Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Prêtre égorgé : Boubakeur demande une "réforme des institutions de l’islam en France"

Le recteur de la grande mosquée de Paris (GMP) Dalil Boubakeur souhaite que les musulmans français initient « une certaine réforme dans les institutions » de l’islam en France, au lendemain de l’égorgement d’un prêtre dans son église.

 

« Il y a un contresens des valeurs. Nous avons espéré que dans l’avenir, ce serait l’heure pour les musulmans de prendre conscience de ce qui ne va pas dans cette vision mondiale de l’islam et que les musulmans de France soient à l’initiative... à l’initiative d’une formation de nos religieux beaucoup plus attentive, et que de ce fait, un sentiment aussi d’une certaine réforme dans nos institutions soit à l’ordre du jour » a affirmé Dalil Boubakeur le 27 juillet sur le perron de l’Élysée à l’issue d’une rencontre entre François Hollande et la conférence des représentants des cultes.

 

 

« Je voudrais exprimer au nom des musulmans de France le deuil profond qu’ils ressentent et la sidération psychologique qu’ils ressentent devant l’annonce de ce sacrilège blasphématoire contraire à tout l’enseignement de notre religion », a ajouté le recteur de la GMP.

« Il s’agit là d’un fait hors islam, d’un fait que tous les musulmans de France réprouvent, rejettent de la manière la plus formelle, en présentant à Monseigneur le cardinal [André Vingt-Trois, archevêque de Paris] toutes nos condoléances, toute notre compassion, toute notre fraternité en des moments aussi dramatiques pour l’unité de notre société, unité particulièrement visée par ces faits criminels », a-t-il poursuivi.

François Hollande a réuni mercredi matin la conférence des représentants des cultes (CRC) – Églises catholique, orthodoxe, protestante, ainsi que les représentants de l’islam, du judaïsme et du bouddhisme en France –, en présence du Premier ministre Manuel Valls et du ministre de l’Intérieur et des Cultes Bernard Cazeneuve.

Le 26 juillet au matin, deux individus ont pris six personnes en otage en pleine messe matinale dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Les deux hommes ont été abattus par les forces de l’ordre après avoir égorgé le prêtre, âge de 86 ans. L’organisation terroriste Daech a revendiqué l’attaque via son agence Amaq, parlant de deux de ses « soldats ».

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Hahaha, je vois qu’on a bien mis en avant les membres du Grand Rabbinat et du Consistoire sur les photos de l’Elysée. Ça doit correspondre à la religion la plus pratiquée en France j’imagine :)

     

  • Si Valls se déclare capable de réaliser un "islam de France", c’est qu’il est musulman. Quand on déclare qu’une religion est "bien", on y adhère ! Il rompt avec son irréligion consubstantielle à son initiation maçonnique. Car en principe, rappelons que les musulmans sont libres et n’ont pas à obéir à un clergé car ils n’en ont pas, et ce n’est une religion ni d’état, ni pontificale. C’est leur liberté et leur fierté. Il entend donc se proclamer pape de cette religion nouvelle avec la place Beauvau comme Vatican et les différentes "obédiences" comme cathédrales. C’est beau.

    Valls veut aussi (tant qu’il y est) réécrire le Coran, effacer de méchants passages pas "démocratiques" et l’interpréter savamment. Il décrète donc qu’il connaît l’arabe, car le Coran n’est compréhensible qu’en arabe. Et dans le sens qui imposera une stricte obéissance des musulmans français à ses préfets et à ses sous-préfets et "directeurs de cabinet", aux ordres de "la räpublique et de la démocratie". Il a du boulot.

    Il veut faire des musulmans des petits paroissiens avec de petits missels, chapelets et des petits prie-dieu couverts de velours rouge et qui ont peur de tout, comme de petits catholiques conciliaires qui occupent des milliers d’églises avec quelques centaines de petites vieilles pieuses et effrayées. Il a du boulot.

    Mais il invente un religion qui n’existe pas. En cela, il est un "prêtre fou", un gourou dément comme il en a existé beaucoup dans l’histoire. Une sorte de Constantin de banlieue. C’est l’alliance de l’islam "à la française" qu’il invente avec un autoritarisme d’empereur du bas empire avec les loges maçonniques libertariennes militant pour la partouze universelle, et les fameux "curés de Taizé", play-boys hypocrites. Une religion de "la Fête", de "l’Amour", du "Vivre Ensemble" gérée par des psychanalystes cliniciennes, agréées par lui avec table ouverte à France Culture.

    Un dingue.

     ;

     

    • De votre article je retiendrai la derniere phrase.


    • Comme beaucoup tu racontes un contresens total sur l’Islam à savoir qu’il n’existe pas de clergé dans l’Islam. C’est faux, (nul zéro comme dirait l’autre)
      L’Islam démarre avec le Prophète (pbsl) qui est de fait commandeur des croyants et se poursuit avec les califes bien guidés. Or ceux-ci sont les chefs incontestés de la oumma et ce sont eux qui nomment tous les postes de responsabilités dans les gouvernorats sous leurs tutelles. C’est d’ailleurs à partir ou l’autorité au calife (sous Ali) est remise en cause que les problèmes commencent.
      D’ailleurs les chiites sont eux très bien organisés et disciplinés puisqu’ils sont sous l’autorité de leur ayatollah.
      En ce sens que Baghdadi a comblé un vide en se proclamant calife.


    • J’avoue post très bien écrit
      Mais la question posée par Boubaker est très pertinente : Quel Islam de France ?

      Car il y a bien plusieurs écoles, plusieurs lectures du Saint Coran et de ses Hadith.

      On peut en avoir une lecture de paix et d’amour mais aussi une lecture guerrière, expansionniste et conquérante.

      Une lecture est parfaitement compatible avec les lois de la République , une autre ne l’est pas du tout.

      S’assurer que les Imams adhèrent bien à la lecture compatible est nécessaire pour le bien de tous les citoyens français.

      Ceux de nos concitoyens qui adhèrent à l’autre lecture (c’est à dire celle de Daesh en gros) ben à mon avis n’ont pas leur place en France mais dans un autre pays compatible avec leurs choix guerrier.
      (Quoi que je ne sois pas convaincu que beaucoup de pays veuillent d’eux...)

      Ceux-là doivent donc partir, perdre éventuellement leur nationalité française, ou acquérir une autre nationalité s’ils ne sont que Français.

      On pourrait par exemple leur demander d’aller s’expatrier en KSA un temps pour voir à quoi correspond réellement l’Islam rigoriste :
      - Police religieuse,
      - obligation de prier 5 fois par jour (coups de bâtons si vous ne priez pas),
      - perquisition sans mandat dans les maisons pour voir si vous êtes un bon musulman,
      - interdiction pour votre épouse de sortir sans son mari ou frère ou même de conduire, d’occuper certains emplois, voire de travailler tout court,
      - presse censuré, cinéma censuré, internet censuré, etc la liste est longue

      Si la personne se plait dans ce pays ben elle prend la nationalité (accord entre la France et KSA par exemple à mettre en place) du coup ce bon musulman français rigoriste devenu Saoudien touchera sa petite pension (mieux que le RSA) et pourra suivre sa lecture du Coran à la perfection , en tout cas bien mieux qu’en France.

      Comme ça tout le monde est content et chacun peut vivre en paix et en bonne intelligence sur cette terre.


    • C’est vrai mais aussi l’islam possède, comme la christianisme, un grand "décrochez-moi ça" et et a un peu de tout en magasin si je puis dire.. Mis ils n’ont pas de pape et pas d’empereur comme nous.

      Les chiites ont un clergé ce qui les distingue des sunnites qui eux n’en ont pas. Ou n’en ont plus. Et ils sont majoritaires. Bien entendu, il y a eu des chefs religieux au départ mais dans une confusion des pourvoirs d’état, militaire et religieux (califes).

      Valls serait plutôt dans le "soufisme" : (en arabe : تصوف [taṣawwuf]) ou taçawwuf, qui désigne le cœur ésotérique de la tradition islamique, et l’ésotérisme d’une façon générale. Valls est attiré par l’ésotérisme comme franc maçon. Donc à ce soufi de cœur, disons : "ça soufi !"


    • Pour répondre à Ben, le clergé fait l’intermédiaire entre Dieu et le croyant. L’absolution n’est possible qu’à travers les représentants de ce clergé.
      L’Islam sunnite a la particularité de ne pas reconnaître un intermédiaire entre la personne et Dieu. Donc pas de clergé.
      L’institution califale reste une autorité temporelle et non spirituelle car elle organisait la vie terrestre de la oumma, mais n’a aucune emprise sur l’au-delà.
      Le calife avait la charge de l’unité de la nation islamique et n’a pas vocation à donner l’absolution ou se mettre en intermédiaire entre Dieu et le musulman.


    • @ CHOUCHOUHIBOU

      C’est vous qui devriez lâcher votre télé et voyager un peu car il y a beaucoup de "fantasmes orientalistes" dans votre "analyse"...


    • Et ne pas oublier le débat qui a eu lieu au sein de l’Islam et qui a été tranché et qui est la source de toutes les difficultés qu’a l’islam à "s’intégrer à la modernité" comme on dit : : peut-on examiner le livre saint (le Coran) à la lumière de la Raison et donc de "sa" raison, donc y ajouter ou en enlever et le commenter librement (comme les protestants l’ont imposé pour les évangiles) ? La réponse a été non !Et non sur toute la ligne. Ce n’est pas la prophète -qui était analphabète- qui a écrit le Coran mais Dieu. Mahomet n’a fait que prendre en dictée. Alors ..

      On ne corrige pas l’oeuvre de Dieu. On s’écrase. C’est tout le message desdits "Frères Musulmans" et qui ont mis l’islam dans un sacré bourbier.

      Vous voyez les exégètes commenter le Coran et dire ce qui est authentique et ce qui est apocryphe ? Mektoub !


    • Choubichou a raison et d’autre comme Pierre-Yves Rougeyron sont sur cette ligne la. C’est probablement peu ou prou ce qu’entend Valls et les autres bras cassés de tout bords par islam de France.

      L’islam sunnite majoritaire en France n’a pas de clergé et n’importe qui peut s’autoproclamer imam et délivrer à ses fidèles son interprétation perso du Coran.
      Or dans la doctrine coranique il y a des choses qui ne sont pas compatibles avec les us et coutumes des européens et avec les lois de la République Française et si ils n’est pas possible de les laisser de coté, les tensions ne feront que s’accentuer jusqu’à ce qu’on aille au clash puis à la solution la valise ou le cercueil. Voila la réalité.
      Pour diminuer les tensions et permettre la continuité de la présence musulmane en France, il faudra nécessairement acclimater une lecture du Coran facilitant le "vivre-ensemble" pour le coup.

      Un exemple de dogme incompatible avec l’idéologie républicaine national et nos sacro-saints droits de l’homme : le concept de "ouma" qui stipule que tout les musulmans du monde forme une seule nation confessionnelle qui doit obéir à une seule loi et un seul chef. Un concept impérial soit dit en passant.
      Et c’est loin d’être le seul point du Coran qui pose problème.

      Rougeyron propose de faire subir aux musulmans ce que la République a fait subir aux juifs et dans une moindre mesure aux chrétiens : trouver un moyen de financement en prélevant une taxe spéciale et imposer un consistoire du culte musulman qui permettra d’établir une liste d’imam accrédités qui feront une lecture compatible du Coran avec les loi de la République et de les salarier. Lecture compatible c’est à dire qu’ils n’inciteront pas au djihad contre les mécréants, à l’auto-ségrégation des croyants, au refus ouvert et direct du respect des lois collectives et au respect du principe de séparation de l’Église et de l’état, cad pas de politique dans les mosquées car ça n’est pas le lieu pour ça.
      Vous conviendrez que le refus d’obéir à la loi ne permet pas la vie commune ?


    • L’exception du monde sunnite c’est le royaume du Maroc et son roi qui s’est autoproclamé descendant du prophète et commandeur des croyants.
      Comme toutes les monarchies arabes, le système politique marocain contrevient aux règles du Coran, mais là-bas les imams sont forcément fonctionnaires d’état, ils n’appellent pas à la contestation politique ni à la violence. L’ouverture de mosquées clandestines est interdite ! C’est un gallicanisme sunnite et finalement ça ressemble au système des ayatollahs iraniens.
      Les salafistés français (re)migrés là-bas sont expulsés du royaume quand ils nuisent à la cohésion sociale marocaine et à la sécurité publique. Véridique !
      Figurez vous qu’il y a des choses émanant des religieux musulmans que les états musulmans stables ne tolèrent pas !

      Les Saoudiens ont fait la même chose avec les frères musulmans venus s’installer chez eux dans les années 70 car ils ont la même ligne politique que les salafistes (ouma des croyants, destruction des régimes "impies"). Sauf que là-bas c’est la peine de mort quand on conteste le régime politique alors ils se sont tenus à carreau.

      Les musulmans qui vivent en France devront s’accommoder d’acclimatations dans la lecture du Coran ou s’ils refusent, partir vivre dans un pays qui conviendra mieux à leur épanouissement personnel, de leur propre chef, ou avec une incitation persuasive de l’état, car la seule autre solution c’est un clash violent.
      Figurez vous que c’est ce que souhaitent les fidèles qui ont une lecture radicalement incompatible avec nos mœurs car ils ne sont pas en France en tant qu’immigrés venus pour profiter de notre niveau de vie mais dans un esprit de conquête. Et il n’y a pas de raison pour que la France accepte ce que des états musulmans refusent.


    • Beaucoup de paroles mais pour aller où ? Rien que l’on ne sache déjà. Mise à part pour certains, qui n’ont pas encore compris qu’il n’y a jamais eu aucune volonté d’adapter ou d’intégrer l’Islam à la République, ni hier, ni aujourd’hui.. ! C’est l’habituel cirque médiatique entre le CFCM et le gouvernement, un jeu de clowns qui dure depuis 15 ans.

      Quand Sarkozy avait réuni les futurs représentants du CFCM, il s’était présenté en Jean et en mâchant du chewing-gum... Je pense que l’image suffit pour comprendre de quoi il en retourne. A partir de là il n’y a pas à gloser sur le comportement de « monsieur premier ministre Numero 2 »...



      n’ont pas à obéir à un clergé car ils n’en ont pas, et ce n’est une religion ni d’état, ni pontificale. C’est leur liberté et leur fierté.



      C’est surtout leur gros problème actuel... Inutile d’en reparler encore une fois, il suffit de constater que ceux qui possèdent une Autorité respectée au sein de leur société et un leadership s’en sortent mieux que les autres ...


    • Votre post est un véritable charabia. Vous fabulez et fantasmez en même temps. Abracadabrantesque, comme dirait Chirac.


    • Tu sais ce qu’ils te disent les petits paroissiens ? Pour qui te prends-tu ? Si les musulmans avaient un clergé leur jeunesse partirait moins en c... !!!! Libres de faire n’importe quoi, oui ! Apprenez d’abord l’humilité, et alors vous grandirez !


    • Et si je n’ai pas envie d’être "humble" ! Et pourquoi et au nom de quoi et de qui je le serais ? Mais que ceux qui refusent cette banale vérité à savoir qu’il n’y a pas de clergé en "islam" (lieu commun à nuancer d’ailleurs) et qui se rebiffent, me désignent l’autorité à laquelle ils se soumettent ! Quel est donc leur pape ? Boubakeur ? Hin hin

      Il y a apparemment et vu certaines réactions à mon peu humble question, autant d’islams que de musulmans. C’est cela le problème.


  • Je remarque tout de même une chose : ce nouvel attentat arrive bien à point (coïncidence ?) pour qu’on ne parle plus des actions du cabinet du ministre de l’Intérieur au sujet de l’attentat de Nice. Un fait divers chasse l’autre. Et pour le coup, notre ministre est aux abonnés absents, le Premier Ministre Valls et le Président Hollande s’expriment à sa place en ce moment. La barre avait d’ailleurs été placée très haut puisqu’il était question d’honneur. Pas facile de redescendre de là dans le calme.

    Quant aux "responsables religieux" musulmans invités, ils ne représentent qu’eux-même, le clergé n’existe pas dans lisse lame.

    Si le petit peuple musulman de France veut prouver sa bonne volonté, il doit descendre en masse devant les mosquées salafistes et bouter ces imams payés par l’étranger. L’inaction des musulmans sera considérée par le reste de la population comme un accord tacite. Qui ne dit mot conscent. Pour les français, ça sera aussi basique que ça.

     

  • Çà m’étonnerait que les français musulmans se battent comme des vendéens sur cette directive.


  • La “théorie du choc” à l’œuvre, l’école de Chicago au boulot !
    Car oui, les musulmans sont touché par ces meurtres et le martyre de ce prêtre les choc profondément, certains en profitent.
    Mr Boubakeur ne représente que lui, seul Jésus “reformera” l’Islam !!!

     

    • Mais comme il est mort depuis 2000 ans ça risque d’être difficile.


    • Exact ! Seul Jésus peut réformer l’islam.

      Cependant, la réforme peut déjà se trouver sans doute dans les évangiles, c’est à cela qu’un chrétien s’identifie. Jésus s’exprime (via les paraboles notamment) et se comporte de manière à toujours éviter les conflictualités. C’est pour cela qu’en tant que chrétien, il est difficile de voir ce que Jésus peut apporter de plus car pour nous tout a été accompli.


    • Effectivement, Seul le Fils de Marie "reformera" l’Islam mais ce sera alors les derniers moments de l’humanité dans l’eschatologie Musulmane.

      En attendant, Que Dieu l’Unique sans associé accorde sa Miséricorde à mon frère en humanité et prêtre mort en l’adorant.

      Un humain de confession Musulmane et ravagé par la haine de ce monde.


    • En attendant, Que Dieu l’Unique sans associé

      Votre phrase et son sous-entendu (à savoir que vous sous-entendez que la trinité est association, alors qu’elle ne l’est pas) en dit long sur qui sont les associateurs (les chrétiens donc) dans le coran au vu de l’horrible sort qui doit leur etre réservé...


    • @mesencephale

      Sortez un peu de votre mantra et écoutez ce que l’on vous dit : la Trinité ne veut pas dire trois dieux ! Considérez plutôt l’image suivante : Dieu est à la fois le soleil autour duquel tout tourne, sa lumière qui nous illumine et sa chaleur qui nous réchauffe. Capisci ? Ecoutez les dernières vidéos de Cousin qui nous parle dans un esprit très hégélien de cette "triade" de l’en soi (le Père), le pour soi (le Fils) et des effets en retour si l’on peut dire (l’Esprit Saint).

      Bien à vous.


    • @Mika

      C’est quoi l’horrible sort qui est réservé aux associateurs dans le Coran ?

      Sur terre rien du tout... Vous voulez la preuve , les hindouistes, les bouddhistes ...etc.

      Ceux qui ne combattent pas les musulmans n’ont pas à être combattus c’est la règle générale qui ressort du Coran quand on veut bien le lire entièrement et avec une éxegèse détaillée et sérieuse.

