Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Philippe Prévost analyse l’élection de Trump et l’éviction de Sanders

Propos recueillis par ERTV

Dans cet entretien pour ERTV, Philippe Prévost, auteur de L’Église et le ralliement aux éditions Kontre Kulture, revient sur l’éviction de Bernie Sanders de la campagne présidentielle et analyse l’émergence d’une volonté générale d’indépendance des peuples.

 

L’ouvrage indispensable de Philippe Prévost chez Kontre Kulture :

Comprendre les forces en présence aux États-Unis avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Philippe Prévost semble ignorer la candidature de Marine et va aller voter aux deux primaires : il confortera ainsi le candidat de "gauche" et de "droite", mais avant tout anti FN .

     

    Répondre à ce message

  • #1603666

    M. Prévost fait grand cas de Bernie Sanders, qui au passage a rallié Clinton. Comme tous les gauchistes (le cas de la Grèce nous l’a rappelé récemment), ceux-ci tiennent peu aux principes, et trahissent vite leurs paroles. Il suffit de voir le cas d’un Mélenchon chez nous, qui sert uniquement aux élites de contre à Le Pen. Si d’ailleurs ce cas se passait, il serait bien vite retourné comme Tsipras. La raison est simple, leur demi-libéralisme (il reste pour la circulation des personnes), et leur libertarisme sur le plan des moeurs, font que l’élément essentiel du Capital en place (la fondation d’un NOM) n’est pas remis en cause avec eux !

     

    Répondre à ce message

  • Oui. Comme le dit A. Soral dans Comprendre l’Empire : le nombre n’est rien, le réseau est tout.

     

    Répondre à ce message

  • A propos des primaires de la droite, je pense qu’il est important d’y participer, en particulier pour contribuer à éliminer le postulant choisi par le système, i.e A.Juppé.Il faudra certes payer 2€ (4 si 2ème tour) et signer un bout de papier comme quoi, je cite de mémoire : "je m’engage solennellement à sacrifier ma vie, ma famille, et tous mes amis pour que le parti LR gouverne la France jusqu’au jour du jugement dernier, et si je suis reconnu parjure, que je pourrisse en enfer, etc."
    Avec ces gens-là, notre honneur n’est pas engagé, et c’est un devoir de mentir comme un arracheur de dents.
    Tout ça pour dire que je vais voter Sarko aux primaires du 20/11.
    A bon entendeur, salut !

     

    Répondre à ce message

    • Grosse erreur !
      Écoute M. Prévost, le peuple us avait tout a gagné d’un duel Trump/Sanders car ce sont 2 leaders populaires et hors système. Comme on aurait bien à plus à gagner d’un duel Poisson/Marine. Une joute verbale avec un menteur type Sarkozy, c’est quand même moins intéressant. Imagine si il se fait réélire face à la bête immonde ou face à l’autre flan. Ça serait ta faute !
      Et puis faire des calculs et regarder les sondages
      on voit où ça mène ceux s’y adonnent.. !

       
    • Très bien, sauf la chute qui est vraiment pourrie avec l’histoire de voter Sarko :-)

       
    • J’espère au moins que @AcAb et @eric ont compris que j’étais tout sauf un sarkozyste.Il s’agit d’éliminer Juppé, car je pense qu’il est le plus dangereux candidat, face à MLP.Le temps n’est plus aux états d’âme et au défunt combat droite/gauche, mais de sauver la France, s’il est encore possible.
      Cordialement.

       
    • Donc si vous n’êtes pas sarkozyste et que dans un même temps vous voulez aussi dégager Juppé, alors la logique voudrait que vous ne votiez ni pour l’un ni pour l’autre mais bien pour celui qui est annoncé comme faisant potentiellement partie des trois prétendants au podium le soir du premier tour, à savoir Fillon. Pour être bien compris et entendu, il faut juste être un minimum sensé, ceci dit sans vouloir vous offenser.

       
    • @Eric
      Dans un premier temps, mon objectif est l’élimination de Juppé.Pourquoi Juppé ? parce qu’il est le candidat LR adoubé par le système : pour ce faire, je glisse dans l’urne un bulletin Sarko, ce qui n’a rien à voir avec un pro-sarkozysme militant.En d’autres termes, j’instrumentalise (chacun son tour) Sarko, c’est un vote "contre" si vous préférez.Après, vous me dites, bon et bien dans ce cas, vous pouvez voter pour le 3ème larron (Fifi !) puisque ni Sarko ni Péju n’ont l’heur de vous plaire.C’est vrai que la pure logique semble prendre parti (c’est le cas de le dire !) en votre faveur.L’ennui, c’est que je soupçonne fortement notre cher système de jouer la carte Fillon comme joker, au vu de l’érosion de la cote Juppé, c’est pourquoi au moment où je tape ce petit texte sur mon clavier, je suis toujours dans la perspective d’un vote Sarko, mais peut-être aurai-je changé d’avis dimanche matin.Ne dit-on pas que la nuit porte conseil..
      Eric, je vous souhaite une bonne soirée.

       
    • " ... vous pouvez voter pour le 3ème larron (Fifi !) puisque ni Sarko ni Péju n’ont l’heur de vous plaire. "
      Je l’attendais celle-là. Je m’en contrefiche dans le fond, mon propos se cantonnant à dire que d’un point de vue logique c’est absurde, ni plus ni moins. Ce que vous admettez d’ailleurs dans la foulée. Quant à ce système qui n’est pas cher à grand monde ici, un bon moyen de ne pas lui accorder de légitimité serait une forte abstention, de telle sorte que, quel que soit le " vainqueur ", il en sortirait extrêmement fragile et sans grande assurance pour la suite. Voilà qui pourrait alimenter aussi la réflexion de l’anti-système que vous êtes ne croyez-vous pas ? :-) Et sinon, ce bon vieux Poisson, faut pas l’oublier ! Une bonne quenelle de brochet dimanche, voilà qui serait marrant ! Bonne soirée à vous également.

       
    • @Eric
      Dimanche 20/11, 07h30.La nuit m’a porté conseil:j’ai décidé de voter Poisson, le seul candidat honnête du lot ; il n’est pas exclu d’ailleurs que vous ayez contribué à ce choix définitif .
      PS : le poisson n’est-il pas un symbole chrétien, qui plus est ?

       
    • Magnifique, on est passé de Sarko à Poisson en un temps record. Souvent électeur varie, bien fol qui s’y fie. Je n’avais pas envisagé qu’un échange ici pourrait entraîner une sorte de vote par procuration mais si c’était le cas alors j’en serais ravi ! Bonne soirée électorale à vous, en espérant bien entendu quelques surprises qui sans cela rendront ce scrutin particulièrement morose et insipide.

       
  • Obama n’a pas refusé de bombarder la Syrie par bonté d’âme, bien au contraire ! Il l’aurai fait avec enthousiasme aidé par ses larbins de l’Élysée, seule la détermination de Poutine de stopper ces criminels sionistes a fait reculer le negre de maison , prix Nobel de la " guerre" !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1604086

    Le discours de Trump devant l’Aipac reste tout de même à considérer. Ses louanges à l’état le plus moral au monde, la place de Jérusalem capitale du monde (du moyen orient), et le fait que sa propre fille soit mariée à un membre de la communauté (sioniste ou non, on ne le sais), et qui était aussi son directeur de campagne.
    Autant la réaction des médias face au résultat peut paraître jubilatoire, mais quelque part je me demande si ce n’est pas le scénario écrit. Demandons-nous comment cette élection est perçue par un certain rav bien connu.
    Si une bulle vient à éclater (car c’est lié), qui/quel(s) pays sera/ont sacrifié(s) sur l’autel de la dette ? Qui devra en faire les frais ? La France ne serait-elle pas sur cette liste ?
    Si certains soutiennent que trump joue d’habileté avec la communauté organisée, il peut en faire tout autant avec le "peuple" (qui n’est pas non plus uniforme). Et s’il joue d’habileté avec les premiers il l’apprendra à ses dépens, retour en 2001. 2001 à conduit à l’Irak, et l’effondrement de l’Argentine, 2008, La Lybie, et La Grèce,l’Espagne, l’Italie entre autres, Qui sera le prochain ?
    J’aimerais me tromper.

     

    Répondre à ce message

  • #1604135

    article très intéressant ! en plein accord avec Pr Prévost ...mais...donneZ nous des tuyaux pour faire réagir le peuple !! comment s’organiser pour "reprendre" le pouvoir en effaçant tous les partis en place ? §§

     

    Répondre à ce message

  • #1604174
    Le 18 novembre à 14:43 par Tartempion du système
    Philippe Prévost analyse l’élection de Trump et l’éviction de Sanders

    Pas trop pigé le concept " La gauche et la droite ça n’existe pas ... mais il faut participer aux primaires de la gauche et de la droite (parce qu’Alain Minc fait comme ça)"

     

    Répondre à ce message

  • #1604408

    Tout va bien jusqu’à la 13éme minute après Prévost n’a pas saisi qu’il ne peut plus saisir l’air du temps

     

    Répondre à ce message

  • #1604720

    Net clair et précis. Merci à vous, Philippe Prévost pour ce résumé de l’actualité.
    Rappelons aussi que c’est cette même presse qui a gardé pendant 40 ans le plan hégémonique mondiale secret.

    « Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés. »
    – David Rockefeller, Commission Trilatérale 1991

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents