Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ouf, la crise arrive

Il nous aura suffi de 60 années de croissance accélérée pour détruire tout ce qui restait de bon en France.

Je voudrais m’adresser aux Français d’origine étrangère : non, nous ne sommes pas un peuple de dégénérés. Il fut un temps où nous aimions nos enfants, où nous leur consacrions du temps. Il fut un temps où nous avions confiance les uns en les autres, où nous étions sûrs de notre force, sûr de notre famille, sûrs des valeurs que nous défendions, où nous étions capables d’accueillir les gens, de les respecter, et d’exiger d’eux une forme de respect. Il fut un temps où nous avions des règles, où l’autorité d’un homme comptait dans sa famille, non seulement pour assister sa femme mais aussi pour s’y opposer quand elle abusait de sa position de mère. Il y eut un temps où des hommes peuplaient ce territoire, où ils n’avaient pas laissé la religion aux femmes et où les relations entre les sexes étaient complémentaires à défaut d’être iniques.

Il fut un temps où hommes et femmes eurent une culture et n’abusèrent pas de leur environnement. Il fut un temps où les institutions et les hommes qui les faisaient vivre jouissaient d’une aura. Il fut un temps où être mère était un honneur.

Nous fûmes un peuple heureux. Nous vécûmes dans l’interdépendance. Nous fûmes obligés de nous entendre.

Ne croyez pas ces nouveaux menteurs qui vous disent que ce monde horrible a toujours été tel quel. Ils ne veulent pas assumer leurs responsabilités, alors ils vous mentent. Ils ne veulent pas voir le charnier qu’ils ont nourri de leurs utopies. Ils utilisent des mots comme « liberté », « indépendance », « citoyens », tandis que la liberté n’a jamais existé, que leur indépendance s’est faite sur le dos d’autres hommes, et que le citoyen n’est, aujourd’hui, que le sous-fifre de sa communauté.

Car quand l’occasion nous fut donnée de faire n’importe quoi, parce que nous devenions riches, oui, nous fîmes n’importe quoi. Dès que nous fûmes riches, nous abandonnâmes toute moralité, nous en profitâmes pour nous disputer pour des questions futiles, selon nos intérêts individuels ou communautaristes. Nous nous séparâmes de nos compagnes, et surtout, dès qu’elles eurent assez d’argent, nos compagnes se séparèrent de nous, sans se préoccuper plus que cela des enfants. Dès que nous eûmes de l’argent, nous organisâmes le génocide de toute une génération. Nous mîmes en place une politique eugéniste, sans remord, tout en critiquant ceux qui l’avaient fait durant la Seconde Guerre mondiale. Nous oubliâmes de nous aimer. Les femmes firent passer l’argent, ou plutôt, leur insertion professionnelle, avant leur famille. Puis quand elles en constatèrent les dégâts, elles voulurent faire passer leur insertion professionnelle avant le bon fonctionnement de l’économie. Tout dut plier à leurs désirs. Les enfants étaient de plus en plus dépressifs, de plus en plus suicidaires, de moins en moins aptes à aimer leur nation et à en favoriser l’économie, mais elles voulurent toujours plus de moyens, toujours plus de destruction. Tant qu’il y eut de l’argent, elles l’obtinrent. Cela n’améliora pas l’économie, cela n’améliora pas l’attention portée aux enfants, ni le fonctionnement des familles.

Les hommes laissèrent leurs enfants se faire massacrer. Ils crurent bêtement leurs femmes, préoccupés, eux-aussi par l’argent, mais, progressivement, il finirent par ne plus croire au système qu’ils servaient. Au début, les hommes, dans leur cupidité, exploitèrent le sol, le salirent et se salirent. Ils ne voulurent plus manger, ils voulurent se gaver, et gaver les autres. Ils accusèrent le système tandis qu’ils étaient toujours plus avides. Les ingénieurs ne choisirent pas de faire mieux, mais de faire plus, à moins cher. Ils délocalisèrent le pays, considérant leurs frères comme une donnée de l’équation économique mondiale. La rentabilité devint une raison pour devenir plus rentable. Au lieu de s’attaquer à cette mentalité de rapaces, nos hommes politiques agirent en rapaces, et ils dénigrèrent les entrepreneurs pour financer leur démagogie tout en maintenant l’activité économique dont ils nous savaient dépendants. Ils érigèrent parfois des frontières, mais jamais ils ne purent réussir à contenir l’hémorragie car ils ignoraient le principal problème : la noirceurs d’âmes imbues de leur toute puissance. Ils voulurent se substituer à l’aumône. Ils tuèrent la fraternité. Notre pays, passant de la joyeuseté à la liberté, passa également de la bombance à l’oppression. Les quelques hommes qui élevèrent la voix contre cette régression furent jugés « réactionnaires ». Et on leur coupa la parole.

Mais aujourd’hui, je parle au passé, car, ô bonheur céleste, cette époque est terminée.

Non, nous n’avons pas été capables d’entendre raison seuls. Nous n’avons pas discuté ensemble, réagi et résisté. Oui, nous nous sommes bien laissés aller, chacun dans sa folle utopie. Mais par la plus grande des félicités, nous redevenons pauvres. À force d’avoir tiré sur la corde de la famille, à force d’avoir tiré sur la corde de l’immigration, et de nos individualismes, le golem n’arrive même plus à se nourrir des millions de vies qu’il détruit chaque jour. Il ira les détruire ailleurs, car ici, les hommes sont devenus trop faibles et trop incompétents pour le servir. Nous ne sommes pas devenus plus intelligents, certainement pas. Mais sous la pression de la pauvreté, nous allons enfin revenir à plus de moralité, à plus de sens.

Que Monsieur Hollande ne s’inquiète pas, je le vois bien à son visage, à moins que ce ne soit sa situation familiale, la France va sombrer mais c’est une bonne nouvelle. Enfin, nous allons redevenir pauvres. Pauvres et raisonnables. Par la force des choses. À défaut d’avoir pris le temps, il va nous en être donné pour nous occuper de nos enfants. Nous allons avoir du temps pour discuter avec nos voisins, pour monter des associations, pour militer, pour nous rencontrer et nous marier, pour croire. Nous allons retrouver cette France de l’Ancien Régime dont Talleyrand vantait la douceur de vivre. Nous allons enfin retrouver le fond de l’âme française paysanne, travailleuse, joyeuse, prospère, pauvre et doucement avinée. Finis les gueules tristes des gens bourrés d’oseille, les pleurnichards qui avaient un toit et un travail mais qui se plaignaient de ne pas en avoir assez, et qui étaient prêts à écraser leur voisin pour obtenir le dernier i pack. Finis l’ouvrier de gauche, le patron de droite. Finies les commères toutes puissantes aux sorties des écoles, dans l’administration. Finis les fonctionnaires égoïstes en leur mission. Finis les employés et les cadres passant leur vie dans les transports en commun, seule joie de leur triste journée. Finis les gens se sacrifiant pour rien. Finie la télévision des paillettes, de la fausse réussite, du spectacle. Fini l’art déconnecté de la vie, du sens et par la force des choses, de la religion. Finis les samedis soirs de célibataires avec une pizza en rêvant du prince charmant devant une émission débile. Finis le gaspillage écologique, la gabegie de moyens, le sacrilège de la mauvaise utilisation des ressources. Finis le système financier qui nourrit le système financier, les comptes déséquilibrés, l’appauvrissement des familles. Finie la destruction des espèces. Finies les aventures médiocres et sans lendemain. Finis les enfants ballottés comme des valises encombrantes. Fini le travail pour le travail.

