Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Proche-Orient : la riposte de l’État syrien envers Israël marque un tournant

Le célèbre analyste arabe Abdel Bari Atwan consacre un article intégral à la riposte aérienne de l’État syrien aux quatre chasseurs d’Israël, qui en violant le ciel syrien, ont bombardé vendredi à l’aube une base militaire non loin de Palmyre.

 

Il écrit :

Que les sirènes d’alerte retentissent vendredi à 2 heures du matin à Qods occupée ou dans la colonie israélienne d’Aqwar non loin du fleuve du Jourdain, le tout, suivi de fortes explosions des missiles tirés par la DCA syrienne dans le ciel d’Israël, cela ne peut être qualifié que de « coup de tonnerre ». Non seulement pour les Israéliens qui n’en reviennent pas mais aussi pour certains de leurs « amis arabes ».

Ces derniers temps les avions israéliens avaient pris l’habitude d’aller bombarder des convois militaires en Syrie sous prétexte de vouloir contrer le Hezbollah ou l’Iran avant de gagner tranquillement leur base. Dans la foulée, les médias israéliens et pro-israéliens mettaient peu de temps à lancer une campagne d’envergure, reprochant à Damas son ineptie, et se moquant du président Assad pour avoir inlassablement répété sans la faire suivre d’une quelconque action, cette phrase : « La Syrie se réserve le droit de riposter en temps et lieu voulus ». Cette campagne médiatique anti-syrienne laissait aussi entendre l’admiration de certains régimes arabes pour ce qu’ils qualifiaient de supériorité aérienne d’Israël par rapport à la Syrie, au Hezbollah et à l’Iran.

Mais le vendredi 17 mars tout a basculé : la DCA syrienne a abattu un des quatre chasseurs ennemis en plein ciel israélien par un missile sol-air. L’avion s’est écrasé dans la localité d’ « Aghwar du fleuve Jourdain », ce qui revient à dire que la riposte syrienne ne s’est pas limitée aux cibles aériennes et qu’elle s’est étendue aussi aux cibles terrestres, sinon pourquoi avoir fait retentir des sirènes d’alerte dans les colonies de peuplement juif ?

Le déni israélien ne change rien au fond de la chose : la riposte est lourde de messages pour Israël et ses alliés arabes et les Américains. Cette riposte marque un tournant stratégique qu’effectue Damas et qui annonce la fin d’une ère et le début d’une autre. Les analystes israéliens ne cessent de répéter depuis vendredi qu’Israël ne veut pas de davantage de tension. Bizarre ! Car cela fait 5 ans que Tel-Aviv bombarde le sol syrien, sûr et certain de son impunité et c’est maintenant qu’il dit ne pas chercher un surplus de tensions !

De toute évidence, les dirigeants syriens réajustent leurs objectifs stratégiques et ils ont l’air d’être prêts à en subir toutes les conséquences. Selon certaines sources, Damas est même déterminé à aller encore plus loin et à mettre en œuvre des plans de riposte beaucoup plus détaillés. Et Israël a pigé ce méga-tournant au quart de tour : Tel-Aviv a mis à peine quelques heures à avouer avoir perdu l’un de ses chasseurs partis en mission en Syrie. De l’aveu des stratèges militaires israéliens qui ont tous servi dans l’armée, les « missiles syriens sont performants » et c’est d’ailleurs pour cette même raison que les S-200 tirés vendredi par Damas ont aussitôt déclenché le système anti-missile Hetz qui, grand malheur, a raté sa cible.

Nous croyons que Damas n’aurait jamais pu prendre une décision d’une si grande portée stratégique sans coordination préalable avec ses alliés iraniens et russes. Il y a là un avertissement signé Iran/Russie contre Netanyahou qui croyait avoir convaincu Poutine de lâcher l’Iran et tout ce qu’il a à gagner en termes stratégiques à travers son alliance avec Téhéran, pour les beaux yeux d’Israël. Mais Israël n’est pas le seul perdant dans cette histoire.

Le S-200 syrien a aussi visé les rêves saoudiens car il a été tiré au moment où le ministre saoudien de la Défense rencontrait le président Trump pour dénoncer de concert avec son hôte « la menace iranienne ». Tout ceci prédit une escalade des crises au Moyen-Orient qui n’est dans l’intérêt de personne mais la grande évolution est là : six ans de guerre n’ont rien ôté à la détermination et à la volonté d’Assad et de son armée de libérer la Syrie. Un État pour qui Israël reste pour toujours l’ennemi numéro un. L’opinion musulmane sait comprendre cela et ce sera alors le retour en grâce d’Assad aux yeux des Arabes qui se sont trompés hélas de cible ces six dernières années.

Un habitant arabe des territoires occupés a réagi ainsi aux explosions provoquées par la DCA syrienne dans le ciel d’Israël : « C’était la plus belle musique que j’ai entendue depuis 1967… ». C’est dire qu’une ère nouvelle vient de commencer et qu’Israël a décidément du pain sur la planche.

 


 

Israël menace de détruire les systèmes syriens de DCA

 

Après un tir de missile syrien contre un des avions israéliens effectuant un raid aérien contre les positions du Hezbollah, mouvement chiite engagé aux côtés de l’armée syrienne, le ministère israélien de la Défense a menacé de détruire les systèmes syriens de DCA.

 

Le ministère israélien de la Défense a prévenu dimanche que l’aviation israélienne détruirait les systèmes syriens de défense aérienne si l’armée de Bachar el-Assad tirait à nouveau des missiles contre des avions israéliens en opération en Syrie.

« La prochaine fois que les Syriens utiliseront leurs systèmes de défense aérienne contre nos avions, nous les détruirons sans la moindre hésitation », a averti, cité par l’AFP, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman.

Cet avertissement intervient à la suite d’un raid aérien israélien mené vendredi en Syrie.

L’armée syrienne affirme que des avions israéliens ont été attaqués par des missiles sol-air après avoir effectué des frappes sur plusieurs cibles se trouvant sur le territoire syrien. Alors que les militaires syriens affirment avoir abattu un des quatre avions israéliens qui ont effectué des frappes sur plusieurs cibles situées en territoire syrien, Israël nie les faits.

Des témoins ont fait état de deux explosions qui pourraient expliquer l’entrée en action du système antimissiles.

Selon l’armée jordanienne, des débris de missiles syriens visant les avions de combats israéliens ayant mené des raids en Syrie ont été découvert sur le territoire de la Jordanie.

Cet incident est le plus sérieux entre Israël et son voisin syrien depuis le début de la guerre civile en 2011.

Les deux pays restent officiellement en état de guerre depuis des dizaines d’années. Les relations sont d’autant plus tendues que Damas est soutenu dans sa bataille contre les terroristes par le mouvement chiite libanais Hezbollah et l’Iran, deux grands ennemis d’Israël.

Pour comprendre les enjeux géopolitiques du Proche-Orient,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On ne peut que "plussoyer" à cette vision des choses : derrière cette affaire, Poutine montre très clairement à Netanyahou qu’il est indépendant et ne s’en laisse pas compter sur sa ligne géopolitique...
    .... l’entrisme, ça ne marche pas à tout les coups, hein, bibi !


  • Les Israéliens occupent le plateau du Golan, soignent les terroristes de l’Etat islamique et organisent des raids contre la Syrie. Leurs cris d’orfraie quand un de leurs chasseurs est abattu, cela me rappelle un peu le Blier des Tontons flingueurs : "En pleine paix ! Il chante et puis crac, un bourre-pif ! Il est complètement fou, ce mec !"
    Quand on atteint ce niveau d’expertise en mauvaise foi et en malhonnêteté intellectuelle, on peut parler de malédiction.

     

  • Une seule exclamation : Bravo !!!
    Enfin ! Il était temps que la Syrie réagisse aux provocations israéliennes.
    Le pire, c’est que les youpins ont l’air surpris. Comme à l’accoutumée, vous me direz... Hypocrites !!! Ça fait 2000 ans (au moins) que ça dure.

     

  • Entité sioniste : tu vivras bientôt avec tes amis qui t’aiment tant en Occident, Neuilly, Amsterdam, New-York etc. c’est là-bas qu’est ta place, tu les rejoindra très vite. Le jeu est terminé !


  • Cela fait vraiment plaisir.


  • « Tout ceci prédit une escalade des crises au Moyen-Orient qui n’est dans l’intérêt de personne »

    Personne, ils sont sûrs ? Ce n’est pas parce qu’Israël perd son impunité que tout le monde est perdant... Et non, le peuple syrien peut entrevoir une lueur d’espoir de paix prochaine.... et ça, ça fait chier Israël.


  • Israel décide d’y aller plus franco et de mettre en paranthèse leur habituelle guerre par procuration car leurs vassaux traînent la patte. Ils savent que s’ils attaquent, puis contre-attaquent en accusant la victime, ils auront le soutien occidental... le courage légendaire sioniste


  • Les syriens ont-ils abattus un F-15, un F-16, ou un F-35 ?
    Au dessus de quel territoire s’est crashé l’avion ?
    Le ou les pilotes ont-ils pu s’éjecter ?
    Pourquoi n’a-t-on aucune image ?


  • pas encore très clair cette histoire d’avion abattu, Israel dement (cela-dit on en attend pas moins de leur part)


  • Cette réaction syrienne était prévisible depuis longtemps.

    Il n’est pas certain qu’Israel fasse monter les enchères car il est très, très vulnérable dans son bastion avancé en territoire Syrien occupé : l’Unité 8200, un centre d’espionnage stratégique.

    D’abord appelée Unité 848 l’Unité 8200 est la plus importante Unité israélienne de collecte et décryptage de données dont certaines activités sont dissimulées au cœur d’une « réserve naturelle et touristique » celle du Mont Avital / Tall Abu an Nada, sur les hauteurs du Golan syrien occupé avec des annexes dans le même secteur sur le Mont Bental et le Mont Hermon, cachées même aux « yeux » hyper fouineurs mais pour une fois volontairement aveugles de Google. Cette activité intense d’espionnage a lieu dans un environnement touristique de camouflage particulièrement actif celui principalement de la colonie (kibboutz) de Merom Golan.
    C’est la raison principale - avec les réserves d’eau du Golan - pour laquelle les gouvernements israéliens successifs ont refusé de rendre le Golan occupé à la Syrie.

    Dans les années 90 l’armée israélienne a recruté des centaines de hackers leur donnant le choix entre intégrer l’Unité 8200 ou aller en prison. L’Unité 8200 est l’unité la plus importante de l’armée israélienne comprenant plusieurs milliers de soldats.
    L’Unité 8200 qui a été surnommée en Israël "la capitale des écoutes mondiales" déploie également ses ramifications dans le secteur privé grâce à ses ex recrues de l’Unité qui créent des sociétés high-tech pour infiltrer et contrôler à l’international, non seulement le secteur privé mais aussi les institutions gouvernementales et même les infrastructures militaires et de sécurité.

    C’est le cas pour le Homeland Security Department des US qui utilise les services de Checkpoint une société créée par Gil Shwed vétéran de l’Unité 8200 et l’un des plus jeunes milliardaires sionistes pour son système de carte d’identité américaine… que le Mossad n’aura ainsi aucun mal à cloner.
    La société israélienne Converse Technology soustraite les matériels technologiques d’écoutes introduits dans chaque système de téléphonie US.

     

  • Eh oui Israël, c’est autre choses que des petits Palestiniens que vous avez en face.

     

    • Pas petits. Désarmés plutôt. Chassés, humiliés, volés, violés, torturés, exilés etc mais toujours debout ! Non les Palestiniens ne sont pas petits...


    • @kasiar..... effectivement lorsque les britanniques ont débarqués au Québec(Nouvelle-France) ils n’ont fais qu’une bouchée des petits français, lorsque les allemands ont débarqués en France au début de la deuxième guerre mondiale, ils n’ont fait qu’une bouchée des petits français... sans les britanniques et les américains c’était finit.
      Les palestiniens après plus de 60 ans... sont toujours là et plus fort que jamais avec leurs frères libanais, syriens et iraniens en soutient total !
      Sans les esclaves occidentaux, Israël n’existerait plus dès le second jour de sa création.
      Les fameux larbins occidentaux.... triste !


  • Longue vie à Bachar , cœur de lion !

     

  • D’un côté, les sionistes ont le droit de bombarder la Syrie mais la Syrie n’a pas le droit de se défendre. En résumé, lorsque des sionistes vous attaquent, il faut tendre éternellement l’autre joue. Bachar al Assad a inversé la quenelle. Bravo !
    Pour leur propre sécurité, les habitants d’Israël devraient changer de dirigeants dans l’urgence.


  • israel est une société complètement, totalement hétérogène, aux intérêts divergents selon les communautés, c’est un "pays" totalement fragmenté, sans aucune cohérence, sans culture commune à tous, et même sans histoire commune ! le blabla du peuple élu et de la terre promise ne marche plus...l’effondrement militaire d’israel n’est que le reflet d’une société qui éclate face à son incohérence historique, le liant "victimaire" devient grossier et contre productif voir destructeur. israel c’est l’histoire d’un long suicide collectif .


  • Et ce n’était "que" des S200. (plus précisément des S200 améliorés = s300 actuels).
    Que dire quand les S400 entreront en campagne...sûr que les 4 avions auraient pris la pâtée..Je suis assez pessimiste quand même..


  • on a des photos de l’appareil israélien abattu ?


Commentaires suivants