Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Quatre jours à Téhéran pour la conférence des "Penseurs et cinéastes indépendants"

Ayant passé une partie de ma vie à soutenir l’Irak dans ses combats, je ne pensais pas aller un jour en Iran. Aussi, lorsque j’ai reçu un courriel m’invitant à participer fin octobre dernier à la conférence des « Penseurs et des cinéastes indépendants », organisée par l’ONG New Horizon à Téhéran, j’ai cru qu’il s’agissait d’une plaisanterie… J’ai remercié les organisateurs et leur ai demandé de consulter ma biographie sur Wikipédia pour vérifier s’ils ne s’étaient pas trompés !

C’était bien une invitation. La réponse est arrivée le jour même par la voix de Hamed Ghashghavi, coordinateur de l’opération, qui m’a dit dans un français impeccable : « Nous savons qui vous êtes, nous connaissons vos engagements, venez si vous êtes intéressé, vous êtes le bienvenu… »

J’y suis allé, via Dubaï, la ligne Paris-Téhéran étant fermée à titre de sanction contre l’Iran. Cela me rappelait les treize ans d’embargo imposés à l’Irak, la traversée du désert en taxi – Amman-Bagdad ou Damas-Bagdad – en moins.

 

Lobbies sionistes… 11 septembre

La conférence se tenait dans un des grands hôtels de la ville. Principal thème du programme : la campagne des lobbies israéliens contre l’Iran, notamment aux États-Unis avec Gareth Porter, un journaliste d’investigation américain de renom – auteur de Manufactured Crisis : The Untold Story of the Iran Nuclear Scare, qui va être traduit en persan – et par le journaliste brésilien Pepe Escobar, qui en ont démonté les mécanismes.

J’ai toujours considéré que l’Iran a le droit d’effectuer des recherches dans le domaine nucléaire à des fins pacifiques, comme je l’ai été pour l’Irak, dont le réacteur Tamouz a été en partie détruit par l’aviation israélienne en 1981. Et je ne vois pas pourquoi les Iraniens n’en feraient pas autant dans le domaine militaire puisqu’Israël possède – selon l’ancien président Jimmy Carter – entre 150 et 300 ogives nucléaires. Cela dit, il serait préférable qu’aucun pays du Proche-Orient n’en possède. Mais il ne faut pas se faire d’illusions : aucune grande puissance n’imposera à Israël la destruction de son arsenal nucléaire, en tout cas pas la France qui en est à l’origine, comme elle l’a été des centres de recherches irakien et iranien (du temps du Chah).

Les activités des lobbies pro-israéliens en France, en Italie, en Belgique et en Grande-Bretagne ont été décrites par, respectivement, María Poumier – ancienne maître de conférences aux universités de La Havane et de Paris VIII – Claudio Moffa – professeur d’histoire à l’Université de Teramo – Isabelle-Soumaya Praile, vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique et Stefen Sizer, un pasteur anglican britannique.

Maria Poumier était depuis quelques semaines en Iran, où elle présentait Amia repetita, son documentaire sur l’attentat commis à Buenos Aires en 1994 contre le Centre communautaire juif dont l’Iran a été accusé. Pour elle qui est allée enquêter sur place, il s’agit d’une opération sous faux drapeau effectuée par les services secrets israéliens. L’intervention du pasteur Sizer portait principalement sur la montée de l’évangélisme chrétien sioniste, sujet auquel il a consacré plusieurs ouvrages.

La séance consacrée aux attentats du 11 septembre, avec les interventions de l’américain francophone Kevin Bar­rett, de Wayne Madsen – ancien consultant à la NSA – du cinéaste Art Olivier, et de Thierry Meyssan, réfugié à Damas, n’ont rien révélé de vraiment nouveau sur le sujet. La demande d’ouverture d’une enquête internationale sur ces attentats, formulée par ce dernier, a été retenue dans le communiqué final de la conférence.

 

État islamique en Irak et au Pays de Cham

L’émergence de l’État islamique – autre sujet abordé – a été présentée comme une sorte de complot américano-israélo-saoudien. Interviewé par des journalistes iraniens, je n’ai pas caché qu’il s’agissait d’une analyse spécieuse et contre-productive. « Vous devriez poser la question au général Qasem Soleimani, leur ai-je dit, il est bien placé pour savoir ce qui se passe en Irak ! » « La montée en puissance d’Al-Qaïda, puis de l’État islamique est d’abord à porter au compte de l’invasion et de l’occupation de l’Irak, puis à la politique sectaire et obtuse de Nouri al-Maliki », et qu’à mon avis, ai-je ajouté, « les États-Unis vont en profiter pour entraîner l’Iran dans le bourbier irakien, ce qui n’est pas dans l’intérêt de Téhéran, visé aussi par le plan de remodelage du Moyen-Orient. » Je n’ai pas eu l’impression de choquer mes interlocuteurs. La seule prise de parole intéressante concernant l’Etat islamique fut celle d’Imran N. Hosein, spécialiste sunnite de l’eschatologie musulmane, qui entrevoit dans le bouleversement causé à l’équilibre proche-oriental le risque à terme d’une guerre opposant les sunnites aux chiites au niveau mondial dont les Israéliens tireraient le plus grand profit.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1045585

    La ligne Paris - Teheran existe toujours, Iran Air exploite un Airbus A300/310 sur cette ligne ( avant on avait le droit a un 747SP ou un 747-100/200, le reve de tout fan authentique d’Aviation pure et dure... Mais bon, de nos jours meme l’A300 est devenu une rarete, d’autant plus que la Friteuse - pour reprendre l’expression des equipages de Air Inter qui ont travaille sur la machine en question - est loin d’etre l’avion le plus exceptionnel... ) mais ce vol est loin d’etre quotidien, il est tres rare et si ma memoire est bonne il doit faire une escale pour se ravitailler car il semblerait que la vente de kerosene aux appareils Iraniens est interdite.

    D’ailleurs, j’ai eu la chance de pourvoir en observer un cet annee, j’etais sur la terrasse d’Orly Sud lorsque j’ai remarque la derive Iranienne a l’extremite du terminal, reconnaissable entre mille, j’ai eu l’impression d’avoir le Graal sous les yeux !
    Jamais je n’ai observe aussi longtemps et fixement un avion, il faut dire que vu la rarete de la situation cela se comprend assez aisement.

    Le meilleur moment fut lors du roulage de l’appareil vers la piste, le puissant grondement des venerables General Electric CF6 eclispe litteralement les nouveaux reacteurs ridicules, mais le meilleur arriva lorsque l’Airbus passa devant l’ancienne tour de controle ( il me semble ??? ), son horloge des annees 60 qui fonctionne encore, le Concorde en arriere plan avec la Caravelle, la nationale, les villages, Orly...
    Pendant un court instant, j’ai eu l’impression d’etre retourne dans les annees 70, ce fut un moment absolument magique et merveilleux !
    Dieu Merci, la terrasse d’Orly me permet de m’evader de temps en temps et de me rappeler des belles annees...

    ( Voila pour le petit moment technique/historique/nostalgique... )

    The Golden Arrow - Convair 880
    Merci de laisser passer mon message

     

    • #1046148

      @ The Golden Arrow - Convair 880

      Bonjour,

      La vraie question est de savoir si les avions iraniens savent éviter les déneigeuses. Pour m’être déplacé en Falcon 50, je puis vous dire que ces avions craignent surtout les charges explosives placées en cabine !
      Mais bon, la réalité n’intéresse guère le chaland de nos jours...

      Bien cordialement.


    • #1046990

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Bonjour cher ami,

      La vraie question est de savoir si les avions iraniens savent éviter les déneigeuses. Pour m’être déplacé en Falcon 50, je puis vous dire que ces avions craignent surtout les charges explosives placées en cabine !
      Mais bon, la réalité n’intéresse guère le chaland de nos jours...

      SI je peux me permettre, je trouve que vous êtes trop précis,

      La vraie question qu’il faut se poser est : Pourquoi Hugo Chavez meurt d’un cancer foudroyant à 55-60 ans ?
      - Pourquoi les Chefs d’Etats des pays Sud-Americains ( de nos jours ) ont tous eu une pathologie présentant un risque pour leur vie ?
      - Pourquoi lorsque un membre de la famille Lerieux voyage en 747, celui-ci a comme par magie son reservoir central qui explose ?
      - Pourquoi Sikorski meurt la seule fois ou Joseph Retinger refuse de l’accompagner ( une fois que celui-ci avait compris qui était derrière le massacre de Katyn ) ?

      Et pourquoi David Rockefeller à 99 ans continue toujours à vivre sans avoir le moindre souci, tracas ou problème quelconque qui viendrait sérieusement le déranger ?!

      Oui j’ai un peu forcé sur l’ironie et la rhétorique, mais je pense que vous m’avez parfaitement compris.
      Donc pour répondre à votre question, je pense que tout dépendra de la personne qui voyagera à bord d’un Falcon 50 :
      Si il s’agit de quelqu’un d’innofensif, aucun risque.
      Mais par contre, si un haut ingérieur ou physicien Iranien travaillant dans le nucléaire venait à voyager en avion... Pas sur que celui-ci arrive à sa destination.

      Amicalement

      The Golden Arrow - Convair 880
      Merci de laisser passer mon message


  • Houla, va y avoir une forte concentration quenellière, là-bas... :-D


  • Alors l’Iran pour les pencheurs et cineastes ind.
    et le sujet est "Israel" pas mal comme conception