J’ai attendu longtemps cette époque. Je la vois arriver avec joie. J’ai détesté toutes ces années d’indifférence pleines de pognon, ces trente glorieuses ridicules, ces années 80 fric où il n’y en avait jamais assez. J’ai détesté le retour de la croissance et de la bêtise humaine. Mais ça y est, nous nous en sortons. Nous nous en sortons par le bas, mais nous nous en sortons. La solidarité que nous allons reconquérir sera une solidarité forcée, mais une solidarité tout de même. Il n’y aura plus de croissance dans nos régions. Il y aura moins de pétrole. La bête immonde ira en Chine, faire son travail. Nous la lui laissons. Chez nous, il est temps de reconstruire un monde plus humain, plus juste, plus respectueux de la nature, mais surtout plus respectueux de nos proches. Il est temps de vivre une vie qui en vaille la peine. Il est temps d’avoir froid l’hiver, de nous tenir au chaud, ensemble, de nous raconter des histoires au coin du feu, de nous cultiver à défaut de cultiver la terre, de parler une belle langue, riche d’anecdotes, de nuances, de subjonctifs, d’intonations, d’êtres aux petits soins pour ceux dont dépend notre survie, de travailler pour quelque chose, de respecter la création, de réfléchir, d’aimer, de cesser de rêver, et de commencer à vivre, pleinement.

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



65 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #251282
    le 31/10/2012 par hachi
    Ouf, la crise arrive

    Si vous Francais, vous vous voyez aujourd’hui comme décadent, que devrions-nous dire, nous les francais d’origine etrangéres, surtout arabo-magrebins, l’islam devait être un moyen pour nous, de nous unir dans le but de nous élever au rang de nations, mais nous avons terriblement echoué et pire encore, nous avons trahit ! Comme vous mes chéres camarades, j’attands ce collapse avec impatience.

     

    • #251325
      le 31/10/2012 par Somebody
      Ouf, la crise arrive

      Ca c’est sûr qu’on est décadent ! J’ai jamais vu autant de gens avides d’argent... Pour ce qui est des maghrébins musulmans, la chute des valeurs de l’islam doit très sûrement provenir du financement du rap (dominé par des musulmans ou qui pensent l’être...) qui prône le libéralisme, l’argent, les filles faciles et tout ça. Vivre dans une France qui prône ceci et en plus entendre des soi-disants vrais musulmans qui font du rap pour le fric et qui font eux aussi l’éloge de tout ça, forcément les enfants des immigrés maghrébins musulmans ne peuvent que devenir décadents aussi. Même si j’ai beaucoup plus d’espoir pour eux, il est vrai. A mon avis, une remontée des valeurs catholiques et celles de l’islam ne peuvent que profiter à notre pays.


  • #251291
    le 31/10/2012 par grumotre
    Ouf, la crise arrive

    J’ai toujours voulu assister à un coucher de civilisation.

     

    • #251432
      le 31/10/2012 par nina
      Ouf, la crise arrive

      je suis originaire de l’ex-URSS et j’ai déjà assisté à un coucher de civilisation.
      je ne pensais pas que j’allais en assister encore une deuxième fois.
      Mes grand-parents ont vu une guerre (1941-1945) et deux révolutions (1917 et ensuite l’écroulement de l’URSS en 1991). L’histoire se répète.


  • #251292
    le 31/10/2012 par conan
    Ouf, la crise arrive

    Merci pour ce texte, c’est très beau et me redonne de l’espoir. J’ai été gagné par l’émotion en lisant ces quelques lignes pleines de bon sens. Tristesse et nostalgie de ce que je n’ai jamais vécu, douce utopie d’une France que je n’ai que fantasmée. Je n’ai fait que parler de valeurs perdues au cours de mes 40 années de vie, il est temps de mettre en pratique ce qui va devenir un trésor et une source de survie dans les mois à venir. Merci à vous, dieu vous garde.


  • #251293
    le 31/10/2012 par Sayf-Din
    Ouf, la crise arrive

    Très beaux texte camarade.


  • #251297
    le 31/10/2012 par walker
    Ouf, la crise arrive

    cela fait du bien de savoir qu’il y a des gens qui pensent comme nous. il va falloir souffrir pour s’en sortir mais n’est-ce pas ce que l’etre humain a toujours fait a travers l’histoire pour le prix de la survie. je suis loin d’etre pret comme piero san giorgio mais j’y travail lentement avec mes moyens mieux vaut 1% que 0%. j’avoue que cela sera assez cocasse de voir tous ces débiles avec un téléphone comme le prologement de leurs mains ne pas comprendre ce qui va se passer quand tous s’arretera. enfin bon courage a tous, la seul richesse que l’on possede est notre cerveau et deux cerveaux valent mieux qu’un pour faire des plans, il n’y en a plus que pour quelques années on aura tous connu, sida, chomage, ghetto,conneries d’un niveau exceptionnel ,et bientot une troisieme guerre ? vive bakounine... que l’état retire ses mains de mon destin


  • #251327
    le 31/10/2012 par Somebody
    Ouf, la crise arrive

    Une chose que je ne comprend pas c’est cette espèce de mysoginie dans ce texte. Moi aussi je trouve que c’est bien qu’il y ai quelqu’un qui puisse s’occuper des enfants dans une famille. Pourquoi le père ne pourrait-il pas aussi rester au foyer plutôt que la femme ? Tant qu’il y a un des deux parents là pour le faire, quelle importance entre homme ou femme au foyer ? Je dis ça parce que je trouve qu’en gros, dans ce texte il est dit que la place de la femme est dans sa maison avec ses enfants. Bon après, c’est vrai que quand on fait des enfants, on assume et on s’en occupe mais c’est toujours le "devoir" de la femme et qu’elle est sur Terre uniquement pour faire ça, on croirait que l’homme doit moins s’occuper de ses enfants alors qu’on a besoin des deux parents. J’ai l’impression de m’être emporté un peu et que ce texte ne faisait finalement qu’une comparaison entre le début du XXème siècle et maintenant mais j’aimerais savoir si vous avez aussi des opinions là-dessus :)

     

    • #251404
      le 31/10/2012 par tea cup
      Ouf, la crise arrive

      Ou pourquoi pas le grand-parents ? Pour elever des gamins il faut etre a plusieurs. Il y a le prof, les parents, les grand-parents, le voisinage etc etc. Le texte n’est pas misogyne. Avec l’age on comprend que le but des pulsions sexuelle est de faire des enfants. Nos corps, nos emotions, les cycles de la vie n’ont pas change’ malgre’ les siecles. La pillule, les capotes, les medias, le porno etc ont vraiment fichu un beau bordel. Tout cela tombe sous "diviser pour mieux regner". Il faut travailler en equipe.


    • #251465
      le 31/10/2012 par Mansur
      Ouf, la crise arrive

      S’il te plait ! Ne salis pas ce texte avec ce genre de commentaire dégoulinant de gauchisme...


    • #251573
      le 31/10/2012 par Julio
      Ouf, la crise arrive

      Le role de la mère et du père sont différents.. et cette différence c’est la nature/dieu (raye la mention inutile c’est selon les croyances) qui l’a conférée. On ne peut pas revenir dessus.. la relation de la mère n’est pas interchangeable, la mère donne le sein, sa présence près du bébé est indispensable, alors que celle du père l’est un peu plus biologiquement. Ceci-dit pendant que la mère passe plus de temps avec le bébé l’homme doit veiller à ce que les conditions soient réunis pour que sa famille aille bien.

      Crois tu que laisser l’homme à la maison avec un biberon pendant que la femme repart travailler dans son cabinet d’avocat soit sain par exemple ?

      Le role du père a son importance dans l’éducation de l’enfant, mais la relation père-enfant et mère-enfant est biologiquement différente. Il ne s’agit pas de proposer une dictature des sexes, mais de voir la réalité en face.
      Après tout bon père aime ses enfants et veut passer le plus de temps possible avec eux, mais ça n’implique pas de confondre les roles biologiques, voire de tyranniser ceux qui ne suivent pas la bienpensance actuelle qui veut que tout soit interchangeable, l’homme et la femme, l’adulte et l’enfant, bientot l’homme et l’animal..


    • #251692
      le 31/10/2012 par dédé75
      Ouf, la crise arrive

      Je suis d’accord ce texte a non seulement un caractère misogyne mais en plus il est profondément ignorant de la réalité. Les femmes ont toujours travaillé, que ce soit les paysannes, les ouvrières, les domestiques, les commerçantes etc...bref les femmes du peuple s’entend et ce même au bon vieux temps d’avant la Révolution... C’est la bourgeoisie qui a relégué ses femmes à la maison avec les enfants et ce sont elles qui sont à l’origine du "féminisme" pour justement en sortir. De tout temps, seul les femmes des riches bourgeois ou aristocrates avaient le luxe de ne pas travailler.

      Quant à la « France de l’Ancien Régime dont Talleyrand vantait la douceur de vivre », c’était celle des dominants, des puissants et certainement pas celle du peuple. Sinon pourquoi la révolution en 1789 et ces centaines de châteaux brulés ?


  • #251334
    le 31/10/2012 par Loke
    Ouf, la crise arrive

    Je vois mal la pauvreté nous rapprocher les uns des autres, du moins dans un premier temps. Je l’imagine plus accoucher d’une délinquance encore sans précédent dans notre ’’pauvre Europe’’.

     

    • #251390
      le 31/10/2012 par gauloissauvage
      Ouf, la crise arrive

      C’est pas faux, l’accouchement d’une nouvelle phase de l’Histoire de France est en train de se faire, et les accouchements se font rarement sans douleur...

      En ce qui me concerne, ce texte m’a redonné espoir, même si je le trouve bien optimiste !


    • #251427
      le 31/10/2012 par joachim
      Ouf, la crise arrive

      Il y aura un langage et un état d’esprit. Qui se ressemble, s’assemble.


  • #251428
    le 31/10/2012 par lumpenproletariat
    Ouf, la crise arrive

    Excellent, j’ai adoré.


  • #251435
    le 31/10/2012 par syphax34
    Ouf, la crise arrive

    en lisant le premiers paragraphe on dirait une description des villes reculé du maghreb
    comme quoi ont été pas si differents


  • #251442
    le 31/10/2012 par étranger
    Ouf, la crise arrive

    J’avais la chair de poule en lisant cet article, je sentais que le personne qui a écrit ce texte parlait du fond de coeur. J’espère que le retour vers la pauvreté qui pourra éveiller les esprits ne sera pas trop sanglante avec la guerre qu’on veut à tout prix, que ce soit un choc de civilisation ou une grande catastrophe au moyen orient.


  • #251452
    le 31/10/2012 par abeilles
    Ouf, la crise arrive

    Merci pour ces souvenirs de notre Douce France que j’ai connu ,voila le temps des châtaignes, nous allions en ramasser pour faire des veillées ,entre voisins ,famille ,la vie était plus rude ,le travail plus pénible ,pas de 35 heures par semaine ,en 2 jours ,mais une joie de vivre ,après ces journées de labeur ,nous ne mettions pas nos Morts dans le congélateur ,on les veillait jour et nuit pendant 3 jours ,le Deuil ensuite ,aujourd’hui nous avons aboli ,ces instants de respect de la Vie ,quant on arrive a coupé nos racines tout espèces meurent Mes parents ,Grands Parents ont vécu ,avec cette vie sans jamais gémir ,les lessiveuses, le lavoir ils économisaient ,des pièces d’Or ,aujourd’hui des Dettes
    Oui les Femmes avaient un rôle très important ,leur instinct ,leur sensibilité ,que les enfants avaient besoin et du père pour l’autorité ,le devoir l’exemple ,Nous étions plus supérieur à l’Homme ,plus d’affinité pour approfondir les problèmes Aujourd’hui elles sont devenues pires que les Hommes car la force physique qu’elles n’ont pas ,plus leur revanche ont perdu TOUT ,plus faire semblant de concession ,( c’est ça où tu dégages ) à les enfants ils vivront sans toi ,moi des mecs de passage ,pas de cuisine ni repassage ,plus de contrainte ,finalement qu’elles société elle a fait ,( donner du fric facile a ses enfants ,pour avoir la PAIX ,je suis une femme que des problèmes ,ne suis pas la seule celles qui ont une Chef ,elles ne sont pas gâtées ,
    d’ailleurs avant elles obtenaient très souvent par tactique ce qu’elles désiraient ,je suis contre l’homme à la maison ,son rôle est l’autorité ,la mère la douceur Dieu a créé le Monde où tout était équilibre ,


  • #251453
    le 31/10/2012 par cosmocats
    Ouf, la crise arrive

    toujours "demain"
    toujours "un jour"
    toujours "plus tard"


  • #251458
    le 31/10/2012 par lego
    Ouf, la crise arrive

    La pierre que les bâtisseurs avaient rejetée est devenue la Pierre Angulaire

    Que se soit communisme ou le capitalisme ces deux système se sont écroulé sur eux même car il rejette la pierre angulaire, qui n’est autre que les enseignements du Christ.
    C’est pourquoi Charles Maurras malgré son athéisme avouait que la monarchie est le système le plus adapté à la France car se système essayait de faire respecté plus ou moins les principe évangélique (pas d’usure, ect.....)
    Et demain si un nouveau système se crée en rejetant la Pierre d’angle se système s’écroulera aussi.


