Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

“Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

Frédéric Lordon contre-attaque

Depuis jeudi 31 mars, des centaines de jeunes campent la nuit sur la place de la République à Paris. La presse internationale compare ce mouvement à celui qui a touché l’Espagne en 2011.

 

Pour la troisième nuit consécutive, celle de samedi 2 avril au dimanche 3, des centaines de Parisiens, principalement des jeunes, ont occupé la place de la République avant d’être évacués au petit matin par la police. Leur mot d’ordre, largement relayé par les réseaux sociaux : « Nuit debout ».

« Nombre de participants y voient l’amorce d’un phénomène informel comme celui des Indignés espagnols apparu en 2011 à Madrid pour dénoncer [notamment] l’austérité et la corruption », écrit le quotidien suisse Le Temps qui qualifie ce mouvement de « Creuset de la fatigue française ».

« La France aussi est indignée », titre de son côté le site web du quotidien espagnol El Mundo, qui voit dans ce mouvement une « lutte contre le capitalisme ».

Selon le quotidien espagnol El País, « les jeunes ont monté des tentes pour se protéger du froid et de la pluie. Ils ont répondu à l’appel de plusieurs mouvements associatifs qui se situent à la marge des partis politiques et des syndicats ». Même si tout a commencé à la suite de la manifestation de jeudi contre la Loi Travail.

Lire la suite de l’article sur courrierinternational.com

« C’est que mine de rien, il est possible qu’on soit en train de faire quelque chose ! »

Le discours de l’économiste de gauche Frédéric Lordon le jeudi 31 mars au soir :

L’apparition de Lordon comme représentant d’une nouvelle pensée de gauche sociale radicale, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

118 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et dire que tout ça a voté à gauche !!! Malheureusement au prochain coup ils vont voter pour Juppépé , Comme dit Alain Soral ,les idiots utiles.

     

  • "Derriére tout cela les anarchos gauchistes"


  • Groupe d’étudiants idéalistes gauchistes en sciences molles qui entendent lutter contre la loi Travail, mais également mener un combat anticapitaliste mais également antiraciste... Ils n’ont donc rien compris...
    C’est une récupération de l’antiracisme institutionnel, qui profite au capital, tout en critiquant le capital ?!
    Sur BFM hier, j’ai vu que Besancenot acccompagné de sa moumoute trainaît dans les parages.
    Donc il n’y a rien à attendre de ce mouvement.


  • AG,concerts,on fume,on cause, on bosse pas, on veut refaire le monde
    heureusement qu’il y en a qui bossent à leur place
    quel avenir avec ces gens ?

     

    • On baise surtout !


    • A part commenter, que faites-vous ?


    • Heureusement qu’il y en a qui aiment leur condition d’esclave.

      Et quel avenir avec vous ?

      Faites-vous partie de ceux qui sont fiers de travailler 70 heures par jour, ou des américains qui doivent avoir 3 jobs pour joindre les 2 bouts ? Il y a des tas de jobs qui ne servent rien, et qui contribuent à bousiller notre monde, mais ce n’est pas grave hein, l’important c’est de la fermer, continuer à travailler pour toucher son petit chèque,pour assouvir son besoin de consommateur.


    • Mais certains aimeraient bien travailler !
      Manque de bol tout est automatisé, dématérialisé,robotisé.

      Déjà que les gens qualifiés et expérimentés sont mis sur la touche, alors le reste...
      Pourquoi les entreprises prendraient-elles des risques en employant des jeunes,des vieux, ou des débutants, alors qu’ils ont des gens en pleine forme, raisonnables,posés dans la vie et expérimentés, pour le même prix ?

      Il y a quand même une réalité, c’est qui manque des millions d’emplois, notamment pour la jeunesse et les "seniors" ... C’est facile de jeter la pierre, mais il faut nécessairement des laissés pour compte (inactifs) dans un système pareil !
      Inactivité choisit ou subit, mais au final c’est pareil.

      Et le nombre d’inactifs (en plus des retraités) ne peut que croître encore et encore.
      C’est à ça que ça sert le progrès technique et social en principe :
      à réduire le travail de l’Humain ....
      Sauf que si on couple le travail et le niveau de vie,alors le progrès crée de plus en plus de pauvreté ! (est-ce souhaitable ? est-ce logique ?)

      Vivre dans une société sur-développée (et vieillissante) pose ce genre de problèmes, c’était prévu/prévisible, le discours sur le chômage, l’emploi et le salariat n’est plus en phase avec la réalité (d’une société ultra-technicienne)
      Soit on y remédie, soit ça s’ajustera tout seul, mais à quel prix de misère et de violence ?


    • @Rémi

      Je crois que vous confondez travail et emploi.
      Il ne manque pas de travail dans ce pays, au contraire, il y a tant à faire.
      En revanche il manque des emplois. C’est à dire qu’il manque des gens prêts à prendre le risque de payer quelqu’un pour faire ce travail, sans y perdre des plumes. Je ne me risquerai pas à parler de profit, le mot est mal connoté, mais il est évident que si un entrepreneur est globalement perdant à faire un travail, alors il ne le fera pas.
      Et donc là, nous pouvons réfléchir sur le pourquoi de plus en plus de gens sont réticents à prendre de tels risques, ce qui conduit notre pays au chômage de masse.

      Ensuite, que des étudiants ou des gens veuillent faire autre chose de leur temps que travailler : libre à eux. Aucun problème, grand bien leur fasse.
      Le problème, c’est que pour faire vivre ces gens, vous demandez à taxer fortement des gens qui, eux, travaillent parfois 70h par semaine. Et là, ce n’est pas juste.
      Qu’on indemnise des gens qui n’arrivent pas à trouver de travail est normal.
      Qu’on indemnise des gens qui font le CHOIX de faire de leur vie autre chose que travailler ne l’est pas.


    • Mes excuses rémi, mon commentaire était en réponse à quelqu’un d’autre, mes yeux ont fourché quand j’ai écrit le nom :d


    • Bien parlé Julien !


    • #1435863

      "Bosser"… quel terme agressif et abject mais ô combien juste pour désigner le "travail" (du latin tripalium qui désigne un instrument de torture à 3 pieux...), cette forme d’esclavagisme puisque par définition contraint et forcé, purement alimentaire mais si indispensable à nos maîtres pour nous aliéner et donc nous dominer et que l’on rencontre très souvent dans le système salarial, à l’opposé de ce que l’on pourraient appelé une "activité professionnelle" qui elle, est voulue, choisie et épanouissante, une forme d’émancipation en quelque sorte mais hélas accessible et pratiqué réellement par peu de gens dans ce bas monde.

      Voici une citation très juste d’un auteur dont j’ai oublié le nom et qui est à méditer :

      « L’accablement physique qui ne laisse pas aux être humains le temps de réfléchir et les réduits à ne plus éprouver que des besoins élémentaires est un sûr moyen de domination. »

      Un futur ex-"bosseur" du BTP.


    • Tu bosses jamais à la place des autres, tu bosses pour toi c’est tout. Travailler c’est pas un geste citoyen.


    • On peut aussi travailler de manière collective pour soi et les autres. Évitons d’être excessifs.


  • Debout la nuit ,et......Debout le jour !

    Marx,Engels.......Trotski .....Cohn-Bendit .....et ..les autres ,
    Depuis plus d’un siècle,la gauche et l’extrême gauche sont
    l’anti-peuple et la vraie élite politique du mondialisme financier !
    Les Proud’honniens,les chrétiens,les écolos,ont été éliminés
    des organisations officielles ou clandestines de la gauche.
    Les médias tentent régulièrement de "relancer la gôche "
    Bref rien de nouveau,et les manipulés resteront les victimes !
    Ah,la liberté,la vraie ça se mérite en faisant sérieusement
    son boulot Debout le Jour !


