Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Réflexion sur le traitement médiatique des attentats de Bruxelles

La première fois que j’ai visité Bruxelles en 2007, j’ai été frappé par la proximité d’un véritable ghetto avec les institutions européennes. Le quartier de Molenbeek, habité par une forte communauté maghrébine, produit une impression étrange chez le visiteur. La forte quantité de femmes voilées dans les rues a provoqué chez moi un malaise perceptible, bien qu’étant familier avec la culture musulmane. J’ai également assisté à un vol à la tire commis dans ce quartier. La vitre d’une voiture arrêtée à un feu rouge avait été brisée et je pouvais observer, de l’autre côté de la route, les jeunes délinquants maghrébins s’enfuir à toutes jambes avec le sac de la conductrice. Voici l’environnement criminogène dans lequel les auteurs présumés des attentats de Bruxelles ou de Paris ont baigné. Un environnement qui est le résultat d’une immigration massive, notamment du regroupement familial décidé par la classe dirigeante.

 

Alain Soral avait bien identifié le profil des terroristes qui se réclament d’un islam radical, dans son livre Comprendre l’Empire, avec le concept d’islamo-racaille. Pour Alain Soral, le terrorisme que nous subissons en ce moment repose sur des voyous issus de l’immigration, superficiellement ré-islamisés sur un islam d’extrémistes. Difficile d’invalider ce constat. Les frères Abdeslam semblaient, en effet, très éloignés d’un islam pieux.

Alors qu’Alain Soral avait depuis longtemps produit une analyse sérieuse et incontestable, les médias institutionnels ne trouvent rien de mieux à faire que d’inviter des pseudos experts pour commenter l’actualité.

L’exemple de la RTS est éloquent. Le journaliste Darius Rochebin a invité deux personnages, pour lesquels on peut avoir la plus grande des suspicions. Le jour de l’attentat il était en duplex avec Frédéric Encel, en proclamant qu’il faisait autorité, notamment sur le danger djihadiste. N’est-ce pas plutôt son ancienne appartenance au Betar qui fait autorité auprès du journaliste suisse ?

Le lendemain, Darius Rochebin utilise étrangement les mêmes mots avec Alain Bauer. Il lui dit qu’il fait autorité, mais, cette fois-ci, en matière de criminologie. N’est-ce pas plutôt son ancienne fonction au sein du Grand-Orient qui aura influencé le choix de Darius Rochebin ? Ou bien est-ce sa proximité avec Manuel Valls ?

Ces experts, imposés dans les médias mainstream, adoptent un ton modéré et le téléspectateur peu informé aura l’impression qu’ils font preuve d’objectivité et de modération. Il suffit pourtant de creuser un peu, de décortiquer leur profil, pour constater la vacuité de leurs analyses et que leur proximité avec certains intérêts les discréditent totalement. Cette vague d’attentats de Daech sert notamment les intérêts de ceux qui présentent Israël comme le rempart et le sauveur de l’occident. Seul un travail de pédagogie et d’honnêteté permettra à un public plus large d’identifier les menteurs et les manipulateurs de l’information.

 

Alimuddin Usmani

Voir aussi, sur E&R :

L’islam et l’oligarchie sont deux choses différentes,
lire sur Kontre Kulture :

Contre tous les amalgames, militer pour la réconciliation nationale
avec Dieudonné et Alain Soral :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nous vivons une crise des religions générale. Cette crise est caractérisée par le déculturation, la coupure, le refus des origines culturelles, le refus des rites anciens, la méconnaissance et le mépris des textes, la prétention d’entrer directement en contact avec dieu par induction magique sans l’aide de prêtres.

    La première "religion" à avoir opéré violemment cette coupure est la religion protestante qui aboutit aujourd’hui aux phénomènes les plus extravagants et à ce qu’il y a de pire, le presbytérianisme et l’évangélisme et le sectarisme protestant (Gorges Bush, prophète fou et sanguinaire d’un monde devenu fou et ces pharisiens d’américains). Une symbiose de ce qu’il y a de plus con dans tout l’histoire du monde.

    Ensuite, la seconde religion à avoir coupé les fils culturel, cultuel et rituel est la religion catholique, le concile Vatican II, sinistre date dans l’histoire de la civilisation. Essayez de parler "culture" et même culture religieuse avec un catholique conciliaire d’aujourd’hui, et vous verrez. "Dieu est amour !" pour toute réponse. Aussi con qu’un protestant.

    Le troisième religion à avoir opéré la coupure avec la culture est l’Islam. Des musulmans sont peut être des dingues mais ce sont surtout des cuistres et des ignorants. Le fil avec les rites originaires de l’Islam est coupé et c’est dommage car c’était une belle religion de culture. Il y a des musulmans aussi cons que des protestants et les catholiques. Ce n’est pas peu dire.

    Et tout ces gens ont un point commun. Ils prétendent entrer en contact direct avec Dieu ! Grotesque. Plus besoin de prêtres, de rites, de mystères, de nuances, de gens savants, d’aimables et rassurantes superstitions. Allez ! Gospel universel ! Alleluia !

    .


  • "Cette vague d’attentats de Daech sert notamment les intérêts de ceux qui présentent Israël comme le rempart et le sauveur de l’occident."

    Une affirmation d’une telle stupidité jette tout le discrédit sur son texte car dans ce cas ci, il ne s’agit pas vraiment d’Israël mais d’intérêts bien plus vastes dans lesquels, en effet, on retrouve en marge Israël comme bien d’autre pays. Permettez-moi d’en douter de l’anecdote que vous auriez vécu à Molenbeek. L’endroit, le quartier, qui est arabisé à l’excès et qui a fait la une dans le monde entier est plutôt petit par rapport au reste de Molenbeek qui est une commune, dans son ensemble, encore plutôt agréable et m^me, dans pas mal endroits, huppée. La question que je me pose : que faisiez-vous dans ce quartier mal famé ? Y aviez-vous de la famille ? Aucune personne ne va dans ce quartier sans aucune raison apparente.

     

    • Israël est la base de repli du réseau sioniste mondial, et ce pays cherche effectivement à se faire passer pour le rempart de l’occident. Par rapport à Molebeek, c’est une des 19 communes de Bruxelles-capitale et elle fait 5,89km2 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Molen...
      Les touristes peuvent très bien tomber sur de nombreuses femmes voilées à proximité du centre-ville, rien d’étonnant à ça.


    • Votre commentaire est encore plus stupide puisque vous ne demontrez rien.... Peut etre que pour UNE fois Israel n est pas impliqué mais il vous faudrait le demontrer et le prouver. Vous ne faite que discourir juste pour le plaisirs d’ecrire un commentaire, vous regardez le nombril, ou alors vs êtes vous même un "agent infiltré", mais dans ce cas pas trés fûté....



  • La première fois que j’ai visité Bruxelles en 2007, j’ai été frappé par la proximité d’un véritable ghetto avec les institutions européennes.



    Entre le quartier Molenbeek et celui où se trouve la commission européenne, je me demande lequel des deux est le plus mal famé. Vous noterez quand-même l’intelligence de l’aménagement urbain bruxellois. On concentre toutes les racailles au même endroit.


  • Cette réflexion est plutôt simpliste, mais reste intéressante par rapport à certains personnages. J’ai posté un résumé bref des techniques de l’élaboration du consentement et de la manipulation du jugement par les médias et les politiciens lors d’un autre article. Je refais une synthèse car j’ai vu l’exacte chronologie de ce que je disais dans un journal local aujourd’hui :
    intervient le biais cognitif d’exposition, soit la répétition d’une opinion ou d’un fait jusqu’à l’adhésion, puis le biais cognitif de disponibilité où l’on dirige l’attention sur des événements spectaculaires car elle dominera notre esprit et donnera une fausse impression de fréquence et d’ampleur. On jouera sur l’influence sociale en désignant un ou plusieurs suspects sortis de la manche. Bien sûr, un classique sera d’insister sur le phénomène de réactance, ce sentiment de liberté qui fait croire bien des choses, notamment que nos libertés doivent être protégés par la surveillance, la répression et le renoncement de ses droits individuels. On emploiera des arguments fallacieux comme celui-ci "nous sommes alliés aux pétromonarchies sunnites qui sponsorisent le djihadisme..." (lu dans la presse !), de sophismes et des hyperboles (exagérer le sens émotif d’un mot comme dans "tragédie nationale"). Le travail sur l’émotivité entre en jeu immédiatement avec par exemple l’effet de levier très courant de désigner un "ennemi" commun. C’est imparable. Pour enfoncer le clou, la manipulation par l’image permet d’orienter un discours, surestimer des faits, créer des associations d’idées et achever toute possible réflexion. Le jeu d’acteur des journalistes, politiciens et autres intervenants use aussi de techniques bien travaillées. La télévision c’est de la mise en scène soignée qui offre une interprétation subjective et suggestive de la réalité. C’est une hypnose de masse qui marche à merveille, que l’on paye en plus. Titiller l’émotion trouble le jugement et permet d’obtenir le consentement quel qu’il soit.


