Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Rencontre avec Alain de Benoist

Retour sur un long parcours intellectuel

Entretien avec Alain de Benoist qui revient sur son parcours militant et intellectuel, la formation du GRECE et ses activités de publications ainsi que les thèses qu’il a défendues au cours de sa vie.

 

 

Retrouvez Alain de Benoist sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1520037
    le 25/07/2016 par tchek
    Rencontre avec Alain de Benoist

    Alain de Benoist avec du CAN en intro, ça ne se refuse pas....


  • #1520275
    le 26/07/2016 par Mojo Risin
    Rencontre avec Alain de Benoist

    Je démarre la vidéo... et boum ! Les premières notes de musique... un extrait de Tago Mago du groupe Can (cité par Alain Soral dans sa vidéo sur ses racines musicales). Can était un groupe de musique psychédélique. Mais comme vous le savez, les allemands, autrefois, faisaient bien les choses : ce groupe fondé par des étudiants de musique classique, disciples de Stockhausen, amateurs d’électro-acoustique et du Velvet Underground (dès la fin des années 60) a gravé quelques albums de Panzer-Psyché incontournables (Monster Movie, Soundtracks et Tago Mago).

    Ecouter Tago Mago de Can tout en lisant Comprendre l’Empire ou en écoutant Alain de Benoît s’est un moment de vacances idéal. Et accessoirement une bonne façon de faire ch... votre voisin de plage adepte de la gauche culturelle branchée.


  • #1520280
    le 26/07/2016 par mattogno
    Rencontre avec Alain de Benoist

    Malgré tout le respect que j’ai pour le parcours de ce monsieur, celui ci a consisté à ignorer intégralement les réelles sources messianiques de la destruction de notre nation et de notre civilisation par le mondialisme. Pas un seul mot sur l’occupation que nous subissons !


  • #1520291
    le 26/07/2016 par fadaaaaaaaa
    Rencontre avec Alain de Benoist

    J’ai toujours une gène vis-à-vis de ces "intellectuels" qui créent des courants de "pensée".
    La sensation qu’on nous fait perdre sciemment du temps, à raisonner sur la base de chimères contorsionnistes qui sont capables de dire tout et son contraire, et finissent quelques années plus tard, par laisser perplexe, et s’eteindre.
    En France, notamment dans les années 70, on a créé une floppée de ces intellectuels. Le problème, c’est qu’on s’en est servi comme d’une arme de décridibilisation massive à l’encontre du bon sens paysan, cette vieillerie ringarde et simpliste.
    Un point que tous ces intellectuels n’ont pas compris : rester perchés dans des abstractions et ne pas se confronter au principe de réalité finit par engendrer des aberrations, qui, si elles sont prises au sérieux, finissent en catastrophe.
    C’est, à mon sens, le problème premier de la France d’aujourd’hui, contrainte et perdue dans des carcans chimériques.
    Benoist en est une émanation, qu’il l’accepte ou non.

     

    • #1520515
      le 26/07/2016 par J
      Rencontre avec Alain de Benoist

      Si l’on suivait le bon sens paysan comme vous l’appelez (pourquoi le paysan serait-il le seul conerné ?), nous affirmerions encore que la Terre est plate et que le Soleil tourne autour. Mais heureusement que certains individus se sont élevés un peu au-dessus de la plate empirie et de certitudes immédiates et infondées...
      Le bon sens est toujours la copie du monde présent et la duplication des bêtises sermonnées au quotidien. Et la seule façon de s’en défaire, c’est de recourir un peu à la réflexion, de prendre un peu de recul, d’étudier et d’apprendre à raisonner. Il n’y a de concret que par l’abstrait.
      Et n’oubliez pas que le bon sens est le métaphysicien le plus redoutable.


    • #1520796
      le 26/07/2016 par patriote
      Rencontre avec Alain de Benoist

      @j Personnellement, je me contrefous de savoir ce que fait le soleil et même que la terre soit plate ou ronde. Les paysans allaient à l’essentiel : le bon Vivre ! Aujourd’hui on est capable d’aller voir s’il y a de l’eau sur Mars alors que l’on est incapable d’en trouver sur terre pour sauver de la misère des millions d’êtres humains. Quel progrès ! Ce monde pue et ça devient vraiment irrespirable.


    • #1520854
      le 26/07/2016 par anonyme
      Rencontre avec Alain de Benoist

      à @ J , même s’il n’est pas question d’invoquer un hypothétique bon sens , vous reprenez justement les sottises enseignés par l’éducation nationale et l’éducation moderne plus généralement qui rendent les hommes de nos jours à la fois si arrogants et ignorants donc d’autant plus manipulables : si l’on s’ intéresse à l’histoire sérieuse et aux sources des archives, les anciens n’ont jamais cru que la terre était plate que ce soit dans l’antiquité connue ou à l’époque médiévale ( on pourrait aussi parler de la propagande à propos de la persécution de galilée par l’Église) contrairement aux préjugés inculqués de nos jours , les sciences au vrai sens du terme( traditionnelle) , l’intellectualite véritable c’est nous qui l’avons perdu .
      Ce serait long d’entrer en details dans toute ces considérations sur le forum alors je vous conseille en toute humilité d’etudier l’oeuvre de René guenon et vous verrez que le progrès tant vanté est une illusion ainsi que les limites et la vanité de la "science" moderne face aux connaissances reliés au principes métaphysique et vous verrez que les hommes qui nous ont précédés avait des connaissances bien plus grandes et une vision bien plus subtile du monde que nous.


    • #1521143
      le 26/07/2016 par J
      Rencontre avec Alain de Benoist

      @anonyme :
      Ai-je une seconde prétendu que les Anciens étaient ignorants ? Je m’en prenais à la prétention du sens commun d’être le nec plus ultra de la connaissance et du savoir, duquel les Anciens n’ont pas manqué de s’affranchir (à moins que les calculs de la circonférence terrestre effectués par Eratosthène relèvent à vos yeux du sens commun ?).
      C’est plutôt votre conception de l’histoire pessimiste qui pousse à l’arrogance et à la suffisance, en prétendant que le Savoir est constitué dès les origines, alors qu’il s’acquiert avec du temps et beaucoup d’effort. (Je vous conseille, à mon tour, en toute humilité d’étudier Hegel).
      Pour Guénon : vanter le brahmanisme et le système de castes qui va avec (au sommet duquel trônent les brahmanes avec mépris et arrogance pour le coup !) n’est peut-être pas la chose la plus éclairée qui soit...


    • #1521201
      le 27/07/2016 par snake eater
      Rencontre avec Alain de Benoist

      à @ J inutile d’être agressif , veuillez m’excuser si je vous ai offensé mais je parlais de façon plus générale. Mais pour rebondir sur votre réponse , il n’y a aucun optimisme ni pessimisme dans les doctrines traditionnelle , simplement l’explication des cycles de manifestation et de leurs possibilités , ainsi que la résorption de ces ces possibilités . Il s’ agit de le comprendre pour se préparer au mieux par la connaissance à affronter les conditions dernière du kali yuga et s’ en affranchir par la connaissance , je n’en dirai pas plus.
      Ensuite concernant le système des castes , l’image que l’on vous en présente aujourd’hui est le fruit direct du monde moderne et n’a rien avoir avec les brahmane qui au contraire sont les gardiens de la connaissance spirituelle , les atrocités commises à l’encontre des intouchable le sont par les basses castes qui ont des préoccupations plus matérielles , (d’ailleurs la grande pauvreté touche toutes les castes ce n’est donc pas un problème de castes car les castes n’ont rien avoir avec le niveau sociale , mais avec la nature et les aptitudes intellectuelle et spirituelles des individus qui leur donne à assurer une fonction plus ou moins élevé dans l’équilibre sociale ) de la même façon qu’une grande partie de la déchéance moderne est dû au renversement des castes et à l’importance de plus en plus démesuré de la caste economique et marchande et de la caste des travailleurs donc ayant des préoccupations de plus en plus matérielles et comme la matière est principalement division ( exploitation etc...) et que l’esprit est principalement unité nous vivons dans l’époque la plus aliénante de l’histoire humaine. J’espère avoir été clair dans mes explications.
      Cordialement


    • #1521220
      le 27/07/2016 par snake eater
      Rencontre avec Alain de Benoist

      suite : à @ J oui le savoir est contenu des l’origine de façon synthétique dans les traditions , je vous renvois au chapitre sur le symbolisme et la philosophie dans "aperçus sur l’initiation" , cependant ce sont les points de vue qui auquel sont envisagés les applications de la doctrine qui sont susceptibles de développement , il n’y a pas de contradiction entre la stabilité et le changement dans la tradition car le changement n’est qu’une modification dans le temps de la stabilité qui est son principe (adaptation des vedas sous la forme des pratique tantrique) . C’est ainsi que le points de vue de l’ecole shivaite représenté par shankara avait refuter tout atomisme (sur la prétendue indivisibilite de la matière) grâce au principes métaphysique contenus dans les Védas et qu’à l’inverse les conceptions qui ont se sont émancipés des principes métaphysique ont conduit à cette course effrénée pour la matière et les impasses sur le plan pratique et théorique à la fois auxquelles cela mène ainsi que l’incapacité à envisager des connaissances supérieures car limités aux facultés de la raison individuelle et imperméable à toute capacité conceptions dépassant le domaine sensible. Bien à vous.


