Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Que serait un gouvernement de monarchie populaire ?

"Servir, et non se servir"

Une vidéo réalisée par SACRvideos.

 

 

À lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1577486
    le 12/10/2016 par rectificateur
    Que serait un gouvernement de monarchie populaire ?

    Dommage, la minette à la fin qui mâchouille je ne sais quoi en ayant l’air de s’en foutre, n’est pas à la hauteur du reste. Un "communiquant" qui aurait sévi, chez eux aussi, pour leur dire qu’il fallait "faire jeune" pour "dépoussiérer la monarchie" ?


  • #1577491

    Je vous conseille de regarder cette vidéo sur le nouveau ’roi’ allemand qui a établit son propre royaume en Allemagne et qui a rassemblé des milliers de fidèles autonomes ! :

    https://www.youtube.com/watch?v=KUU...

    Je pense que la seule solution serait de faire pareil en France !

     

    • #1577529

      A ce propos, je me permets de soumettre une suggestion.
      Ecrire "Roi"... en "Roy".
      Ceci afin de ne pas confondre avec des noms communs couramment utilisés en langage familier.
      Quand ce sera écrit "Roy"... qu’il s’agisse bien de celui dont on parle et de nul autre.


    • Apparement le type est maintenant en prison, lisez les commentaires.


    • #1577825

      De toutes façons, sous la monarchie française il y a eu légion de révoltes, que ce soit de la part du peuple ou des nobles eux-mêmes, ce qui montre que c’est un système absolument pas satisfaisant, y compris au niveau de la stabilité politique du pays.

      Ensuite, pour que la monarchie soit possible, il faudrait que la France soit composée de chrétiens pratiquants, en majorité, ce qui n’est absolument pas le cas. La tendance étant en + exactement inverse : cad de + en + d’athées, et autres religions, et des chrétiens de - en - nombreux, et de + en + nombreux proportionnellement à ne pas pratiquer.

      Donc fin définitive de l’histoire, la monarchie en tant que système politique, et techniquement, est définitivement morte en France.

      Le vrai sujet, pour moi, c’est comment on fait pour s’orienter vers une vraie démocratie directe.


  • #1577493

    Et si le Roi est un franc-mac, ou un rouge, ou un modéré ? S’il se fout de la nation et du peuple ? S’il est un traître, un voleur, un faible, un lâche ? S’il est gouverné par les femmes, par les groupes d’intérêts, par l’argent ?

    Et si le Roi est un Orléans, autrement dit un libéral dégénéré ?
    Et si le Roi est un Bourbon d’Espagne, un banquier (BNP Paribas, BOD) ?
    Et si le Roi est un Bonaparte, un banquier (Morgan Stanley) ?

    Que fera votre belle monarchie plébiscitaire ?
    ... La forme n’est rien !

     

    • #1577505
      le 12/10/2016 par rectificateur
      Que serait un gouvernement de monarchie populaire ?

      Entièrement d’accord !


    • #1577538

      Absolument. Le Roi détient son pouvoir de Dieu, donc il est compétent de facto... .Enfin, dans la théorie monarchiste, dans la pratique c’est sur, que c’est tout à fait différent, et dans l’Histoire de France, il y a eu beaucoup de rois fous, faibles et/ou incompétents.


    • #1577581

      Le Roi doit être issu des rangs de l’Armée, seule garante de l’indépendance de la nation in fine.
      Fi des dynasties qui ont échoué et fait la preuve PUBLIQUE de leurs tares.
      La forme n’est rien ? Ce n’est pas absolument faux. C’est même absolument vrai avec la cleptocratie qui accapare le pouvoir depuis 1789.
      Le défi fondamental, celui qui imposera des mesures transitoires longues et draconiennes, sera de purger le français des idées délétères dans lesquelles les forces d’occupation mentales le maintiennent noyé depuis plus d’un siècle.
      Il faut pour cela connaître le rôle et les acteurs de la presse dite "libre" dans notre pays depuis ses débuts au XVIIIème siècle, seul moyen d’élaborer les instruments de contrôle, sinon de censure, indispensables pour éviter la gangrène du corps social. C’est un sujet sensible et difficile à souhait, mais on ne peut en faire l’économie sauf à brasser du vent comme on le fait si bien en France.

      Mais si vous vous complaisez dans la situation actuelle, celle de la déchéance ininterrompue et de la liquidation proche de la nation française, alors surtout ne changez rien, gardez votre raiepublique, mais par pitié soyez cohérents : cessez de geindre et de vous plaindre car vous méritez pleinement cette situation, cautionnée par votre vote. Car c’est à cela que le vote sert, et à rien d’autre s’il ne peut rien changer.


    • #1577586

      On trouvera "un VALOIS" !!!


    • #1577602

      Rien ne t’empêche d’adapter le système. Pourquoi pas imaginer une procédure d’ostracisme en cas de folie, de débilité ou de trahison ? ou un âge minimum pour accéder a la royauté ? Les minorités des rois ont été dramatiques elles aussi. Maintenant ceci étant dit, un roi ne peut pas faire n’importe quoi non plus. D’abord il est à priori là à vie donc il a pas une élection tous les 5 ans pour le protéger d’une éventuelle révolte de ses sujets. Aujourd’hui une révolution est impensable parce que l’on offre aux gens un faux choix tous les cinq ans, ou tout le monde te promet de changer la France. Impossible avec une royauté. D’autre part dans la tradition française le roi est le lieutenant du Christ. Il tient bien sa légitimité de Dieu certes, mais encore faut il qu’il agisse en conséquence


    • #1577652

      dans l’Histoire de France, il y a eu beaucoup de rois fous, faibles et/ou incompétents.




      relisez votre histoire de France, des rois faibles ou incompétants ?, je ne vois pas, qui ont trahi leur peuple ? , encore moins. un roi a bien été atteint de folie mais c’est l’exception qui confirme la règle et le royaume s’en est très bien sorti car un roi a toujours un conseil royal. la seule critique que l’on peut faire vis à vis de certains rois sont des guerres non nécessaires (Louis XIV par exemple) mais même là on est loin des délires napoléoniens,( de plus il n’y avait pas de conscription oblgatoire).
      la seule chose qui rend le retour d’une monarchie impossible en France de nos jours, c’est que la monarchie Française était fondée sur le christianisme, la monarchie exige des croyants pour fonctionner, or le peuple ne croit plus et il n’y a plus non plus de prétendant au royaume qui ait reçu une formation suffisante pour assumer ce rôle qui demande un vrai sacerdoce (c’est pas pour rien que la couronne se passe de père en fils). je vous dis ça car je vis dans une monarchie : le royaume de Thailande et croyez moi ce dernier problème qui touche toutes les vraies monarchies va être très très bientôt d’actualité si ce n’est demain.


    • #1577712

      D’accord avec paramesh, un Roi tient sa légitimité de son élection divine. Comment asseoir une nouvelle dynastie dans un pays incroyant, sinon par la force ? Malgré un projet politique cohérent et une volonté sans faille, Napoleon fut rapidement oublié. Il fallut le mémorial de 1823 pour rappeler aux français qu’ils furent grands sous son règne.
      Si ce n’est ni par la force ni par l’élection divine, quelle est la légitimité de la nouvelle monarchie ? Les divers arguments soumis (responsabilité, durée du règne, politique sociale ...) ne suffisent pas à établir un régime plutôt qu’un autre, une République bien gérée ferait tout aussi bien.
      Quant aux Rois néfastes, ils furent légion !
      Les derniers mérovingiens, Charles VI qui donna la France à l’Angleterre, Charles IX arrivé trop jeune au pouvoir, Louis XV qui s’allia à l’Angleterre, Louis XVI roi faible.
      Il faut réflechir aussi sur les problèmes inhérents à la monarchie française :
      Les parents jaloux du Roi, les dynasties concurrentes, l’absence de descendance, les favoris en coulisse, les maîtresses ... Enfin soyez honnêtes, seriez-vous prêts à vous "taper" 54 ans de règne personnel comme celui de Louis XIV ? Avec l’allongement de la vie, c’est là ou on va !

      Cela dit sans animosité, amis monarchistes !


    • à marcus6

      "Louis XVI roi faible." ... Quel magnifique raccourci


    • #1577806

      @marcus6 : cela semble quand même évident que l’exercice du pouvoir à vie élimine tout ou partie des crainte de "corruption" que vous prêtez à ce système... on peut toujours imaginer des luttes d’influences au sein de l’Etat, des périodes où la situation économique ou géopolitique de l’Etat nécessite certains compromis, des alliances inédites, voire une aliénation, mais pas dans les proportions que l’on connait aujourd’hui, et en tout cas toujours dans l’intérêt supérieur de la France. Après l’histoire peut toujours s’amuser à critiquer tel ou tel monarque. L’erreur peut s’expliquer , pas la trahison.



      seriez-vous prêts à vous "taper" 54 ans de règne personnel comme celui de Louis XIV.



      c’est une blague ? quel mauvais exemple !! je vous laisse avec les 54 dernières années de république "impersonnelle", et je signe tout de suite pour le monde parallèle que vous nous proposez. Juste pour comparer la capacité de fléau des deux règnes... et la capacité de gloire ?? C’est de cela, surtout, dont ce peuple crève... il a faim d’héroïsme et de gloire.

      La restauration monarchique nécessiterait SURTOUT d’un Louis XIV pour commencer. Il y a quelques "barons" à mater...


  • #1577508

    Là , nous touchons le fond ! Un gouvernement monarchique populaire, c’est un oxymore : le représentant de la nation, qu’il soit roi ou président, tient son pouvoir de dieu ( pour ceux qui y croient ) ou de la finance, cela et rien d’autre ; et ceci en tous lieu et en tous temps. Seuls des naïfs ou des escrocs peuvent nous vendre cette idée oxymorique en diable !!! Le peuple, malgré son bon fond, est incapable de cerner les vrais enjeux ni de penser à long terme ; il raisonne par les tripes et le sentiment, trés rarement par la raison froide...

     

    • #1577549

      Tenir son pouvoir de Dieu ou de la finance (le diable), je n’appelle pas cela une oxymore...
      Il s’agit juste de la continuité du combat éternel entre bien et mal.


    • #1577557

      D’où la conclusion de cette vidéo qui est également celle d’Aristote : La démocratie dans la commune, l’aristocratie dans la province et la Monarchie dans l’Etat ! Il n’est pas dit que le Peuple a tous les pouvoirs dans cette vidéo ! Il a juste du pouvoir !


    • #1577668

      mais comprenez une bonne fois pour toutes que le pouvoir du peuple est une chimère, un vrai peuple (vous ou moi) n’a pas besoin de pouvoir, il cherche juste à vivre tranquilement sans qu’on lui impose un pouvoir extérieur (l’état ou une puissance d’argent ou de violence brute).
      La politique n’est qu’un jeu de pouvoir et rien d’autre.
      Abolissez l’état et l’argent et le problème du pouvoir disparaitra . une société n’a besoin que d’ordre et l’ordre ne dépend pas ontologiquement d’un pouvoir mais de règles et d’usages (la tradition car ce n’est qu’elle, bien comprise, qui peut éradiquer efficacement la violence brute sans la voir s’institutionnaliser en état)


  • C’est une idée très séduisante d’imaginer qu’une personne reconnue par tous, se retrouve au-dessus de la mêlée et arbitre équitablement et intelligemment le jeu des pouvoirs contradictoires de la société...

    Le hic, c’est que ça ne peut marcher que si tout le monde (justement) reconnait cette personne et cette fonction... ce qui n’est et ne sera pas le cas...

    En gros, pour mettre tout le monde d’accord, certains partent du principe que... tout le monde doit être d’accord...

    ... de là à dire que royalisme et sophisme sont synonymes il n’y a qu’un pas.... je ne sais pas... je dirais plutôt que c’est une sorte de méthode Coué qui se nourrit ... du pacifisme prudent...

    On ne veut plus se battre physiquement pour imposer notre mode de vie... certainement à juste titre... les deux guerres mondiales en ont refroidi plus d’un... avec les armes actuelles, on ne peut plus guerroyer comme avant... trop suicidaire... Alors on imagine un retour à un pouvoir divin devant lequel tout le monde s’agenouille, on en rêve... quelqu’un qui nous vengerait sans qu’on est besoin de se salir les mains... quelqu’un qui ramènerait de la justice dans ce monde pourri jusqu’à la moelle...

    Mais ça n’arrivera pas... les gens qui pillent le monde ne veulent pas de la justice rêvée des pauvres...

    Tout le danger de notre époque est résumé là... il faudrait user de la force pour rééquilibrer les pouvoirs, mais aujourd’hui, utiliser la force est devenu extrêmement dangereux et semble être une voie à sens unique d’où l’humanité pourrait ne jamais revenir...
    Là est le mal de notre évolution, et les discutions sur le fait de couronner où non un nouveau roi ne fait que noyer le poisson... On est coincé, les anciennes solutions sont désuètes au vu de notre technologie moderne et dévastatrice...

    Voyez le bras de fer entre les USA et la Russie... c’est pas que les USA veulent avoir tout pouvoir, c’est juste qu’ils ne veulent pas qu’un autre l’ait... et c’est ce qui les conduit à finalement tout faire pour avoir tous les pouvoirs... paradoxal ?... idiot ?... oui... nous sommes pris dans un "noeud", dans un cercle vicieux... et certainement apocalyptique...

    Enfin, voyez le Maroc et les courbettes devant le Roi qui n’empêchent en rien l’analphabétisme, la pauvreté, l’injustice et l’influence des USA sur le pays...

     

    • #1577754
      le 12/10/2016 par Brebis_mal_garée
      Que serait un gouvernement de monarchie populaire ?

      Concernant le Maroc vous avez sans doute raison mais que peut faire ce pays qui n’a ni pétrole ni gaz, de seulement 35 millions d’habitants et qui a connu une modernisation tardive voire forcée.. ?

      En ce qui me concerne j’ai le sentiment que sans le roi ce serait pire. Il n’y a qu’à regarder les voisins :(


  • Qui est le roi si ce n’est le meilleur guerrier du village ? Celui qui sera le premier à partir et le dernier à revenir au foyer, certain de l’avoir protégé, et rien de plus. Le mot ’noble’ n’a pas été inventé par hasard, redonnons-lui tout son sens.


  • #1577532

    Je suis d’accord surtout les points sauf celui du roi. Redonner le pouvoir ou peuple c’est remettre un roi, un et roi élu pas pour c’est compétence mais pour sont sang totalement absurde un sénat a la romaine pourrait remplir toute les rôles que vous avez attribuer aux roi.


  • #1577534

    C’est amusant de voir comment est mis en avant la démocratie directe, pour ensuite préconiser la monarchie, avec un pouvoir de bloquer les référendums.

    Ensuite, le Roi détient son pouvoir de Dieu, ce qui implique déjà un cadre définitif qui limite les libertés de chacun, et le cadre de discussion.

    Enfin bon, pas très cohérent ni très convaincant.

     

    • #1577632

      Tout à fait d’accord !

      Je préfère très largement la version de Etienne Chouard qui propose la démocratie réelle et encadrée par le peuple.

      Dans ce cadre il n’est pas improbable qu’un roi sans pouvoir de décision politique majeure fasse un assez bon représentant de la France dans la diplomatie.

      Personellement je me sentirais plus en sécurité et plus en contrôle dans une démocratie comme celle proposée par étienne chouard avec un Roi pour nous représenter à l’étranger.


    • #1577938

      oui mais une démocratie réelle n’est pas un pouvoir mais une participation où tout le monde a son mot à dire (le contraire de la démocratie elective qui donne le pouvoir absolu à 51% contre 49.
      un peuple n’a pas pour essence à se diviser mais à être uni . s’il est divisé, la démocratie n’est qu’un éternel combat pour le pouvoir de quelques uns. c’est en ce sens qu’un roi, un guide spirituel unanimement respecté a son utilité : tenir entre ses mains ce pouvoir sans s’être battu pour l’avoir et sans avoir à se battre pour le conserver et le transmettre. le pouvoir royal est un pouvoir qui ne doit s’appliquer qu’en dernier recours, quand le désordre s’installe ( police, justice armée). vous remarquerez que les rois de France étaient fortement limités dans leur pouvoir de lever l’ost (l’armée royale), le problème majeur de la monarchie Française a toujours été la féodalité (des guerriers) et le parlement (la justice bourgeoise). deux parasites ayant leurs propres intérêts privés qui ont détruit le lien direct entre le roi et son peuple.


  • #1577548

    Comparer la France et la Suisse c’est absurde. La Suisse est un paradis fiscal. Le PIB/hab de la France est semblable à celui de l’Allemagne ou du Royaume-Uni. La Suisse quelque part ce n’est même pas une nation. C’est une zone tampon entre les vrais nations que sont l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Autriche. D’ailleurs quelles langues parle t’on en Suisse ? L’allemand, le français et l’italien.

     

    • #1577592

      En Suisse on y parle surtout la langue des brigands, c’est le coffre fort pour argent sale de toute la planète, honnêtement je préfère mon pays la France, 1ère destination touristique au monde, qui dit mieux !
      C’est bizarre parfois certains classements !


    • #1577828

      @ un type
      Tu as oublié trois choses, la première il y a une quatrième langue le Romanche, parlée dans le canton des Grisons.
      Deuxième chose l’emblème de notre drapeau est la Croix.
      Et la troisième chose, tu as oublié le 10 août 1792, la Garde Suisse ne rompit pas son serment et mourut pour Dieu, pour l’honneur de la France et du Roy de France. Nous Suisses nous ne l’oublions pas. Fidélité et Honneur !
      https://www.youtube.com/watch?v=cHO...


  • Dommage d’avoir un clip un peu mal fait... Il ne convaincra que les convaincus...

    Sur le fond, on peut comprendre l’intérêt d’une monarchie héréditaire (surtout par rapport au régime républicain), mais elle finirait par dériver vers la tyrannie ou serait dénaturée par les puissances de l’argent. De plus, l’idée monarchique a fait son temps dans l’esprit de la population. L’Histoire ne repasse pas les plats. Il me semble que seul le projet d’une vraie démocratie serait à même d’emporter l’adhésion populaire et de responsabiliser les citoyens (qui n’auraient pas à s’en remettre à leur papa le roi). Pour finir, la monarchie demande un roi éclairé et vertueux, ce qui n’est pas le cas à chaque génération...

     

    • #1577783

      Un mauvais roi vaudra toujours mieux qu’un bon président. La qualité du monarque donne une valeur ajoutée non négligeable : nous avons eu quelques grands rois, qui ont su imprimer leur marque. Mais ce qui compte avant tout, c’est le système : c’est lui qui protège la France.

      Le gouvernement du roi, c’est, entre autres :
      - pas de division
      - aucun risque de corruption au sommet de l’exécutif
      - une vision à mesure humaine (UN homme dirige, avec ses qualités/tares/limites particulières) à contrario de la vision parlementaire, qui obéit à la psychologie des foules, et qui, par la multiplicité des partis/intérêts est appelée à gouverner par l’absurde (aucune unité/continuité), l’incohérence, et peut cumuler toutes les erreurs, là où une Personne a au moins la qualité de ses défauts.
      En gros, une démocratie représentative "réelle", c’est forcément la chienlit. Nos maîtres, qui savent très bien celà, s’arrangent depuis le début pour que le vrai pouvoir ne soit pas là, et ainsi imprimer une marche cachée à notre pays depuis environ 200 ans, dont nous voyons aujourd’hui les résultats.


