Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Parfum de guerre civile aux États-Unis ?

Soros derrière l’amplification des tensions intercommunautaires

Malgré les efforts d’un Martin Luther King dans les années 1960, la question raciale n’est pas réglée dans ce pays.

 

Trois policiers tués ce dimanche à Bâton-Rouge en Louisiane. Au moment d’écrire ces lignes, les circonstances exactes ne sont pas encore connues. Mais les tensions entre Afro-Américains et les forces de l’ordre aux États-Unis ont franchi une étape avec l’assassinat de cinq policiers blancs à Dallas par un franc-tireur noir américain, ancien combattant de la guerre en Afghanistan, voulant se venger des exactions faites aux membres de sa communauté. Malgré les efforts d’un Martin Luther King dans les années 1960, la question raciale n’est pas réglée dans ce pays. Forte de ce constat, la communauté noire s’appuie sur l’existence de nombreuses associations chargées de défendre sa cause. Parmi celles-ci, on peut distinguer Democracy Alliance.

Fondé en 2005 par Rob Stein, dont les activités multiples se sont manifestées en particulier en tant que chef de cabinet du bureau de l’administration Clinton/Gore de 1992 à 1993, cet institut promeut les idées progressistes dans les domaines politiques et éthiques en soutenant de nombreuses associations, dont Black Lives Matter (BLM, « Les vies noires comptent »), créée en 2013. Parmi les nombreux donateurs, on relève le nom de George Soros (ainsi que celui de son fils, Jonathan), milliardaire à l’origine de la création de l’Open Society Foundation promouvant les idées les plus libérales (politique, mœurs, droits des minorités, etc.) dans le cadre d’un monde sans frontières. L’action de ce « philanthrope » s’est traduite, entre autres, par une donation de 33 millions de dollars à différents groupes activistes noirs après le meurtre de l’un des leurs par un policier blanc à Ferguson, comme le révèle le Washington Times (14/1/2015).

Cet engagement se poursuit avec l’action d’un autre fils de George Soros, Alex. Ce dernier est le généreux donateur d’une association promouvant la justice sociale, les droits pour la cause LGBT ou encore la lutte contre les discriminations raciales : Bend the Arc PAC (PAC : Political Action Committee), comme le souligne la Jewish Telegraphic Agency (21 avril 2015). On peut relever aussi dans la liste des donateurs le nom de Paul Egerman. Or, celui-ci est aussi le trésorier de Democracy Alliance. Cette dernière, en liaison avec Black Lives Matter, a donné naissance à Campaign Zero, dont la figure de proue, Deray McKesson, poursuit l’objectif de concrétiser les ambitions de BLM.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Le basculement du conflit intercommunautaire américain, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1514065

    Le communautarisme ne marche pas, la faille est largement exploitée par ceux qui souhaitent nous contrôler.
    1/ Il faut réduire cette faille a son minimum. (fin des aides pour rester, re migration subventionnée)
    2/ châtier ceux qui ont agrandi et exploité la faille pour semer le chaos. (la bande internationale à soros)


  • #1514078
    le 18/07/2016 par matador
    Parfum de guerre civile aux États-Unis ?

    Au Brésil comme au Canada que je connais, le VIVRENSEMBLE n existe pas.
    Un seul pays ou ça marche svp ??

     

  • #1514444
    le 19/07/2016 par anonyme
    Parfum de guerre civile aux États-Unis ?

    Tout est fait pour inciter à la guerre civile, effectivement ...
    Entre des policiers blancs qui tuent des civils noirs et des snipers noirs qui tirent au pigeon sur des flics blancs ...
    Les tensions ethniques n’ont jamais cessé, ici ...
    Ce n’est pas les 3 ou 4 journalistes noirs, latinos ou asiatiques dans les merdias mainstream télévisuels ou les acteurs de couleur du showbizz qui changeront quoi que ce soit ...
    (je ne parle pas du sport où les noirs sont utilisés pour magnifier la puissance de l’Amérique) ...
    L’élection d’Obama, premier Président noir, n’a été que de la poudre de Perlimpimpin jeté à la face du monde ...
    Et pour couronner le tout, quid de Killary ou Trumpy va gagner ces foutues élections ?
    Mo’Truckin’