    • #1521301
      le 27/07/2016 par J
      Rencontre avec Alain de Benoist

      @ snake eater

      Je ne nie pas que des penseurs antiques (d’Inde, de Chine ou de Grèce) aient pu avoir sous forme d’intuition des conceptions plus ou moins exactes (l’incréation du monde, etc.), mais il n’y a pas de raisons d’opposer radicalement ces savoirs à la science moderne : l’entendement analytique a le défaut de nous bloquer parfois dans des dichotomies et des abstractions insolubles (l’infini et le fini, etc.), cependant il apporte peut-être plus de rigueur logique que des métaphores et des intuitions. Les deux peuvent se compléter.


    • #1521436
      le 27/07/2016 par fadaaaaaaaa
      Rencontre avec Alain de Benoist

      Je ne pensais pas que mon poste ferait autant « réagir » . Je ne vais pas exposer mon parcours, mais j’ai fait des études scientifiques assez prestigieuses. Donc, disons que les maths et la physique, ça me parle un tantinnet. Le bon sens paysan, ne signifiait pas, à mon sens, réduire toute question au silence dogmatiquement, mais faire l’économie de pensées inutiles, sur lesquelles nous n’avons aucune prise, et abandonner les contorsions intellectuelles qui transforment un bon nombre de ces gens qui travaillent dans les sciences humaines en névrosés, qui tentent de refiler leur malaise à autrui, quand un bon bol d’air frais serait une réponse bien plus efficace à leur bétise sacralisée.
      Cela n’interdit en aucun point de réfléchir. Mais ça signifie faire l’économie d’idées futiles.


    • #1521481
      le 27/07/2016 par anonyme
      Rencontre avec Alain de Benoist

      à J c’est là que l’on se trompe , la métaphysique est une connaissance exacte et ce que vous appelez dichotomie insoluble a été parfaitement expliqué dans l’oeuvre de guénon ("principes du calcul infinitésimal" et les "états multiples de l’être") que j’espère vous prendrez le temps d’étudier.
      Les occidentaux , en substituant les facultés sensibles comme l’imagination à la faculté de conception qui est liée à l’intellect pur , ont irrémédiablement borné leur capacité de connaissances au simples phénomènes .
      Dans les livres que je vous ai indiqués , la notion d’infini , d’indéfini , de possibilité universelle etc... et toutes les erreurs dans lesquels la pensée moderne s’ est égaré par défaut de principes métaphysique (notamment l’incapacité à concevoir l’infini, et, le confondre avec l’indéfini) cela est parfaitement expliqué avec toute la rigueur et la précision dialectique sans faille qui caractérise les ouvrages de guénon. C’est un peu exigeant , mais croyez moi cela en vaut largement le coup et vous ouvre réellement des possibilités de compréhension et de conception de plus en plus grande. Respectueusement.


  • #1520292
    le 26/07/2016 par Robert
    Rencontre avec Alain de Benoist

    Un beau cadeau pour cette période estivale crispée par tant d’horreurs ; AdB, nous invite à soliloquer à cette dualité existentielle entre la Nature et la Culture. Merci pour ce reportage motivant auprès d’un grand intellectuel peut être même le seul actuellement.


  • #1520339
    le 26/07/2016 par goy pride
    Rencontre avec Alain de Benoist

    Récemment je me suis enfin mis à la rude tâche consistant à lire Julius Evola. En tant que chrétien cela m’a été très bénéfique afin de mieux comprendre le phénomène du néo-paganisme apparu dans une certaine intelligentsia de droite. Cela m’a permis de mieux comprendre le paradigme d’hommes comme Alain de Benoist et de les appréhender avec plus de respect. Je peux mieux comprendre leur contentieux avec la foi chrétienne et ce qu’ils entendent par "néo-paganisme"...