  • Pas mal Lordon qui annonce d’emblée qu’il n’a rien à ajouter à ce qui se passe et qui discourt presque 10 mn. Un baratin sortit d’un autre âge et la foule manipulée qui crie des "ouaiaiaiai".
    Lordon dont le principal ennemi est l’extrème droite dont le FN. Manifestement il se prend pour Lénine, l’ingénieur des Ponts et Chaussées, l’ancien élève de HEC et de l’Institut Européen des Affaires.


  • Lordon surestime son auditoire.

    Il n’y a pas une once de radicalité chez ces gens qui ont du pour la plupart voter Hollande.


  • Dommage de voir que visiblement un certain nombre dans le publique n’entravent pas grand chose à ce que Lordon raconte. Il va falloir faire des efforts pour continuer d’élever le niveau avant de "leur apporter la catastrophe".


  • C’est sans lendemain ce truc. Il n’y aura pas de podemos ou de syriza à la française, le peuple français est trop politique pour ça (heureusement)


  • "Luttes" : de quoi parle ce monsieur ? Puisqu’il ne précise pas, les gens devraient se poser la question : ses combats à lui sont ils mes combats ? Vive la Palestine ou pas ? A bas les rotschild ou pas ? En tout cas, il a pas cramé ses cartes bleus sur la scène.
    Le discours vide d’un politicien qui ressemble à une énième ingénierie sociale (hameçonnage, diversion, fausse opposition comme témoin de la liberté de penser), remarquable aux moyens mis en œuvre et à la non-répression. Comparer les scènes et concerts en plein Paris et E&R qui trime pour louer une salle.


  • Au moins ils se bougent le cul j’espère que ça va prendre de l’ampleur je les soutiens parce que je pense qu’ils montrent une voie à suivre, celle du ras-le-bol qu’on dénonce tous les jours ici même donc c’est positif en ce qui me concerne.

     

  • #1435463

    Message fraternel à l’attention des idiots utiles qui campent sur les places : il y a comme un arrière goût de schizophrénie dans vos manifestations : on est contre la loi travail, mais on est pour l’accueil inconditionnel des migrants ; on est contre la loi Macron, mais on est pour la GPA ; on est pour l’écologie, mais on est aussi pour la croissance, etc... Les exemples de schizophrénie sont nombreux. Combien parmi vous gentils manifestants êtes lucides sur le fait que toutes les actions des gouvernements, ces 50 dernières années sont inféodées au capital et tendent à réduire les libertés individuelles et la capacité de penser par soi-même. N’oubliez jamais que le capital ment, que ces gens, Hollande, Valls et consort, appartiennent au capital ; que lorsqu’ils nous vendent le mariage pour tous, c’est uniquement parce que le capital y trouve son compte, au détriment des peuples. De la part de cette clique mondialiste, il faut tout rejeter en bloc ; ou rien du tout. Parce que si vous rejetez une loi, mais acceptez telle autre mesure, vous serez de toutes façon manipulés jusqu’à l’os.

     

  • ohhhh , dans 10 jours on en rira tous.....


  • Remercions Frédéric Lordon de n’avoir pas su chanter Saga Africa place de la République..

    Catastrophe ça va faire peur à ce qu’il nous reste de classes moyenes et nous avons besoin d’eux. Je me souviens du Taulier rappelant à Clémentine Autin (j’aime bien sa coupe de cheveux) la définition sérieuse du Peuple qui comprend les cadres et les professions libérales malgré le travail de sape d’Arlette Laguillier.

    Je suggère qu’on utilise plutot le terme de PNR, le point de non retour. Pour illustrer le PNR c’est quand Christophe Colomb et ses amis avaient juste assez de vivres pour faire demi-tour, quelques milles nautiques de plus et ils étaient obligés d’avancer dans l’inconnu. Ce qu’ils ont fait.

    P.S. Tadeï recevant un cerveau malade :

    https://youtu.be/L_MWviVrFQI


  • Bobos et gauchistes main dans la main, c’est beau. C’est quoi la solution, on accueille encore un camion de migrants ?


  • Je ne le sens pas du tout ce Lordon....le mec est fonctionnaire d’Etat au CNRS, ses discours sont relayés par toute la presse subventionnée. Allez sur son blog, il parle plus du FN que de l’euro. Il accuse pêle mêle le FN de faire de la recup sur l’euro et predit qu’il ne sortira jamais de la monnaie unique. Ce mec est la pour créer du clivage gauche droite sur la question souverainiste. Sachant que l’euro et l’ue ne sont plus défendable, il convient pour le systême de prendre en main.la contestation pour mieux trahir demain. Syriza en est le meilleur exemple.


  • Le pays n’est pas censé être sous un état d’urgence ? Non parce que ces rassemblements informels de mécréants pourraient donner des idées à nos amis les barbus, c’est encore mieux que le métro...


  • En effet, il y a ceux qui n’ont pas la chance de bosser, puis ceux qui se rendent à des concerts, des mannifs, qui causent, qui vivent... Et les autres qui commentent derrière leur écran et qui le moment venu ne se saliront pas les mains... Vous ne réalisez même pas que le pouvoir tire sa force de la division du peuple. Combien d’ex-gauchistes n’ont-ils pas rejoints les rangs d’ER ? Est-ce pour autant qu’ils ont renié leur idéal profond ? Non, et ils se sentent en union avec les principes fondateurs d’ER regroupant un large panel de sensibilités. Avez-vous oublié d’où vient Soral ? Etait-il plus mauvais à l’époque qu’il ne l’est aujourd’hui ? Non, il a évolué.


  • "la gauche du travail de la lutte des classes"
    Extrait de la charte E&R
    C’est encore un petit peu d’actualité ici la notion de "lutte des classes" ?

     

    • C’est un concept dépassé que même les communistes n’emploient plus.


    • Tout à fait d’accord avec toi.
      A lire certains commentaires, on a l’impression que la partie "gauche du travail" de notre slogan a été un peu oublié.


    • #1435828

      @ Jargo, JeSuisLePen et Tom

      L’essentiel est qu’ici la discussion, l’échange d’idées, se perpétuent, et dans une courtoisie plutôt réjouissante. Rappelez-vous que ceci a été délibérément rendu compliqué, voire impossible, partout ailleurs !
      C’est pour m’imprégner de cette ambiance stimulante que je passe autant de temps dans la section des commentaires que dans celle dévolue aux articles.


  • #1435492

    Techniquement, théoriquement : on n’est pas dans du capitalisme,
    mais dans du socialisme qui financement gracieusement, les multinationales avec
    l’argent du peuple.
    Souvenez-vous de la métaphore : la grappe de raisins de Joseph Schumpeter,
    quand un raisins est pourrie, il faut le couper aussi non toute la grappe se décompose.
    Dans une vraie société capitaliste toutes les banques, entreprise aurait été liquidé pour créer de nouvelle entités.


  • Ils ont tous voté "contre le fachisme". C’est à cause d’eux que nous en sommes là. Allez, un bon coup de lance à eau dans ce tas de fumeur de hasch, plébéiens assistés, et aux chiottes les idiots utiles.


  • #1435510

    Lordon, Yolande Moreau, et les autres…

    Quand on n’est plus en relation avec aucun mystère cosmique de notre profondeur de l’histoire.
    Aveugle à la singularité qui fait l’originalité du sang culturel et de la filiation d’un peuple.
    Mais seulement la tête dans le yoyo du « peuple de gauche », utopie morbide universaliste qui prêtant abolir les limites de vie du territoire du peuple au profit d’une vision mélangiste du monde, anéantissant la singularité des peuples racines avec comme défouloir facile le FN et les petites gens, ses électeurs.
    Le petit Freddo Lordon, mord la main qui le nourrie. (fonctionnaire )
    Le socialisme se fera dévorer par ses démons, baigné dans un gauchisme post communisme de masse mondialisé qui remet en esclavage le petit peuple dans l’usine du monde comme en chine, alliance de l’hyper capitalisme et de la dictature des bobos commissaires du peuples…
    On a le front de gauche…..et des « demi- intellectuel » comme dit Soral.


  • Les bobos s’encanaillent sans déchoir.
    Une petite taffe par-ci, une autre taffe par-là.
    Derrière, la sinistre fanfare joue et les jeunes filles et jeunes Trotsko-mondialistes servent la soupe. La Radicalité à l’état pur !
    Un seul mot d’ordre :
    A bas le Capital ! Régularisation de tous les sans papiers !


  • Toujours les mêmes qui veulent exploiter la contestation générale a leur compte.
    Le plus insultant , c’est que ce sont les mêmes manipulateurs qui ont contribuer à l’arrivée au pouvoir de ce gouvernement .

    Jeune, arrête de te faire manipuler par des crapules, un coup par tes émotions un coup par tes bas instincts. Ils savent très bien jouer avec ça a tes dépends.

    Le seul mouvement légitime a contester devrait normalement être composé des 30% de Français non représentés ( ceux que généralement ont traite de facho mais qui eux ne cassent jamais rien ni n’agressent jamais personne, même pas les forces de l ’ordre quand ils se font gazer en famille ).


  • #1435520

    Une autre vidéo circule où l’on entend Lordon dire qu’il faut faire la chasse à l’infiltration des fachos dans le mouvement. Hum hum.
    De plus on voit des médias dominant faire la promo du mouvement. Hum hum hum hum.

     

  • #1435528
    le 04/04/2016 par réconcilié-récalcitrant
    “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

    Çà commence à bien faire !
    Je vous signale que ce genre de mouvement prend de l’ampleur, puisque d’habitude c’est pas avant mai-juin qu’on les entend, mais là dès Pâques, il y a rassemblement.
    La loi El-konery n’est que le prétexte.
    La situation est grave (que ne comprennent pas les lousdés et ceux qui ont encore un emploi) on doit dépasser le clivage de chapelle, se dire pacifiste, et rassembler, ne serait-ce que pour court-circuiter le système, çà donnera ce que çà donnera !
    Mais c’est mieux que l’inertie !

     

    • A "reconcilié récalcitrant"
      Vous faites une erreur syntaxique de taille... "lousdés", d’une part s’écrit "loucedé" et d’autre part, il s’agit d’un terme de véritable argot, plus particulièrement celui dit "argot du louchébem", qui signifie "boucher". Cet argot consiste à substituer la 1ère lettre (là, on remplace le "b" de boucher par un "l") puis on déplace ce "b" vers la dernière syllabe.. ce qui donne louchébem !

      Subtile manipulation des mots qui servait essentiellement à :

      1/ créer un jargon de métier (celui-ci pour les métiers de bouchers et assimilés)
      2/ se reconnaître entre soi du même milieu
      3/ se sentir appartenir à un groupe (les bouchers des Halles à l’époque de cet argot)
      4/ ne pas être compris facilement par les forces de l’ordre en cas d’affrontement

      Donc, "loucedé" veut dire "douce" ! L’expression la plus connue étant "il a fait ça en loucedé" c’est-à-dire "en douce". Rien à voir avec le sens qu’il semble que vous lui avez accordez et qui semble vouloir dire les "paumés" ou les "perdants". Faites-vous une confusion avec le mot "looser" qui veut dire "perdant"en anglais ordinaire et que beaucoup de jeunes utilisent dans des expressions telles que : "c’est la loose.." ? Ce qui n’a pas vraiment de sens car en français correct, on dit "j’ai pas de chance"... ou au pire "j’ai pas de bol".

      Détails superflus ou dépassés pensez-vous peut-être ? Et bien non. Plus on connaît le sens véritable des mots qu’on utilise et plus on peut préciser les subtilités de notre pensée. Le jargon totalement pollué et appauvri du langage ordinaire post moderne va avec l’augmentation de la violence des masses. Moins je parviens à m’exprimer proprement et plus je glisse dans le grossier... Les barbarismes anglais qui envahissent le français n’est pas non plus une mode anodine. Si l’on veut détruire un peuple, ce n’est pas par les bombes qu’on y parvient mais par la destruction de sa langue... car la langue est la mémoire d’un peuple, de son Histoire, de sa culture.


    • #1435786
      le 04/04/2016 par réconcilié-récalcitrant
      “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

      Merci Sev, je n’ai pas le temps de lire le dictionnaire, cela dit cette faute de vocab est impardonnable, c’est d’ailleurs bien la première fois de ma vie que çà m’arrive !

      Moi j’attends de voir si Thierry Borne va participer à ce mouvement populo (populo çà existe), comme çà on va voir s’il est cohérent et si lui-même en a !


  • #1435545

    L’extrême-gauche du Capital nous rejoue une énième version frelattée de mai 68.
    Pas besoin de discours en effet.


  • Notons qu’il prend soin de montrer du doigt que des entreprises participants a l’activité réelle, Good Year, Onet, Renault, Les banques, sociétés de com, la presse, médias passe aux oubliettes, tout les rouages essentiels au liberalisme par contre en bon économiste de gauche il tappe sur le capitalisme créateur de bien ou de service réel.
    Un bon défenseur du mondialisme quoi ! dommage ou alors il sait bien qui lui signe le chèque en fin de mois. A vous de décider


  • Ceux qui savent restent devant leur clavier, ceux qui ne savent pas sont dans la rue.
    çà peut pas marcher.


  • Juste comme ça, pour certains, vous la voyez comment la contestation ? Puisque, au moindre mouvement, vous critiquez. A la longue, ça devient usant.
    Les gauchistes se réunissent sur une place, c’est pas bien
    Les manifs dégénèrent, c’est pas bien
    Les gauchistes font des blocages, c’est pas bien
    Les gauchistes font grève, c’est pas bien
    Les gauchistes sont manipulé, se sont des idiots utile
    etc, etc
    Donc ma question est simple, euh, comment vous voulez qu’on se fasse entendre ???
    Même Thierry en a prit une bien profonde. et comme dirait certain :
    " Thierry seul il a le courage de faire une action certes non constructive mais marquante "
    J’ai bien aimé le " non constructive mais marquante ". Donc, maintenant, t’en tire quoi comme conclusion ?
    Même quand tu te bas avec les règles du système, tu en prends une, ça aussi, a la longue, ça devient usant.
    Moi j’ai été licencié par une entreprise qui fait des bénéfices et qui nous a licencié pour " motif économique ", c’est hallucinant. D’ailleurs, l’inspection du travail nous a donné raison puisque le motif économique n’était pas justifié, mais on en a quand même prit une dans le boule.
    Mais le plus hallucinant encore, c’est que mes collègues ne réagissent pas lorsque je leur dis qu’il faut aller manifester pour défendre leurs droits.
    Leur seul réponse c’est, ba de toute manière, ça ne sert a rien, c’est foutu d’avance. Par compte t’inquiète, quand ça pètera, je serai là.
    C’est cool, mais c’est aussi les même gars qui me disent que lorsque les manifs actuel dégénère, que c’est du grand n’importe quoi.
    Petite question, quand on me dit que demain ça va péter, est ce que ces personnes la se disent qu’on fera ça avec des peluches ? Parce que tout le monde s’est très bien que ça se passera très mal. C’est normal puisqu’on n’arrive plus a discuter les uns avec les autres.
    A ceux qui défendent la France, le " ici c’est chez nous ", vous faite quoi actuellement pour défendre nos droits de français qu’on se fait bouffer tous les jours un petit peu plus ? Parce que c’est bien de se focaliser sur les réfugiés mais nos droits ???
    Notre système changera si nous nous mobilisons massivement. Notre arme est la grève général. Notre terrain, la rue et les entreprises, et nos motivations sont nos idéaux.
    Donc arrêtons de pleurer et mobilisons nous. De toute manière, nous n’avons pas le choix. C’est ou on discute ensemble ou on va finir par s’entre tuer. Faut pas oublier qu’a la base, nous sommes tous différent .

     

    • Salut :)

      Ton message touche au fond du problème, j’aime bien.
      Par rapport aux critiques sur les luttes du moment, les manifestations/blocages, etc. j’en pense que c’est parce qu’elles viennent du fait qu’elles ne touchent pas les bonnes cibles.

      On est tous d’accord pour dire que les responsables du marasme dans lequel on est sont d’abord nos hommes politiques qui dépensent l’argent public de manière clientéliste.
      On pourrait parler des lobbyes industriels, mais rappelons que s’il n’y a personne à lobbyiser un lobbie ne sert à rien.
      Et donc :

      - Les voitures brûlées dernièrement, sont elles celles d’un habitant smicard qui a eu la malchance de garer sa 206 au mauvais endroit ou la mercedes d’un homme politique ?

      - Les vandalismes ont-ils eu lieu à l’élysée/matignon ou ont ils brisé les vitrines d’un petit commerce qui n’a rien demandé ?

      - Les blocages de lycée, je n’ai jamais approuvé. Faire le choix de manifester n’implique pas d’empêcher autrui de faire le choix de ne pas manifester, ça s’appelle le respect de la liberté de conscience de chacun. Une école est un lieu de savoir, en bloquer l’accès est aussi stupide que de brûler des livres (je m’auto attribue un point godwin pour la référence). Ou bien on débat sur le terrain des idées, et on convainc les gens d’adhérer librement à notre cause ; ou bien on "impose" notre pensée et dans ce cas là on ne vaut pas mieux que les politiciens.

      - Interdire l’accès de la manif aux fachos : qui sont les fachos désignés ? Ceux qui nous gavent de pensée unique à longueur de temps dans les médias, ou ceux qui ont le malheur d’avoir une opinion différente et n’ont jamais fait violence à personne ? A t-on vu des manifestants s’en prendre à la presse subventionnée ou à france télévision ? Non ! On s’en prendra toujours au petit tricard qui a eu pour seul tort d’annoncer qu’il vote FN.

      Bref, pour répondre à ta question, j’en pense que les luttes seront plus massivement soutenues le jour ou ceux chez qui il y aura de la casse seront ENFIN les vrais responsables, et non le gars du peuple lambda qui a pour seul tort d’avoir une boutique au mauvais endroit.


    • #1435764

      Merci Camarade,
      c’est insupportable ces "critiqueurs" derrière leur clavier..
      "ceux qui savent restent au chaud, ceux qui ne savent pas sont dans la rue" dit un commentaire, eh bien moi j’étais dans la rue le 31 Mars, j’ai vu des gens qui m’ont agacés du type antifas ou gauchiste abrutis analphabètes, j’ai vu des caricatures, mais j’ai aussi et surtout vu beaucoup de gens prêt a défendre une certaine idée de la France absolument compatible avec ce que personnellement je trouve ici chez E&R, des gens qui critiquent le système exactement comme ici. Bien sûr la question sioniste reste un tabou, et pas un détail, nonobstant il serait temps de se réjouir que les jeunes, qui sont l’avenir et qu’on traite de cons apathiques depuis au moins une décennie, commencent à se lever. j’hésite à renouveler mon adhésion parce qu’il est temps quE&R se positionne : Va t-on être critique regarder de haut ceux qui essayent quelque chose, leur cracher à la gueule en les traitant de "gauchos qui n’ont jamais travaillé" , sous prétexte qu’"ils ne savent pas" et que nous serions les uniques dépositaires et détenteurs de LA vérité. il y a une chose que dit Lordon que vous appelez de gauche (et ça sonne méprisant , E&R n’est il pas de gauche à sa façon ?) :
      "le pouvoir veut nos luttes locales, sectorielles, dispersées et revendicatives aujourd’hui nous changeons les règles du jeu et nous lui annonçons globales, rassemblées". Hors du rassemblement, du sens du commun et du sens de l’affirmation dont parle Lordon je ne vois pas bien comment on peut faire pour lutter contre la violence néo liberale. Que ces mouvements soient manipules, potentiellement ou réellement est une autre question et un risque mais du scepticisme au cynisme stérile, vain, et à l’inaction il y a un pas qu’on fait s’en même sans rendre compte. tout est bon pour "la sortie du sommeil politique, de l’isolement et de la peur. Pour se rassembler" dit encore Lordon.
      Il est certain que beaucoup de ces gens ont une vision caricaturale de la droite nationale, et beaucoup restent manipulés par des années d’intox médiatique, il faut se réjouir si enfin en France le peuple sort dans la rue. Imaginons un instant que dans une grande réconciliation nationale, la France de "manif pour tous" rejoignent ces gens (on discutera ensuite des divergences l’urgence aujourd’hui est de rassembler, ce que sut faire De Gaulle au passage...), alors rien ni personne ne pourrait nous arrêter...


    • 100% d accord avec ton raisonnement, trop de gens sur le net qui ne font que se plaindre de tout sans bouger leur cul de leur clavier et pour les insultes c est les plus forts , parcontre les autres c est des delinquants,des gauchistes,des fainéants,des étrangers, des complotistes,des profiteurs,des lâches,des incultes,des arriérés, des antifrances etc . Mais ces gens ne servent pas pour le réel et se permettent tout le temps de commenter ,le site er regorge de ces trolls sans que personnes ne limite leur brassage de vent. Commenter mais arrêtez de donner des leçons et de rabaisser tout les sujets d articles . Si vous avez des idées d analyses ou de debut de solution mais le crachat systématique de plus anonymement montre le degré d hypocrisie envers le soutient du combat de er et du president soral .ils se reconnaîtront les concernés par ce message.


    • 1) ce n’est pas parce qu’on s’agite que l’on fait quelque chose ; Que les français changent d’abord au fond d’eux-mêmes (spirituellement, dans leurs actes quotidiens, etc), et après on verra. La plupart des gens aiment l’esbrouffe (surtout s’ils sont démocrates). Aucune raison de culpabiliser de ne pas s’associer à tous leurs numéros de cirque
      2) Tant qu’il n’y a pas de peuple français, il est illusoire de jouer la carte "peuple" (manif, révolution...). Il y a deux guerres, la première est spirituelle évidemment, et il en découle la seconde, qui est ethnico-démographique, que l’on le veuille ou non.
      3) L’effet d’annonce de se réunir sur une place n’excite plus que les gauchistes attardés, et on ne fait jamais RIEN d’intelligent avec des étudiants ou des lycéens.

      Ce pays est à la dérive pour des raisons trop profondes, et sans doute vos amis le sentent un peu mieux que vous, au point de souhaiter que tout s’effondre une bonne fois pour toute.
      Depuis longtemps, il ne s’agit que de rafistoler par ci par là les conditions sociaux-économiques, c’est à dire cet écran de fumée qui empêche de voir que le cadavre est définitivement crevé. Cette obsession de l’économique, c’est ce qui permet de faire cohabiter des parasites métèques avec un gloubi-gboulga de "français" qui votent le statu quo PS ou UMP/LR en permanence, soit parce que leur lien avec cette terre est assez récent, soit parce qu’ils ne savent plus ce que c’est qu’être français (en admettant que ça puisse avoir pour eux une signification) et que ce qui compte c’est de se détendre un peu après son boulot de con. Remettre en cause profondément les fondements de cette "association bienheureuse" nécessitera sans doute des remous plus terribles que ces regroupements plein de faux-semblants. Vos amis ont raison d’attendre, à condition que leur esprit veille (par la prière et le jeûne par exemple).

      Il n’y a pas un livre d’histoire contemporain (càd écrit par un crétin d’universitaire) qui ne plaide pas en permanence pour le critère économique comme agent décisif de l’évolution (harmonieuse) des peuples et des civilisations. Or, parce que nous avons la "chance" de voir fonctionner sous nos yeux une société entièrement réglée par ce facteur, nous pouvons, tout ignares que nous sommes, affirmer sans trembler que C’est FAUX, et tourner le dos à ces Jean foutres, définitivement.


    • #1435838

      La contestation, la vraie, si elle devait prendre forme, trouvera son inspiration des sept ou dix plaies d’Égypte.
      Mais bon, je dois t’avouer que nous n’avons pas le choix dans la date. Tout dépendra du ciel.


    • @Untel,
      Magnifique commentaire


    • Je partage ton message qui est plein de bon sens. Certains sont tombés dans la critique systématique et non fondée.

      Un aimable contact FB m’a transmis cet article relatif aux positions de Lordon. Celui-ci date de juin 2011, reste plus que jamais d’actualité et colle si je ne me trompe parfaitement aux idées défendues sur ER. Je profite de l’occasion pour vous le transmettre à toutes bonnes fins.

      http://blog.mondediplo.net/2011-06-...

      Cordialement.


    • #1435946

      @ Le Passant
      salut, tu dis : " comment vous voulez qu’on se fasse entendre ? ". Est-ce bien là ta question ? Ou voulais-tu dire : " comment faire pour que le pouvoir acquiesce à nos revendications ? "
      Parce que la nuance est de taille, même si dans les réponses, des éléments sont communs. Dans le 1er cas, il s’agit d’un problème de communication basique.
      .
      Pour qu’un message "M" venant de "A" soit reçu par "B", il faut : -1) Un message compréhensible par A et B. -2) Que "B" soit apte, disposé, à recevoir le message. -3) Que "A" transmette le message vers "B", si et seulement si, "B" est apte et disposé à le recevoir, sans quoi ça revient à pisser dans un violon.
      .
      Ceci étant posé, tu sais que la difficulté est dans le point 2) : comment faire pour que le destinataire du message soit apte et disposé à le recevoir ? Un élément de réponse nous est fourni par M.Audiard. : "Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent." . En effet, le pouvoir de nuisance d’un type de 130Kg génère un stress suffisant pour mettre en alerte l’auditoire des 60 Kg qui est tout ouïe.
      Je pose une question : il est ou le pouvoir de nuisance de types qui écoutent du rock et F.Lordon ? de lycéens qui jettent des œufs ? Quel était le message ? On est raccord ? Je crois que c’est clair.


    • Ce ne sont pas des manifs organisées par le système, faisant marcher des gens qui le soutiennent (et accusent plutôt la gauche ou le PS) que vous changerez quoi que ce soit.


    • à Quidam :
      Pour ton lien, merci : je l’utiliserai, comme le préconise Lucien Cerise, en tant que source officielle critiquant le système. C’est le but de beaucoup d’articles E&R : utiliser chaque ingénierie officielle donc socialement acceptée à notre avantage.

      Ceux qui ne connaissaient pas lordon et qui ont écouté sa locution, qui ont regardé les images de la vidéo relayée ci-dessus avec attention ont cet avantage du parti tiers impartial mais aussi le désavantage d’un nombre d’inconnus trop grands (non connaissance de la situation). Les commentaires peuvent être brefs, humoristiques, travaillés et étayés par des liens, comportés idées et attaques personnelles, effectués par des néophytes, des professionnels, des gens aux avis déjà faits ou des gens qui découvrent la problématique. Au final, sur le forum E&R, le mélange des commentaires des uns et des autres balaye un spectre large de questions-réponses correspondant à différents types de conscience ou d’humeur et à différents plans de lectures : je trouve ces thinks tanks populaires formidables et bénéfiques pour l’esprit et pour l’action dans la vie réelle car ils condensent beaucoup d’informations, y compris les formules passe-partout et celles allergènes à certains (utiles pour le quotidien et le professionnel).
      Le principal intérêt des commentaires, pour les sachants sur un sujet, est de transmettre une bonne info ou une bonne idée (prétentieux, va) mais pour celui qui s’aguerrit ou qui découvre, c’est l’occasion de travailler la méthode Faurisson (de ce que j’en ai compris) : je ne cherche pas à savoir qui me parle, quelle date ou quoique ce soit, je regarde les images et écoute le son tels qu’ils sont et j’essaie de comprendre le message envoyé pour ce qu’il est, hors de tout contexte. Une sorte de vérification de la cohérence interne. Et ensuite je regarde l’auteur et les remarques de l’article E&R. Ce genre de commentaires mérite respect car c’est là l’exercice de l’homme de demain : vu la profusion d’informations (tu veux que je t’imprime 1000pages de droit), la qualité requise sera l’analyse de document, de sa qualité et crédibilité. le jeu du commentaire pour néophyte est donc à respecter car formateur. Eh oui, on peut se tromper : c’est le jeu ma pauvre Lucette. Appréciation personnelle : seuls les commentaires où il y a décalage entre le degré de conscience du gars et sa prétention à détenir une vérité me dérangent. Tout raisonnement ou mise en relation m’intéresse, même faux.


  • Des petits gauchos qui n’ ont jamais travaillé mais qui savent tellement plus de choses que les autres ... au fond, ils servent à masquer la dissidence comme les faux humoristes servent à masquer les vrais !


  • M’est avis que dans le tas il n’y a pas beaucoup de menuisiers, de cuisiniers, de chauffeur-routiers, de maraîchers, de plombiers ou d’électriciens. Des fonctionnaires et des futurs fonctionnaires de l’ "éducation nationale", des "éducateurs-spécialisés", des assistants-sociaux et des assistés sociaux, branleurs en tous genres, profiteurs du système confiscatoire. Des "humanistes" comme ils disent...

     

  • Lordon est un des seuls homme de gauche que je respecte, même si malheureusement il a été touché par le syndrome de l’antilepenisme primaire et que sa lutte est strictement matérialiste...
    On doit pas tout rejeter en bloc, ses analyses sur l’économie, le système bancaire, la bourse et la société de consommation sont intéressantes.

    Mais après même si je salue ses initiatives son combat est perdu d’avance puisque à une époque où le besoin de spiritualité et de mystique se fait gravement sentir il propose un autre matérialisme pour remplacer l’ancien...
    Il est même d’un matérialisme quasiment extrémiste, bien plus que Marx l’était dans la mesure où il nie complètement les forces spirituels, les interactions entre communauté...


  • Effectivement, si vous voulez renverser un Etat, de nos jours, mieux vaut le faire de nuit que de jour. Parce que de nos jours, les fonctionnaires, ils pioncent la nuit :-)


  • Ce Lordon ultra gauche , ami proche de Mélenchon qui veille au grain
    pour que les mécontents n’aillent pas chez MLP , ils sont là , pour les
    capter et les garder sous leur giron pour mieux les induire en erreur....
    les trahir , comme d’habitude....


  • Qu’ils sont cons ces idiots de gauchistes ! Et dire qu’ils se pensent rebelles et subversifs !
    Qu’ils viennent donc ici acheter des mugs "Au dessus c’est le soleil" au lieu de nous faire chier avec leur action pathétique !


  • Misérablissime !!!

    En voilà encore (et toujours !) qui n’ont rien compris !
    Quand un mec, ’’économiste’’ de surcroît, se pointe sur une estrade, entouré de musiciens de bastringue et crache dans un micro des formules à l’emporte-pièce qui sont des ’’remixed’’ éculés, associés à du mauvais français, devant une foule de gogos-gauchos béats, crétins et satisfaits de l’être...je me dis que nous sommes encore loin, très loin de la prise conscience salvatrice : l’ignorance de la foule comme du type qui les harangue crève l’écran !
    Nos petits morpions de gouvernants ne sont pas près d’avoir peur.


  • Je vois que l’ensemble des commentaires est très négatif vis à vis des rassemblement actuels. Personnellement, je ne me vois pas grandir, m’accomplir et m’épanouir dans ce semblant de démocratie régi par l’Empire. Actuellement la droite, la gauche, l’extrême droite, l’extrême gauche, c’est exactement la même chose. Marine Lepen ne vient-elle pas de mentir une fois encore en expliquant que pour elle il n’avait jamais été question pour elle de sortir de l’euro ? Mélanchon n’est t’il pas Franc-Maçon et ancien sénateur PS ? Je n’ai confiance en aucun d’entre eux ils bossent tous d’une façon ou d’une autre pour l’Empire. Alors je me fait entendre dans la rue. Quelqu’un à une alternative à proposer ?

     

    • Il n’y a que vous qui pensez que le FN ne veut pas sortir de l’Euro. La seule question au FN c’est de savoir s’il faut mettre la chose en avant et s’aliéner un grand nombre de vaux de français notamment les vieux, ou bien chercher à plaire un électorat encore réticent sur le programme économique du FN à force de terrorisme médiatique. Le compromis étant de rassurer les français en parlant de négociation avec l’EU qui n’aboutissant pas donnerait lieu à un référendum (pour avoir la légitimité populaire face à la caste médiatico-politique, ce qui à l’évidence est la meilleur stratégie à adopter). Bref le seul point sur lequel le FN veut bien discuté c’est de savoir si on garde l’Euro comme monnaie non plus unique mais comme monnaie commune, ce qui n’est pas forcément inintéressant !



    • Marine Lepen ne vient-elle pas de mentir une fois encore en expliquant que pour elle il n’avait jamais été question pour elle de sortir de l’euro ?




      Non, elle n’a jamais dit qu’elle ne voulait pas sortir de l’Euro. Il ne faut pas croire les « infos » du Petit Journal, mais aller vérifier par soi-même à la source, c’est-à-dire sur le site du Front national.
      Le FN est le seul parti qui a une - petite - chance de nous faire sortir de l’UE et de l’Euro en 2017.


    • Autant pour moi. Effectivement je suis tombé sur ’un montage vidéo tendancieux sans vérifier cette information avec des sources plus fiables mea culpa.
      Toujours est-il qu’elle est intervenue pour défendre la LDJ et il semble qu’elle cherche à intégrer l’oligarchie (si ce n’est pas déjà le cas). Son père ne l’a pas répudier pour rien. Stratégie politique ? Je ne pense pas. De toute façon l’empire l’empêcherai de faire quoi que ce soit à son encontre.



    • Toujours est-il qu’elle est intervenue pour défendre la LDJ




      Non, elle n’a pas défendue la LDJ. Elle a dit une fois à la radio qu’elle comprenait que certains juifs aient peur et qu’elle comprenait l’es raisons de l’existence de la LDJ.



      et il semble qu’elle cherche à intégrer l’oligarchie (si ce n’est pas déjà le cas).




      Si c’était le cas, elle ne serait pas traitée d’extrémiste de droite par l’ensemble de la classe journalistique.



      De toute façon l’empire l’empêcherai de faire quoi que ce soit à son encontre.




      L’empire est puissant, mais ne peut pas tout. Personne ne sait de quoi l’avenir sera fait. Il y a des précédents historiques. De toute façon, Marine Le Pen est le seul espoir pour sortir de l’UE et de l’Euro et annuler le TAFTA en 2017. Il n’y en a pas d’autre et il serait irresponsable de ne pas jouer cette carte, d’autant qu’elle ne nous coûte rien et ne nous empêche pas de réfléchir et d’agir aussi en dehors du cadre politique institutionnel.


  • Vous savez les fameux militants gauchiste que vous méprisez tant ne demande qu’a être ré-informer. Comme le dit si bien Marion Sigaut, ça fait du bien de sortir dans la rue, de discuter avec les autres manifestants et de se rendre compte que l’on est pas seul.


  • Il ne faut pas cracher sur de telles initiatives , il est préférable de voir ce genre de jeunes là , qui bien sur n’ont pas tout compris au fonctionnement du monde et sur qui tire les ficelles , mais qui ont au moins le mérite d’essayer de se conscientiser et de se bouger plutôt que des jeunes cons comme il y en a beaucoup qui eux préfèrent se laisser bercer par les télés réalités et par la pub . Ceci étant dit , je leur souhaite bonne chance , en espérant retrouver certains d’entre eux , qui sait , chez er dans quelques années.


  • Cet article et les commentaires qu’il suscite ici est emblématique de la raison pour laquelle la "dissidence" ne progresse pas. Nous nous opposons encore les uns et les autres autour de ce vieux clivage, entretenu par le système, de "gauche" et de "droite", et l’on se traite allègrement de "gauchos" et de "fachos". C’est contre productif. Ne devrions-nous pas plutôt nous réunir autour des points de convergence et focaliser sur l’essentiel, à savoir l’ennemi commun ?
    C’est bien cette réconciliation qu’il faudra réussir à un moment donné.

     

    • C’est pas à ER qu’il faut apprendre que le clivage gauche-droite est dépassé - on le sait depuis longtemps, nous - , c’est à Frédéric Lordon et à son public de djeuns !


    • Très juste ! Il suffit de lire les commentaires pour comprendre que la réconciliation c’est pas pour demain, même s’il faut reconnaitre que c’est plutôt une histoire de présentation médiatique : ces gens devraient simplement influer à la France entière une envie d’investir la voie publique pour débattre, pas un rassemblement qui se prend pour une mini révolution et finira démentelé par les forces de l’ordre en 15min

      Du coup on a tendance à se dire "LOL LES GOCHO SE PRENNENT POUR DES SUBVERSIF" (faut dire que j’ai du mal à ne pas rire en lisant les tracts/slogans...), mais on a tendance à oublier qu’ils sont nos compatriotes, pas nos ennemis.

      Paix à vous


    • Lordon ne raisonne pas en terme de gauche/droite non plus, en tout cas pour ce qui est des gros partis de gouvernement, il utilise l’expression "bonnet blanc, blanc bonnet" pour fustiger l’UMPS.
      Par contre il est bien pourri de dogmatisme sociétal et d’antilepenisme primaire, vraiment dommage qu’il soit si loin d’un Georges Marchais.


  • #1435812

    Le problème ce n’est pas le capitalisme.
    Mais l’escroquerie financière.
    Mais l’escroquerie monétaire.
    Le capital c’est un moyen de réaliser, de construire le monde.
    Il faut démocratiser l’accès aux capital productif
    Capital qui comme chacun le sait maintenant est la chose la plus facile a fabriquer qui soit : une ligne informatique, ou un coup de planche à billets.
    Le combat contre le capital est un faux combat qui arrange bien Mr Rotshild.
    (écusson rouge en allemand).
    Le drapeau rouge est son émanation.
    Tant que les manifestants se tromperont de but rien ne sera possible.


  • Ah la belle révolution qui démarre par un concert... Tout est dit.

    Le gauchiste classique, aussi révolté voir sincère qu’il soit, reste un grand bourgeois du mondialisme...

    Tout mouvement qui n’intègre pas la critique de la domination de l’Occident sur les populations sacrifiées à notre confort me semble voué à l’échec car la pression de ces peuples est supérieure à la notre.

    L’art des mondialistes est de jouer avec cela en transformant la pression des peuples dont il vole les richesses pour annihiler celle des siens et cela s’appelle le conflit de civilisation...

    A ce jeu nous n’avons pas la main !


  • Il suffit qu’on soit assez nombreux à dire NON en même temps, non à leurs "impôts", à leurs lois et règlements de merde, à leurs media de merde, à leurs banques, non à leurs prêts aux nom d’autrui, non à leurs élections bidons. C’est NOUS qui finançons la vermine, qui lui permettons de respirer et de se planquer. Nous nous réduisons en esclavage tout seul.

    La vermine organise des attentats toutes les semaines où ils veulent avec les agents du mossad disponibles à ce moment, on est des MILLIARDS on peut leur couper la tête quand on veut !! il suffit de réagir une fois pour toute ! Une fois dans l’Histoire ça suffira.


  • Coluche disait que le capitalisme c’était l’exploitation de l’homme par l’homme et que le communisme c’était le contraire ( Donc la même chose - autrement dit - les deux faces de la même médaille )

    Mais il existe une troisième idéologie ( contrairement à ce qu’on veut nous faire croire ) - c’est celle d’Etienne CHOUARD - la vraie démocratie - (celle des goyim) - celle du tirage au sort - et celle des référendum d’initiatives Populaires .

    Mais on ne passe pas du fascisme à la démocratie du jour au lendemain , c’est impossible - c’est petit à petit qu’on peut y arriver - Alors , il va déjà falloir voter pour le FN - qui va redonner un peu de pouvoir au peuple - puis , si tout va bien - les choses vont changer progressivement .

