Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche sur les référendums : "Il y a un déni de démocratie extraordinaire"

Émission Intégrale placements du 4 juillet 2016 sur BFM Business, avec Olivier Delamarche et Emmanuel Lechypre.

 

La réaction des marchés au Brexit, ou la découverte de données déjà connues :

 

Sur les référendums en Europe et le mépris des votes populaires :

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 55% de français contre le referendum ?

    Ils ont fait un referendum pour savoir ?

     

  • La réaction des leaders de ce brexit dont je souhaitais la victoire me gène. Je ne comprends pas pourquoi les responsables se débinent devant les responsabilités, le dernier en date Nigel Paul Farage a pris une porte de secours pour le moins assez bizarre, sans démissionner de son poste de député européen, je ne pige plus rien ! Est ce qu’on nous mène en bateau....

     

    • Le brexit c’est comme Marx, Putin ou le système électoral, il y en a pas beaucoup encore qui savent que c’est trompeur. Le brexit a passé parce qu’ils l’ont laisser passer, de même que le refus de l’UE n’a pas été laissé passé en 2005.

      Quand on est dans le double sens ça va encore, mais lorsque qu’ils montent le niveau à triple ou quadruple sens là ils gagnent 97.5% des gens.

      S’il y a bien un pays sous domination des élites c’est bien l’angleterre, c’est la que les top habites depuis des siècles, maintenant Jacob et Evelyn Rothschild et la famille "royale".

      Pas possible de voir l’angleterre libre d’eux tant qu’il n’y aura pas un retour au christianisme orthodox tel que les anglais l’ont déjà connu, et avec ça des guerres saintes et beaucoup de martyrs pour leur foi.

      C’est mon opinion.


    • Farage s’est retiré de la présidence du UKIP, mais est toujours un membre de premier plan. Il y a aussi des inimitiés interne au parti qui rendent la situation un peu complexe. De plus, son parti et lui-même sont, même aujourd’hui, assez marginaux dans la politique britannique.
      Quant à Boris Johnson il soutient Andrea Leadsom pour le poste de premier ministre, il ne se met pas dutout en retrait. Toute la question de l’avenir immédiat du Brexit tourne autours du "Conservative leadership".
      La présentation des médias français est biaisée, "les tenants du "out" se défilent" en gros. Il faut comprendre qu’en ce moment ça tangue pas mal dans les allées du pouvoir à Londres, et il y a une agitation qui traverse le pays. Préparer l’après Cameron pose beaucoup de questions qui sont pour le moment sans réponses, et Johnson ne reste pas inactif, il suffit d’aller sur quelques sites d’information britanniques pour s’en rendre compte.


  • Un sondage en ligne actuellement en cours sur le site du journal " La manche Libre "
    donne un résultat de 92% de OUI en faveur de la sortie de la France de l’UE !

    Voila un sondage qui est passé au travers du filet de la manipulation !


  • " - Après la démocratie elle passe aussi par les parlements, Olivier...
    - Ah bon ? Je savais pas."
    Ahahaha.

    Roh la deuxième partie est magique, il sait mettre l’ambiance m’sieur Delamarche.


  • Merci Olivier Delamarche pour dire ce que personne n’ose dire, le monde est dans le gouffre, il ne va pas falloir grand chose pour que tout s’écroule.
    Je pense que les politiques on non seulement peur de perdre leur poste, mais leur tête aussi (au sens propre).
    Je ne sais pas ce qu’il adviendra de nous, mais on saura faire face.
    Le Moyen age a fait suite à la chute de l’empire Romain, cette période qui s’annonce tout aussi barbare va faire suite à la chute de l’empire américain.


  • Olivier Delamarche , en train de ridiculiser des sois-disant Economistes , avec calme et humour -
    pourquoi on l’entend pas plus sur les chaines , pour expliquer aux français et les rassurer , par rapport aux bouffons qui disent n’importe quoi -
    j’ai l’impression de comprendre l’Economie avec des mots simples , un peu comme Onfray en Philosophie


