.

    Nous avons fait la méthode informelle (suivi du programme officiel par des cours elaborés par nos soins), nos enfants ont découvert la rhétorique, la dialectique au travers de l’apprentissage de la manipulation (il y a des BD trés bien faites pour expliquer cela), la creation de la monnaie et des banques, la géopolitique, la creation de l’Europe économique, le langage du corps, etc...

    Ils ont approfondis leur savoir en histoire, ont été modéré sur l’utilisation de l’outil numérique, leurs capacités génerales ont été améliorées.
    En suivant son frère en IEF, notre fille scolarisée à été diagnostiqué Haut Potentiel (HP), surdouée donc... j’en rigole encore !
    Avec tout l’Amour et le respect que nous lui portons, je puis assurer qu’elle n’a rien d’une surdouée ! Nous l’avons éveillé à son rythme, elle saute une classe. Elle est aujourd’hui motivée par l’IEF car, en 5e, elle a appris qu’elle pouvait faire 5e+4e en une année pour rentrer en 3e au college. Cela sans étre des parents bourreaux de l’instruction.
    Cela laisse réflechir sur l’etat végétatif dans lequel nos enfants sont laissés.

    Les enfants instruits sont EN danger, ils sont tres mal acceptés dans l’education nationale (démotivation, frustration, nivellement par le bas, incivilité, pornographie...)
    Les enfants instruits sont UN danger, ils remettent en cause le programme officiel en obligeant le corps enseignant à chercher des reponses à leur question, ils créent la

    curiosité dans leur entourage, ils ont une forte confiance en eux, ils aiment leurs parents..
    Une note d’humour (je dois le préciser à ce jour) :
    Oui, ils sont les chevaliers de l’apocalypse ! (apocalypse=réléver ce qui est caché), et, oui, ils deviennent des bombes INTELLECTUELLES.
    Voilà le vrai danger craint le pouvoir en place.


  • N’empêche ils sont vraiment malin, même si le suivi laisse perplexe. Ils provoquent les guerres et derrière finissent par prétendre que le principal problème vient de l’enseignement à la maison pour éviter terrorisme etc...Trop fort.


  • Si je met une robe a mon fils et que je l’emmene chaque année a auschwitz, je peux continuer l’enseignement a domicile ???

     

  • Ils savent qu’ils ont perdu le combat pour notre génération (à cause de nos parents, d’Internet et se réinformation) alors ils vont patienter encore un peu et vont mettre les bouchées doubles pour anéantir les prochaines.

    Museler Internet, supprimer l’argent liquide, forcer les enfants à l’école, tout pour empêcher de survivre en paix en dehors du système. Tout est lié.

     

  • Si l’école voulait vraiment apprendre à être autonome, elle commencerait par enseigner comment fonctionne l’argent.


  • L’éponge ’républicaine’ continue à suinter la Contrainte, la moindre forme de ’liberté’ l’insupporte, tout est prétexte à s’en prendre à la population. Comme si ’gouverner’ c’était prendre systématiquement le contrepied de ce qu’elle sohaite. Comme si ce contrepied perpétuel avait des résultats positifs, et ne transformait pas, dans les faits, cet endroit en quelque chose de plus en plus pénible et désagréable sous bien des aspects. ’Ils’ sont lourds, lourds, lourds, si pesants, si pénibles, hommes et femmes obstacles.


Commentaires suivants