  • #251464
    le 31/10/2012 par Jérémie
    Ouf, la crise arrive

    Il faudrait plus justement parler de l’acmé de la crise qui arrive.

    Depuis la date clé de mai 68 le peuple français subit un programme de perversion de sa morale, ce processus est très bien expliqué par cet ancien agent du KGB.
    http://www.dailymotion.com/video/x8...

    Donc voilà, les fruits empoisonnés sont assez mûrs pour être cueillis par le Nouvel (dés)Ordre Mondial.


  • #251473
    le 31/10/2012 par le bleuet
    Ouf, la crise arrive

    les dégâts commis sur la nature eux mettront des siècles a disparaitre, combien de générations vont devoir vivre dans les stigmates sur la nature de notre folie capitaliste et consumériste ?


  • #251475
    le 31/10/2012 par shoattane
    Ouf, la crise arrive

    Nos larmes de sang deviendront un flot dévastateur pour l’Empire...


  • #251608
    le 31/10/2012 par apiculteur
    Ouf, la crise arrive

    Ce texte est superbe, bravo ! il résume tout ce que je pense et ce que je ressens au plus profond de moi : avant les gens étaient heureux mais ils ne le savaient pas, et maintenant les gens croient être heureux et ils ne le sont pas.
    vivement le retour à la terre, car produire sa nourriture amène inévitablement au respect de la nature.


  • #251625
    le 31/10/2012 par Sousse92
    Ouf, la crise arrive

    C’est un bien joli texte mais bien trop naïf. Les sociétés dans lesquelles nous vivons (pas toutes heureusement) ce sont chargées de détruire toutes formes de morales et de valeurs qui faisaient la fierté de nos aïeux.
    Notre civilisation moderne est fondée sur la tromperie et la déception. On ne peut donc pas s’attendre à un quelconque éclaircissement des consciences, il est bien trop tard. Notre société s’effondrera avec fracas. Pas ou peu d’empathie ou de solidarité par la suite. C’est ce qui nous attend car nous sommes faibles.
    Je pense que seul un petit nombre de personne réussiront à s’adapter en formant de petites communautés. Retrouver une vie au contact de la nature (car c’est notre environnement naturel) et une certaine forme de compassion et d’entraide dont nous sommes aujourd’hui absolument incapable de recréer.
    Pourtant il est dans la nature humaine d’adopter ce genre de comportement, un élément fondamentale inscrit dans nos gènes, mais nous avons été déshumanisé de part la manière dont nous vivons actuellement. On nous a délibérément arraché notre identité d’être humain.
    Nos ancêtres savaient qui ils étaient, mais nous, nous ne savons plus qui nous sommes et comment donner un sens à nos vies.
    Quelle tristesse...

     

    • #251976
      le 01/11/2012 par abeilles
      Ouf, la crise arrive

      bien vu nous avons perdu nos racines ,nous n’avons pas su faire respecter ceux qui ont donné leur Vie pour notre Liberté , les anciens avaient prévu ,la chanson de Ferra ,la Montagne ;ils ont écrit ( vous allez marcher que sur du bitume ,vous perdrez vos racines ,exactement ,nous arrivons à la fin ,le nombre de tonnes de poissons mort ,les cerfs ,les oiseaux une catastrophe ,provoquée par notre pollution ;les indigènes dans les jungles ne connaissent pas le cancer ,c’est nous qui leur importons nos maladies


    • #252052
      le 01/11/2012 par Kélian Duot
      Ouf, la crise arrive

      Malheureusement comme le dit Piero San Giorgio, nous ne pourrons pas sauver tout le monde, c’est triste à admettre mais c’est la réalité, il va bien falloir que tout notre système s’effondre pour laisser place à quelque chose de plus beau, même si le prix à payer est lourd, je ne vois pas d’autres alternatives. Ca fait très " génie du mal " comme discours, je m’étonnes moi même d’être amené à le dire, mais cette réalité se confirme un peu plus chaque jour.


  • #251644
    le 31/10/2012 par tonino
    Ouf, la crise arrive

    Il n’y a qu’un petit problème (de taille) : il n’est pas prévu que nous travaillons moins (ce qui laisserait du temps pour réhumaniser la société), mais plutôt que nous travaillons plus pour gagner de moins en moins : pauvreté certes, mais travail effréné et déshumanisant aussi. Nous n’aurons donc pas le temps de rencontrer ceux avec qui nous devrions partager le peu qu’il nous restera (à supposer que nous en soyons encore capable). Et lorsque nous n’aurons plus assez pour vivre, je crois effectivement que beaucoup d’entre nous choisirons la délinquance ou la corde au cou.

    Désolé de ne pas partager votre optimisme, mais il ne suffit pas de faire des gens pauvres pour faire des gens biens... (cf les délinquants de banlieue par exemple). L’éducation, l’ancrage dans un code de valeur, les systèmes de représentation du monde, sont d’une importance capitale...

    En avons nous encore assez ? Peut être, mais pas tous, je crois...

     

    • #253791
      le 03/11/2012 par Tchoukatte
      Ouf, la crise arrive

      Il faut vraiment aretter avec cette delinquance des quartiers lie a la pauvrete. C’est juste lie a la societe de consommation et aux pertes de valeurs. Un pauvre ne vole pas une voiture ou des vetements de marques. Il volera au pire de la nourriture pour survivre. Un con par contre volera tout et n’importe quoi parce que c’est facile !


  • #251650
    le 31/10/2012 par Guiom
    Ouf, la crise arrive

    Personnellement,a la fois je trouve cet article très beau et vrai,rempli de vérités et d’espoir,et à la fois..............terriblement naïf.....
    Rempli de vérité car évidemment nous sommes actuellement dans un mode de société pourri ou règnent l’inversement des valeurs,la domination du consumérisme,la dictature des banques,la pornographie etc etc....
    Mais terriblement naïf car j’ai beau étudier sans cesse l’histoire de la France,même s’il est vrai que l’on a jamais atteint une telle décadence,je ne parviens pas vraiment a trouver une époque durant laquelle l’Homme n’avait pas la folie des grandeurs(invasions ?croisades ?esclavage ?) et ne massacrait pas les "petites gens" qui osaient s’opposer a un dogme ou une idéologie de l’époque en question,et tout cela évidemment sous l’ère chrétienne qui a dominé l’histoire de notre beau pays....
    Terriblement Naïf aussi car , premièrement,même si j’y crois,je pense que les choses peuvent mettre encore beaucoup de temps pour s’écrouler,la bête immonde est remplie de ressource et n’a pas dit son dernier mot,et deuxièmement,si demain notre civilisation s’écroule,je ne crois pas que lui ou moi assisterons de notre vivant a m’avènement de la nouvelle civilisation dont il parle..Je pense que l’écroulement a lieu demain,le temps sera long avant que cela soit bénéfique pour les humains,et nous passerons d’abord par des phases extrêmement difficiles (guerres ?pauvreté extrême ?famine ?maladies ?) avant d’aboutir a la société dont semble rêver l’auteur de ce texte....
    Pour conclure,s’il s’avère que les faits qui vont se dérouler dans les mois et années qui viennent me donnent complètement tort,j’en serais ravi !!!!!!


  • #251714
    le 31/10/2012 par à l’emporte pièce
    Ouf, la crise arrive

    Tout d’abord merci à l’auteur pour ce merveilleux article. Le doux passé simple chante à mon oreille... ce n’est pas si souvent qu’il est employé "de nos jours".
    J’applaudis à ce vibrant cri du cœur qui nous ramène à la simplicité. En revanche, je m’inscris en faux contre l’image de l’homme et de la femme qui est véhiculée. A chaque sexe correspond un rôle biologique bien défini et je ne le remets pas du tout en cause. A l’intérieur du couple s’instaure une répartition des tâches due à la biologie certes, mais également aux goûts de chacun. Pour ne pas être attaquée de pseudo bienpensance de gauche, je signale que j’ai 25 ans, je suis en couple depuis 9 ans, mère de deux enfants nourris au sein selon la nature et que ma vie de famille est ma plus grande réussite, ce qui ne m’empêche pas de travailler selon mon propre rythme qui respecte celui de mes enfants (hors des circuits marchands donc).
    Non, les femmes n’ont pas à être cloîtrées dans des maisons à torcher des gosses toute la journée si elles n’en ont pas envie. Si les femmes ont été si facilement manipulées par cette pseudo-liberté apportée par le travail, c’est parce que leur maris leurs en faisaient des belles pendant qu’elles restaient à faire les boniches. Si elles n’avaient pas été à ce point trompées et humiliées, méprisées parce "qu’inférieures" et infantilisées, si les femmes étaient traitées à leur juste valeur alors elles seraient comblées comme je le suis par leur famille et surtout leur mari.
    "où ils n’avaient pas laissé la religion aux femmes" , là j’avoue que je ne comprends pas. Les femmes font l’éducation des enfants jusqu’à un certain point, ensuite ce sont bien des hommes qui s’en occupent surtout en matière religieuse.
    Messieurs, de même que vous n’êtes pas tous semblables et un mais êtes des individus distincts, ainsi en va t’il des femmes. Les femmes sont des individus à part entière. L’égalité c’est celle des droits et des devoirs. Égalité n’est pas similarité.
    Il faut honorer vos femmes autant qu’elles vous honorent, pour peu qu’elles le méritent. Le tableau décrit dans cet article est celui de mes grand-parents et celui dans lequel mon mari et moi nous inscrivons. Or je n’ai jamais entendu mon grand-père dire à sa femme "fais ça parce que tu es une femme". Le respect mutuel, c’est la clé.
    Donc honorez (même sexuellement) et respectez vos femmes, soyez des hommes pas des bouffons prétentieux et vos femmes vous le rendrons tout comme je le rends à mon mari.

     

    • #251896
      le 01/11/2012 par fred
      Ouf, la crise arrive

      @ à l’emporte pièce
      Eh bien, si les femmes ne veulent pas torcher des gosses toute leur vie ((Selon tes propres mots) c’est trés simple, il suffit de ne pas en faire.
      Les femmes sont tellement intélligente que meme avec des outils comme la pillule du lendemain, l’avortement, la naissance sous x, le stérilet, etc, elles continuent de nous sortir ces vieux schémas. (il vaut mieux en rire)
      La réalité est que vous étes les privilégier de ce systéme marchand, car énorme consommatrice de l’éphémére, reine de la division depuis les années 68, avec son lot de féministe et tutti quanti.
      Malhonnêteté quand tu nous tiens : La vérité est que vous voulez toujours faire des enfants, mais que vous ne voulez plus avoir la charge de les élever. (D’ou la dégénéréscence de nos sociétés dites moderne)
      Commencez par étre honnête,vous les femmes, avant de vouloir donner des leçons aux hommes.


  • #251723
    le 31/10/2012 par à l’emporte pièce
    Ouf, la crise arrive

    (suite et fin)
    Toutes ces mères célibataires et abandonnées, tous ces enfants sans père, ce n’est pas la faute des femmes mais bien à cause de la faiblesse des hommes qui n’assument pas leurs actes. Ils consomment des femmes sans en accepter les conséquences. Les familles sont détruites et la responsabilité en incombe aux deux sexes. "Si les femmes étaient plus fortes, les hommes seraient meilleurs", homme et femme sont complémentaires sinon l’évolution de l’espèce s’arrête de toute façon. A chacun de prendre ses responsabilités qui sont partagées comme en toutes choses.
    Je sais bien que c’est la mode sur le site de casser les femmes en mode macho débile mais les femmes sont aussi intelligentes que les hommes. Il y a des légions de cruches dehors, je les fuis moi aussi, mais il y a autant de crétins, ce n’est pas du à leur sexe. Je ne comprends pas la fascination que nous exerçons sur les hommes mais je la constate en voyant ce besoin d’avoir toujours plus de femmes, toujours plus belles, toujours plus jeunes... J’ai bien conscience d’être hors de la norme et je m’en félicite. Mais si vous ne pensez qu’à ces pétasses lobotomisées quand vous pensez aux femmes, c’est parce que vous le voulez bien. J’ai tout un tas de copines, jolies, charmantes, intelligentes et gentilles, prêtes à se caser mais les hommes ne les regardent même pas parce qu’ils n’aiment que ce qui brille, des pouffiasses de boîte en gucci. Alors ne vous plaignez pas et ouvrez les yeux, les femmes avec des vraies valeurs sont toujours là. Ce sont juste les hommes qui n’en veulent pas !

     

    • #251788
      le 31/10/2012 par le bleuet
      Ouf, la crise arrive

      c’est un peu facile de jeter la faute uniquement sur l’homme.

      je signale quand même qu’il y a beaucoup de femmes qui trompent leur mec sur la contraception et qui après demandent au mec qui ne voulait pas avoir de gosse d’assumer.

      il y a aussi le fait que les femmes estiment que les hommes n’ont rien a exiger d’elles, mais elles ont un cahier des charges plutôt exigeant vis a vis des hommes.

      ensuite le mariage est censé unir un homme et une femme pour le meilleur et pour le pire.. or quand un homme traverse une période difficile, il est fréquent qu’il se fasse plaquer par sa femme.

      pour finir, pourquoi chaque fois qu’un homme pointe du doigt les travers de la femme moderne, il est traité de macho et de misogyne alors qu’une femme qui en fait autant vis a vis de l’homme moderne voit sa parole écoutée ?

      tu vois, on peut continuer cette guerre longtemps tout en prétextant a longueur de message que nous mêmes sortons du lot (les cons ce sont toujours les autres c’est bien connu).
      au lieu de ça hommes et femmes devrions regarder les choses en face et admettre nos tords respectifs, y compris les éveillés tels que nous, car nous vivons dans cette société de merde et elle nous imprègne qu’on le veuille ou non.


    • #251850
      le 31/10/2012 par Christophe
      Ouf, la crise arrive

      Si nous pouvions éviter cette guerre des sexes à tout bout de champ, on avancerait d’un pas à mon avis. La femme ne représente pas le féminisme et il faudrait vous faire à l’idée que le message véhiculé par les féministes n’est qu’une manipulation réalisée il y a peu par une minorité. Alors oui, il y a encore des femmes (oui !) et des hommes avec des valeurs et des principes, et leur cause est similaire, donc ne vous trompez pas d’ennemi.


    • #251923
      le 01/11/2012 par lapin
      Ouf, la crise arrive

      Merci beaucoup pour votre témoignage, je suis un homme, et votre point de vue a permis de nuancer le miens (qui allait dans le sens de l’article à la base).

      Quand je parle des femmes en France, je pensais effectivement peu à des femmes comme vous : je pensais qu’elles n’existaient pas. Ce que vous dites dans votre introduction, combien de femme sont capable de dire la même chose et de le penser ?
      Vous êtes vraiment une exception à mon sens.

      Et c’est vrai il y a autant de con homme que de conne femme. Après les intelligents/créatifs (créateur d’art ou de concept) ont été majoritairement des Hommes de par l’histoire. Pour des raisons qui ne peuvent être que biologique vu la tendance forte. Nous avons un avantage pour le raisonnement de pure logique, et vous en avez d’autres (je vais pas les citer).

      Vos amies sont-elles comme vous ? Cela me réjouirait et me donnerais un peu d’espoir je l’avoue.


    • #252001
      le 01/11/2012 par Nicola Tesla
      Ouf, la crise arrive

      Les femmes "belles" "intelligentes" "bien éduquées" "respectueuses" "et qui n’émascule pas leurs hommes" ça existe encore selon vous ? Autant aller chercher de l’Or sur Mars, moi c’est très simple : no marriage !!!
      Pas envie de ruiner ma vie avec les femmes "modernes" qui sont des gouffres émotionnels , spirituels et financier. Il faut être dingue pour se marier aujourd’hui le mariage c’est has-been...


    • #252832
      le 02/11/2012 par samuel
      Ouf, la crise arrive

      "J’ai tout un tas de copines, jolies, charmantes, intelligentes et gentilles, prêtes à se caser mais les hommes ne les regardent même pas parce qu’ils n’aiment que ce qui brille, des pouffiasses de boîte en gucci."

      Est-ce vraiment mieux pour la femme d’avoir tout un tas de copines ? Mes copines à moi elle sont forcément plus jolies, charmantes, intelligentes et gentilles, et patati et patata, le contraire m’aurait étonné.

      Je crois surtout que plus les femmes ont des copines, plus elles sont dans le bavardage, le commerage, la médisance, et plus hélas les choses ne se passent guère mieux en société comme dans les familles.

      Le zèle de mes copines me dévore, pendant ce temps là je ne pense plus guère à mes enfants, à mon mari,
      et le jardin pas mieux entretenu, pour ça que beaucoup de femmes ne sentent plus bien bon aujourd’hui.

      Sincèrement vous les voyez vraiment différentes à l’image ? Tu parles elles se ressemblent bien toutes entre elles à force de se croire toujours plus malines et fortes que les hommes dans les premières valeurs commerciales de ce monde.


  • #251845
    le 31/10/2012 par Nuizi la douille
    Ouf, la crise arrive

    Ce texte est exelent bien que, comme mentionné plus haut il est un peu trop uthopique..
    Je suis conscient que la situation dans laquelle nous sommes est bien partie pour continuer ainsi même empirer si rien ne se passe.. et malheuresement vu que les voies légales sont impénétrables pour le peuple doué de conscience (de toute façon elles bloquent toute possibilité de changement) je me fait à la raison que la seule solution qui s’offrirai à nous serai une sorte de révolution violente et sanglante comme cela c’est toujours produit..


  • #251884
    le 01/11/2012 par gtz
    Ouf, la crise arrive

    Naif !

    Ils sont encore très loin d’en avoir fini avec nous.

    Le retour en 1900 n’est pas programmé pour ce siecle


  • #251941
    le 01/11/2012 par Depassage
    Ouf, la crise arrive

    Est ce que ce n’est pas grâce aux richesses de l’Afrique que la France est devenu riche ?
    Pourquoi l’Allemagne par exemple n’a pas fait la même chose que la France ???
    L’Allemagne a construit ses richesses par ses propres forces et par ses cerveaux.
    Deux peuples trop différents...

     

    • #251983
      le 01/11/2012 par fred
      Ouf, la crise arrive

      As tu déja entendu parler de Louis Pasteur par exemple, ou Antoine Laurent Lavoisier, de Louis Daguerre , de Rene Descartes, de François-Marie Arouet (Voltaire), ou bien encore de Jean-Jacques Rousseau pour ne citer qu’eux.
      Non bien sur, il est préférable de jalouser chez les autres, alors qu’il y a abondance chez toi.
      Intérresse toi à ce pays et à ces âmes, tu sera surpris de découvrir que quantités de leurs recherches ont des applications dans notre quotidien

      Eh oui, qu’on veuille ou non l’admettre, la France, a et continue,de produire des personnes exceptionnelles. La richesse de la France ne se trouve dans une banque "Goldman Sachs" mais dans son patrimoine culturel et historique.
      Petite quenelles, les personnes citées ci dessus sont dans le classement des 100 personnalités les plus influentes de l’histoire.


    • #252211
      le 01/11/2012 par Depassage
      Ouf, la crise arrive

      Pour Fred,

      Oui des personnages très remarquables dans l’histoire moderne de l’humanité mais ce ne sont pas eux qui ont donné la richesse à la France.

      La richesse de la France a été "prise" par la force à d’autres peuples africains. L’Allemagne n’as as utilisé sa force pour "prendre" les richesses des autres peuples.


    • #252340
      le 01/11/2012 par Depassage
      Ouf, la crise arrive

      Correction :

      L’Allemagne N’A PAS utilisé LA force etc


    • #252685
      le 02/11/2012 par arnaud
      Ouf, la crise arrive

      L’Histoire de la France ne se limite pas au XIXème siècle et à sa période dite "coloniale".
      La France a de tout temps été une puissance, économique, principalement grâce à la paysannerie ("Fermage et labourage sont les deux mamelles de la France") certes mais la France l’a été également grâce effectivement à ses chercheurs, ses hommes (et femmes) de Lettres, la maitrise acquise des les domaines de l’artisanat, le compagnonnage, la construction... qui ont propulsés la France du Siècle des Lumières sur le devant de la scène d’alors, de ce monde d’autrefois.
      Merci à Clovis, Charlemagne, Saint Louis, Henri IV et Sully, Louis XIV et Colbert... La liste est longue.
      Quant à la présence de la France en Afrique, il ne faut pas oublier l’apport dans bon nombre de domaines de la France à ces pays... (Création des routes carrossables, des chemins de fer, des hôpitaux et dispensaires etc etc etc)

      Pour en finir, en ce qui concerne l’Allemagne, comme visiblement vous semblez oublier ou méconnaitre l’Histoire, elle aussi fut de ces Empires coloniaux du XIXème...
      * Kamerun (avant les Français et les Anglais)
      * Afrique orientale allemande (actuellement Burundi, Rwanda, et la partie occidentale de la Tanzanie)
      * Sud-Ouest africain allemand (devenu Namibie)
      * Togoland (actuellement Togo et la partie est du Ghana)
      * Des colonies en Chine
      * Des colonies dans le Pacifique les îles Samoa, les îles Marshall, les Mariannes (partagées avec les États-Unis), les îles Palaos et les Carolines sont rachetées à l’Espagne

      Bref, mieux vaut ne pas penser à ce que vous diriez au regard de l’Espagne et de sa colonisation de l’Amérique du Sud où elle décima les peuples mais n’oublia pas d’en repartir avec des galions emplis d’or et de toutes autres richesses volées dans le sang de ces innocents.


    • #252717
      le 02/11/2012 par fred
      Ouf, la crise arrive

      @ Depassage
      L’Allemagne comme la France a eu un empire coloniale. Les pays comme ceux cité étaient déja trés riche avant de colonisé l’Afrique, dire le contraire n’est qu’un déni de l’histoire.
      L’histoire de la France commence au IV siécle (Clovis Ier), et la colonisation de l’Afrique par cette dernière, commença au XVIe siècle.
      Crois-tu sincérement que la France, est devenue riche qu’à partir du XVIe siècle ?
      Découvre l’histoire de France avant de sortir des inepties pareil, la France est un pays magnifique, avec une histoire des plus chargé au monde, et qui a produit à toute époque, des génies scientifique, philosophique et militaire.
      Non la France n’est pas dégénéré, elle est peut étre meurtri, blessé par les hommes qui sont supposé la défendre, (Traitre de la politique) mais elle sait au fond d’elle, que ceux qui l’aime ne l’abandonnerons jamais. (Le peuple)
      La France est comme une femme possédant toute les qualités du genre humain, avec la beauté en plus.


    • #253455
      le 03/11/2012 par depassage
      Ouf, la crise arrive

       :) :) :)

      L’époque coloniale n’a jamais fini.
      La vache continue de donner encore beaucoup de lait. Si la vache meurt ou refuse, on va crever de faim à Paris...


    • #253918
      le 03/11/2012 par fred
      Ouf, la crise arrive

      Depassage
      Ce n’est pas graçe à ta "vache" africaine que les Français mangent à leur faim, mais graçe à leur dur labeur quotidien.
      Il y a l’élite et il y a le peuple, j’aimerai que tu en fasses bien la distinction.


    • #254418
      le 04/11/2012 par depassage
      Ouf, la crise arrive

      La vache n’est pas à moi, elle appartient à la France ;

      Je ne suis pas agressif car je ne suis pas « franco-phone » ;

      Pays démocratique, l’élite représente le peuple ;

      La France ne s’est enrichie QUE grâce à la vache et par la force ;

      L’Allemagne ne « prend » pas les richesses des autres peuples, elle a travaillé FORT pour devenir riche ;

      L’histoire et l’image que certains peuples (mêmes européens) ont de la France n’est pas celle que tu t’imagine ;

      La géographie de la France est belle.

      Discussion finie.


    • #254694
      le 04/11/2012 par fred
      Ouf, la crise arrive

      Depassage
      Je ne peux imaginer puisque la réalité historique de mon pays EST.
      Par contre toi, tu fabules sans rien connaitre de son histoire.
      Si je récapitule tes dires, la France n’a jamais produit de cerveau, elle est devenue riche riche qu’à partir du XVIe siècle, et l’élite n’est que le bras armé du peuple.
      Eh, ben mon cochon, il serait grand temp que tu te cultives avant de sortir des stupidités pareil.
      Bon courage à toi


  • #251996
    le 01/11/2012 par Aleccs
    Ouf, la crise arrive

    En avant, camarades, vers la vraie vie !


  • #252016
    le 01/11/2012 par Nicola Tesla
    Ouf, la crise arrive

    Quel beau texte !!! A la fois plein de vérité, mélancolique, et peut être aussi naïf...
    Le choix du passé simple représente parfaitement cette dimension mélancolique.
    Naïf, pourquoi ? Sauf effondrement civilisationnel brutal (selon Piero San Giorgio l’effondrement c’est dans 10 ans) je ne vois pas toute de suite ce retour a la Tradition, elle se fera certainement en campagne dans les BAD ou les villages religieux (îlots de Chrétienté ou villages Musulmans) pas dans les villes bitumées.
    Je pense qu’il sera plus facile pour les personnes religieuses de retourner a ces valeurs, elles ont le matériel de base pour travailler dans ce sens.
    Le réactionnaire est le passé mais aussi le futur de la Civilisation avec un grand C.
    Par le passé, les civilisations décadentes n’ont jamais tenu le coup, qu’elles étaient développées technologiquement ou pas, il est fort probable que la notre n’échappera pas a cette règle.
    NT.


  • #252067
    le 01/11/2012 par charles antoine
    Ouf, la crise arrive

    Après la chute de l’empire Romain d’occident, les gens ne nouèrent pas des liens de solidarité naturelles, bien au contraire il fallu attendre la mise en place d’une hiérarchie féodale légitimé par l’Eglise, pour commencer à mettre un terme à l’anarchie provoqué par des bandes de pillards et autres voleurs de chevaux, sans foi ni loi.

    Désolé mais l’homme ne se sauvera pas par lui même de toute corruption et de toute bassesse morale, votre texte reproduit exactement la même erreur que les utopistes de la fin du 18éme siècle, qui n’hésitèrent pas à sacrifier la liberté et les peuples sur l’autel de leurs chimères reposant sur le culte inversé de l’homme-dieu se substituant à Dieu fait homme.

    Désolé mais ont ne balaie pas d’un revers de main plus de 2000 ans d’enseignement Chrétien sur l’Homme et sur les sociétés humaines, et encore moins le sacrifice de Dieu fait homme sur la croix, sans en payer les conséquences.

    Toutes les principes moraux que vous faites l’erreur d’attribuer à une humanité totalement fantasmé, ne sont véritablement devenus universels, que grâce au Christ et à son Eglise.


