Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Quelques secondes suffisent à cette société israélienne pour pirater votre téléphone portable

Quelques secondes suffisent à un employé d’une des entreprises leaders dans le domaine du piratage, basée en Israël, pour déverrouiller votre portable et en extraire les données.

 

Cellebrite, installée à Petah Tikva dans la banlieue de Tel-Aviv, a conclu des contrats dans une centaine de pays, dont un bon nombre avec des gouvernements, offrant de nouvelles possibilités aux agences de sécurité mais alarmant les défenseurs de la vie privée.

 

San Bernardino

Elle a fait parler d’elle en mars quand les médias ont rapporté que sa technologie avait été utilisée par le FBI pour pirater l’iPhone d’un des tueurs de San Bernardino en Californie. D’autres informations ont ensuite dit le contraire. La compagnie, elle, garde le silence sur ce sujet.

 

Localisation

Cellebrite affirme pouvoir récupérer tout une gamme d’informations d’un téléphone, comme la localisation de son utilisateur à n’importe quel moment ou des SMS même quand ils ont été supprimés depuis des années, à condition qu’il soit physiquement connecté à un de leurs appareils.

 

Quelques secondes à peine

Un journaliste de l’AFP s’est prêté à l’expérience en entrant lui-même un mot de passe dans un téléphone vierge et en prenant des photos. En quelques secondes, le mot de passe a été neutralisé et les photos sont apparues sur un écran d’ordinateur, avec l’endroit et l’heure exacts où elles ont été prises.

 

Jeu du chat et de la souris

Le véritable défi, selon Lior Ben Peretz, un des directeurs, c’est le « jeu du chat et de la souris » nécessaire pour suivre les mécanismes de sécurité toujours plus innovants des sociétés de téléphonie. Le laboratoire de Cellebrite dispose de 15 000 modèles de portables, à raison de 150 à 200 nouveaux modèles par mois. Dès qu’un nouveau téléphone est lancé, explique M. Ben-Peretz, les 250 personnes de l’équipe de recherche se lancent dans une course contre la montre pour « extraire les données, les décoder, les normaliser, être en mesure de les lire, les analyser et au bout du compte les rapporter ». Cela peut prendre quelques jours ou plusieurs mois.

 

Cas Apple

Les iPhones posent des difficultés particulières parce que, contrairement à d’autres, Apple conçoit tout, du matériel au logiciel, explique Wang Yong, professeur à l’Université d’État du Dakota (États-Unis).

 

Aucun appareil inviolable

Mais à entendre Lior Ben-Peretz, aucun portable sur le marché n’est inviolable : « C’est vrai que cela devient plus difficile, plus complexe (...) mais nous y parvenons toujours, même sur les derniers appareils et derniers systèmes d’exploitation ».

 

Succès mondial

La société vend à des services de sécurité dans le monde entier et de plus en plus à des entreprises privées. Elle revendique une croissance annuelle de 15 % de son chiffre d’affaires mondial, mais beaucoup plus en Asie.

 

Dangers

Cette activité suscite des inquiétudes, notamment au sein des groupes de protection des droits de la personne, quant au risque que ces technologies ne se retrouvent entre de mauvaises mains, comme des régimes dictatoriaux.

 

À qui la faute ?

Elior Ben-Peretz assure que Cellebrite a des procédures de contrôle de ses clients et respecte les lois locales. Mais au bout du compte, ajoute-t-il, les premiers responsables sont les gouvernements. « Prenez n’importe quel régime dans le monde. Est-il possible de l’empêcher (...) de renverser des gens en voiture ? », demande-t-il. « Dans ce cas, on ne peut pas rejeter la faute sur le fabricant de la voiture ».

 

Comparaison fallacieuse

Pour Sari Bashi, directrice juridique de Human Rights Watch en Israël, cette comparaison est fallacieuse car les voitures sont produites en masse. Or « un contrat de surveillance est un peu différent. Vous avez un petit nombre de clients et vous pouvez poser des questions ou réclamer un engagement à ce que la technologie ne serve pas à ceci ou cela », assure-t-elle. Selon Mme Bashi, toutes les entreprises ont la « responsabilité de veiller à ce que leurs activités ne contribuent pas à des violations graves des droits de l’Homme ou n’en bénéficient pas ».

La technologie au service de l’espionnage ? Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • C’est comme si on fabriquait des clés pour ouvrir la porte de chez lui.
    Je doute qu’il mettrait la responsabilité sur le gouvernement ou sur le marchand de serrure mais plutôt sur le marchand de fausses clés.
    Il fait un peu le même travail sauf qu’il entre dans les téléphones au lieu d’entrer dans les maisons.

     

    Répondre à ce message

  • Sachant que la moindre petite application ou jeu qu’on installe sur son smartphone siphonne tout son contenu, c’est une non-information.
    Il faut bien avoir à l’idée que la source de revenu de demain et déjà énorme aujourd’hui est et sera ce qu’on appelle "Big Datas", c’est à dire toutes nos données personnelles.
    Et personne n’y échappera.
    En Suède, les "Big Datas" sont tout juste derrière le pétrole en terme de revenu.
    C’est pas pour rien que le Cloud computing explose, que Microsoft le met par défaut sur ces OS et que de toute façon pour l’utilisateur non averti, le moindre petit document personnel est envoyé à l’autre bout de la planète.
    A quelle fin selon vous ?
    On est entré dans une nouvelle ère, celle de la délation, de la surveillance, ou tout est critiqué, soumis à la polémique, à la vindicte populaire.
    Les réseaux "sociaux" ne sont que l’achèvement d’une surveillance globalisée.
    Et n’oublions pas qu’internet est tout récent à l’échelle de l’humanité, imaginez demain ce qu’on "fera" des hommes ...
    Bienvenue dans la matrice :)

     

    Répondre à ce message

  • D’abords, faire croire que l’on est à l’origine de tout, qu’on était là avant tous et tout, laissez croire que l’on est partout, surtout qu’on est des génies en tout, que l’on a raison en tout, et qu’on est indispensable en tout, que même lorsque l’on ment en fait on dit la vérité, et que même sans talent aucun, sinon une morgue à toute épreuve, on est vraiment au-dessus de tout, et petit à petit, presque tout le monde croira à cette fable. Presque.

     

    Répondre à ce message

  • L’objectif de cette traque est de contrôler les individus critiques voire hostiles au projet mondialiste qui inclut le projet du "Grand Israel".. Il est beaucoup moins grave de ne pas aimer le judaisme que de critiquer le sionisme c’est ce que viens de me confirmer aujourdh’hui Claude Askolovitch sur Radio Shalom qui déclarait haut et fort que François Fillon n’est pas antisémite mais que citer trois fois "les juifs" en peu de temps ça pose problème venant d’un représentant politique français (goy) .. il ne fait plus mystère pour moi que le sionisme est une idéologie politique déguisée en religion, c’est pourquoi Israel s’intéresse d’aussi près à l’opinion qu’elle génère dans les esprits après autant d’efforts manipulatoires et de désinformation médiatique.

     

    Répondre à ce message

  • Respect à cette société qui s’impose par son savoir faire. Méritocratie et travail dur avant toutes considérations !r

     

    Répondre à ce message

  • Human Rights Watch en Israel...ils ont du choisir des non-voyants...

     

    Répondre à ce message

  • « au risque que ces technologies ne se retrouvent entre de mauvaises mains, comme des régimes dictatoriaux »
    Celui qui a dit cela (journaliste ou représentant d’une assos) peut-il donner sa définition d’un régime dictatorial ?! Le gouvernement qui nous espionne serait-il bienveillant ou dictatorial ? Exemple, si votre voisin vous espionne, pensez-vous qu’il est vraiment bienveillant ?!

    Quant à Mme Bashi, vous voyez, un engagement, en l’occurence celui du respect de la vie privée, est tout aussi fallacieux que l’argument de notre petit espion millionnaire... donc arrêtez de faire semblant de prendre la défense du public... Aussi, les régimes espions ne vont pas espionner vos activités louches et de parti pris, de HRW...

     

    Répondre à ce message

  • Vous êtes tous qui venait sur E&R recensés et fichés avec classement en fonction des activités et des propos plus ou moins jugés dangereux , des listes sont distribuées aux service secret israélien bien installé en France aujourd’hui , et a ses groupes de soutien pour vous faire taire d’abord par la justice puis par les coups et le meurtre . En attendant ils usent jusqu’au bout le mensonge et la calomnie , tant que tu n’es pas visible sur internet et que jamais on ne voit ta face a la télé ou qu’on y rapporte tes propos , tu ne risque rien , mais si tu bouges une oreille , mieux vaut avoir un esprit de sacrifice et une tolérance exceptionnelle , comme A.Soral , Dieudonné , Faurisson , et tant d’autres défenseurs de la vérité et résistants a l’ordre satanique socialo-judeo-talmudo-sioniste mondialiste et qui ne plient pas face a la logorrhée manipulatrice et dominatrice des merdias de masse , ni devant les assauts du système judiciaire franc-maçon (La justice ?)

     

    Répondre à ce message

  • #1608416

    Quelques secondes suffisent à cette société (de la colonie voleuse de terres palestiniennes) israélienne pour pirater (voler les données de) votre téléphone portable...

     

    Répondre à ce message

  • Voila pourquoi aujourd’hui,il y a de + en + d’applications pour portables,et pourquoi on veut obliger les peuples a se servir d’internet pour tout(impôt,relevés,déclarations...)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents