Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Passage de relais inquiétant au Qatar

L’émir du Qatar vient d’abdiquer en faveur de son fils. Pour une presqu’île de moins de 12 000 km² au climat désertique et comptant moins de 2 millions d’habitants, l’information aurait pu être banale. Sauf que l’émirat recèle d’importants gisements d’hydrocarbures qui font de lui le premier exportateur de gaz naturel liquéfié au monde et le troisième producteur de gaz naturel. Le pétrole y est en quantité plus modeste.

En plus de cette importante richesse naturelle, le Qatar est devenu en moins de deux décennies une place financière qui compte dans le monde de l’économie. Pas seulement, puisque l’émir qatari affiche un volontarisme tant politique que financier qui lui confère le rôle d’acteur très actif dans les conflits qui agitent la région, en plus de celui d’investisseur hors normes dans les capitales occidentales, notamment en France. Le tout mis en exergue par une politique de communication très offensive prise en charge par la chaîne de télévision Al Jazeera, lancée par le désormais ex-émir, en novembre 1996, soit une année après avoir déposé son père.

Toute la publicité faite autour de la puissance financière du Qatar masque en réalité ses deux grandes faiblesses. D’abord sa démographie (80 % de sa population est composée d’étrangers) et ensuite sa dépendance des institutions financières internationales où est placée toute sa fortune. Partant de ce double constat, certains observateurs n’hésitent pas à avancer qu’il n’est qu’un jouet entre les mains de la finance mondiale.

Leurs arguments reposent d’abord sur toutes les facilités techniques (satellitaires et autres) qui font le rayonnement de la chaîne Al Jazeera. Des facilités qui ne sont pas accordées à toutes les chaînes télé. En témoigne l’étouffement de la chaîne Al Manar.

Il y a également l’étrange décision de la FIFA (Fédération internationale de football association) en 2010 de confier au Qatar l’organisation de la Coupe du monde en 2022. Décision dont les soupçons ont abouti, l’année suivante, au bannissement à vie du Qatari Mohamed Ibn Hammam, président de la Confédération asiatique, accusé d’avoir acheté des voix lors de l’élection à la présidence de la FIFA. Mais avant cette condamnation, une autre organisation, la Fédération internationale de handball (IHF) avait eu le temps de désigner le Qatar pour organiser le Mondial 2015 de handball. Deux rencontres mondiales qui ont pour but de propulser davantage le petit État sur la scène internationale.

L’implication du Qatar dans plusieurs pays qui ont connu « le printemps arabe » avec comme moyen de propagande la chaîne Al Jazeera, des moyens financiers aux rebelles et même plus directement en participant militairement aux côtés des forces de l’OTAN à l’agression contre la Libye, confirment selon les mêmes observateurs qu’il s’agit tout simplement d’un « retour d’ascenseur ».

Dans tout ce « décor » comment interpréter le retrait de l’émir au profit de son fils ? Il faut savoir que depuis l’indépendance du Qatar, en 1971, les coups d’État se sont succédé. En 1972, c’est le père de l’émir « sortant » qui destitue son cousin avant d’être à son tour destitué par son propre fils en 1995. Ensuite la personnalité de l’émir qui vient d’être désigné pourrait apporter un début d’explication. Le nouvel émir désigné, hier, par son père est son quatrième fils et le deuxième qu’il a eu avec sa deuxième épouse qui est à ses côtés lors des cérémonies publiques. Il est membre du Comité international olympique (CIO) depuis 2002 et président de cette instance au Qatar. C’est lui qui a racheté le club français du football, le PSG. C’est en 2003 que son frère aîné Jassem a été écarté de la succession à son profit. Un CV qui prouve que par ce changement, le Qatar est programmé pour être plus belliqueux !

