Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pays-Bas : des médecins s’élèvent contre l’euthanasie de personnes démentes

Plus de 350 médecins ont signé une pétition demandant d’interdire l’euthanasie de patients déments, rendue possible depuis 2002. Ils expriment leur refus « de mettre fin à la vie d’êtres humains sans défense ».

 

[...]

Au départ, l’euthanasie dans les cas de démence requérait une double condition, pour écarter le doute sur le choix des patients : la présence d’une demande anticipée précédant l’état de démence, et d’être encore en mesure de confirmer leur choix. Mais le gouvernement néerlandais a souhaité assouplir ces conditions pour des personnes atteintes de démence sévère.

Depuis décembre 2015, une directive conjointe des ministères de la Santé et de la Justice prévoit que « ces patients peuvent être aidés à mourir, même s’ils ne sont plus capables d’exprimer leur volonté » à partir du moment où ils étaient encore lucides lors du dépôt de leur déclaration anticipée.

 

Sur quoi porte la mobilisation des médecins ?

Un collectif de 34 médecins a pris l’initiative de lancer un site Internet et une pétition baptisés « niet stiekem bij dementie » (« ne pas agir en catimini dans les cas de démence »).

Leur message tient en quatre phrases : « Donner une injection mortelle à un patient atteint de démence avancée, sur la simple base d’une déclaration anticipée ? À quelqu’un qui n’est pas en mesure de confirmer qu’il veut mourir ? Non, nous nous y refusons. Notre réticence morale à mettre fin à la vie d’un être humain sans défense est trop grande. »

Cette pétition a recueilli en une semaine plus de 350 signatures et été publiée dans deux grands quotidiens du pays.

Lire l’intégralité de l’article sur la-croix.com

Sur la résistance au totalitarisme libéral, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants