Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Que cache le rapport sur "les discriminations à l’emploi" ?

Idéologie, mensonges et propagande gouvernementale

Pour France Stratégie, organisme lié au premier ministre, supprimer les « discriminations à l’emploi » augmenterait le PIB français de 150 milliards d’euros. Derrière cette affirmation mirobolante gît une campagne de propagande que le quotidien économique les Échos relaie avec enthousiasme. Les voies de la Révolution ont bien changé.

 

Surprise pour les enfants qui ne se tiennent pas au courant des évolutions de la Révolution : son journal, désormais, ce sont les Échos ! La Pravda d’aujourd’hui, ce n’est plus l’Huma, ce sont les Échos ! Le journal des milieux d’affaires que Jacqueline Beytout, elle-même businesswoman internationale, avait chipé aux Servan-Schreiber avant de le revendre à un groupe anglais pour qu’il ne risque pas de tomber dans des mains françaises, ce journal s’est donné tant de mal pour chanter les louanges du rapport sur les discriminations à l’emploi que son papier mérite un commentaire de texte en règle.

 

Selon le rapport les discriminations font perdre 150 milliards au PIB

Avant de commencer, un bref rappel : le commanditaire à qui le rapport a été remis, sous les ordres de Manuel Valls, est le ministre Myriam El Khomri. Vous avez aimé sa loi travail, vous allez adorer son rapport. En voici l’argument, comme on parle de l’argument d’une pièce de théâtre, car c’en est une en quelque sorte : les « discriminations à l’emploi » selon « le sexe et l’origine » priveraient le PIB français de 150 milliards d’euros ! Rien que ça ! Peu importe qu’on ne définisse pas plus précisément ces discriminations ni qu’on en évalue de façon un peu crédible les effets, peu importe qu’on ait choisi comme base de référence et de comparaison le PIB, notion comptable dont on sait qu’elle elle est éminemment manipulable (la controverse de l’an dernier était : faut-il y incorporer le produit de la drogue et de la prostitution ?), qu’importe tout cela, il s’agit de désigner des méchants et de justifier l’action à venir des bons, de donner une ardente obligation aux militants de la Révolution. Une révolution qui satisfait en même temps le socialisme et le marché. Comme l’écrit notre confrère les Échos, « les discriminations dans l’emploi ne portent pas seulement atteinte au principe républicain d’égalité. Elles freinent le développement économique ».

 

La Révolution a remplacé la Pravda par les Échos

Examinons maintenant le petit chef d’œuvre de communication moderne produit par les Échos. La première chose dont il fallait convaincre ses lecteurs, dans une France qui prend l’eau de toute part, est que le rapport commandé par Myriam est utile et urgent. Aucun argument rationnel ne venant spontanément à l’esprit, Les Échos ont joué de la corde sensible avec élégance et simplicité : la remise du rapport survient « au lendemain de la publication par le Défenseur des droits de témoignages poignants sur le sujet (Les Échos du 20 septembre) ».

L’œil encore humide de ces témoignages poignants, le fondateur de start-up qui lit son journal apprend au passage comment a été conçu le projet : non pas à l’initiative de parlementaires, ou d’acteurs économiques, qu’ils soient employés, cadres, petits ou grands patrons, mais à celle d’un ministre qui s’aide des médias, du Défenseur des droits, et enfin d’un institut d’études, France Stratégie. En somme, aucun élu, aucun entrepreneur ni aucun travailleur ne participe au processus, réservé à des organismes cooptés. C’est si bien ciselé qu’on s’en aperçoit à peine. Il faut dire que Les Échos poussent la discrétion jusqu’à repousser au quatrième paragraphe l’information qui révèle la nature du procédé : on y apprend alors seulement que France Stratégie est un « organisme rattaché à Matignon ».

 

Discriminations à l’emploi liées au sexe et à l’origine

On ne s’étonnera donc ni de l’orientation de sa recherche ni des résultats du rapport. Étaient dans le viseur « les discriminations liées au sexe ou à l’origine des personnes nées en France de parents étrangers ou de celles originaires des DOM ». Deux remarques. D’abord, les Échos reprennent avec une touchante absence de recul le catéchisme trotskiste commun à la gauche radicale américaine et au néo-socialisme français, qui se sert des « communautés défavorisées » au profit de la révolution. Ensuite, ils y casent les femmes, dans une démarche sexiste, et le produit de l’immigration étrangère y est mêlé aux Français des Dom, dans une démarche radicalement antinationale et raciste.

Après ce tour de passe-passe idéologique vient le rôti de bœuf de « l’information » à faire avaler, et il est de belle taille : « La suppression des inégalités d’accès à l’emploi en général, et plus particulièrement celle des inégalités d’accès aux postes qualifiés, augmenterait le PIB de 6,9 %, soit 150 milliards d’euros. Elle ferait aussi progresser les recettes publiques de 2 % et réduirait les dépenses de l’État de 0,5 %. » Pardi ! On était en train de se chipoter pour un demi-point de croissance en plus ou en moins, pour une décimale dans le déficit du budget, pour quelques malheureuses centaines de milliers de chômeurs imputés à François Hollande, et là, il y a un pactole à portée de main qui va propulser la France en tête de l’OCDE, et en plus on fera notre BA !

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Réfléchir sur cette hypocrisie bourgeoise avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1562127
    Le 21 septembre à 18:20 par Yehoudi
    Que cache le rapport sur "les discriminations à l’emploi" ?

    " Il est navrant que quelques rares massacreurs maghrébins puissent faire tant de tort à l’emploi de leurs coreligionnaires " .

     

    Répondre à ce message

  • #1562177

    Moi, je suis d’ accord ; prenez le monde des merdias et du show biz : c ’est fou ce qu’ il y a de gens de la même origine ethnique ! qu’ en pense " les echos" ???

     

    Répondre à ce message

  • #1562182

    Eh ben moi je les crois. Parce que, quand ils nous ont dit il y a dix ans que l’union européenne nous apporterait plus de liberté, plus de démocratie, plus de prospérité, plus de paix, ils avaient raison : aujourd’hui, la liberté de pensée et d’opinion, les touristes à Calais, le plein emploi, les bonnes relations avec les pays du proche et du moyen orient, tout ça est quand même formidable et en plus, il fait beau toute l’année. Alors vraiment, on a aucune raison de douter de la bonne volonté de ces gens. Donc moi, je vote Valls. Ou Hollande. Ou Sarkozy. Ou Fillon. Ou Copé. Qui que ce soit, il fera notre bonheur.

     

    Répondre à ce message

  • #1562227

    Le principe même de tout recrutement est la discrimination entre le bon et le moins bon candidat.

     

    Répondre à ce message

    • #1562351
      Le 22 septembre à 00:04 par Peter Sellers
      Que cache le rapport sur "les discriminations à l’emploi" ?

      Vous n’êtes pas au courant qu’il arrive que le moins bon candidat obtienne le poste à cause de préjugés qu’il y aurait sur le bon candidat ?

      C’est pourtant un soucis important les erreurs de recrutement ? Alors la question sur la capacité du recruteur de ne pas agir sur des préjugés est primordial..

      Je dirais même que penser qu’un candidat va le faire à cause de préjugés est aussi un soucis majeur (celui-ci mille fois vérifié !!)... Ça marche dans un sens comme dans l’autre mais les gens ne réfléchissent plus... J’ai déjà perdu énormement de temps et d’argent à cause de stupides préjugés favorables !!! Moi, je dis ça...

       
    • #1562368

      Merci pour ce rappel de bon sens.

       
  • #1562277

    « En somme, aucun élu, aucun entrepreneur ni aucun travailleur ne participe au processus, réservé à des organismes cooptés. C’est si bien ciselé qu’on s’en aperçoit à peine. Il faut dire que Les Échos poussent la discrétion jusqu’à repousser au quatrième paragraphe l’information qui révèle la nature du procédé : on y apprend alors seulement que France Stratégie est un "organisme rattaché à Matignon". »

    A l’Assemblée Nationale, combien d’ingénieurs, d’agriculteurs, d’artisans, d’ouvriers, de commerçants, de chefs d’entreprise, de médecin en activité,… de chomeurs ?
    Ben zéro.

    Combien de fonctionnaires ?
    Ben pratiquement tous.

    Une personne dans le privé ne peut pas assurer de mandat politique, par contre dans le public, les fonctionnaires réintègrent leur fonction publique avec une promotion...

    Parmi les candidats combien de non énarques ? Comptez…

    Tous ces gens font parti du même sérail souvent occulte à trois points qui s’entretient en dehors des réalités.

     

    Répondre à ce message

  • #1562507

    C’est idiot cette étude ! Comment l’absence de discrimination pourrait elle résuire le chomage ? Si youssef et désiré ne sont pas discriminés il prendront alors la place de francois et david ... mais on aura tjs nos deux chomeurs !!!