Sur le Qatar, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #446992
    le 26/06/2013 par D. Kada - Oran
    Passage de relais inquiétant au Qatar

    Hamad Ben Gourion II (II = Al Thani en Arabe) sort du harem Américano-sioniste ? Sans doute sous pression de la pute Saoudienne qui est arrivée à éliminer sa rivale la pute qatarie. Deux amantes nympho. qui se disputent les faveurs de leur gigolo USioniste.

    Le Meilleur DK


  • #446995
    le 26/06/2013 par matrix le gaulois
    Passage de relais inquiétant au Qatar

    Vivement que l’Iran ait la bombe...ça calmera un peu tous les excités (qu’ils soient à Tel Aviv, Paris, Londres, Washington ou au Qatar).

    Vive la dissuasion nucléaire & l’équilibre de la terreur !


  • #447067
    le 26/06/2013 par Alvaro
    Passage de relais inquiétant au Qatar

    Cela ne prouve rien du tout !!

     

    • #447611

      Alors pourquoi abdiquer si cela ne change rien ?
      .
      C’est quoi une preuve pour toi ?
      .
      De toute manière on ne te parle pas de preuves mais d’indices inquiétants et qui s’accumulent.
      .
      Mais tu peux aussi dormir.


  • #447095
    le 26/06/2013 par Solid Snake
    Passage de relais inquiétant au Qatar

    C’est Doha en photo là ? Ça ressemble à un concours de Phallus.

     

  • #447112

    Sur la photo il y a une quenelle géante , trouvez-la.

     

  • #447158
    le 26/06/2013 par chicotin
    Passage de relais inquiétant au Qatar

    La deuxième épouse de l’ex Emir est une Juive : le nouveau jeune Emir du Quatar est donc un Juif . On comprend mieux pourquoi il a dit à son Goye de père : " ote-toi de là que je m’y mette ! " et l’empressement des Etats-Unis à hater la passation de pouvoir ...

     

  • #447209
    le 26/06/2013 par chicotin
    Passage de relais inquiétant au Qatar

    Le nouvel Emir est le fils de la deuxième épouse - et la préférée jusqu’a maintenant - la " Sheikha Moza ", Moza voulant dire " banane " en arabe, ce qui fait faire des gorges chaudes à ses ennemis Tunisiens . Comme Dominique Ouattara, " la putain dangereuse " comme disent les Ivoiriens, est une juive de Constantine qui a placé son fils d’un premier lit à la tete de l’économie du cacao ivoirien, la Sheikha Moza est une juive qui a placé son fils à le tete de l’émirat, elle a détroné son gros porc de mari, elle va sans doute changer de partner ; a propos, elle est chirurgicalement refaite sur toutes les coutures . Que ça fait du bien d’etre mauvaise langue !


  • #447640
    le 27/06/2013 par esperanza
    Passage de relais inquiétant au Qatar

    Je n’ai rien compris à cet article. En quoi le fait que le nouvel émir soit membre du CIO et ait racheté le PSG est une preuve que "le Quatar est programmé pour être plus belliqueux" ? Offensif sur le terrain diplomatique peut-être, mais "bellliqueux" ? Belliqueux dans le domaine sportif ?

    Quant aux obsédés du complot juif mondial qui affirment que le nouvel émir est juif, des sources (fiables ) svp ?

    Et ...non je n’aime pas le Quatar, et non je ne suis pas sioniste. Mais un peu d’esprit critique ne nuit pas à l’intelligence.

     

    • #448195
      le 27/06/2013 par neutre
      Passage de relais inquiétant au Qatar

      C’est une Quatarie francophone , dans un commentaire circonstancié sur E&R, qui a révélé la judéité de la dame , avec force détails , il y a quelques mois, je ne me souviens plus de la référence, c’est déjà loin .


  • #451697

    Ce qui est marrant c’est la visite officielle d’Hollande dans ce pays.

    Le gas, il a visité des gas qui 48h après n’était plus aux commandes.

    Du coup, le tout mou s’est quand même aperçu qu’on le prenait pour un con et a pris une colère :
    http://www.lepoint.fr/confidentiels...