Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Radars embarqués : l’État confie les contrôles à des entreprises privées

Privatisation des profits...

Exit police et gendarmerie : dès janvier, des sociétés privées géreront les radars embarqués dans 400 voitures banalisées.

Flasher les voitures en excès de vitesse avec un radar embarqué dans leur véhicule leur vaut crainte et défiance des automobilistes. Cela ne devrait pas durer : la police et la gendarmerie ne seront plus en charge des radars embarqués. Le gouvernement envisage de confier les appareils à des sociétés privées. Cela permettrait, d’une part, de décharger les forces de l’ordre et, d’autre part, de flasher davantage.

« Cette externalisation est avant tout une bonne gestion des deniers publics. On privatise juste l’action de bouger la voiture, avec un chauffeur qui va se promener avec ce radar. On va dire avant au chauffeur par où il doit passer et après vérifier qu’il l’a bien fait. on contrôlera tout ce qu’il va faire dans le cadre d’un marché public », a précisé Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

Les radars mobiles, embarqués dans des voitures banalisées, sont utilisés une heure et quart par jour en moyenne. Cette faible utilisation tient du fait qu’un contrôle nécessite la présence de deux personnes – policiers ou gendarmes – attendus, dans le contexte actuel de sécurité renforcée, sur d’autres missions.

[...]

Redoutables, les radars embarqués sont équipés de caméra infrarouges qui flashent discrètement. En 2015, un million et demi de procès verbaux ont été dressés. De son côté, Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes, estime que la sécurité routière ne peut être confiée à une société privée qui « n’a pas pour ambition de faire de la philanthropie » mais « de la rentabilité ». L’objectif du gouvernement est d’équiper 440 voitures banalisées d’ici à deux ans, soit 120 de plus qu’aujourd’hui.

Lire l’intégralité de l’article sur rtl.fr

 

Le reportage diffusé sur Public Sénat le 7 avril 2016 :

 

Voir la vidéo du débat tenu lors du Grand direct de l’Actu le 7 avril 2016 sur Europe 1 entre Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, et Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 Millions d’automobilistes :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Donc la fonction d’ "officier de police judiciaire" ou d’adjoint va être transférée au privé. Tout va bien... police/justice : rien ne doit être transféré au privé...


  • Privatisations des profits et nationalisation des dettes

     

    • C’est mot pour mot ce que j’allais poster.

      C’est bien la preuve qu’il y a une guerre de mener contre le peuple.
      Privatisation des profits ; c’est retirer une manne économique du peuple pour la joie d’un petit nombres de personnes.
      Nationalisation des dettes ; c’est défausser la responsabilité d’un petit nombre de personnes de leurs échecs et la faire payer à la collectivité.
      Bref, c’est la double pénalité pour le peuple.


    • Vous avez tout compris, n’étant pas de véritable policiers et lorsqu’ils finiront dans le fossé ou en train de brûler vivant dans leur voiture ce sera le retour des policiers pour protéger des non policiers afin de nous taxer.

      Une double perte pour l’état donc, mais bon, nous sommes gouvernés par des débiles


    • C’est exactement ça ... Double quenelle épaulée ... Ça serait drôle si ça n’était pas si grave et inquiétant pour la suite ...


  • 2016 : Objectif thunes


  • Une société privée a pour vocation de faire de faire le maximum de profit avant toute autre considération.. une bonne raison pour un Etat en faillite de confier ce genre de business à des concessionnaires qui n’auront pour principal souci que d’engranger le plus possible de commissions pré-négociées . Le tout sécuritaire est un alibi en or pour toutes les formes de répression..y compris les plus rentables. Ce qui n’est plus à démontrer depuis la dictature socialiste.


  • A quoi bon les émissions "Turbo" et autres, présentant des voitures de 500 CV et plus .on va mettre des radars privés ,tout ça pour la soit disant sécurité routière. Vous voulez de moins en moins de mort sur les routes ?? ,eh bien ,j’ai la solution ,tous avec des voitures sans permis ,elle plafonnent à 50 km/h .Fini les radars et les excès de vitesse et peu de consommation ,c’est sur, sa frime pas mais plus un seul mort,et plus un rond .Dans la connerie ,allons jusqu’au bout.

     

  • Une fois de plus, on va offrir une superbe affaire aux copains sur le dos de la plèbe.

    Ils n’auront qu’à ouvrir un compte discret au Panama, tout va pour le mieux.