     

    • Vous pensez sincèrement qu’un parti politique, quel qu’il soit, vous demande de voter pour lui pour ensuite ... vous refiler les clés ???!!! Un parti politique qui serait chouardien, que voilà un intéressant oxymore, et plein d’une touchante naïveté ! :-)


  • A l’époque de la crise des subprimes (2008/2009) j’ai écouté plusieurs émissions de "là-bas si j’y suis" avec des interventions de Frédéric Lordon. Ces explications étaient très intéressantes et de plus, il ne manquait pas d’humour (noir vu le contexte).
    A cette époque encore, j’étais très à gauche et écoutait régulièrement Là-bas si j’y suis et lisais Politis. Depuis j’ai évolué sur les questions sociétales (immigration, mariages gay, etc...) quand je me suis rendue compte que tout cela faisait le jeu du capital, grâce à des ouvrages du philosophe Jean-Claude Michéa mais aussi internet, avec entre autres, le site de E&R.

    Pour autant, il ne me faut pas me demander de retourner ma veste et de devenir "droitiste" après avoir été "gauchiste". Oui, il y a des authentiques "gauchistes" qui n’ont pas encore compris que certaines positions (comme le sansfrontièrisme) et l’obsession anti FN arrangeaient bien le Nouvel Ordre Mondial mais les mépriser n’est pas la solution, ce ne sont pas tous des bobos au sens strict du terme, loin de là, cela n’est pas facile mais il faudrait dans l’idéal arriver à les convaincre... Je suis sûre que l’on en connait tous dans notre entourage. Et ceux qui me répugnent ne sont pas ces gens mais les authentiques libéraux néo conservateurs dont je n’attend rien.

    Et arrêtez de les prendre tous pour des "fainéants", la situation du travail est dramatique. Ceux qui ne rentrent pas dans les clous peinent à s’insérer, ce n’est pas en se vantant de travailler comme un forçat 70 heures et en traitant ceux qui font autrement que l’on améliorera la situation, bien au contraire.

     

    • Dieu n’en a rien à faire de vos poncifs - la vie appartient au plus forts et du plus intelligents


    • #1436340

      On a tendance encore , parce que l’on a été matraqué aussi, a diviser la France en deux... La droite et la gauche. Il ne faut plu résonner comme cela si non l’ unité est mathématiquement impossible (Est ce que c’est ce qu’a toujours voulu le pouvoir ? Et le Capital ?)

      Il y a des bonnes idées partout et raisonnons simplement. C’est l’objet de "Droite des valeurs, gauche du travail".

      Parfois revenir au bon sens et a la nature et a la spiritualité peut être fait voir les luttes sociales autrement. Plus sainement. Sans les masques clivants "droite, gauche, révolutionnaires marxistes, etc...". Sauf si l’on est extrêmement instruit sur ses questions, mais le bon sens social et populaire selon moi par de raisonnements bien plus simple et a la porté de tous...

      Il faut , il me semble, revenir a la simplicité des idées car toute complications analytiques sont faites pour revenir au bon sens... Donc aller droit au but si l’on peut.
      A l’intuition...
      Au rêve.
      A la prise de hauteur face a ses sujets là simplement. Alors son discours sera bien plus clair.


    • #1436381

      Votre orthographe ne pousse pas vraiment à l’admiration, coté cérébral. A mettre nos médiocrités en commun, on pourrait faire quelque chose. Mais çà demande un peu de conscience de soi, de modestie.


    • #1436453

      Vous avez raison @lea salamèche

      on ne gagne rien à mêtre nos médiocrités en commun .

      maintenant je n’ai pas ecris porté par cette ambition là.
      Ayez au moins l’indulgence d’en avoir conscience.
      ce n’est qu’un commentaire.


    • #1436459

      @lea

      je m’interroge ... De quelles médiocrités parlez vous ? À part l’orthographe .


    • #1436479

      Vous avez raison ...


  • Dans 3 /4 jours , les mecs de banlieue viendront très certainement s’inviter a leur petite sauterie pour réclamer leur part de nanas bourrées si "socialement ouvertes".
    Ces jeunes gaucho béniront a ce moment la leurs retrouvailles avec les flics qu’ils caillassaient la veille..


  • Pff ils veulent faire la révolution avec de la musique ? haha laisse moi rire !!

     

    • #1436322

      La musique , l’ art donne de l’ énergie...

      On ne peut pas prouver l’ action de l’ art et du rêve concrètement sur l’intelligence de l’action qui en résulte mais c’est essentiel (Selon la qualité de cette musique de ses arts et leur indépendances mais si l’intention est bonne et spontanée elle peut être utile je crois) pour un vrais mouvement positif et durable.
      Surtout quand on est jeune.

      Il faut dire que l’on part de tellement loin dans la culture et l’art de nos jours que les choses ne se feront pas du jours au lendemain mais est ce que ça va lancer des vocations ?

      C’est possible aussi... C’est nouveau je crois ses mouvements , ils ne peuvent pas être parfaits dès le début c’est une évidence. Ce qui compte c’est l’optimisme et que ce ne soit pas repris par les politiques... Surtout.


    • #1436328

      "Repris par les politiques..."

      Je veux dire surtout repris par la propagande politique. Et par les syndicats , et ses mouvements créés pour "guider" "manipuler" les jeunes de l’interieur surtout !

      Après bien sur que les politiques en parlerons... Tant qu’ils ne les manipulent pas de l’intérieur ils disent ce qu’ils veulent


  • #1436119

    C’est beau...
    20 ans en 2016 ... Ça peut valoir le coup finalement .


  • Lordon, est un des économistes des plus intéressant que nous ayons en france,, si ce n’est, le plus intéressant.


  • Lordon, son livre Capitalisme Désir et Servitude est pas trop mal, quelques concepts a retenir,... mais il a un côté prof de philo pseudo-intellectuel cherchant la fascination de la jeune étudiante envers son "guru".
    En plus, il me fait penser a Sartre... je le vois bien sur son tonneau en train de se la jouer "prolétarien révolutionnaire", sans se rendre compte qu’il est juste un bobo parlant a une poignée d’autres bobos insignifiants, en croyant changer le monde. On voit bien qu’il rêve d’épopée à la Che Guevara alors qu’il a surement jamais quitté son arrondissement parisien.


  • #1436173
    le 05/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
    “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

    Ah ! c’est une gréve, un colloque, enfin un rassemblement ou une beuverie de punk à chien intermittent du spectacle !!
    J’avais pas compris, c’est quand j’ai vu les types boire de la 8.6, avec des capuches, le poing levé, ganté d’une mitaine en cuir pourrie, que j’ai compris....
    Ça devait sentir bon là dessous !!
    Il n’y avait pas la police, parce-que il y a peu de chance, qu’il y ai des pic-poquets quand aux bagarres, encore moins, qui serait assez fou, pour risquer de choper des puces ou des morbacs !
    Des futurs clients du DAL & du centre hospitalier Sainte-Anne....

     

    • Salut Camelot.
      Peu-tu m’expliquer ce qu’intermittent du spectacle a de péjoratif ? La plupart des intermittents technicien travaillent (effectivement) autant (plus) qu’un travailleur au 35H sauf qu’il n’y a pas de week-ends, de jours fériés, heures sup, etc…
      De plus beaucoup d’entre eux ne sont pas ces "gauchos décérébrés" dont on parle.
      Je peu t’écrire un pavé sur le sujet si tu le désire


    • #1439009
      le 09/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
      “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

      @premix
      C’est une image arrêtez de vous offenser à chaque mot !
      J’ai dit intermittent comme j’aurais pu dire bobo, mais je ne l’ai pas dit de peur que tous les beaux s’offusquent tu comprends !
      Mais excuse moi, en espérant qu’en plus tu n’es pas beau, toi aussi, sinon je m’excuse au carré !!
      Prendre les com’ au premier degré, c’est peut-être pas la bonne solution, si ?
      Je peux comprendre qu’il y est un échange parfois sérieux (sur certain sujet) mais là, sur nuit debout, je pense qu’il faut en rire, non ?
      Mais plus sérieusement l’ami, je m’excuse si je t’ai vexé ce n’était pas mon intention !
      Que NS Jésus Christ-Roi t’accompagne et te protège, toi les tiens et tout ce sur ce site, bien à toi et cordialement !
      Et vive le Christ-Roi et vive la France....


