Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Ressources et effectifs africains lors de la Première Guerre mondiale

Dans la grande entreprise de réécriture de l’histoire de France par les partisans du « grand remplacement », la Première Guerre mondiale, et plus particulièrement la bataille de Verdun, constitue un argument de poids. Son résumé est clair : les Africains ayant permis la victoire française, leurs descendants ont donc des droits sur nous.

 

Voilà qui explique pourquoi ces ardents défenseurs du « vivre ensemble » que sont MM. Samuel Hazard, maire socialiste de Verdun, et Joseph Zimet, à la ville époux de Madame Rama Yade, et en charge de la Mission du centenaire de la Grande Guerre, ont voulu mettre le sacrifice de millions de Poilus au service de leur idéologie.

 

Laissons donc parler les chiffres :

 

1) Effectifs français (métropolitains et coloniaux)

- Durant le premier conflit mondial, 7,8 millions de Français furent mobilisés, soit 20 % de la population française totale.

- Parmi ces 7,8 millions de Français, figuraient 73 000 Français d’Algérie, soit environ 20 % de la population « pied-noir ».

- Les pertes françaises furent de 1 300 000 morts, soit 16,67 % des effectifs.

- Les pertes des Français d’Algérie furent de 12 000 morts, soit 16,44 % des effectifs.

 

2) Effectifs africains

- L’Afrique fournit dans son ensemble 407 000 hommes, soit 5,22 % de l’effectif global de l’armée française.

- Sur ces 407 000 hommes, 218 000 étaient des « indigènes » originaires du Maroc, d’Algérie et de Tunisie, soit 2 % de la population de ces trois pays.

- Sur ces 218 000 hommes, on comptait 178 000 Algériens, soit 2,28 % de tous les effectifs français.

- L’Afrique noire fournit quant à elle, 189 000 hommes, soit 1,6 % de la population totale et 2,42 % des effectifs français.

- Les pertes des unités nord africaines furent de 35 900 hommes, soit 16,47 % des effectifs.

- Sur ces 35 900 morts, 23 000 étaient Algériens. Les pertes algériennes atteignirent donc 17.98 % des effectifs mobilisés ou engagés.

- Les chiffres des pertes au sein des unités composées d’Africains sud-sahariens sont imprécis. L’estimation haute est de 35 000 morts, soit 18,51 % des effectifs ; l’estimation basse est de 30 000 morts, soit 15.87 %.

 

Pour importants qu’ils soient, ces chiffres contredisent donc l’idée-reçue de « chair à canon » africaine. D’ailleurs, en 1917, aucune mutinerie ne se produisit dans les régiments coloniaux, qu’ils fussent composés d’Européens ou d’Africains.

Des Africains ont donc courageusement et même héroïquement participé aux combats de la « Grande Guerre ». Gloire à eux. Cependant, compte tenu des effectifs engagés, il est faux de prétendre qu’ils ont permis à la France de remporter la victoire. Un seul exemple : le 2° Corps colonial engagé à Verdun en 1916 était composé de 16 régiments. Les 2/3 d’entre eux étaient formés de Français mobilisés, dont 10 régiments de Zouaves composés très majoritairement de Français d’Algérie, et du RICM (Régiment d’infanterie coloniale du Maroc), unité alors très majoritairement européenne.

Autre idée-reçue utilisée par l’idéologie dominante : ce serait grâce aux ressources de l’Afrique que la France fut capable de soutenir l’effort de guerre. Cette affirmation est également fausse car, durant tout le conflit, si la France importa six millions de tonnes de marchandises diverses de son Empire, elle en importa 170 millions du reste du monde.

Conclusion : durant la guerre de 1914-1918, l’Afrique fournit à la France 3,5 % de toutes ses importations et 5,22 % de ses soldats. Ces chiffres sont respectables et il n’est naturellement pas question de les négliger. Mais prétendre qu’ils furent déterminants est un mensonge doublé d’une manipulation.

 

Bernard Lugan
le 13 mai 2016

Retrouvez Bernard Lugan, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voilà qui met les pendules à l heure !

     

    • Posons les choses dans l’autre sens....combien la france à perdue d’hommes pour soutenir les pays africains dans une guerre qui ne la concerne pas


    • @saad
      La France n’a jamais fait partie d’aucun empire Africain, c’est surement pour ça.

      Le Sénégal, le Cameroun ou l’Algérie n’étaient pas des états alliés nous venant en aide mais des provinces de l’empire et c’est comme ça qu’ont toujours fonctionné les empires : les états assujettis devaient servir en hommes leur suzerain. C’est ce qu’on fait les Ottomans, les Arabes, les Mongols... Mais on entend pas de Grecs ou de Roumains demander de réparassions.
      La seule chose que puisse offrir un suzerain à son vassal c’est sa libération, après c’est deux entitéss mènent leur propre vie chacun de leur côté. L’ancien colonisé ne peut pas courir éternelement après son ancien maître en lui rappelant à quel point il était un vassal fidèle...

