Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Propagande : quand l’Institut Kinsey publie un rapport sur la satisfaction sexuelle

Orgasme : les femmes hétérosexuelles seraient les moins comblées.

 

Les femmes hétérosexuelles atteindraient moins souvent l’orgasme que l’ensemble des hommes. Mais elles connaîtraient également moins souvent l’extase que les femmes homosexuelles ou bisexuelles.

Sur le spectre de l’orientation sexuelle, les femmes qui aiment les hommes seraient donc les moins bien loties en matière de plaisir. C’est ce qui ressort d’une étude conjointement menée par des chercheurs américains de l’Institut Kinsey et de l’Université Chapman, dans l’État de l’Indiana (États-Unis), et relayée par le Huffington Post.

[...]

Ces phénomènes expliqueraient au passage pourquoi les lesbiennes sont plus souvent comblées que les autres femmes. Dans leurs rapports sexuels, les partenaires chercheraient autant à donner du plaisir qu’à en prendre. De plus, leur meilleure connaissance de la sexualité féminine ferait d’elles de meilleures amantes

Lire l’intégralité de l’article sur 20minutes.fr

 

À ne pas manquer, la prochaine conférence organisée par E&R Avignon :

 

À lire absolument, chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

Qu’est-ce que l’Institut Kinsey ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Venant de chez eux pas étonnant connaissant le staff (équipe homo)...


  • Pharisiens ! Menteurs ! Détraqués !

    Je plains ces gens, qui ne connaîtront jamais la joie et la félicité.


  • Sachant que l’on vie dans une société où les gens baisent de moins en moins et sont de plus en plus seuls. Ce genre d’étude n’avance pas à grand chose à part solliciter un peu plus les bas-instincts, via le titainement, chez celles et ceux qui subissent un célibat plus ou moins forcé.


  • Ils ont encore basé leur rapport sur des prostituees ou des taulardes ? Encore une pseudo étude pour nous pirater les neurones.


  • Moins comblées parce qu’hétérosexuelles ou parce qu’investies par des "droits-de-l’homme-istes" fragiles ?
    Qu’on m’en envoie une, elle va faire des découvertes ! ^^


  • Étant farouchement anti-Kinsey et contre les dysfonctionnalités sexuelles, je suis malheureusement obligé de reconnaître que certaines femmes ont des fantasmes sexuels bien plus tordus que ceux des hommes.
    En entendant certaines femmes conter leur songes érotiques, ou simplement en lisant les commentaires de femmes sur les sites porno, on a l’impression qu’il faut plus d’un homme (ou autre chose qu’un homme...) pour les contenter.
    Quand une nana lambda te confie qu’elle aimerait bien se faire attraper par 3 inconnus masqués dans une ruelle, ou enfermer dans une cave pendant un weekend avec 5 mecs, que faut-il en penser ? Pas envie de lui faire d’enfant...
    Et il me semble logique qu’un homo pratique mieux la fellation qu’une femme héréro et vice versa pour le cuni, mais cette remarque ne légitime pas l’homosexualité, au contraire. Il faut sortir de ces déviances de recherche de plaisir pur, et revenir à la fonctionnalité dans une union d’amour.
    Alors nature ou culture ? La libération sexuelle ne fait certainement que libérer et aggraver des instincts naturels qui devraient être canalisés, à mon avis.
    Je n’ai personnellement jamais eu de respect pour une femme qui me léchait les testicules.
    En espérant que ce commentaire passera.

     

    • @Robin

      Il me semble qu’Alain Soral en avait parlé au cours d’une de ces dernières apparitions télévisées, en 2004 : "Quand on retire l’amour de la relation, on entre dans le sexe comme performance transgressive !", ce qui amenait, par la force des choses, à augmenter les doses pour continuer à ressentir du plaisir, comme pour la drogue, ce qui amène à toutes les perversions possibles et imaginables !

      A mon avis, les fantasmes émis sur ces sites ne traduisent qu’une frustration sexuelle, il est humain et normal de souhaiter connaître le plaisir sexuel, ce n’est pas un péché, en soi, mais le risque est de ne plus vouloir la sexualité que dans l’optique du plaisir, donc de l’hédonisme égoïste, au lieu de se tourner vers l’autre et d’aider à bâtir une relation stable.

      De ce point de vue, j’adhère totalement à la doctrine sociale de l’Eglise : le plaisir sexuel est subordonné à la sexualité, laquelle est tournée vers la procréation, dont la finalité est la perpétuation de l’espèce humaine.

