Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Règlements de comptes

Ce que l’on appelle « l’affaire Fillon » pose de manière inattendue la question de la souveraineté et de la légitimité. En cela, elle s’avère autrement plus profonde que les faits qui sont aujourd’hui reprochés à l’ancien Premier ministre. Non que ces faits soient sans importance. Mais leur signification réelle est avant tout dans le domaine du symbolique. Le comportement de la classe politique française, et ses méthodes souvent douteuses, illustre cependant bien le parti-pris anti-démocratique qui anime un bon nombre de ses membres.

 

L’affaire Fillon

Le cas de l’affaire Fillon est emblématique des problèmes de démocratie dans notre pays. Non que ce qui soit reproché à François Fillon soit sans importance. On a écrit à de multiples reprises, y compris dans ce carnet, que les actes qui lui sont reprochés, au-delà de toute qualification pénale, posent un problème très sérieux pour un candidat qui s’était fait le chantre et le héraut de la vertu en politique. Que l’emploi de sa femme comme assistante parlementaire soit « réel » ou non, que le travail qu’elle est supposée avoir fourni à la Revue des Deux Mondes soit avéré ou non, les montants perçus, au regard de ce que touchaient à la même période d’autres personnes pour un travail identique, sont scandaleux. Mais, d’une part ces actes, pour répréhensibles qu’ils soient n’entament en rien la légitimité clairement construite d’un homme vis-à-vis de son camp. Avoir voulu lui substituer un Alain Juppé, largement battu lors du vote de la « primaire », voire un Baroin, sorti d’on ne sait où, dit amplement le mépris que les cadres des « Républicains » ont pour leur propre électorat mais aussi le peu de prix qu’ils attachent au principe de légitimité.

Cette crise, que François Fillon semble avoir résolu à son avantage pour l’instant à la suite de la manifestation du Trocadéro, aurait pu n’être qu’une pantalonnade. Elle illustre clairement le degré de décomposition atteint par les dirigeants d’un camp politique qui ne pensent que manœuvres et qui se moquent bien des idées qu’ils sont supposés défendre. Il n’y eut que quelques voix dignes dans ce charivari. Elles ne se comptent même pas sur les dix doigts.

 

Trahisons « socialistes »

Mais, si on regarde dans un autre camp, celui des prétendus « socialistes », on verra que, pour moins spectaculaire, la situation n’y est pas meilleure.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Sur les enjeux de l’élection de 2017, chez Kontre Kulture :

Jacques Sapir, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1680081
    le 08/03/2017 par le réchin
    Règlements de comptes

    Les fausses "primaires", quel fiasco !

     

    • #1680138
      le 08/03/2017 par Odyle
      Règlements de comptes

      La fausse démocratie encore pire...Macron a été choisi par Attali qui s’est vanté connaître la prochaine présidente de la France 2022 !


    • #1680350
      le 08/03/2017 par goyband
      Règlements de comptes

      Odyle, au hasard, une Young leader du FAF, histoire de pratiquer l’alternance avec le candidat du GOF.
      Pour cette année, Macron, pour 2022, Najat ?


  • #1680128
    le 08/03/2017 par Liberté
    Règlements de comptes

    C’est normal pour eux qu’ils en soient arrivés là , car ils ne survivent
    que grâce au mensonge , un jour ils seront balayés , leur faute c’est
    qu’ils se sont soumis au diktat du PS en participant aux exactions
    contre le FN , alors qu’ils n’auraient pas du céder à cette infamie
    d’autant plus que leurs électeurs pensent à 70 % comme les électeurs
    du FN comme avant les RPR qui n’avaient pas été encore contaminés
    par le PS depuis Mitterrand . Les vrais patriotes Français !

    Maintenant Fillon , comme Sarkozy l’a fait , ils sont obligés à chaque
    élection de jouer un jeu faux à leurs électeurs en faisant croire
    qu’ils défendent la France , son identité , sa culture , son pouvoir
    d’achat alors qu’ils font tout le contraire après avec les socialistes .

    Ce sont des traîtres à la nation , des complices des mondialistes ,
    c’est tout , au parlement Européen , ils ont avec les socialistes
    voter la levée d’immunité de MLP et à chaque occasion ils
    font ainsi . Ils termineront comme ils méritent , les électeurs
    devraient très vite réagir car demain grâce à cette fausse
    droite , il en sera fini de la France libre .


  • #1680301
    le 08/03/2017 par liz
    Règlements de comptes

    Pour résumé : tous ces hommes politiques UMPS, ne sont en définitive que des grosses Putains, qui vendent leur "corps’ et leur âme au plus offrant, en l’ occurrence, à une caste étrange et occulte, qui se sert d’eux et qui peut être les trahira...... Car qui aime vraiment les putains ????


  • #1680394
    le 08/03/2017 par Domino
    Règlements de comptes

    D’accord sur la décomposition de notre démocratie que révèle cette affaire.
    Pas d’accord sur la remise en cause de la liberté contractuelle entre un patron et son (sa) salarié(e). A moins de vouloir une société communiste...


  • #1680450
    le 08/03/2017 par lili
    Règlements de comptes

    En Marche a été mis en place pour fédérer au maximum les partis politiques français sous une seule bannière . Ce faisant les français qui auront voté pour ce parti en pensant oeuvrer à la régénération milieu politique en France auront sauté sans s’en rendre compte sur la marche de l’Europe fédérale .

     

    • #1680493
      le 08/03/2017 par ursus
      Règlements de comptes

      @lili
      Effectivement, on peut voir le mouvement de Macron comme un essai d’officialisation de l’UMPS...


    • #1680548
      le 08/03/2017 par lili
      Règlements de comptes

      Et même au -delà de l’ UMPS...Il se dit que"En Marche n’a pas de projet . C’est faux . Leur projet c’est leur mission : faire définitivement basculer la France dans l’Europe . C’est leur priorité . Quand à leur "projet" , c’est à dire leur "programme ", ce sera selon la "vision" de "Bruxelles " .


  • #1680622
    le 08/03/2017 par Antoine
    Règlements de comptes

    "La souveraineté,......., ces gens s’en moquent. Et, se moquant de la souveraineté ils se moquent de la démocratie qui est fille de la souveraineté". Le concept de souveraineté leur est totalement inconnu, n’ayant, c’est sur, jamais tenté de l’incarner a titre individuel.