     

    Répondre à ce message

    • #1562692
      Le 22 septembre à 13:42 par Boulazéro
      Que cache le rapport sur "les discriminations à l’emploi" ?

      Oui sauf que Youssef et Désiré fraîchement arrivés en France, sont surement plus dociles que François et David. Ils accepteront de faire le même boulot pour moins cher et n’iront pas emmerder leur patron avec des revendications à la con.
      D’où plus de profit pour l’entreprise et une augmentaion du PIB....

       
    • #1562833

      Sauf que salaire plus petit = pouvoir d’achat plus petit donc ça revient au même.

       
    • #1563320
      Le 23 septembre à 11:01 par Peter Sellers
      Que cache le rapport sur "les discriminations à l’emploi" ?

      J’ai pas l’impression qu’on vie dans le même pays.. Je pense que même autre part sur la planète se trimballer des boulets ou des incompétents est une plaie..

      Rien que dans les sociétés qui t’offrent un service avec des employés qui te crachent presque à la gueule.. on se demande si il n’y a pas des gens plus compétents et au chômage...

      Quand un gros des boutons plein la gueule montre une aptitude professionnel adéquate on se dit que c’est pas pour rien qu’il a sa place... C’est évident que le délit de sale gueule coûte des millions à une économie.. faut être un crétin pour ne pas le comprendre et malhonnête pour ne pas l’admettre...
      Maintenant que ce soit instrumentalisé avec des projections invérifiables est une autre question...
      Nos campagnes sont remplis de gens parfois plus compétant que nos citadins.. mais les entreprises citadines ne rencontrent pas ces candidats car ils ne partage pas la même géographie...

      C’est pareil pour la géographie mentale un noir ou un arabe comme guichetier à ma banque n’est peut être pas fréquent.. et je ne pense pas que cela effrayerais les petites vielles, ni que les français sont des racistes.. mais le gérant de la banque peut avoir un avis différent.. Moi, je veux juste un interlocuteur qui ne se fout pas de ma gueule et qui a un minimum conscience de la valeur de l’argent.. le candidat le plus compétent.

       
  • #1562521
    Le 22 septembre à 09:39 par anonyme
    Que cache le rapport sur "les discriminations à l’emploi" ?

    "Par suite de diverses circonstances, parmi lesquelles il faut mettre au premier rang sa richesse, la douceur de ses mœurs et la décroissance de sa population, la France, parmi toutes les nations pourvues depuis très longtemps d’une personnalité sociale, est celle qui est la plus largement ouverte à l’immigration étrangère.
    Cet état de choses a donné lieu, à la suite du nombre croissant des naturalisations, à la formation d’un groupe important de nouveaux venus qui apportent de leur pays d’origine une hérédité, des traditions, des coutumes et des idées morales différentes de celles qui ont été élaborées chez nous au cours des siècles.
    Un but déterminé les stimule et accroît leur énergie.
    Venus souvent de pays moins riches, ils apportent des exigences moindres ; ouvriers, commerçants, industriels, banquiers, ils rendent plus ardente la concurrence pour le gain, et sont un élément qui s’ajoute aux complications de la question économique.
    Leur éducation les a-t-elle préparés aux carrières libérales, le même stimulant leur fait convoiter, avec une ardeur précise, les meilleurs emplois dans la politique, dans l’administration, dans l’enseignement.
    Ils apportent dans ces carrières une activité qui peut être un gain pour la collectivité.
    Mais s’ils viennent à prévaloir dans ces divers domaines qui touchent à la haute direction du pays, le pays, de fait, va courir un risque ; celui de se voir appliquer, d’une façon plus ou moins sensible, un ensemble de mesures où se trahira une conception morale et politique empruntée à une autre hérédité sociale, où se trahira tout au moins l’ignorance de la coutume nationale.
    Cette conception étrangère fût-elle supérieure à la coutume héréditaire, le groupe n’en subira pas moins le dommage de se voir imposer des manières d’être auxquelles il n’est point adapté.
    Prenant conscience de lui-même dans le cerveau des nouveaux venus, il va se concevoir autre qu’il n’est, s’essayer à des gestes auxquels il est inhabile et qui ne sont pas appropriés à son anatomie."

    Jules de Gaultier
    Le Bovarysme
    (1902)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules...

     

    Répondre à ce message