Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Petite histoire du "front républicain", ou les origines maçonniques de l’UMPS

Par un de ces paradoxes dont on ne cesse de se délecter, plus les peuples, dans leurs formidables ruades, montrent qu’ils rejettent le système qu’ils ont élu et ses petits arrangements entre amis, plus ledit système, pour se maintenir, décrète l’urgence d’une union des élites.

On a connu, sous la Quatrième expirante, la fameuse omelette coupée aux deux bouts, où communiaient dans une même substance baveuse socialistes rosâtres, radicaux bleuâtres et modérés blanchâtres. On voit aujourd’hui Angela Merkel conduire la grande coalition CSU-SPD sur la mer agitée d’une Allemagne en colère ; ou les Espagnols coupés en quatre chercher désespérément quelle combinaison trahira au mieux la volonté populaire. Et l’on voit bien que, de Valls à Juppé en passant par Xavier Bertrand et Christian Estrosi, le système politique français, sous la houlette de François Hollande, cherche un moyen de se perpétuer au centre pour refuser les demandes expresses et claires du peuple français.

Ce hold-up sur la chose publique menée par une minorité agissante a pour modèle deux mouvements nés en Italie dans la seconde partie du dix-neuvième siècle : le connubio de Cavour et le transformisme d’Agostino Depretis et Francesco Crispi. L’Italie est notre grande institutrice en matière de politique politicienne. Ces références lointaines sont d’actualité : elles sont à l’origine de ce que l’on appelle au-delà des Alpes l’arc constitutionnel, c’est-à-dire l’ensemble des partis déclarés aptes à concourir au gouvernement et à faire partie honorablement du débat dit démocratique et républicain. Déclarés par qui ? C’est précisément ce que nous allons voir.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Grâce à la suppression de la Proportionnelle (1958) et au trucage des élections par le scrutin majoritaire à deux tours, il n’ y a plus au Parlement qu’un seul Parti, un Parti Unique : le Parti Sioniste, dont les membres se sont engagés à toujours faire passer les intérêts du peuple d’Israël avant ceux du peuple français . Ce Parti Sioniste a plusieurs filiales (PS, les Rep, le Modem, le PCF etc) qui font semblant de se chamailler pour faire croire aux Français qu’ils vivent en démocratie . Ils alternent gentiment au pouvoir pour profiter à tour de rôle de ses avantages . Quant aux 65 millions de Français ils ne sont représentés que par DEUX députés et DEUX sénateurs : les 4 FN ! Sur 925 parlementaires ça n’est pas beaucoup, mais cela fait très PEUR au CRIF et à la LICRA ! Point n’est besoin d’aller chercher en Italie l’origine du Front Républicain français, ni dans la Franc-Maçonnerie, le "Front Républicain" est tout simplement le Front Sioniste qui n’ose tout de même pas dire son nom .

     

    • @ misanthrope. Ton analyse, que je partage, n’est pas antinomique de celle de Martin Peltier.
      En effet, la franc-maçonnerie n’est qu’un golem fabriqué au 18e siècle par les talmudistes pour recruter des auxiliaires chez les non-juifs (à leur corps défendant grâce au secret maçonnique).
      Un véritable cheval de Troie oeuvrant en milieu chrétien pour le mettre à bas, l’anéantir et mettre les goïm au service des Juifs, ce qui est en très bonne voie de réalisation.
      Martin Peltier, qui est tout sauf un naïf (je recommande son ouvrage "L’antichristianisme juif"), ne pouvait se permettre sur Boulevard Voltaire d’être aussi explicite que toi... ou que moi.


    • Misanthrope ,tout à fait d’accord avec vous et il serait con de continuer de se faire rouler dans la farine encore plus longtemps par ces clous tordus .leurs dés sont pipés depuis 58 ,les français non aucune chance d’avoir une personne qui les représente correctement .Les sionistes sont très forts, malins,ils peuvent garder leur masque nous les connaissons les lopettes,qu’il faudra un jour ou l’autre virer à coup de baffes de platrier dans la gueule.
      NOUS N’ AVONS PLUS LE CHOIX .
      Merci E&R pour tout vos travaux .


    • Il faut lire le bouquin d’Emmanuel Ratier, "Secrets du Bnai Brith" il évoque longuement le serment qu’aurait prêté la classe politique française.....


  • Martin Peltier est vraiment excellent ! Très cultivé et une petite pointe de malice qui fait toujours plaisir.


  • Oui, il faut lire Martin Peltier.
    Comme Alain Soral, il éclaire notre époque.