Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Quand Farrakhan laminait Obama

"Vous vous êtes battu pour les droits des gays, pour Israël, tandis que votre peuple souffre et meurt dans les rues !"

Donald Trump a obtenu une large victoire le 8 novembre dernier, face à Hillary Clinton, en gagnant par 306 Grands électeurs contre 232. En nombre absolu, il obtient toutefois un peu moins de voix que son adversaire. Une des raisons de la défaite d’Hillary Clinton s’explique par la plus faible mobilisation de l’électorat noir en sa faveur.

 

Des personnalités charismatiques comme celles de Louis Farrakhan, dirigeant de l’organisation politique et religieuse appelée Nation of Islam depuis 1981, ont certainement eu un impact, même marginal, sur le vote des électeurs noirs. Il y a quelques mois, il avait qualifié Hillary Clinton de femme diabolique, lui reprochant notamment d’avoir orchestré l’assassinat de son « frère » Mouammar Kadhafi et d’avoir œuvré à la destruction de la Libye.

Soucieux de passer le témoin à Hillary Clinton, au terme de 8 ans de présidence, Barack Obama s’était engagé de manière particulièrement intense dans la campagne. De son côté, Louis Farrakhan ne s’est pas contenté d’égratigner Hillary Clinton. Il a également attaqué sans concession le bilan d’Obama, peu de temps avant le scrutin. Voici la vidéo de cette performance avec la traduction en français :

 

 

Répondez-moi ! Qu’avez-vous obtenu ? Vous avez obtenu un président qui est soucieux de l’héritage qu’il a laissé. (s’adressant à son auditoire)

Vous souhaitez qu’Hillary gagne pour protéger votre héritage parce que Trump a dit qu’à la minute où il entrait en fonction, il allait remettre en cause votre loi sur les soins abordables, parce que c’est la signature de votre accomplissement. (S’adressant à Obama).

Obama dit : « Pour vous montrer à quel point l’ennemi est rempli de haine, regardez à quel point il hait ce que vous avez accompli, il va tout casser quand il prendra les rênes du pouvoir ». Obama ne veut donc pas que son héritage soit détruit.

Monsieur le Président, laissez cet homme faire ce qu’il a envie. Parce qu’il ne détruit pas votre héritage. Si votre héritage consiste uniquement à être lié à votre loi sur les soins abordables qui touche uniquement quelques millions de personnes, ça ne fait pas partie de votre héritage.

Mais j’aimerais vous dire quelque chose, Monsieur le Président. Nous venons tous les deux de la ville de Chicago. Je me rends dans la rue, je vais à la rencontre des gens, j’ai visité les pires quartiers. J’ai engagé le dialogue avec des membres des gangs. Ils me disaient : « Vous savez Farrakhan, le Président n’est jamais venu ici, pourriez-vous lui dire de venir et de s’occuper de nous » ?

Lire la suite de la traduction sur lapravda.ch

« Problème » noir, Kadhafi et USA sur Kontre Kulture

 

Louis Farrakhan, sur E&R :

 






Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1602020
    Le 15 novembre à 10:32 par Jacques Attaloche
    Quand Farrakhan laminait Obama

    Je le trouve toujours excellent. Tres bizarre son style d’un point de vue religieux mais il est etonnant comme son message est le meme que celui de Dr David Duke.

     

    Répondre à ce message

  • #1602120
    Le 15 novembre à 13:28 par Bachar
    Quand Farrakhan laminait Obama

    Farrakhan avait soutenu Obama il y a quelques années mais il a retiré son soutien suite à l’agression américaine de la Libye. Farrakhan est une personnalité intelligente, charismatique et son influence est souhaitable.

     

    Répondre à ce message

  • #1602147
    Le 15 novembre à 14:01 par brebis_mal_garée
    Quand Farrakhan laminait Obama

    Il va me manquer lui !

     

    Répondre à ce message

  • #1602177
    Le 15 novembre à 15:08 par otan, syndicat du crime
    Quand Farrakhan laminait Obama

    Les deux mandats d’Obama parfaitement résumés de façon expéditive : puissances d’argents choyées, guerres pour faire plaisir à qui vous savez, et minorités comme fond de commerce.
    Bravo Farrakhan.

     

    Répondre à ce message

  • #1602197
    Le 15 novembre à 15:40 par Saker
    Quand Farrakhan laminait Obama

    Certains diront que 88% des noirs ont voté Clinton. C’est vrai 9 électeurs noirs sur 10 noirs ont voté Clinton. Mais comme les Hispanique et les asiatiques, ils votent moins démocrate qu’avant.

    Il y a eu 96% des noirs en 2008 puis 93% en 2012 pour Obama, et je ne pense pas que Bush en a pris plus que Trump.
    Donc les noirs comme les Hispaniques et les asiatiques votent moins démocrate qu’avant... même si pour eux ils restent bien plus de travail à faire que pour les autres communautés. Mais c’est la communauté la plus manipulable et même sur eux la manipulation ne marche pas à plus 90% comme c’était le cas avant.

    Et bon il n’est pas impossible que certains d’entre eux n’osent pas dire ce qu’ils pensent et ce qu’ils votent donc pas impossible que le vote noirs en favuer de Trump soit plus élevé que les sondages (même si ca n’est pas de beaucoup). Bien sur c’est une hypothèse je peux me tromper.

     

    Répondre à ce message

  • #1602868
    Le 16 novembre à 19:08 par ursus
    Quand Farrakhan laminait Obama

    ... Il me semble qu"il a appelé à voter Clinton ?
    Personnage intéressant dans la dénonciation de certaines choses mais, finalement, assez fantasque et trop communautaire.

     

    Répondre à ce message

    • #1605277
      Le 20 novembre à 00:56 par PepeMiguel
      Quand Farrakhan laminait Obama

      Bien au contraire, il a démonté le clan Clinton, et à bien préciser qu’il ne voterai pour aucun des deux !