Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Où en sont les révolutions en Amérique latine ?

« Il était une fois la révolution en Amérique latine » : rencontre entre Jean Ortiz, universitaire, et Romain Migus, journaliste français vivant en Équateur. Où en sont les révolutions en Équateur, au Venezuela, en Bolivie... ? Analyse et état des lieux.

 

À ne pas manquer, la biographie d’Hugo Chavez, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1439764
    le 10/04/2016 par Sonny Crockett
    Où en sont les révolutions en Amérique latine ?

    Vidéo qui a l’air intérressante. Mais le journaliste peut à peine parler et aller au bout de ses analyses, il est sans arrêt interrompu par ce monsieur Ortiz, c’est insupportable !.....Par pitié, laissez parler votre invité sans l’interrompre toutes les 15 secondes !


  • #1439863

    Une belle idée qui est aussi un constat pertinent exprimé dans cette remarquable interview : " les médias privés à la botte des puissances d ’argent sont des véritables partis politiques qui lancent des thèmes , travaillent l ’ opinion , lancent des campagnes de calomnies " .


  • A répéter et comprendre expréssement Le Pouvoir de l’oligarchie de la Puissance financière est le plus grands Dangers pour les libertés des peuples esclaves.
    " le pouvoir est la surveillance de tout "
    " le pouvoir absolu sous des formes populaires est le grands oeuvre du machiavélisme "