  • Bonsoir,

    Je sais que tout le monde est dans l’émotion en ce moment et que je vais choquer à nouveau ( même sur E&R ? ) mais lorsqu’on est uniquement dans l’émotion, notre cerveau disponible n’a plus trop de place pour la réflexion et la logique.

    Ainsi il semble à présent que de plus en plus de personnes se posent la question de la "réalité" de ces évenements dans la sphère anglophone ...

    Je m’explique il semble bien qu’il y a eu plusieurs déflagrations le 22 mars mais de faible puissance lorsque le public était à l’intérieur.
    Une charge plus importante a été entendu lorsque les services de déminage ont neutralisé un "3 ème sac".

    Déjà ,plus de 250 000 personnes ont vu que le bébé que le monsieur tenait dans ses bras était en plastique ....

    Voulait-il le rendre à son enfant ou a-t-il voulu tromper quelqu’un ?

    https://www.youtube.com/watch?v=ZrI...

    Enfin pourquoi le monsieur africain qui marchait bien ,en arriere plan ,commence subitement à boiter devant la caméra ? A-t-il eu une crampe ou a-t-il voulu tromper quelqu’un ?

    https://www.youtube.com/watch?v=Ssm...

    Ce sont des questions légitimes.

    Restons la tête froide et posons nous les bonnes questions mêmes si elles dérangent, je dirais même plus surtout si elles dérangent le système américanosioniste ....


  • Molenbeek ?

    Sur les 19 communes de Bruxelles, il y en a 13 qui sont très clairement majoritairement peuplées d’immigrés du margheb, il n’y a plus grand chose comme belge dans cette ville !

    la preuve ? le prénom le plus donné dans ce pays depuis une dizaine d’année c’est Mohammed (et l’immigration est principalement concentrée sur Bruxelles)

    Non je ne suis pas raciste, je me dis juste qu’à force d’immigration incontrôlée, la population de ce pays à changé et qu’a partir du moment où une population immigrée est en majorité, je ne vois pas à quoi elle pourrait bien s’intégrer

    alors effectivement, Bruxelles ressemble plus à un souk mal géré qu’à une ville occidentale mais à qui la faute ?

    Avant de la rejeter sur les immigré qui n’ont après tout cherché qu’une vie meilleure que ce pays n’a pas pu leur offrir, je pencherai plutôt pour nos politiques incompétents et bienpensants


  • Je me suis arrêté à :
    "Voici l’environnement criminogène dans lequel les auteurs présumés des attentats de Bruxelles ou de Paris ont baigné"

    Sympa les versions officielles, on peut ensuite étirer ça dans le sens qu’on veut... Mais si on se trompe d’interprétation et que ces versions sont fausses, on fait quoi ? C’est pas grave, on aura écrit un texte idéologique utile pour les obsédés de la racaille... C’est ça l’idée ? Alimenter l’idée du choc de civilisations ? Je trouve cela dégueulasse par rapport aux victimes et à leurs familles. De la vérité, mais en attendant : de la retenue. Merci.


  • @Bachar

    Je vais essayer de reste poli sans vous insulter. D’abord hormis votre petit plan à deux balles, y avez-vous déjà été ? Etes vous Belge ? J’ai travaillé dans un centre culturel qui organise tous types de concert (de Vaartkapeon) en plein centre de cet endroit mal famé. Les gens qui vont à cet endroit sont déjà plus ou moins avisés et n’affichent pas cette naïveté de gens qui semblent débarqués d’une autre planète. Et puis, cela va sans doute vous déranger l’amateur de sensation forte, mais je n’ai jamais entendu parler de trouble aux abords de la salle de concert parce qu’on prend tjs bien soins de faire appel à des gens du quartier pour faire en sorte que le tout se déroule bien. Oui, effectivement, c’est un quartier mal famé mais cela ne veut pas dire qu’on se tire dessus en pleine journée comme dans un far-west. Au risque de vous déplaire mais ce quartier n’a rien a voir avec les faubourgs de Marseille.