Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche : "Les marchés se mentent quant aux élections à venir"

"Le système mondial est basé sur la dette et c’est une catastrophe !"

Face à face entre Olivier Delamarche, associé-gérant chez Platinium Gestion, et Emmanuel Lechypre, éditorialiste de BFM Business. Émission Intégrale Placements, du lundi 13 mars 2017, sur BFM Business.

 

FED, élections allemandes, Brexit : quels impacts sur les marchés ?

Visionner la vidéo du débat ici.

 

La démographie ralentit-elle la croissance mondiale malgré les efforts des gouvernements ?

Visionner la vidéo du débat ici.

 

Comprendre l’économie mondialisée, avec Kontre Kulture :

Olivier Delamarche, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • IMPOSSIBLE d’accéder à la vidéo ???? Blocage de la gestapo ou problèmes techniques.

     

  • La montée irrationnelle des marchés correspond au regain de la confiance née de la victoire de celui qui incarne tous les espoirs du peuple américain. Plus de 90 millions d’actifs aux US sont sortis des statistiques de l’emploi, mais les chiffres du plein emploi ne cessent de se confirmer. Car Goldman Sachs et les compères du capital risque ICahn y croient dur comme fer dans la politique de relance annoncée par Trump, alors que rien ne s’est encore matérialisé, si ce n’est les nouvelles commandes militaires du Pentagone qui a trouvé dans Trump une oreille complaisante. Les nouvelles technologies de lutte électronique et de défense multi domaines ne demandent qu’à être mises en oeuvre pour contrer les rivaux stratégiques en Europe et en Asie. Du coup la valorisation boursière des actifs américains rapportée aux données comptables est du même ordre que celle atteinte juste avant la crise de 1929. Les traders du Nasdaq américain et du Footsie britannique n’ont jamais aussi été aussi optimistes que depuis le Brexit et l’accession de Trump au pouvoir. A tel point que la régalade inquiète ceux qui se demandent si l’alternative économique promise avec le retour du "populisme" en est bien une ou s’il s’agirait du prélude à un réajustement financier général par une remise à niveau des dettes. Le retour aux monnaies nationales constituerait en effet un moyen valorisant pour le peuple de faire défaut sur une dette abyssale tout en ayant l’air de restaurer l’orthodoxie financière jusqu’au retour de nouveau moyens de financement des dettes publiques (yuan, rouble, monnaies virtuelles, etc). Les dizaines de milliards dépensés en intégration et en harmonisation des marchés nationaux n’auront finalement servi à rien d’autre que d’installer les marchés au pouvoir, avant que ceux-ci ne sifflent la mi-temps, le temps de retrouver un nouveau souffle après la grande débâcle de la dette qui s’annonce dans toutes les zones économiques de la planète. Le monde se cherche un nouvel ordre monétaire, qui sera restauré une fois que les dettes en euro, livres sterling dollar et yuan auront été éliminées au prix d’une dévaluation drastique.