Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Pologne : la fronde pro-avortement est-elle orchestrée par Soros ?

Le milliardaire juif américain continue son offensive anticatholique

Pour les mouvements pro-vie en Pologne, c’est la menace des violences civiles qui aurait fait reculer la chambre basse du Parlement. Mercredi 5 octobre, la proposition de loi visant à interdire l’avortement a été rejetée par 352 députés contre 58 pour et 18 abstentions. La mesure était pourtant populaire, les sondages lui donnaient raison, mais le pays s’est vu traverser de manifestations brutales, pleines d’animosité et de haine, « Czarny Protest » (« Protestation noire »), qui les ont fait céder.

 

Si l’on raconte partout comment les femmes, les Polonaises , ont fait « plier » le gouvernement, l’affaire est plus complexe : la fronde aurait été orchestrée et financée de l’étranger – le nom de Soros revient encore et toujours…

 

« Les politiciens n’avaient pas le choix » sur l’interdiction de l’avortement

« Les politiciens n’avaient pas le choix », selon Lech Kowalewski, à la tête de « Human Life International ». « Ils ont été mis au pied du mur, à cause de la montée de la violence qui s’est généralisée dans les rues, des deux côtés ». Pour un autre membre du mouvement, c’est clair : « Ce fut une campagne financée par des sources extérieures, en Pologne, pour saper la démocratie et la souveraineté polonaise ».

Dans le viseur : George Soros et d’autres, du même métal.

« L’agression fanatique et la haine que nous avons vu dans les manifestations ont été alimentées et provoquées par l’argent des gens comme George Soros », a déclaré Kowalewski. « Soros veut créer en Pologne un nouveau "Maïdan ukrainien" pour se débarrasser du gouvernement conservateur, sans laquelle il n’y aura pas de réformes positives ».

 

Pologne : une fronde financée par Soros

Rappelons que le pays ne permettait déjà l’avortement qu’en cas de viol, d’inceste, de malformation ou de danger pour la vie de la mère. La proposition de loi rejetée ne devait plus le réserver qu’au dernier cas. Elle bénéficiait d’un large soutien parmi les femme polonaises – sa pétition avait recueilli plus d’un demi-million de signatures en trois mois.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Sur l’offensive libérale contre la Tradition, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Petit rappel : statistiquement les Juives d’Israël avortent QUATRE fois moins que les Françaises . Et le taux de fécondité des Juives d’Israël est de TROIS ! c’est à dire le plus élevé des pays de l’OCDE . Les Juifs et Juives encouragent les femmes goyim à avorter, et les femmes juives à conserver leurs enfants .

     

  • Alors que le "camp" pro-vie fasse de même, qu’ils descendent dans la rue aussi.
    Il faut faire changer la peur de camp, il faut que les politiciens craignent plus le peuple que les lobbys étrangers et/ou mondialiste.


  • N’oublions pas que Soros , au printemps dernier, a lourdement investit dans les médias qui sont contre le gouvernement Polonais actuel. Notamment en rachetant "Gazeta Wyborcza".

     

    • Gazetta Wyborcza ? En Pologne on la surnomme Gazetta Zydowska( la plupart des journalistes de ce torchon ne sont pas de vrais polonais d’ou le surnom), et ce journal est en perte de vitesse depuis les années 2000, dans les années 90 il s’en vendait facilement 600 000 exemplaires par jour mais aujourd’hui ce journal atteint difficilement les 150 000 ventes.

      Si Soros a racheté ce média ce n’est pas pour son influence populaire mais à cause de l’importance de ce journal pour les bobos polonais( c’est presque la bible pour eux), mais aussi parce que ce média est en faillite.


  • #1577150

    pourquoi "anticatholique" ? antichrist, anti Dieu tout simplement. C’est Dieu qui donne la vie pas l’église catholique

     

  • Donc si j’ai bien compris, Soros fait protester contre la nouvelle loi pro-vie et il réussit à empêcher son vote.

    Et bien moi, je dis :
    - ) tout ce que vous dites ici est vrai,
    - ) mais de plus, c’est Soros qui a fomenté cette loi pro-vie pour pousser une majorité de polonais contre les catholiques.

    Ça s’appelle du pousse-au-crime, et c’est très efficace.

     

  • A la base il était question de ne pas faire voter tout de suite de nouvelle loi sur l’avortement, mais comme les OGN subventionnés par Soros ont foutu le bordel alors il a fallu enterrer cette loi parce que pour l’instant le gouvernement polonais a plus urgent à faire comme débarrasser les médias, les écoles, les administrations et les cours de justice de la présence des traitres gauchistes à la solde des multinationales et des libéraux libertaires occidentaux.


  • Pas besoin d’orchestrer quoi que ce soit, les polonais sont majoritairement favorable a la loi actuelle.
    "Selon un sondage de l’institut CBOS réalisé du 2 au 9 mars dernier sur 1034 personnes, 80% des Polonais interrogés sont pour l’autorisation de l’IVG en cas de risque pour la vie de la mère. Ils sont 73% à y être favorables quand la grossesse est le résultat d’un viol ou d’un inceste, et 53% si le fœtus a des pathologies graves."
    Ces infos ne sont pas dur a trouver. Voilà pourquoi le gouvernement a heureusement reculé, ils voulaient totalement interdire l’avortement !
    Qui voudrait d’une grossesse après un viol !

     

    • Quelqu’un qui a dépassé l’individualisme/égoïsme et connaît la valeur de la vie. (Et n’allez pas me dire que c’est terrible c’est affreux, quel manque de coeur etc : je ne dis pas que c’est facile, simplement qu’il y a une vie en jeu quoiqu’en dise la Loi qui a décrétée que non, il fallait trois mois pour acquérir la dénomination "vie" ...)


    • @Squallichon
      Donc aucun rapport avec la situation actuelle de la Pologne, au sein duquel l’avortement n’est légal qu’en cas de grossesse résultant d’un acte illégal (viol, inceste, etc.), malformation grave du fœtus ou risque pour la vie ou la santé de la femme enceinte. Tout le reste est interdit
      Le gouvernement actuel voulait interdire totalement l’avortement, ce qui est complètement fou. La rue est favorable a la loi actuelle.


    • Comme je le dis plus haut ,
      - ) tout ce que précise l’article est vrai,
      - ) mais de plus, c’est Soros qui a fomenté cette loi pro-vie pour pousser une majorité de polonais contre les catholiques.

      Ça s’appelle du pousse-au-crime, et c’est très efficace.



    • Le gouvernement actuel voulait interdire totalement l’avortement, ce qui est complètement fou. La rue est favorable a la loi actuelle.



      Le gouvernement n’a rien voulu interdire il a simplement reçu une pétition( plus d’un demi million de signature quand même) qui demandait l’interdiction total de l’avortement, cette pétition ayant été défendu par l’Église il n’allait pas la refuser, du moins pas directement.


  • Sur ce coup, faire reculer de le gouvernement polonais est une bonne chose ! Les femmes violées ont quand même le droit de se faire avorter, non ?

     

    • Il il s’agit comme partout ailleurs de loi pro-avortement et non pas seulement d’une loi restreinte au seul cas que vous évoquez. Et nous le savons tous très bien, vous y compris donc.


    • Au cas de femme violée et enceinte de son bourreau, si l’horreur de la situation me prend dans un premier temps, dans un second ma conception spirituelle de la vie me pousse à me demander : s’il y a eu un crime pourquoi en ajouter un second ?
      Une femme violée qui possède la charité et le sens de justice, ne réfléchissant pas par les biais actuels, entourée aussi de gens charitables et aimants, donc n’étant pas seule ni en elle-même ni autour, cette femme saurait dépasser sa douleur et en quelque sorte pardonner à l’enfant qui n’y est pour rien.


    • En même temps nous ne sommes pas à la place de la femme. C’est en effet un cas de figure et un dilemme plus que sensible, voire atroce, il faut le reconnaitre et il est plus que discutable de s’arroger le droit de se substituer aux intéressées.


  • Je serais tout de même très intéressé d’avoir un avis juridique là-dessus pour savoir si un pays n’a pas la possibilité de déclarer une personne et les organisations d’agit-prop financées par cette personne passibles à la fois de poursuites judiciaires et d’interdiction de séjour sur le territoire. Je trouve ahurissant, et ça depuis longtemps, qu’on laisse tout simplement agir ce genre de dangereux individus sans qu’ils soient inquiétés d’une manière ou d’une autre alors qu’il est de notoriété " publique ", du moins porté à la connaissance de plus en plus de personnes, qu’il ne s’agit que de déstabilisation idéologique et notamment par des moyens violents. Il n’est pas normal que personne ne se lève parmi les gens d’un minimum de pouvoir pour que cesse cette scandaleuse impunité.