Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Radars automatiques : l’État a-t-il illégalement favorisé des sociétés privées ?

Une enquête a été ouverte et confiée à l’Office central de lutte contre la corruption, concernant l’attribution des contrats relatifs au parc des radars de vitesse. L’association Anticor soupçonne deux entreprises d’avoir été favorisées au détriment d’autres firmes concurrentes.

 

[...]

Cette fois, l’association anticorruption s’attaque aux sociétés Atos, spécialisée dans les services numériques, et Morpho, l’une des filiales du groupe Safran, qu’elle soupçonne d’avoir été favorisées au détriment de leurs concurrents. Selon Mediapart, qui a révélé l’information dimanche, les noms de l’actuel PDG d’Atos, Thierry Breton (ancien ministre de l’Économie entre 2005 et 2007) et du PDG du groupe Safran Francis Mer (ancien ministre des Finances entre 2002 à 2004) figurent sur la plainte. « Ils ont pu influer sur la signature des contrats qui portent sur un montant cumulé de plus d’un milliard d’euros », a estimé Jean-Christophe Picard, président d’Anticor.

Lire la suite de l’article sur lci.fr

 


 

L’enquête pour « favoritisme et prise illégale d’intérêts » est en cours depuis le 29 mars dernier, mais l’information a filtré seulement ce lundi.

 

La plainte d’Anticor se base sur un rapport de 2014 de l’Inspection générale de l’administration (IGA). Cette dernière notait qu’Atos avait participé aux réunions de préparation pour un des marchés, et surtout, que « les délais étaient (...) intenables » pour permettre une réelle mise en concurrence. « C’est un dossier exemplaire sur l’ambiguïté qui règne entre secteur public et privé », a estimé de son côté Jérôme Karsenti, l’avocat de l’association. « L’État a délégué ses missions les plus régaliennes à des entreprises privées et payé beaucoup plus cher que s’il avait assuré lui-même ces prestations », a-t-il ajouté.

Lire l’intégralité de l’article sur latribune.fr

L’État français ou le mépris du peuple, lire chez Kontre Kulture :

Le conducteur français, dindon de la farce étatique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La vraie question est :
    "L’État (ses représentants en tout cas) a-t-il illégalement favorisé des sociétés privées ? ... et si oui, en échange de quoi et au bénéfice de qui  ?"


  • ATOS c’est de la petite bière à côté de ce qui s’est passé entre Sarkozy et SAGEM...


  • J’ai pris 135 € d’amende pour m’être garé sur une place de livraison un samedi,j’y suis resté 10 mn ,c’est à croire que ces chacals du système étaient planqués à quelques mètres de là !En plus ils ne laissent rien c’est un racket organisé par la mafia Hollande et sa clique soialosioniste !Ils vont dégager en 2017 et qu’ils rendront des comptes ces ordures !


  • Et le baveux du jour se nomme...
    Aucune chance que la Justice passe donc.

    Rappel :

    Le 20 septembre à 08:33 par Heureux qui, comme Ulysse...

    Paris ville rose : vivre dans 6,83 m² pour 370 euros par mois (sans bail) (...)
    Heureusement qu’il y a du beau linge à la Fondation Abbé Pierre pour nous tenir informés.
    Un grand merci à Sarah et à madame Crémieux, nous regrettons tous le départ de Martin Hirsch de chez Emmaüs, merde, quand même !
    Comment fait-on déjà pour enterrer (ou faire mousser) un dossier ?
    Ah oui, on le confie à quelqu’un de confiance...
    Médiation, quand tu nous tiens !
    Rappel :

    Le 16 septembre à 17:19 par Heureux qui, comme Ulysse...

    Des familles demandent pourquoi les militaires ne sont pas intervenus au (...)
    Et le baveux qui pose les questions sur BFM s’appelle Gérard... euh Gérard comment déjà ?
    Qui pour allumer un contrefeu et canaliser toute voix "dissidente" de manière à ce que la vérité reste au placard ?