Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Qui sont ces chômeurs qui ne sont pas comptabilisés ?

1 400 000 Français en recherche d’emploi non inscrits

En France, 1,4 million de personnes souhaitent trouver un emploi mais ne sont pas considérées comme des chômeurs car elles ne remplissent pas tous les critères. Parmi elles, des étudiants qui finissent leur parcours mais aussi des demandeurs d’emploi complètement découragés.

 

Le chômage reste le sujet économique le plus médiatique, déchaînant les commentaires presque chaque mois lors de la publication des chiffres de Pôle emploi. Mais qu’appelle-t-on réellement un « chômeur » ? Selon l’Insee, il s’agit d’une personne qui souhaite avoir un emploi, en recherche un activement et est disponible dans les deux semaines pour le prendre.

Sauf que cette définition très stricte (en fait issue des normes du BIT, le bureau international du travail) exclut bon nombre de personnes qui souhaitent pourtant bien avoir un emploi. Ces derniers font partie de ce que l’on appelle le « halo autour du chômage ». En France métropolitaine, à fin 2015, 1,4 million de Français rentraient dans cette catégorie, un chiffre à comparer avec les 2,9 millions de chômeurs dans l’Hexagone à la même période.

[...]

Qui sont justement ces gens faisant partie du halo ? Réponse : des Français aux situations très différentes. L’Insee retient trois grandes composantes.

La première est constituée des personnes qui recherchent un emploi, souhaitent en avoir un mais qui ne sont pas disponibles. « Cela concerne notamment les étudiants en fin d’études, les personnes qui viennent de déménager ou qui sont en congés », explique Anne-Juliette Bessone de l’Insee.

Ce sont les membres du halo qui sont les plus qualifiés (54% d’entre eux ont le baccalauréat) et les plus inscrits à Pôle Emploi (62%).

[...]

La deuxième composante regroupe les personnes qui souhaitent avoir un emploi, sont disponibles mais ne cherchent plus. « Elles n’en recherchent pas notamment parce qu’elles sont découragées, elles pensent qu’elles n’en trouveront pas », souligne Anne-Juliette Bessone. Leur nombre a toujours varié entre 600 et 700 000 sans qu’on puisse y voir un réel effet lié à la crise.

[...]

C’est dans cette catégorie que l’on trouve les personnes les moins qualifiées (seulement 32% de bacheliers). Ces personnes ont peu de chances de trouver un emploi. Lorsqu’elles sortent du halo, la plupart du temps elles rejoignent les rangs des chômeurs de longue durée.

Lire l’article dans son intégralité sur bfmbusiness.bfmtv.com

Un chômage inhérent au Système, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1504034
    le 06/07/2016 par Jean-Christophe315
    Qui sont ces chômeurs qui ne sont pas comptabilisés ?

    "Le chômage reste le sujet économique le plus médiatique" - euh...non, puisque le sujet se trouve systématiquement (et opportunément) occulté par des sujets de diversion sociétaux ou autres. Dans le cas de l’annonce de "bons" résultats -truqués, pour permettre la réélection de notre bon Président- j’ai remarqué que les médias mainstream en faisaient l’étalage et s’en réjouissaient. Rassurez-vous, dans le cas inverse c’est le quasi silence-radio.Voilà, c’était ma théorie conspi du jour, bonne journée


  • #1504049

    En langage clair mais quand même au sens du BIT :
    Il y a 2.9 millions de chômeurs (9.9% de la population active) PLUS 1.4 million de chômeurs.
    soit 4.3 million de chômeurs désirants un emploi, c’est à dire la catégorie "A".
    Plus les catégories "B,C,D,E".



    En France métropolitaine, parmi les personnes inactives au sens du BIT, 1,4 million souhaitent un emploi sans être comptées comme chômeurs au sens du BIT : elles constituent le halo autour du chômage.



    source : http://www.insee.fr/fr/themes/info-...


  • #1504066
    le 07/07/2016 par la pince mon seigneur
    Qui sont ces chômeurs qui ne sont pas comptabilisés ?

    Une masse incroyable de jeunes, mais n’oublions pas le chomage de masse est institutionnalisé par l’Europe pour garder une inflation basse


  • #1504093
    le 07/07/2016 par un déséquilibré
    Qui sont ces chômeurs qui ne sont pas comptabilisés ?

    Résoudre le chômage : remigration

     

  • "Ces derniers font partie de ce que l’on appelle le « halo autour du chômage »."

    Des bêtes immondes au ventre fécond, tapies dans l’ombre, ne votant plus, consultant E&R et en rupture définitive avec la matrice.
    Sans compter les oisifs et autres Alexandre le Bienheureux !

    Comme dirait la mère Saint-Cricq, il faut les repérer et les "traiter"

    Green Soylent ! Un petit coup de benne sur ces corps désabusés !

    Voilà ce qu’ils nous mijotent.

    Que l’on bosse, que l’on soit au chomdu, que l’on soit une caille de téci, nous nous ferons tous enfiler et la boucle qui boucle a bouclé comme dirait Ribéry, notre Montesquieu du XXIè siècle


  • Le nombre de chomeurs réels est de plus de 9 millions.
    Beneficiaire du RSA : 2 millions
    Catégorie A BC D : 5,5 millions
    Radiés : un bon 2 million
    - 25 ans sans experience (pas de RSA ni chomage) : 500 000 au moins
    SDF : 300 000 au moins
    Chances pour la France sans travail : ???? mais 90% au moins.
    Handicapés sans travail : ????

    Ca fait bien 22-25% de la population active soit plus du double des statistiques officielles


  • + Les personnes en formation longue
    + Les personnes en alternance
    + Les personnes cherchant du travail à l’étranger
    + Les personnes résiliés temporairement

    Tout ces gens là ne sont pas comptabilisés non plus. Quand on sait que Pôle Emploi dépense des fortunes pour son site internet et des formations débiles alors qu’il faut 7 mois pour obtenir une formation professionnelle qualifiante à 300€....

     

    • "alors qu’il faut 7 mois pour obtenir une formation professionnelle qualifiante..’’ J’espère pour vous que vous ne perdrez pas votre emploi et, que vous ne serez pas obliger de faire et déjà de trouver une formation pour vous reconvertir car vos 300 € servirons a peine pour vous y rendre, voire vous loger, vous nourrir et accessoirement vous acheter un peu de matériel. Vous êtes a cote de la plaque concernant les tarifs des formations mon ami. Le système des formations et des organismes de formation est opaque et englouti des sommes considérables même Bercy et les medias officiels l’ont relaté, c’est dire ! Il est presque de notoriété public que c’est un business très lucratif qui fait que l’argent de l’état va dans les poches de boites privées ... sans compter que les formations débouchant sur des emplois bien rémunéré sont a des couts exorbitant éloignant de facto les sans dents... un ex : diagnostiqueur immobilier (sans compter l’achat du matos pour travailler ensuite) : le groupe bidule fait former un employe interne puis lui attribue un poste rémunérer au smic ou un poil plus et, empoche le pactole..oui, comme souvent aujourd’hui grâce au formidable travaille s’appuyait sur de longues expériences de nos chères élites.


  • Les VRAIS ! chiffes du chômage doivent être effrayant ,tellement effrayant qu’ils n’osent le dire. Mais notre flamby de compétition nous a dit que "çà va mieux" oui ,en trichant çà va toujours mieux ,et sans tricher çà va beaucoup moins bien. Qu’est ce qu’on ne ferait pas pour duper l’électeur.
    C’est du complot ,çà ??


  • Les taux de chômage sont tous FAUX.
    C’est une fraction avec au numérateur le nombre de chômeurs. Mais au dénominateur on y met le nombre total de français en âge de travailler. Mais certains ne risquent pas d’être au chômage, comme par exemple les fonctionnaires et assimilés qui ont une garantie de l’emploi.
    Il faut donc au moins doubler ces taux de chômage pour avoir une idée réaliste de la situation. Et comme en France il y a plus de travailleurs au statut protégé que chez nos voisins, la comparaison des taux entre pays n’a pas de sens non plus.

    Sources d’un think tank libéral...
    http://fr.irefeurope.org/France-le-...


  • Vous oubliez de dire qu’en cas de licenciement économique (ce qui est très courant aujourd’hui) les salariés licenciés peuvent bénéficier du Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) qui comporte de nombreux avantages (90% y souscrivent)

    Or, les bénéficiaires du CSP ont le statut de "stagiaire de la formation professionnelle".

    Ils ne sont donc pas comptabilisés comme chômeurs, tout du moins pas pendant les 12 mois de CSP !!! Ce n’est qu’au bout du 13 ème mois, en sortant du CSP, qu’ils deviendront officiellement chômeur !

    Encore une combine pour fausser totalement les statistiques !!!


  • Qui sont ces chômeurs qui ne sont pas comptabilisés ?
    ce sont tous les gens que les sondeurs ont oublié - c’est pour vous dire comment ils font leur boulot - c’est les mêmes qui disaient que le Brexit n’aurait pas lieu -
    à part ça , la France va beaucoup mieux - Amen !
    rendez vous en 2017


Commentaires suivants