  • #1577649

    La Vème a été imaginé comme cela, un président au dessus de tout qui arbitre les conflits entres les différents pouvoir en s’appuyant sur le peuple par le référendum par exemple... D’ailleurs De Gaulle avait en tête la restauration de la monarchie...
    Aujourd’hui l’âme même de la Vème république a été dévoyé...
    Je ne pense pas que c’est une question de régime, il y a eu des rois sacrément incompétents dans l’Histoire de France. En revanche la monarchie pourrait peut-être améliorer certaines choses et limiter les aberrations que l’on voit aujourd’hui en terme de souveraineté nationale ou de bien commun...


  • #1577663

    Si le Roi tient son pouvoir de Dieu il n’a pas besoin de nous pauvre mortel pour l’obtenir.
    Alors qu’il bouge son cul et qu’il le prenne son dû.
    Et si il n’y arrive pas c’est que Dieu n’en voulait pas

     

  • #1577676
    le 12/10/2016 par réGénération
    Que serait un gouvernement de monarchie populaire ?

    Çà me paraît être la meilleure solution... Peut-être que le parti d’Alain Escada est le trait d’union entre la fin de la République et le début d’une ère nouvelle inspirée de notre longue culture monarchique et chrétienne.
    Il faudrait établir un plan d’organisation précis, s’inspirant aussi du Cercle Proudhon, on peut certainement trouvé le "juste milieu" et la forme qui conviendrait au redressement de la France.


  • #1577696

    Depuis l’aube de l’Humanité, tous les régimes politiques ont été essayé !

    Ce ne sont pas la forme des institutions d’un pays qui sont en cause mais les Hommes (hommes & femmes) eux-même : leurs passions, leurs vices, leur ignorance, leur bassesse, leurs peurs, leurs compromissions. Ne s’agit-il pas de leurs âmes (ce qui les anime) avant toute autre considération ?

    Nos qualités terrestres s’acquièrent par les vertus accueillies en l’amour et la connaissance, celles que nos vies antérieures et intérieures, nous conduisent à re-connaître à savoir, le véritable et authentique Royaume.

    Les Hommes s’amélioreront rapidement lorsqu’ils connaîtront ENFIN de manière intime et donc par expérience, les lois de leurs réincarnations s’ils les éprouvent dans leur chair et leur mental.

    Un Roy est Lieutenant du Christ-Roy. Il tient lieu du Christ : le Logos solaire, la monade l’ aura épousé, IL s’exprime par sa voix, sa hauteur et sa sagesse (Sophia). Il devient dès lors Roy, Reine : Jésus le fut. Jeanne d’Arc, brièvement.

    Ainsi nous devenons Sujets d’un Roy, car il honore au nom du Christ en lui ou en elle, le JE intime, le Christ-Roy en chacun semblable au sien et en tous, dans l’ETRE (= Unité) mais différent en son expression existentielle (= diversité) d’où les Provinces, les patois, les dialectes, la gastronomie, les arts et la culture populaire ....

    Nous ne sommes plus dès lors des citoyens, des habitants mais des Sujets. Le Roy peut donc aisément se passer de protocole pour rencontrer un Sujet. Il sait que ce dernier est en réalité le premier dans l’ordre divin. Le Roy, lui le ... dernier il est au service de la Majesté Présente en Lui.

    Il est prématuré de penser au Retour du Grand Monarque, Christ-Roy avec nos contemporains dont la plupart sont encore imperméables à toute autorité divine. Les anges de lucifer ont fait le sale boulot. Ils sont présents sous forme d’images subliminales partout dans notre environnement, marqués comme un tatouage l’est sur la peau. Ce fait indique dans quelle matrice nous évoluons comme seule réalité, éloigné du Royaume de Dieu, notre vraie maison, notre origine.

    Le passage par une période dite anté/anti-Christique est l’Épreuve des épreuves que nos ancêtres n’auraient jamais voulu vivre.

    Le Roy arrivera lorsque les Hommes L’auront suffisamment élevé en eux !

    La personne honore la fonction. Pas l’inverse.

     

  • #1577713

    Ce qu’il faut c’est un chef, un guide !


  • #1577727
    le 12/10/2016 par Monsieur Michu
    Que serait un gouvernement de monarchie populaire ?

    On a déjà eu un presque-roi et des quasi-référendums d’initiative populaire en France. C’était sous le générale De Gaulle, le connétable de France qui ne se privait pas d’en appeler au peuple sur toutes les questions où il voulait passer outre la classe politique.

    Les médias possédés par les puissances d’argent l’ont dégagé en 1968.

    Comment une démocratie peut fonctionner correctement à une époque où la technologie donne une puissance de communication disproportionnée aux riches ?

    Autrefois, les discussions politiques se faisait de vive voix, avec des questions qui venaient réellement d’en bas, et au risque de se faire huer en direct si le public avait l’impression de "foutage de gueule".
    La question n’est ni royaliste, ni républicaine, elle s’adresse à tous.

     

  • #1577731
    le 12/10/2016 par Le Pen, vite !
    Que serait un gouvernement de monarchie populaire ?

    Le choix de la nouvelle monarchie apparaît plus rationnel que celui de la république qui, divisant le peuple en parti(e)s servant les objectifs mondialistes, nous conduit vers l’abîme.

    Vive la France et vive le Roi !

     

  • #1577739

    L’assemblée des corps de métiers m’a l’air anachronique quand on sait que la labeur humain touche à sa fin en ce siècle grâce à l’automatisation du travail.

     

    • (Re)Llisez Marx... Sans ce pré-requis, continuez naïvement à rêver à un monde sans travail humain ! Pas de plus value sans travail humain !!


    • #1577901

      Bien sûr, construire les machines et leur insuffler sans cesse la créativité humaine qu’elles n’auront jamais d’elles même, n’est ce pas là un dur travail ? Croyez-vous qu’une machine puisse remplacer un médecin sans médecin pour la calibrer ? etc...


  • #1577847

    Excellente vidéo !

    Beaucoup de choses essentielles me paraissent bien résumées : la teneur des référendums, le rôle du Roi et des Assemblées, l’équilibre et la bonne entente qui en résulte, le rétablissement des corporations (et non des multinationales, comme ce terme est employé actuellement) afin d’encadrer véritablement le travail.

    Je vois que plusieurs personnes sur ce site, par exemple, ne sont pas convaincues, ce qui est leur droit, mais on ne peut décemment taxer cette vidéo d’incohérence ; la "démocratie" où nous sommes actuellement ne laisse pratiquement pas la voix au Peuple, seulement lors des élections, et même là, tout est verrouillé, cadenassé au possible ! On voit aussi, avec les élections américaines, de quelle manière le Pouvoir en place avance ses pions en tentant d’éliminer les autres !

    En ce qui me concerne, j’adhère pleinement aux arguments avancés dans cette vidéo, et j’espère vivre assez longtemps pour assister au rétablissement de la Monarchie en France !

    Vive Dieu ! Vive le Roi ! Vive la France ! Vive le Christ Roi !


  • #1578034

    Francis Cousin a une réponse adéquate : https://www.youtube.com/watch?v=0Gm...


  • #1578107

    Quelques principes de base (non exhaustifs) définissant les rôles et fonctions du roi ou prétendant :

    - Le Roi se doit d’être le garant et signataire de la constitution de l’Etat, c’est-à-dire le contrat qui lie le souverain à ses sujets.

    - Des valeurs telles que l’intérêt supérieur de la nation, la recherche du bien commun seraient des règles auxquelles l’autorité du roi serait soumise (concepts bien oubliés aujourd’hui y compris au sein de la population). De plus, tout citoyen/sujet et le roi lui-même, serviteurs de la nation devront prêter serment au moins quant à ces devoirs précités.

    - Le Roi sera en droit d’organiser des assemblées populaires afin d’établir un contrôle sur les politiques adoptées autant que celles discutées par le corps législatif.

    - Les ordres chevaleresques seraient rétablis, garants quant à eux de l’exercice de la souveraineté

    - Le Roi sera nommé à vie, sa femme tiendrait le rôle d’intendante, plus un « sous intendant » désigné par le roi soumis à l’approbation d’une commission de juré. Sa succession ne serait pas forcément héréditaire, plus sur décision de concile comme la nomination du pape à la différence que le Roi se devra de nommer qui siègera à la prise de décision, plus des citoyens/sujets seront tirés au sort comme des jurés.

    - Le Roi sera dépositaire des finances de la nation, c’est lui qui battra monnaie. Le prêt à intérêt serait interdit ou très encadré. Une doctrine économique d’ordre chrétien reste à définir.

    Lisez ou relisez La République de Platon, grosse source d’enseignement.
    Socrate voit dans le pouvoir royal le régime le plus proche des dieux, si je l’ai compris.


  • #1578200

    Je suis totalement d’accord, avec l’idée de restaurer la monarchie j’abandonne l’idée de Demosophie d’Eric Fiorile qui ne peux pas correspondre avec la situation de la France. Qui sera notre Roi ? Alain Soral ? Dieudonne ? Jean Marie Le Pen ? Hervé Ryssen ? Vincent Reynouard ? Jerome Bourbon ? Henri De Lesquen ? Pierre Sidos ? Philippe Ploncard d’Assac ? Andre Gandillon ? Julien Rochedy ? Philippe Devilliers ? Gérard Depardieu ? Qui voulez-vous à la tête du futur royaume de France ?


  • #1578948

    C’est beau mais ça ne reste qu’un rêve.Et puis qui aurait les reins pour faire Roy ? Il ferait même pas dix mètres qu’il se ferait assassiner. Comment changer sans effusion de sang en plus ?


  • #1579807

    Comme le dit si bien Soral, Tout ça, c’est de la métaphysique.


  • #1580300

    Pour qu’il y ait un Roi il faudrait déjà qu’il y ait une noblesse. La noblesse d’un peuple ne se constitue pas par décret, ni du jour au lendemain, c’est un processus historique long qui fraye avec le « répertoire » épique. Jetez un œil sur l’histoire et la genèse des dynasties, royaumes et empires. Un roi ne sert à rien si c’est un énième cravaté ou une baltringue tenu par le bas-ventre. Les noblesses et les rois sont toujours issus d’une lutte héroïque pour la libération d’un peuple, c’est l’événement méta-historique qui les légitiment pour les siècles, eux et leurs descendants (jusqu’à ce que ces descendants redeviennent des incompétents manipulés ou des corrompus : cycles involutifs naturels). C’est ainsi que ça fonctionne depuis toujours.

    C’est l’événement et le drame (la trame) historique qui font les rois, pas les volontés politiques, même populaires.

     

    • #1580807

      exactement

      c’est pour ça qu’il n’y aura pas de renouveau sans GUERRE
      le slogan de "la paix à tout prix" qui est un peu celui d’E&R est incompatible avec nos espérances de restauration réelle.

      A moins que ce site ne serve plus que de SAS de décompression, comme n’importe quelle base de loisir contemporaine ?


  • #1592833

    France orpheline...

    Je propose une monarchie mais dont le souverain ne serait pas issu d’une lignée, il serait séléctionné parmi le peuple.

    Ce serait le champion, le héro de la patrie.

    C’est un trop vaste programme pour que je le développe ici.


Commentaires suivants