Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Pour la Corée du Nord, la présidente sud-coréenne est une "sale prostituée" au service des États-Unis

Au lendemain des accusations portées par l’ONU pour avoir opéré un cinquième essai nucléaire, la Corée du Nord a répondu avec virulence à ses deux principaux ennemis : les États-Unis et la Corée du Sud.

 

La Corée du Nord a défié samedi les États-Unis en affirmant qu’elle ne plierait pas devant le « chantage » américain, au lendemain de son cinquième essai nucléaire largement condamné par la communauté internationale. « L’époque où les États-Unis pouvaient faire un chantage nucléaire unilatéral à la RPDC (République populaire et démocratique de Corée, ndlr) est révolue », écrit samedi le Rodong Sinmun, journal officiel du parti au pouvoir à Pyongyang, avant d’ajouter : « Les États-Unis sont exaspérés par les mesures militaires fortes prises progressivement par la RPDC ».

[...]

« Notre patience, comme celle de la communauté internationale, a atteint ses limites », a déclaré vendredi la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, dénonçant « l’inconscience maniaque » du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un. Samedi, la Corée du Nord a renouvelé une bordée d’injures personnelles contre la présidente sud-coréenne. Le Rodong Sinmun l’a notamment qualifiée de « sale prostituée » des forces étrangères, pour ses récentes critiques.

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur parismatch.com

Comprendre les enjeux asiatiques avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents