Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Parité : les hommes sont désormais discriminés

Statistiques de l’Éducation nationale à l’appui

La parité était à l’honneur hier, avec la journée mondiale du droit des femmes, grâce à laquelle les médias subventionnés nous ont servi leurs marronniers sur ces méchants hommes qui usent et abusent de cette « minorité vulnérable » qu’on appelle les femmes. Il ne faut jamais rater une bonne occasion de stigmatiser la majorité masculine française hétérosexuelle qui exploite sans vergogne l’ensemble de la planète. Et si les médias ne savent plus très bien pourquoi ils stigmatisent, la majorité en question trouve, pour sa part, toujours une bonne raison de subir ces stigmates.

 

Le même jour, pourtant, l’Éducation nationale publiait des statistiques qui démontrent combien ladite majorité exploiteuse se trouve désormais en position d’infériorité globale par rapport aux femmes.

 

La parité au profit des femmes

Globalement, les statistiques officielles montrent que, sur l’ensemble du cursus scolaire, les filles et les femmes réussissent mieux et bénéficient d’une durée de scolarité plus longue que celle des hommes. Le petit tableau qui suit montre comment les filles sont systématiquement, et à toutes les étapes de la vie, mieux scolarisées que les garçons :

 

 

On le voit, l’écart peut atteindre près de 10 points à certains âges de la vie, notamment à 20 et 21 ans.

Le résultat de ces différences est simple : le taux d’accès au baccalauréat est beaucoup plus élevé chez les filles que chez les garçons. Là encore, le schéma publié par le ministère est édifiant :

 

 

Alors que, en 2000, les filles et les garçons divergeaient de 12 points dans le taux de détention du baccalauréat, cet écart est désormais de plus de 13 points.

Sur ces chiffres simples, soutenir qu’il existe une discrimination défavorable aux filles est donc totalement mensonger. En réalité, ce sont surtout les garçons qui ont besoin de discrimination positive aujourd’hui.

Lire la suite de l’article sur entreprise.news

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1416114

    en réalité l’LGBT.IQ s’en fiche royalement des hommes, des femmes...
    tout ce qu’ils sont censés faire c’est semer l’Hazizanie dans le monde...et visiblement ça marche...

     

  • #1416132

    Pas une femme à la tête d’une seule entreprise du CAC 40, et ce n’est pas la désastreuse FEMINISTE Lauvergeon - qui a fait "perdre" des milliards à Areva - qui va inciter les actionnaires à nommer une femme PDG .


  • #1416180
    le 09/03/2016 par révi-sioniste
    Parité : les hommes sont désormais discriminés

    Petite suggestion :
    montons une petite association qui parlera de notre facon de se sentir homme
    qui dénoncera le prix prohibitif des capotes pas remboursées,portons notre virilité en étendart et allons gueuler dans les rues.
    On pourrait décréter le 10 mars journée blablabla et le tour est joué.
    Après tout nous avons auss nos raisons,comme disait le regretté Coluche :
    elles ont l’embarrasdu choix et nous il nous reste que l’embarras

     

    • #1416377

      Aller crier avec des slogans "salopard, quand je veux ?" ou autre insanités je ne suis pas sur que cela vaille la peine et puis c’est contre productif, par contre, faire une campagne pour baisser le prix des préservatifs des grandes marques c’est participer à la "protection" de la femme et son droit de ne pas avoir de bébés, je doute que les gens refusent de participer.

      Pour la journée de l’homme, elle existe, c’est le 19 novembre.


  • #1416184

    Les féministes ont exigé que Normale Sup Ulm soit mixte, et que soit supprimé Normale Sup Sèvres, réservé aux filles : résultat dorénavant 39% de Normaliennes... et 61% de Normaliens . Telles sont prises qui croyaient prendre .


  • #1416219

    Un notaire m’a confirmé que les caucasiens, mâles et salariés étaient tout particulièrement traités depuis quelques temps.
    Quant à l’école publique, ça se voit de trop, les garçons de maturité plus lente sont discriminés : un enfant un peu introverti c’est-à-dire moins porté sur les cancans est anormal.


  • Je travaille dans une société qui cotise à un organisme de financement de formation. Les formations des femmes sont systématiquement (à ma connaissance) acceptées ; pour les hommes, il faut au minimum 3 demandes pour que la formation soit prise en charge. J’ai même connu une femme de plus de 60 ans qui partait à la retraite 3 ans plus tard à qui l’organisme a accepté de payer un CAP de tapisserie alors que c’était sans aucun rapport avec notre activité.


  • #1416347

    Pour ceux qui comprennent l’anglais, voir l’excellente chaîne manwomanmyth sur Youtube.

    C’est d’ailleurs par un commentaire sur E&R que j’ai connu les vidéos de cet Anglais fin 2011/ début 2012 (ce n’était pas une chaîne Youtube à l’époque).

    Parité, abus sexuels, violence domestique... Tout est passé à la loupe et ça décape !


  • #1416411
    le 09/03/2016 par les_petits_pédestres
    Parité : les hommes sont désormais discriminés

    Les féministes ont beau jeu alors d’arguer que : si les garçons échouent à l’école c’est parce qu’ils se croient les maîtres, ils ne se concentrent pas assez, ils ne pensent pas à leur avenir, tout est de leur faute s’ils sont dans l’échec, patriarcat, Patriarcat, PATRIARCAAAAAAT !!!

    On pourra alors m’expliquer en quoi cette société est plus adaptée aux hommes qu’aux femmes si ceux-ci ne parviennent pourtant pas à s’y intégrer ?

    Du reste, le 8 mars : ce n’est pas la journée de la femme mais la Saint Jean de Dieu...et je dis ça, je ne suis même pas catho.


  • #1416483
    le 10/03/2016 par Francois Desvignes
    Parité : les hommes sont désormais discriminés

    La parité obligatoire et la discrimination positive sont deux formes du sectarisme et de l’injustice :

    S’il faut que tous soient également admissibles à tout alors aucun n’a de valeur puisque tous sont interchangeables

    Si la distinction ne repose plus sur le mérite (contrairement à la Déclaration des droits de l’Homme) mais sur l’état, non sur ce que vous avez prouvé mais sur ce que vous êtes supposé être, alors vous n’avez ni identité ni mérite autres que ceux supposés appartenir à votre groupe et en dehors de l’identité et des mérites de votre groupe, vous n’êtes rien : c’est la définition de l’esclavage.

    C’est la conception chrétienne (reprise dans la Déclaration des droits de l’Homme ) qui est exacte : c’est ce que nous faisons qui prouve ce que nous sommes ; c’est donc par nos mérites que nous prouvons notre valeur ; il ne peut donc y avoir de sexe sous la fonction.

    Les femmes réussissent mieux dans l’école générale que dans l’école professionnelle, parce que la générale est une école idéologique où on apprend à obéir alors que l’école professionnelle est une école des savoirs où l’ on apprend à faire : la première ne peut pas survivre au régime alors que la seconde existe indépendamment du régime

    La vraie question est donc de savoir pourquoi les femmes obéiraient mieux et plus que les hommes ?

    Parce que génétiquement l’homme est programmé pour aller à la chasse alors que la femme est programmée pour garder le feu à la caverne. L’un est dans le risque l’autre dans la sécurité : ils ont la même valeur mais ne sont pas au même endroit sur la chaine de la survie.

     

    • #1418576

      L’un est dans le risque l’autre dans la sécurité : ils ont la même valeur mais ne sont pas au même endroit sur la chaine de la survi




      De manière caricatural c’est un peu celà. La femme porte l’enfant, l’allaite, le chérit (je parle de ses fonctions biologiques) tandisque l’homme est chargé de sa propre sécurité.
      Si des lois contre les harcèlement dans les transports existent ce n’est pas totalement sans raison. Même si le but de cette loi est le racolage et la surenchère comme bien souvent avec les lois féministes.


  • #1416502

    Desole mais vous avez omis un point ’il y a en france 47% d’homme/garçon pour 53% de femme/fille
    Donc au final proportionellement les hommes ont un taux de reussite au bac superieur

     

  • Il suffit de regarder du côté des USA pour comprendre ce qui va nous arriver.

    La misandrie va devenir la norme, en tous cas dans la pensée dominante. D’aucun dirait que c’est déjà le cas en France, mais c’est encore dur à percevoir. Les hommes passent pour des cons dans toutes les publicités, où c’est la femme intelligente et dégourdie qui sauve la situation (l’homme étant toujours un bourrin, un ado attardé, ou un naïf).

    En France je dirais que pour l’instant c’est supportable, mais regardez les mouvements MGTOW du côté des USA : les hommes comment à se retirer de la société (un peu comme chez les Japonais) car le système est monté contre eux.

    Soral avait pointé ça du doigt il y a quelques années déjà, mais je ne sais pas s’il avait saisi l’intensité à laquelle ces phénomènes allaient se produire.

     

    • #1416698

      Exact. Mais c’est aussi pour ça que les hommes dans les pays anglo-saxons s’élèvent bien plus fort contre le féminisme qu’en France. Là bas le féminisme est perçu par beaucoup comme un mouvement de haine pur, et il est devenu tellement violent (exemple : un article récent dans vice qui dit que la misandrie est une bonne chose, les #killallmen sur twitter, les safe-spaces où les hommes sont interdits, etc) qu’il a popularisé des mouvements de réaction qui semblent inconcevables en France actuellement (men’s rights, red pill, MGTOW, etc). C’est donc plutôt positif au final, même s’il y a aussi des débilités dans ces mouvements. L’excès génère une prise de conscience.


    • #1418583

      Je pense que le MGTOW va compter de plus en plus d’adeptes. A commencer par moi avec une ex épouse de surcroit enceinte qui a commis des atrocités envers moi (et ce n’est pas la pire des femmes) il faut reconnaître qu’il y a quelque chose de pourri au royaume des dulcinées


  • #1416545

    C’est que les marxistes tiennent tant à construire un nouveau monde, un nouvel homme désindividualisé et totalement soumis à la collectivité, qu’ils doivent
    détruire les base des sociétés européennes, à savoir les hommes blancs hétérosexuels.
    Car ce sont les seuls à avoir construit, avec un succès insupportable pour ceux qui voient les peuples comme des ensembles indifférenciés, des sociétés permettant à chaque individu d’être libre, responsable et non-soumis à la collectivité.
    Les femmes par contre, même blanches et hétérosexuelles, n’étant jamais soumises au risque d’être engagées dans les combats physiques qu’impliquent les guerres, sont si facilement manipulables qu’elles ne représentent aucun danger pour la dictature naissante.
    Elles sont au contraire des idiotes utiles de choix puisqu’elles sont les premières à pardonner à leur violeur non-européen tandis qu’elles fustigent avec joie le blanc hétérosexuel qui, chevaleresque, leur tient la porte et les complimente sur leur nouvelle coupe de cheveux.


  • #1416584

    C’est normal que les filles réussissent mieux à l’école, car celle-ci est complètement féminisée, et de plus en plus.
    Après, il y a sans doute aussi un facteur "naturel", les filles sont peut-être plus "scolaires". Mais dans tous les cas il est clair que l’école actuelle, la pédagogie actuelle, convient mieux aux filles qu’aux garçons.

    Malheureusement rien ne sera dit ni fait à ce niveau. Les hommes, comme les blancs, ne peuvent pas être victimes de quoi que ce soir pour l’idéologie dominante.

     

    • #1418586

      J’avais vu une vidéo y a pas si longtemps, sur un Chinois qui voulait lutter contre le décrochage scolaire des garçons en masculinisant les écoles. Mais bon c’est pas en Occident ...


  • Accentuez le par coeur : les filles seront meilleures que les garçons.
    Accentuez la reflexion, (surtout en sciences) : les garçon seront meilleurs.

    La question peut etre : "analysez tel fait" ou "restituez tel partie du cours".
    En fonction de la méthode abordée pour tester les connaissances, un sexe est plus doué que l’autre.


  • #1418264
    le 12/03/2016 par Naïf des océans
    Parité : les hommes sont désormais discriminés

    L’équilibre du monde n’est pas censé se matérialiser par une parité perçue à travers l’idée d’une "égalité arithmétique".... Le principe de cet équilibre serait plutôt d’ordre "géométrique"...

    La promotion et la protection des droits "humains" constituent des principes fondamentaux intangibles qui ne devraient pas être dévoyés et/ou réduits dans une démarche passionnée, subjective, et discriminatoire (dans le sens d’une discrimination positive ou négative ) consistant à rechercher absolument une égalité arithmétique là où l’expression naturelle de l’égalité implique justement des différences et/ou des particularités basées sur la nature des choses, ou sur le potentiel et le mérite de la "personne humaine" (homme ou femme) ....


Commentaires suivants