  • Qu’est-ce que ça rappelle ? La cession des autoroutes. L’état gagnait du pognon avec ça. Qui les a cédées ? Les mêmes qui aujourd’hui se lamentent devant les déficits et disent que les Français doivent faire des sacrifices...
    Dès que l’une des fonctions de l’état s’avère être rentable, et je pense que celle-là l’est, hop, on la cède au privé. C’est-à-dire aux copains. Qui sauront se montrer discrètement reconnaissants.

    Elle fonctionne bien, notre démocratie.


  • Quelqu’un sait à qui appartient l’entreprise qui a remporté le marché ?

     

  • C’est ainsi que pas à pas, la privatisation des fonctions régaliennes de l’État donc l’Autorité, passent aux mains peu scrupuleuses du privé - on en voit déjà les excès en maints domaines notamment celui des autoroutes : la rentabilité sera son unique morale (oxymore) !

    De 440 automobiles banalisées, ses sociétés passeront rapidement d’ici 2021 à 1200 (?).

    Quid des procédures d’appels en justice ? De quels droits se prévaut une société privé (donc de gestionnaires, d’actionnaires privés) d’interpeller un usager de la route pour un délit d’excès de vitesse ? Qui contrôlera en amont ses sociétés ? Si radars défaillants, quels recours ? Les points de permis de conduire est-ce aussi cette société qui les réduira ?

    À quand la privatisation du Parlement ? Du Sénat ? De l’Élysée ?

    Et à quand le transfert à une société privé dite multinationale, de chacun des habitants de la France sous statut juridique de citoyens français au départ vers un n° unique de statut de client multiculturalisé et donc dénationalisé, de fait ?

    Nous assistons donc bien à une privatisation de l’État et la mise sous tutelle, sous contrôle idéologique permanent et en temps réel des Valeurs de la Nation au profit toujours des mêmes !

     

  • Le problème des radars mobiles c’est qu’ils les mettent sur les belles voies sûres là où rouler à 50 ou 70 tient du supplice, autrement dit là où c’est le plus rentable, pas le plus dangereux. Ce qu’il faut rendre public c’est le choix du positionnement géographique des radars vs les taux d’accidents enregistrés à ces endroits.

     

    • Tu serais surpris de constater que la plupart des accidents mortels ont lieu sur les belles lignes droite, le jour, et par temps sec.


    • #1440768

      Non mais c’est dingue... Voilà désormais que parmi les commentateurs, on a des émules de Perrichon et Claude Got qui viennent faire de la propagande pour les radars ici. Michaël "de Rennes" (le 3ème et dernier membre de la LCVR après les deux sus-nommés), sors de Titus !


    • Bien vu Titus, à 65% même si mes souvenirs sont bons...


    • @Titus
      Je confirme sur les belles lignes droite lors de journées claires et sur voie sèche, limiter la vitesse de manière inadaptée endort les conducteurs et provoque des accidents...
      Le problème reste à mon sens les limites de vitesses inadaptées qu’elles soient trop hautes mais aussi trop basses... Dernier cas qui est totalement contre-productif pour la sécurité et le porte-feuille des usagers, mais "tout bénef" pour les finances de l’Etat... et bientôt des sociétés privées d’apres l’article !



    • on a des émules de Perrichon et Claude Got qui viennent faire de la propagande pour les radars ici.




      Qui t’a dit que j’étais favorable aux radars ? Pour ta gouverne, j’y suis opposé. Mais être opposé aux radars ne doit pas conduire à utiliser le mensonge, car la fin ne justifie pas les moyens.


    • @Cacolax



      Je confirme sur les belles lignes droite lors de journées claires et sur voie sèche, limiter la vitesse de manière inadaptée endort les conducteurs et provoque des accidents...




      Je ne crois pas que ce soit la vitesse qui soit en cause, mais plutôt la baisse de vigilance. Les accidents, qu’ils soient routiers ou domestiques ou de travail, se produisent lorsque le risque est évalué comme étant faible (routine, habitude, temps clair et sec, outil maîtrisé, etc.) parce que la vigilance est à son minimum.

      À l’opposé, lorsque les conditions sont mauvaises (pluie, neige, verglas, mauvaise visibilité, etc.), on évalue le risque d’accident comme étant plus élevé que la normale, on est plus vigilant et on prend moins de risques... et on a moins d’accidents !


    • Titus, j’ai du mal à comprendre comment on peut être soucieux de la Sécurité Routière et trouver normal que la carte des Accidents de la Route n’existe pas ... je dépasse peut-être la limite.



    • Tu serais surpris de constater que la plupart des accidents mortels ont lieu sur les belles lignes droite, le jour, et par temps sec.




      En absolu ou en relatif ? (par rapport au temps de criculation cumulé), si c’est en absolu non ça ne m’étonne pas.

      Assoupissement, distance de sécurité trop courte, freinage brutal, dépassement dangereux, clignotant au placard, rétroviseur dans le coffre, etc...etc... Comme l’on dit les autres la vitesse n’est pas la seule cause d’accident c’est juste le plus facile à mesurer / verbaliser.


    • @Pat



      Titus, j’ai du mal à comprendre comment on peut être soucieux de la Sécurité Routière et trouver normal que la carte des Accidents de la Route n’existe pas ...




      je ne vois pas pourquoi tu m’adresses ce commentaire puisque je n’ai jamais dit qu’il était normal que les cartes des accidents de la route n’existent pas.

      Faudrait apprendre à lire les commentaires et pas à les interpréter abusivement en calquant tes préjugés personnels.


    • @Pat



      En absolu ou en relatif ? (par rapport au temps de criculation cumulé), si c’est en absolu non ça ne m’étonne pas.




      Chaque année, la plupart des accidents mortels ont lieu sur des belles lignes droites à la vue dégagée, le jour et par temps sec, là où le positionnement des radars nous paraît souvent le moins justifié... eh oui !


    • Les voies les plus rapides (rocades, autoroutes...) sont de très loin les plus sûres. Et aussi les plus chères (péages) et les plus truffées de radars ce qui est un paradoxe bien français.
      La plupart des accidents mortels ont lieu sur des routes nationales et départementales à deux voies et sont dus à la conduite alcoolisée, à l’inattention, à la malconduite (dépassement crétin, vitesse inadaptée...).


  • Et devinez a qui ou du moins a quelles sociétés ,donc appartenant a qui va ton " confier " ce nouveau racket generalisé qui va encore enfler les poches des "memes" au detriment des sans dents ?


  • La vitesse c’est un peu comme la viande. Dès que vous parlez aux gens de réduire, vous êtes immédiatement soupçonné de vouloir leur imposer l’extrème inverse ;
    "ah ouais tu veux qu’on devienne tous végétarien c’est ça ?"

    C’est pratique, ça évite à chacun d’avoir un regard critique vis-à-vis de son comportement et on peut continuer à caresser son petit égo dans le sens du poil. Je voudrais quand même vous faire remarquer que la question de la responsabilité individuelle n’est quasiment jamais abordée dans ce genre de débat. Tout le monde ou presque nous joue la carte de l’indignation outrée. Vas-y que c’est l’état qui veut faire du fric, les associations qui exagèrent patati patata... et toi mon pote, tu te remet quand en question ? Tu fais quand le point sur tes mauvais habitudes de conducteur ?

    Je vais vous dire, je roule beaucoup chaque jour et je constate que la plupart des gens ont une mentalité de gruge sur la route, où chacun prend ses petites libertés. La bagnole est un objet de défoulement pour bien trop de gens qui ne sont pas foutus d’êtres attentifs à leur compteur. Tu veux faire du 110 sur la nationale ? Ok, mais t’assume jusqu’au bout. Et tu viens pas pleurer parce-que tu t’es fais flashé.

    Soit dit au passage, j’ai un bon copain gendarme qui voit défiler toute l’année des kékés qui ont foutus en l’air leur bagnole ou celles des autres, avec parfois des conséquences très graves. Ces personnes ont toutes en commun d’êtres des "très surs d’elles" au volant, des "je maîtrise, t’inquiète"...

    Pourquoi rouler à 100 quand on peut rouler à 90 et mettre et mettre au final 2 minutes de plus pour arriver à destination ? Trop de gens se contre-fichent de ce qu’ils ont appris à l’auto-école une fois le permis en poche...

     

  • L’UE n’impose pas une limitation de vitesse commune à tous ses Etats membres pour protéger l’industrie automobile allemande et ses grosses berlines "bridées" à 250...


  • Et devinez qui dirigent les entreprises racketteuses, à qui les prostituées de l’UMPS ont donnés le filon ? Il est temps d’installer les ministères français à leur vrai place ,le long des trottoirs et dans les camionnettes qui s’éclairent à la" bougie" !!


  • Les Français sont connus de tous à l’étranger, pour rouler mal, rouler pour soit, être des égoïstes, le " j’travaille, moi ! " .....

    Encore une fois : ROULEZ MOINS VITE bande d’imbéciles, respectez les règles, respectez les autres, et vous verrez que ça ira mieux. Apprenez des autres, écoutez les autres, il suffit d’aller à l’étranger pour voir qu’en France, le comportement des gens au volant et lamentable, braillez, jugez, critiquez, mais mon analyse est bonne, c’est un problème de comportement .

     

    • 90 % des infractions sont des mini-excès de vitesse, de 1 à 19 km/h. Sachant qu’une pression de 1 cm de trop sur la pédale d’accélérateur pendant un quart de seconde suffit à déclencher un flash, et sachant qu’il est impossible d’être attentif 100 % du temps au respect de la vitesse autorisée. Ce qu’on demande aux conducteurs, les conducteurs ne peuvent humainement pas l’appliquer 100 % du temps (il faudrait être un robot).

      Et pendant que l’on met des moyens répressifs démesurés contre les honnêtes gens qui ont besoin de circuler pour travailler et pour leurs loisirs, on fait preuve d’un laxisme hallucinant envers les délinquants et les criminels. C’est la double peine pour les Français moyens qui sont victimes des deux systèmes d’oppression à la fois.


    • Si ton analyse est bonne, ça ce n’est peu être pas à toi de le dire l’ami.

      Pas sur que les espagnols, italiens, grecques, roulent bien mieux.


    • Quand on respecte le code de la route et les limitations de vitesse, qu’est-ce qu’on s’emmerde au volant, au point de s’endormir et... d’avoir un accident .


    • @ Science Infuse
      " mais mon analyse est bonne... " non, ton analyse n’est pas bonne. En Chine ou en Inde, ils ont des taux de croissance à deux chiffres. Et nous on a des radars et une croissance à - zéro. Les lois ne sont que des idées de fonctionnaires, elles ne collent pas avec la réalité. Nous devons alléger au lieu de réprimer. Quand les fous étaient en asile ils étaient violents. On les a sorti dans la rue et leur violence a diminué. La répression n’est pas la solution, même l’union soviétique l’avait compris.


    • @Jasmin Indien
      Les fous étaient violents dans les asiles et les mettre dans la rue a diminué cette violence....
      Ca s’est un raisonnement sacrément biaisé, vous pourriez être au PS !

      Dans les centres fermés, les fous étaient violents entre eux (ce qui est un moindre mal), depuis, ils sont violents envers le public et leur famille. Et quand l’un d’entre eux viole ou tue, la procédure est classée sans suite, puisque notre système prévoit l’irresponsabilité pénale pour ces gens (122-1 du CP).

      Le fait qu’il soient libres de leur mouvements ne signifie pas qu’ils sont moins violents, seulement qu’il est plus difficile de constater ces faits, et impossible de les réprimer...


    • Etant Français et en ayant conduit à l’occasion, je plussoie ce commentaire. Il m’a même semblé avoir entendu que la France était un des pays d’Europe les plus accidentogène. Normal quand on voit les sans permis qui conduisent sur la route au calme !


    • JeSuisLePen Quand c’est limité à 90 ça ne veut pas dire que tu dois rouler à 90, roule à 80 et ta mini-pression de 1 cm ne sera plus un problème.



    • Quand c’est limité à 90 ça ne veut pas dire que tu dois rouler à 90, roule à 80 et ta mini-pression de 1 cm ne sera plus un problème.




      Ce que tu proposes est complètement irréaliste - tu ne dois pas avoir un gros kilométrage annuel pour oser écrire cela - car d’une part, quand je roule à 80 km/h, une pression d’1cm de trop me fait largement dépasser les 90 km/h, et d’autre part parce que si je maintiens les 80 km/h trop longtemps, alors je me fais klaxonner par la file de véhicules qui ne tarde pas à s’accumuler derrière moi et à s’impatienter devant le boulet que je suis alors !


  • Ceci atteste encore une fois du fait que ce Gouvernement est une mafia !


  • Je propose l ’ubérisation des radars embarqués. Chaque automobiliste pourra monter sa propre installation dans sa voiture et dénoncer ses compatriotes pour renflouer les banques et sortir du chômage.

    Putain, des idées j’en ai pleeeein...

    Blague à part, pour stresser la population, c’est quand même bien, non ?

     

  • Vous imaginez autant d’efforts pour lutter contre la délinquance financière et autres "évasions" fiscales ?
    Notre pays engrangerai plusieurs milliards de plus chaque année et pas quelques centaines de millions qu’on rackette aux automobilistes, « chauffards » pardon.
    La société devient de plus en plus invivable, les "anciens" le disent, eux qui ont connu la "douce France" où il faisait bon vivre.
    Et quand bien même les automobilistes rouleraient à nouveau correctement, on trouvera toujours de quoi les "piéger" (baisse des limitations débiles et autres gadgets bien vicelards).
    La dessus, et d’après ce que j’ai pu voir dernièrement, l’imagination semble sans limite. Sur le sujet les idées sont foisonnantes !
    Demain, prendre son véhicule relèvera du parcours du combattant.
    Moi j’ai déjà pris les devants, pas question de donner du fric donc je roule pépouse :) c’est moins de stress en plus après pour certains métiers j’imagine que c’est la grosse misère ...


  • Que se passerait-il si tous ceux qui se font harponner, quelle que soit l’infraction, refusaient de payer, une grève des PV généralisée en fait ?

    Comment les services dévolus à faire cracher au bassinet pourraient-ils gérer la rébellion ?

     

    • Saisie bancaire ou sur salaire, voir saisie tout court et moultes tracasseries administratives. T’inquiètes pas fils, pour nous la mettre ils ont de l’imagination. En d’autres temps certains de nos néo-aristos seraient accrochés à des lampadaires depuis belle lurette...


    • Je pense que si seulement 10% des prunés faisaient des difficultés pour payer (demande de photos, contestations, etc ;) le système imploserait.
      Au Centre de traitement des PV’s numériques à Rennes ils ne sont pas nombreux, et complètement débordés. Le système fonctionne parce que l’immense majorité des gens s’empresse de payer l’amende "en promo"...

      D’autre part il faut savoir que si tu ne paies pas, ils ne peuvent pas t’enlever de points.
      et aussi qu’il existe des méthodes pour éviter les saisies sur ton compte en banque.


  • C’est quoi ces lunettes de soleil en plein studio.
    L’art d’avoir l’air d’un beauf en toute circonstance...


  • Si des "privés" se font gauler par des nerveux, je ne donne pas cher de leur auto .


  • Dans ce cas là pourquoi ne pas privatiser les impôts ? Pour moi, j’ai ma petite idée la dessus à qui sera octroyer cette manne intarissable, l’arrière garde assure toujours le racket et l’arnaque quotidienne à ceux qui se trouvent à l’avant !!!


  • Sécurité rentière, Tous coupables !


  • J’ai juste plus de chance de crever à l’hôpital que sur la route mais à part ça tout va bien, les beaux jours vont revenir ...
    C’est de l’impôt déguisé d’un état en faillite complète. La réalité c’est que notre pays est foutu et ne ressemblera dans quelques années plus du tout à rien !
    Tout va foutre le camp, les acquis sociaux, les droits et les libertés individuelles, et l’obligation d’aller voter pour ceux qui sont responsables de tout ce cirque.
    Les prochaines années s’annoncent idylliques en France ...
    Notre pays est en train de sombrer puisque notre souveraineté à été confiée à des ex banquiers et autres escrocs notoires qui ne nous laisserons que les miettes à becter soyez-en sûrs !

     

  • Sur un sujet connexe, je me me permet de vous signaler que l’examen code du permis de conduire sera privatisé début mai.
    Avec questions plus difficiles évidemment.

    Bravo les socialistes de gôche. ( socialopes !).


  • Les gens pressés sont plus dangereux que les gens qui roulent vite.


  • Les escrocs à la TVA aux impôts sont tranquilles jamais ils ne sont inquiétés comme les élus pris la main dans le sac et pas une seconde de garde à vue, jamais condamnés mais toujours réelus avec 2ou 3 % de votes réels !


  • La surveillance et la "sécurité" confiées au privé, c’est une tendance générale, qui n’a pas commencé hier.
    Le Centre de traitement des PV’s à Rennes est déjà confié à des sociétés privées (voir le rapport Mariton sur le sujet), tout comme les péages autoroutiers, tout comme la gestion des fourrière et les mises en fourrière par exemple à Paris...
    A chaque fois, on assiste à des dérives éthiques, et une course au profit.
    Malheureusement les gens invités dans ce genre de débat ne sont pas au niveau...


Commentaires suivants