      Vu la période d’éclatement du lien social et de l’omniprésence du consumérisme frénétique, il est hélas à craindre que la solitude ne s’étende, le but étant de transformer la "personne" en "individu" !


    • Merci pour ce message Pierre, nous sommes en accord !


  • Quand j’vais en parler à ma femme...


  • Waouw ma pauvre femme...mince alors !
    Enfin plusieurs enfants après, on est toujours ensemble...et je ne la quitterai pour aucune lesbienne (pas plus pour un troupeau) et je ne veux pas parler à sa place, mais je ne pense pas qu’elle soit si malheureuse ..à non le terme est mal lotie !
    Mais si des chercheurs de l’Institut Kinsey le disent ça doit certainement être vrai...mais comme on fait rien comme la masse (on va sur E&R, on vote FN, on est à Civitas, on est catholiques traditionalistes , nationalistes intégraux, on consomme ce que l’on produit, etc, etc...) évidement ça nous convient ainsi ...bref on est des excentriques !
    Sorte de punk dans ce système si parfais !

     

    • Comme dirait Alain Soral, les vrais subversif aujourd’hui sont ceux qui se comportent avec honneur et altruisme.

      Pour ce qui est du plus puissant des orgasmes, si une personne veut le connaître, qu’elle le fasse dans une relation ou l’amour est sincère et pure, et alors cette personne connaîtra le vrai plaisir charnelle.


  • Décidement toutes ces femmes qui se sont envoyées des bonhommes au travers des ages au point de perpétuer l’espèce jusquà nos jours devaient etre... des blondes !
    Sans fausse modestie je dois pas etre si mauvais que cela parce que je me suis jamais fait larguer pour une autre gonzesse ! Sans doute parce que la femme qui est en moi (d’après Kinsey ) comprend instinctivement les désir de sa partenaire. Enfin ça c’était avant parce que maintenant je fais partie de ces célibataires isolés (52 balais) dont Alain parle si bien

     

    • Comme je tente de l’expliquer dans un comm, ces gens ne peuvent pas procréer tout simplement parce qu’ils n’ont JAMAIS de relations "sexuelles" (proprement dites). L’anus et la bouche n’ont jamais été des sexes. Ils ne font donc pas "l’amour". Une lesbienne pourrait même rester vierge toute sa vie.


  • Je vais avec plaisir me faire l’avocate du diable (c’est à dire de l’homme hétérosexuel) tout en gardant une certaine pudeur....quoique. Quelle méconnaissance de la sexualité d’un couple hétérosexuel épanoui dans la complémentarité, le plaisir partagé n’est pas l’apanage des homos ! J’ai entendu récemment ce même type de discours pathétique d’une chienne de garde aigrie sur France 2 (un homme pense à son plaisir avant celui de sa femme ?!!?), quoique à y réfléchir, je doute qu’elle inspire ces amants à quelques caresses érotiques qui puissent la décoincer...

    Signée une hétérosexuelle comblée....quoique j’ai un doute, si je suis comblée peut-être que mon compagnon est tout simplement une lesbienne....


  • Kinsey, qui devait tout pratiquer, même ce qu’on imagine pas, c’est pendu par les couilles de plaisirs.
    On arrête pas la connerie hélas...


  • Bla Bla Bla...c’est pour rendre le plus grand nombre de femmes malheureuses afin qu’elles consomment davantage.
    Il ne faut pas prendre au sérieux ce genre d’études mensongères...c’est de la pure manipulation mentale. Il faut vivre sainement et heureux selon son ressenti sans se soucier des recommandations de psychopathes dégénérés à la Kinsey !


  • Pour le coup j’ai peur que vous ne sortiez la carte "Propagande" que pour disqualifier une statistique qui semble vous déranger (pourquoi ?). Une statistique pourtant bête comme choux : il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre comment et pourquoi les lesbiennes sont globalement sexuellement plus comblées que les femmes hétérosexuelles (sample size beaucoup plus petit, sexualité spécifique...). Ces dernières pâtissent, d’une part de la sur-représentation de l’acte sexuel via l’invasion du porno, qui le rend moins intime et moins spontanné ; et d’autre part de ce que la société actuelle rend les rapports hommes/femmes plus tendus/conflictuels (l’imposture du féminisme, la femme objet, l’incitation à connaître de nombreux partenaires) avec en toile de fond tout le stresse de la vie contemporaine.
    Si je devais caricaturer, je dirais que les lesbiennes sont encore dans la passion et l’entente, tandis que les femmes hétéros sont dans la procédure, le calcul, la compétition.
    En revanche, je suis d’accord que ce sont des statistiques dont on se fout et qui n’ont rien à faire sur la place publique. Leur publication ne peut être que contre productif.

     


    • Ces dernières (les relations hétérosexuelles) pâtissent, d’une part de la sur-représentation de l’acte sexuel via l’invasion du porno



      Votre objection n’est pas fausse, mais elle mérite une petite nuance : les actes lesbiens ont toujours été l’acte homosexuel le plus représenté y compris dans les films pornographiques visant un public hétérosexuel. Pour en avoir regardé étant jeune (Bhâ ! Oui, on ne se refait pas !) dans combien de relations pornographiques l’on voit les femmes se toucher et s’exciter les unes les autres, avec ou sans homme(s) dans les environs ? Le lesbianisme a toujours eu une représentation bien plus grande que l’on ne pense dans la pornographie.


  • Ces gens derrière ces "rapports" bidons passent leur vie à s’enfiler des trucs dans les orifices ? A se demander où ils trouvent le temps pour pondre leurs insanités !
    Ce qu’il y a de marrant c’est qu’ils ont une vision victorienne très pudibonde des rapports homme et femme d’aujourd’hui ! Comme si les mecs d’aujourd’hui ne demandaient pas à leur partenaire ce qu’elles aiment et que les femmes n’osaient pas exprimer leurs désirs à leur compagnon ! Ces gens semblent aussi penser qu’il n’y a pas un juste milieu entre la débauche éhontée totale et la pudibonderie. Pour eux c’est soit tu passes tes journées à te faire défoncer les orifices par tous les moyens possibles et imaginables, soit tu es un frustré abstinent. Ils n’ont pas la notion d’une vie sexuelle épanouie et normale, on est constamment dans l’excès d’un côté ou de l’autre.


  • Le sexe ne représente pas le but de la vie et c’ est même la cause principale des souffrances en ce monde . Il n’ y a rien de pire que d’ alimenter constamment le désir sexuel et tenter de se réjouir a travers le plaisir des sens . C’ est sans fin et ouvre sur toutes les perversions , on ne peut être comblé ce ne sont que des satisfactions fugaces ,et plus on s’ adonne au sexe et plus ça prend de la place, c’ est comme verser de l’ essence sur du feu ça ne l’ éteindra pas bien au contraire , le feu de la concupiscence détruit toute intelligence , non contrôlé et sans vie spirituelle c’ est le meilleur moyen de gâcher sa vie humaine . Il ne faut pas attendre de se trouver devant la mort pour y renoncer et se tourner vers Dieu . La concupiscence n’ est qu’ une transformation pervertie de notre amour pour Dieu .


  • Avec ce genre d’études, ils veulent que TOUTE les femmes voient le sexe comme un objet de consommation. Du jetable. Ces fameuses demoiselles si épanouie sexuellement, je serai curieuse de savoir si elles sont avec la même personne depuis plus de 10 ans ? L’épanouissement d’un couple dépasse de loin la notion de simple sexualité, il y a la reproduction (bah oui !) donc le plaisir d’avoir des enfants, de vieillir avec l’autre, de bâtir une vie ensemble, d’être une union tout simplement et bien au delà du charnel, cette fierté d’être un soutien pour son homme, rendre sa vie plus paisible et sereine .... et la confiance.

    c’est quoi le fameux slogan déjà ? ha oui ..... "jouir sans entraves" .... banalisation de l’obscène !

    Ce n’est que mon point de vue et je ne me permettrai pas de parler au nom de toute les femmes (certaines, en faisant ça, font déjà assez de mal)

     

  • Propagande : quand l’Institut Kinsey publie un rapport sur la satisfaction sexuelle
    La liberation sexuelle est une totale usurpation d’identité en se faisant passer pour des soldats alliés , le but ? il est décrit par Lucien Cerise devenir de simple objets communiquant , cette libération dicté par les médiats y compris et surtout internet en font partit ,est construit sur du sophisme .


  • Jouissance sur Terre, moins toutefois dans l’au-delà...

    Romains 1 : 26-27 « C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement… »


Commentaires suivants