Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre Gattaz : "Voter Mélenchon, Le Pen, Hamon, c’est ruine, désespoir et désolation"

À deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle, Pierre Gattaz, le président du MEDEF, se prononce clairement pour François Fillon, seul candidat « du plein-emploi ».

 

Le patron des patrons fustige le programme économique de Marine Le Pen, qu’il juge « dangereux », et ceux de Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. S’il estime, en revanche, que les mesures d’Emmanuel Macron « vont dans le bon sens », il avoue sa préférence pour les propositions de François Fillon. Sans toutefois appeler à voter pour lui.

 

Le MEDEF doit-il déroger à sa tradition et s’engager dans cette campagne ?

Pierre Gattaz : Sur les cinq candidats majeurs, deux assument l’économie de marché, la mondialisation, l’Europe, l’entreprise. Ce qui n’est pas le cas des trois autres, Le Pen, Mélenchon et Hamon. Notre première énorme inquiétude vient de Marine Le Pen et de sa sortie de l’euro, reprise par Jean-Luc Mélenchon. Ils se trompent complètement de combat. Ce n’est pas l’euro qui a créé les 3 600 pages du Code du travail, fait que les dépenses publiques en France sont à 57 % du PIB, ou que la fiscalité sur les entreprises est délirante... Les deux problèmes fondamentaux sont la compétitivité des entreprises françaises et la rigidité de notre Code du travail. Il ne faut pas croire qu’on va essayer Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon cinq ans puis passer à autre chose. Avec eux, on en prend pour quinze ou vingt ans. Avec, à la clé, des taux d’intérêt qui explosent, de l’inflation, une baisse de la croissance et l’appauvrissement des Français.

 

Voter Marine Le Pen, c’est donc à vos yeux le mauvais choix ?

Je regarde les programmes économiques. Et celui de Marine Le Pen est dangereux. Mais il n’y a pas qu’elle : voter Mélenchon, Le Pen, Hamon, c’est ruine, désespoir et désolation, pauvreté généralisée. Prenez les dépenses publiques : l’institut d’études Coe-Rexecode estime qu’avec Marine Le Pen elles vont augmenter de 125 Mds€, avec Benoît Hamon de 150 Mds€ et avec Jean-Luc Mélenchon de 175 Mds€. Qui va payer ? Soit on continue de s’endetter comme des fous, alors qu’on a 2 000 Mds€ de dettes, soit on augmente encore les impôts alors qu’on est déjà champion d’Europe des prélèvements obligatoires.

[...]

 

Vous leur préférez Emmanuel Macron et François Fillon ?

Dans leurs programmes, on voit des choses intéressantes. Par exemple, une instance unique du personnel au lieu de quatre. Cela supprime un des freins à l’emploi lorsqu’une entreprise passe le seuil de 11 ou de 49 personnes. La question que j’aimerais poser aux candidats, c’est de savoir s’ils veulent vraiment aller au plein-emploi. Seul Fillon le revendique. Il dit : « Mon programme, c’est d’aller au plein-emploi et devenir la première économie européenne. » Macron, lui, vise 7 % de taux de chômage en 2022. Ce qui est déjà pas mal. Mais il ne va pas au bout des réformes.

[...]

 

Macron est-il dans la continuité de François Hollande ?

Il va plus loin : il veut mettre une « flat tax » à 30 % sur les revenus du capital, le taux d’impôt sur les sociétés à 25 %, ce qui va dans le bon sens. Il assume l’économie de marché, parle très bien anglais, est tourné vers l’international et il est apprécié des jeunes entrepreneurs. Par contre, il ne va pas assez loin, notamment sur la baisse des charges et l’ISF, qu’il ne supprime qu’à moitié. Il veut aussi taxer les contrats courts, ce qui risque de tuer des filières comme la restauration. Sur l’assurance chômage et la retraite, je suis aussi mal à l’aise. Je n’ai pas compris comment il finançait ses réformes.

Lire l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

Sur la vision du monde de Gattaz, Macron et Fillon,
chez Kontre Kulture :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents