Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Projet de loi 59 : la liberté d’expression bientôt muselée au Québec ?

Certains prétendent que le gouvernement de Phillippe Couillard fait fausse route dans le dossier du projet de loi 59, portant notamment sur la prévention et la lutte contre les discours haineux.

Lundi, la députée péquiste Agnès Maltais a demandé une fois pour toutes au gouvernement Couillard de retirer le projet de loi 59 (PL59).

On le sait, sous prétexte de lutter contre les discours haineux, il étouffera comme jamais la liberté d’expression et créera une police de la pensée et de l’opinion. [...]

 

Blasphème

Est-il possible, dans une société démocratique, de critiquer une religion ou une culture sans être immédiatement accusé de tenir des propos haineux ?

La réponse du PL59, c’est non. Et ce projet de loi crée les conditions pour que se généralise la censure.

On sait à quel point la question religieuse est sensible aujourd’hui.

Dans chaque communauté, il suffira que les radicaux, qui détestent se faire critiquer, se plaignent d’être victimes de propos haineux pour que s’enclenche la machine à censurer.

Évidemment, dans leur tête un peu parano, ils verront des propos haineux partout. Même si un individu n’est pas personnellement visé par une critique, il pourra porter plainte à la Commission des droits.

Il s’autoproclamera représentant de sa communauté offusquée et pourra jouer au persécuté en réclamant qu’on fasse taire ceux qui critiquent ses convictions. [...]

Une société libre est une société où on se critique librement, et où aucune croyance n’est à ce point sacrée qu’il n’est plus possible d’en rire, de la critiquer ou la dénoncer.

Lire l’intégralité de l’article sur journaldemontreal.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.