  • #252093
    le 01/11/2012 par patrice sanchez
    Ouf, la crise arrive

    A part que depuis la nuit des temps il y eut de l’extrême pauvreté, de l’esclavage par la classe dominante et que c’était le clergé qui nous dictait et imposait comment vivre et ce n’est pas une parenthése d’une trentaine d’années qui va changer la nature prédatrice de l’Homme !
    Avez vous pensé à l’excision obligatoire pour les femmes et au port de la tenue régionale, un bon moyen pour leur oter toute vélléité émancipatrice !
    Il y a un plan machiavélique mondial et ce n’est pas au niveau national que l’on pourra y faire quelque chose malheureusement, une petite élite satanique veut anéantir le genre humain, hommes femmes confondus alors il ne sert à rien d’en faire porter la responsabilité aux seules femmes !


  • #252729
    le 02/11/2012 par Babar
    Ouf, la crise arrive

    Très bel article et il est sûr qu’après la nuit vient l’aurore... Si je devais faire une remarque, je dirais qu’un long combat nous attend et que nous ne sommes qu’au debut d’une bataille décisive contre la décadence du monde occidental à laquelle tu fais allusion. Pour poursuivre dans le lyrisme et pour aller dans l’épique, je vois venir un temps où le Vrai renaîtra de sa propre destruction. En ce temps là il y aura des pleurs et des grincements de dents comme dirait l’autre... Mais qu’on ne s’y trompe pas... Nous ne sommes qu’à l’aube de cette guerre... Il y a peu de chance que nous en voyons la fin...

     

    • #254811
      le 05/11/2012 par Babar
      Ouf, la crise arrive

      Le seul espoir qui nous est garanti à l’aube de cette bataille décisive se réduit peut être même à y laisser nos peaux de derniers hommes libres... Laissons l’après guerre à nos enfants en espérant qu’il ne soient pas eux même condamnés à la guerre et nés pour cela... Le cataclysme qui s’annonce semble avoir une issue pour le moins incertaine et je pense que personne ne peut imaginer le degré de violence engendré, l’Homme est inventif, même en ce qui concerne l’horreur, et les exemples du passé ont toujours été surpassés en la matière. Ce réarmement moral et humain dont il est fait allusion dans l’article sera il est vrai redevenu nécessaire aux yeux des autres aux prix de la faim et du besoin mais aussi à ceux de la peur, du sang et des larmes...
      Oui, l’heure est belle et bien celle du discernement des blocs en conflit (qui se font d’eux mêmes toujours plus manichéens), de la prise de partie en faveur du bloc en conformité avec ce que l’on est(aux esclaves de se battre pour l’esclavagisme, aux hommes libres de regagner leur liberté arrachée) et enfin l’heure est à la Colère, au Chaos, au Regret et à la Revanche... Viva la muerte comme ils diraient. Je comprends bien pouvoir paraître risible aux yeux des décadents de notre cher XXIème siècle qui ne croient plus assez en eux mêmes pour s’imaginer mourir pour qui ou quoi que ce soit... Tant pis pour eux leurs esprits et leurs corps sont tout bonnement inadaptés pour les temps qui viennent... Temps qu’ils peuvent se permettre de craindre tacitement entre deux rires forcés...


    • #254819
      le 05/11/2012 par Babar
      Ouf, la crise arrive

      Ou pour reprendre une autre citation doublement fâcheuse (attribuée à la fois à Mussolini et Ben Gourion^^) "Plutôt deux jours comme un lion que cent ans comme un mouton"...


  • #253563
    le 03/11/2012 par carine
    Ouf, la crise arrive

    Monsieur Soral,

    Je bois, je m’enveloppe de vos paroles, tout cela est tellement vrai et si bien dit, il y beaucoup de spiritualité dans vos propos et cela vous honore, merci à vous d’exister, bravo pour votre courage et surtout continuez ! Carine

     

    • #253954
      le 03/11/2012 par M.S
      Ouf, la crise arrive

      Carine,

      Droit au but. Vous avez tout de suite reconnu cette écriture. Quelle finesse d’esprit ! Bravo pour votre perspicacité. Il me faut vous dédier mon petit jet. Vos compliments me vont directement au palpitant. Continuez à vous envelopper de mes paroles et à penser à moi comme je pense à vous, mes fidèles supporters.

      M.S


  • #254354
    le 04/11/2012 par hatshepsout
    Ouf, la crise arrive

    L’Angleterre septentrionale est en crise depuis un moment et il n’y a pas de société plus malsaine...


  • #255616
    le 06/11/2012 par Terry Bogard
    Ouf, la crise arrive

    Finalement, si le destin de la France est de mourir puis de ressusciter comme la Russie. Alors, banco !
    Et merci.


  • #255626
    le 06/11/2012 par arkhamian
    Ouf, la crise arrive

    Cela me fait tant plaisir, quand je lis un texte qui résume si bien ce que je pense. A une nuance près : est-il permis tout de même de rêver ? Car, je parle peut-être pour moi, mais je ne vivrais certainement pas tant à contre-courant si je m’interdisait cela... A supposer que j’y arrive.

    A tous les utopistes de la simplicité, je conseille au passage ces deux magnifiques livres de Jacques Massacrier : "Savoir Revivre" et "Le Goût du Temps qui Passe". Deux merveilles dans la forme et dans le fond.


  • #257403
    le 08/11/2012 par Someone
    Ouf, la crise arrive

    Et les autres bonnes personne qui ne sont pas pauvre ? Que leur arrivera-t-il ?
    Je vis dans un milieu de vie assez aisé (les deux parents médecins) en ville
    ma mère travaille mais remplie pleinement son rôle de mère.
    Ma soeur et moi sommes athés et pourtant, malgrés tout cela
    je peut clamer haut et fort que nous sommes des gens biens :
    nous discutons avec nos voisins, aidons ceux que nous pouvons aidés,
    nous aimons et aidons notre famille et nos amis. Nous
    ne sommes pas obnubilés par l’argent et le travail pour le travail. Nous
    travaillions avec passion, en faisaient de vrais effort. Nous
    détestons autant que les autres l’oligarchie mondialiste.
    LEs gens comme cela, ceux qui on eu la chance d’avoir
    une vie confortable tout en restant d’honnêtes personnes,
    que leur arrivera-t-il ? Les survivants vont-ils les traitez comme des parias
    à cause de leur athéisme ou du fait qu’ils avait de l’argent
    quand d’autre n’en avait pas ? Si c’est le cas, ce n’est ni un
    signe de réconciliation national ni de justice.


  • #258125
    le 10/11/2012 par lol
    Ouf, la crise arrive

    Très très beau texte , malheureusement les gens ne s’améliorent pas juste en devenant pauvres , la seule chose à espérer c’est que la terre explose une bonne fois pour toute , seule remède à une espèce aussi décadente que la notre , au moins on iras pas contaminer les autres espèces de l’univers c’est ça de gagner pour notre karma ;)


Afficher les commentaires suivants