      Mais je vous l’accorde le sort des associateurs dans l’au-delà c’est une autre histoire et celle-là appartient à Dieu.... Allez donc vous plaindre auprès de lui.


  • Quel lien y-a-t-il entre les souhaits de Boubaker et l’ignoble acte commis...... ?

    Y-a-t-il une institution qui était derrière cet acte de barbarie ? Ou bien l’occasion est bonne pour nous sortir ce qui était déjà prêt des les tréfonds de certains temples ?

     

    • Aucune institution aucun serment religieux ne lie les musulmans au travers d’un pact de foi. Non rien donc pas de raison de s’excuser pour la folie destructrice de manipulés possiblement mus par leur "lecture" des textes. Mais indexer leur vision du monde aux dits textes c’ est aller un peu vite en besogne.
      Du reste demandent-on aux électeurs de nos dirigeants ayant adoubé des conflits meurtriers de s’excuser pour des choix dont ils sont -indirectement certes (mais quand même)- responsables ?


  • #1521633
    le 27/07/2016 par L’équipe de France c’est pas l’équipe de la France.
    Prêtre égorgé : Boubakeur demande une "réforme des institutions de l’islam en (...)

    Manipulation et diversion politique !

    Cela n’a rien avoir avec la religion, c’est uniquement de la politique !

    Le califat à la base c’était un homme qui étudiait l’astronomie, la position des étoiles dans le ciel, les calculs mathématiques, c’étaient des hommes aussi compétents que les types qu’on trouve à la Nasa aujourd’hui, bref rien à voir avec les illettrés d’aujourd’hui qui ne parlent que de conquêtes et qui sont incapables de situer l’équateur sur un globe terrestre.


  • Rendre l’islam compatible avec la religion mondialiste...

     

  • C’est Chalghoumi qui va se charger d’organiser les ateliers de réécriture des textes réformateurs : un happening.


  • Par réformer les institutions de l’Islam entend-t-il diluer le dogme et les pratiques dans la laïcité, les rendre plus pratiques à l’état d’esprit moderne ?
    Ils sont "incultes", les représentants de l’Islam, et ils ne le savent pas.

    Le Meilleur DK


  • Le fait qu’il n’y ait pas de clergé en Islam ne doit pas signifier absence de sensibilité. N’y aurait-il pas un intermédiaire entre un clergé et un vide total ? Une association serait immédiatement récupérée, financée et instrumentalisée à souhait. Organiser des manifestations pacifistes à l’initiative de ER ? Le gouvernement ne les autorisera jamais...
    Que faire ?
    Poster des like sur les réseaux sociaux ?
    Manifester dans la rue ?
    Agir dans son entourage ? (C’est peut-être le plus efficace)
    Pauvre prêtre... 86 ans... C’est la pire des lâchetés.


  • Après Vatican 2, un La Mecque 2 concocté par Dalil le francmac ?

     

  • Le ou les monstres qui ont commis cet acte ignoble vont brûler en enfer, c’est gravissime d’assassiner un pretre de la chrétienté aux yeux de l’islam.

    Qui est derriere ça ? cela ne peut être que des satanistes mondialiste franc-mac comme à la triste époque du massacre de Louis XVI et ou ensuite, on assassina et tortura des milliers d’ecclésiastiques par haine de Jésus et de Dieu.

    Cet assassina est signé, objectif faire porter le chapeau aux musulmans pour au final provoquer une guerre civile.
    L’Empire est pressé, le pire est devant nous. Ne tombons pas dans ses pièges satanique. Et que Dieu nous aide.



  • Prêtre égorgé : Boubakeur demande une "réforme des institutions de l’islam en France"



    Et un renforcement de la surveillance autour des synagogues...


  • Ce pauvre Boubakeur ne supporte toujours pas d’avoir été mis en minorité par les électeurs musulmans et croit que ses amis du gouvernement vont pouvoir lui bricoler un système électoral qui lui permettrait de redevenir président du cfcm !!!


Commentaires suivants