    • #1439030
      le 09/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
      “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

      Mille excuses !!
      « toi les tiens et tout CEUX sur ce site »
      Pour la faute mais j’ai été à l’école républicaine sous contrat !!!


  • Pathétique !

     

    • #1436257

      Le discours n’est pas vraiment éclairé mais il y a des signe de reveil (léger) au moins de révolte ou l’on ne voit pas des drapeaux CGT partout ... La jeunesse est naïve par essence mais le rêve d’un changement est nessessaire selon moi , voir urgeant . Pour la culture , l’art et la politique et rien ne sera malin ni intelligent sans un minimum de reveil social ...

      ce que je crois qu’il se passe à Paris et bientot ailleurs en France ... Il faut l’encourager et ne pas oublier d’informer avant que ce ne soit "reprit" il faut agir vite et sagement mais le terreau est propice à un reveil de la France ... C’est un signe ... Il faut en espérer d’autres


    • #1436435
      le 05/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
      “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

      @ Caverne de Platon
      Toi qui est de notre région, bonjour, déjà !
      Mais le nombre de conversion à la FSSPX, entre autre des personnes d’E&R, des milieux natio, identitaires et autres, sont en constante augmentation... (c’est pour moi le seul réveil )
      La tradition Catholique est pour moi la seule voie (mais j’ai mon partie pris et du coup tu vas me dire que je n’ai aucune objectivité), et oui tu as raison, mais je ne crois pas que cela soit un réveil, (“Nuit debout”) mais une voie de garage !
      Que NS Jésus t’accompagne...


    • #1436524

      La suite nous le dira !

      je conçois m’être emporté avec l’enthousiasme naïf des artistes (je suis artiste)

      il me semble que c’est un signe d’éveil ... Aussi apres remontrances et discution j’admet que ce puit être un flop complet.

      On verra bien . Merci à vous


    • #1436868
      le 06/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
      “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

      @Caverne de Platon
      Non respect l’artiste, mais il y a artiste et artiste !
      Eugène Delacroix "Le martyre de Saint Sébastien" ou Schubert " Ave Maria" c’est de l’Art ,mais le "Monochrome" Kasimir Malevitch ou le Plug Anal de Paul MacCarthy, Jeff Koons "les homards gonflables" c’est de la merde (pardon du terme et pardon du peu)
      Mozart "Lacrimosa" c’est de l’Art et Gogol 1er " J’encule" c’est de la daube !
      Je suis certain que tu me comprends, même si tu n’es ni Eugène Delacroix ,ni Mozart, je sais que l’on peut faire des choses saines, sans être un prodige et pour autant aimer le beau, pour ne pas faire de la merde, en disant Wouaw ! que c’est beau ! c’est révolutionnaire !
      Avec tout mon respect... et ce n’était point une critique, juste mon avis personnel, heureux d’avoir pu échanger !
      Que NS Jésus Christ-Roi te guide jusqu’à lui ...


    • #1436901

      On est d’accord evidemment . Je suis vraiment artiste je veux dire ;)

      pas Schubert non plu mais un passeur d’émotions ... Humblement et de beau . A mon niveau... Moyen mais technique tout de même car je travaille un minimum ce que je fais . Dans la musique , la peinture , l’écriture ou le dessin .

      L’artiste est un passeur d’émotion mais sans travail il ne passe que son ego , et non ce qui est plus grand que lui. Ça demande de l’humilité , du respect pour l’art , donc naturellement le travail de la technique ...
      Gogol premier ;) il me donne la nausée depuis toujours !


    • #1436912

      C’est difficile d’être vraiment tranché sur l’art ... Juger à la hate peut faire passer à côté d’œuvre de beau niveau ..
      je pense justement au PissChrist de Andress Serrano qui n’est pas une oeuvre si mauvaise que cela , contrairement à ce qui fut dit ici et là un peu à la hate ... L’image peut meme paraître belle ... Il faut la revoir.

      Mais cette exception mise à part, oui je suis très critique de l’art moderne , minimaliste et engagé encore plus. Je déteste l’art engagé... Or on a tendance (comme pour PissChrist) à voir un engagement ou l’artiste ne mesure lui meme pas ce qu’il provoque ... C’est cela aussi l’art . Quand l’œuvre dépasse l’artiste . Et le spectateur aussi.
      Si je suis un artiste comme cela je ne le sais pas ... Ce qui est sur c’est que mon succès est très relatif et inspire l’humilité !


    • #1436949

      En verite le plus difficile aujourd’hui face à l’inaction je veux dire globale , en haut de l’état etc. C’est de garder la tête sur les épaules .

      Quand on est artiste c’est je crois triplement difficile.

      car tout Homme honnête aspire à une forme de justice tant dévoyé de nos jours bien que mise à nue sur internet et dans les médiats et avec de la culture , pour peu de changements.
      ’Changements moraux j’entends.

      J’en perd par fois moi meme la tete . Car je ne suis pas un grand artiste . Ni un Homme assez fort pour enquaisser et la réussite et la charge de force morale qu’il faut .
      Voila pourquoi il y a tant d’artistes petits qui ne veullent pas voir leur limites et vont au bout de leur folie jusqu’à une réussite de façade ou meme médiatique . Qui peuvent masquer les plus fins et subtiles qui sont plus difficile à découvrir. Veux la aussi mettes sans doutes les élites à mal donc sont censurés .
      je crois aussi que l’art manque de courage de nos jours... Mais ça peut changer .


    • #1436952

      Je crois surtout que la société en générale manque de culture .
      ... Desolé @ChristRoi je dépasse un peu du sujet !
      je me questionne sur l’art depuis des décennies maintenant c’est un sujet central il me semble et oui on est sur la même longueur d’onde , avec EetR aussi sur bien des aspects


    • #1436953

      Le courage en Art qu’il manque ce n’est pas celui de casser la morale en se mettant à poil ou en brisant les codes , mais simplement d’aller au bout de sa logique j’entend , seriez vous de mon avis ?


    • #1437041

      ...Et "m’inspire", de ce fait, l’humilité.


    • #1437968
      le 07/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
      “Nuit debout” : fin du capitalisme ou simple nuit blanche ?

      @ Caverne de Platon
      Je ne suis pas d’accord sur tout, (tu te doutes, pour piss Christ) mais cet échange est si courtois, qu’il m’en fait apprécier le fil du dialogue & la conversation réciproque !
      Que NS Jésus Christ-Roi de France, t’accompagne, te protège et t’éclaire de sa Sainte vérité révélé et de la foi en la Sainte Église Catholique Romaine ....
      Bien à toi & cordialement @C de Platon....
      Espérant un jour te rencontrer !


  • Si "j’aurais cru" que je verrais du Là-bas si j’y suis sur ce site...
    Daniel Mermet doit se retourner dans son urne...
    Et le Lordon, qui avait demandé à Etienne Chouard de virer le lien vers E&R qu’il avait mis sur son site...
    Les gauchistes s’enflamment (une fois de plus) pour un mouvement sans chef (sans projet) on cause, on cause et puis... rien
    Comme les "99%", comme "Occupy", comme les "Indignés", comme "Podemos" (si les espagnols savaient !)... Et comme disait Coluche : "La dictature c’est : Ferme ta gueule, la démocratie c’est : Cause toujours"
    Y’a des coups de pieds au cul qui s’perdent.


  • ... "globales, universelles, rassemblées, affirmatives......"J’ai la désagréable impression d’entendre du Cohn Bendit ! Bonjour l’enfumage... les pauvres hères applaudissent !


  • Et quelle était la position de ce chauffeur de foule étudiante de Lordon (et de Mermet, son fidèle destrier) lors des manifestations des bonnets rouges ? Juste par curiosité :-)


Commentaires suivants