  • Le problème d’Olivier Delamarche c’est qu’il ne comprend pas les tenants et les aboutissants du revenu universel... j’avais déjà constaté ça ... Il ne cesse de répéter que si les gens sont payés à rien foutre, ils vont arrêter de travailler... Et personne ne lui demande si lui, arrêterait de travailler s’il gagnait 1000 euros par mois...
    S’il se posait la question et surtout s’il y répondait, il se rendrait compte qu’à la rigueur, ce serait les gens qui gagnent moins de 1000 euros qui arrêteraient de bosser... sauf que ça ne serait pas non plus le cas, puisque ce que Delamarche ne voit pas c’est que l’argent n’a pas de valeur en soi et n’est qu’un différentiel... Avoir 1000 euros dans un pays où tout le monde à 1000 euros revient à dire que 1000 euros c’est rien... et que le risque du revenu universel ce soit que tout augmente automatiquement de 1000 euros et qu’on se retrouve avec une France coupée en deux... d’un côté ceux qui auront un boulot et donc 1000 euros plus un autre salaire et ceux qui seront à la traine, en marge.... c’est un problème sur lequel il faut réfléchir plutôt que de balayer dédaigneusement l’idée d’un changement de paradygme...
    Sans compter que lorsqu’il nous explique que ces feignasses de français arrêteraient de bosser, je le trouve assez méprisant pour tous ceux qui n’arrêtent pas de bosser bénévolement alors qu’ils ne sont pas obligés (dans les familles, les associations)... surtout de la part d’un petit boursicoteur qui finalement n’en fout pas une rame...
    Lorsqu’il explique par exemple qu’il a "acheter du CAC40 et puis qu’il l’a revendu six jours plus tard"... ça s’appelle de la spéculation... de l’usure.... si c’est ça qu’il appelle travailler, on peut imaginer pourquoi il ne s’intéresse pas à trouver un système plus équitable qui pourrait nous sortir de l’esclavagisme moderne et surtout de l’immense gâchis humain et écologique qui va finir par nous tuer tous... Qu’il milite au moins pour l’interdiction de la spéculation, ça sera déjà un début...

     

    • Il y a beaucoup de choses qu’il ne comprend pas ou ne veut pas comprendre : l’argent et sa vraie nature, les "politiques", le capitalisme et ses fondements etc.

      C’est un représentant de l’école autrichienne d’économie version light (édulcorée de l’or).


    • je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis que Delamarche spécule et que c’est de l’usure. Quand on achète une maison dans ce cas on spécule, quand tu vas dans une vente aux enchères et que tu vends quelque chose tu spécules, dans une brocante tu spécules à la baisse.

      Quand tu dis que c’est un petit boursicoteur tu abuses aussi quand même, c’est un travail il bosse, il ne prend pas des positions comme ca à pile ou face.

      Concernant le système équitable, il n’existera jamais car ça n’a jamais existé, dans quelque temps on aura 15 ou 20% de la population qui travaillera et les autres qu’il faudra payer pour ne pas travailler c’est malheureux.

      Bref je ne suis pas d’accord avec tout ton message


    • Delamarche a au moins le mérite de dire la vérité, et de donner une analyse claire et réaliste de la situation globale, s’il n’était pas "boursicoteur" il ne serait pas invité à cette émission or il est le seul, avec les autres" éconolastes" à donner une information dissonante, à critiquer la zone euro et le saccage économique pratiqué depuis des décennies, alors merci à lui, qui rétablit un peu les choses , quant au revenu universel, c’est parfaitement critiquable, même si en effet, ça paraît être une solution alléchante dans un court terme, il est probable que ce serait une catastrophe à long terme, ne vaut-il pas mieux une économie saine avec du travail pour tous et salaires corrects pour tous, quant à la redistribution actuelle, elle est ruineuse et injuste, , je ne pense pas, pour le suivre régulièrement que Olivier Delamarche soit méprisant envers le peuple, bien au contraire, ce sont ceux qu’il a en face, qui le sont !


    • @Paul
      Avec les messages, il faut aller vite et on en devient trop superficiel... Bien sûr, gérer l’argent des autres c’est des responsabilités et d’une certaine façon du travail mais il ne faut pas s’y tromper, ça fait très longtemps que les capitalistes financiers ne font plus tourner l’économie réel... c’est un travail si vous voulez qui serait au mieux inutile mais la plus part du temps nuisible... et je suis sûr que Delamarche serait d’accord avec moi... c’est sans doute pour cela qu’il râle si souvent, il n’a pas l’air bien dans ses pompes et surtout il a l’air de ne plus du tout supporter ses collègues....
      Concernant la spéculation financière, c’est une vieille question... ça n’a rien à voir avec le fait d’agir dans la vie en espérant prendre les bonnes décisions pour soi, ses enfants, sa famille etc.
      Vous ne pouvez pas comparer le fait d’acheter des actions (ou autres) et de les revendre cinq jours plus tard avec le fait d’acheter une maison dans laquelle vous allez vivre 20 ans...

      Concernant les commerçants, c’est déjà un peu plus la même chose... mais il y a deux sortes de commerçants : ceux qui revendent sans apport de service et ceux qui revendent avec ajout de service.... ne serait-ce qu’en rapprochant le produit de l’acheteur final (transporter le produit de la campagne à la ville par exemple)...
      En ce qui concerne la bourse, aucun service n’a été ajouté au moment de la revente... et là je ne parle pas des différentes magouilles développées depuis trente ans pour manipuler les marchés... du grand banditisme auquel Delamarche n’a pas accès...

      Sinon, pour l’organisation de l’emploi et des allocations à verser à un nombre de gens de plus en plus croissant (étant donné les avancées en informatique et en robotique), je ne dis pas que j’ai la solution mais uniquement que j’ai déjà entendu Olivier Delamarche mépriser le sujet alors que c’est véritablement quelque chose qu’il faut réfléchir si l’on ne veut pas encore une fois se retrouver le bec dans l’eau dans 20 ans...
      Il parle du fait de prendre sa retraite à 70 ans alors que les seniors sont mis sur la touche de plus en plus tôt, ça n’est pas sérieux de sa part.... Est-ce que le revenu universel règlerait le problème ?... je ne sais pas mais ça mérite d’être pensé...
      C’est ce que nous faisons sur les forums ou en famille (comme quoi on n’a pas besoin d’être payé pour travailler et réfléchir) sans être économiste, alors lui, devrait y consacrer un peu plus que cinq secondes... ;o)


    • @RD
      Olivier Delamarche est un peu un mystère quand-même... pour moi en tous cas... je ne suis pas économiste, alors je ne sais pas le situer sur l’échiquier mais il n’a pas l’air à sa place... il n’a pas l’air content de ce qui se passe mais je n’arrive pas à savoir ce qui ferait son bonheur...
      De manière générale, je ne vois pas comment on peut s’épanouir sur les marchés devenus à 99% spéculatifs et manipulés par les grands groupes, les banques centrales et les Etats... comment également, aimer partir au travail le matin en sachant qu’on va être en concurrence avec des algorithmes... Mais le travail s’est déshumanisé dans nombre de secteurs et personne ne sait comment redresser la barre... parfois, j’ai l’impression que l’on devient les robots de nos ordinateurs... un truc pas vraiment cool...


    • Ben ...c’est un libéral.


  • Si les sondages étaient en leur faveur ,il y a longtemps qu’ils auraient fait un référendum .Les sondages sont achetés par les partis politiques ,c’est bien connu .Les sondages sont fait pour influencer l’électeur ,il n’y a rien de plus bidon qu’un sondage ,la preuve ,ils se sont toujours trompés


  • Faut savoir que si la dévaluation de l’euro ne sert a rien c’est parce que 10 ans d’euro fort ont détruit toute industrie exportatrice, hors zone euro bien sûr.


  • En tant que membre du Réseau Salariat, je préfère évidemment le salaire à vie au revenu de base car celui-ci est la roue de secours du capitalisme. Néanmoins, on peut considérer que le revenu de base est une première étape vers l’instauration du salaire à vie. Ce dernier est réellement révolutionnaire car son instauration mettrait fin au capitalisme, ce que ne ferait bien sûr pas l’instauration d’un revenu de base. Mais il ne faut pas brûler les étapes.

    En tout cas, M. Delamarche se trompe lourdement en disant que les Français cesseraient de travailler s’ils percevaient un revenu de base en plus de leur salaire. Pour ma part, et je suis certainement loin d’être le seul dans ce cas, un revenu de base me permettrait de travailler davantage et de servir bien mieux l’intérêt général. Ces activités supplémentaires seraient rémunérées par le revenu de base. Le bénévolat n’est pas ma tasse de thé.


  • "Il y a un déni de démocratie extraordinaire" sauf l’ Angleterre qui réclame à Tony Blair de rendre des comptes sur l’invasion en Irak -
    j’espère que la France va faire de même avec nos crapules, au sujet de la Lybie et de la Syrie !!!!!


  • une idee de base fausse ne peut qu’aboutir a un raisonnement faux . tout ca pour dire que tant de bla bla bla ne pourrons rien resoudre car le vrai sujet date depuis des siecles et des siecles , c’est la repartition des richesses qui a toujours ete organisee pour favoriser les memes (descendants des bonnes familles ) la paix generalisee ne pourra se faire que quand les riches financeront les besoins sociaux des pauvres . cela s’appelle une revolution ...


Commentaires suivants