       

    • Exactement ce que je me suis dis. Rien à ajouter.


  • #1466483

    bon bah tout est clair, net, précis...plus à venir nous casser les c.....


  • Les chiffres parlent d’eux-mêmes...le pourcentages des pertes est pratiquement égal entre métropolitains et africains (au sens large)...Mais les tenants du "demander plus"savent que les français sont très mal informés à cause du monopole médiatique qui n’est jamais à un mensonge près pour croquer des subventions et autres privilèges... !!

    Merci à Bernard Lugan pour cette mise au point.. !!


  • Sans citer les sources, tout ça n’a aucune valeur.

     

  • Démonstration claire et concise. Un grand Homme qu’est Mr. Bernard Lugan !


  • Effectivement, environ 30000 tués sur 407000 mobilisés depuis toutes les colonies africaines, soit 7.3%.

    Sur les 180000 soldats noirs mobilisés, on a estimé à 2500 les pertes issues de la Guinée, pays sur grand-père de BlackM...

    C’est assez loin de la boucherie qui aura bien eu lieu pour les français de métropole. Car, il ne faut oublier qu’en sus des 1.4 millions de morts, il y eut 4.3 millions de soldats blessés, pour une moyenne de pertes humaines 17%.

    La Bretagne par exemple, fournira environ 593000 hommes et aura environ 150000 morts, soit 22% de pertes.

     

    • En effet, et la raison ont la trouve en grande partie dans les cahiers du cercle proudhon édité par KK. Il est rapporté qu’à l’aube de la Grande Guerre la tension sociale était grande dans les milieux ruraux et ouvriers, il n’est pas impensable que nos chers républicains de l’époque aient vu ici le moyen de se débarrasser d’un futur problème. Ne pas oublier également que l’un des fers de lance principale de la contestation en France pré-1914 c’est l’Action Française, et que la Grande Guerre la vidée plus particulièrement que n’importe quelle autre association politique de l’époque, mais après on va m’accuser de complotisme...
      C’est là que je prend connaissance de l’ampleur stratégique de l’action d’ER, en nous informant on nous donne des clés pour éviter de se faire piéger comme les français de jadis.

      Nous n’avons aucune excuse, dévier une colère sociale légitime par des conflits politiques (national ou internationale), nos élites savent faire sans aucun remord, même au prix de la pire boucherie que ce pays à connue. Nous le savons et l’Histoire ne nous pardonnera pas de nous faire duper, comme l’on peut le pardonner à nos ancêtres.


  • D’un côté le sérieux des chiffres et de l’autre la fantasmatique émotionnelle mémorielle...
    Le meilleur hommage à rendre aux morts, tous, et des deux côtés des tranchées (les soldats allemands sont tout autant honorables que les nôtres), c’est bien d’identifier les ordures aux commandes et de refuser de tuer et mourir pour eux. Du pacifisme lucide et burné, comme celui du Christ et de Céline, chacun à leur façon. Deux noms assez peu goûtés de nos élites d’ailleurs...


  • #1466566

    Un arrière grand père et un grand oncle du Maroc, 3e Régiment de marche de zouaves et brigade du général Ditte, tombés pendant la bataille de la Marne. Mon grand-père fut goumier pendant la seconde, ils étaient nombreux à être parti des Doukkalas. S’ils étaient encore vivant, ils se moqueraient de tous ceux qui ressortent ces chiffres, leurs vies avaient bien plus d’importance que ceux qui s’en servent pour faire des statistiques. Surtout si ces mêmes personnes étaient à l’abris ou dans l’autre camps.

     

    • #1466640

      Vous n’avez pas bien lu Mr Lugan. Il ne prétend pas se moquer de votre arrière grand-père, bien au contraire. Il démontre que le nombre de "chair à canon française indigène (blanche)" était + 90 fois supérieur que celui de la "chair à canon des colonies".
      En revanche, on comprend bien que la vie de votre parenté vous importe plus que toute autre. En général, il en va de même pour chacun de nous.
      Dans la pensée des fous qui poussent à la guerre et à toute son horreur, ces millions de soldats ne sont que des numéros, des chiffres... y compris votre arrière grand-père.
      Que diriez-vous de remplacer le peuple marocain (terre de vos ancêtres, votre ex-patrie ?) par autre chose ? ah mais suis-bête, dans le cerveau des mêmes fous, c’est déjà prévu.
      Comme quoi, Soral a raison. Rien ne sert de se foutre sur la gueule car celui qui gagne n’est jamais sur le champ de bataille.
      Paix.


    • #1466720

      Je crois que vous avez mal compris qui je désigne ou c’est peut être moi qui me suis mal fait comprendre. D’abord, j’ai beaucoup de respect pour le travail de Lugan et notamment pour ses analyses sur la situation africaine, car je me rends souvent en Afrique et j’ai une lecture assez claire de la situation en partie grâce à ce qu’il a pu dire et écrire. Concernant mon commentaires, je visais ceux qui instrumentalisent nos morts africains tombés pour la France.


  • #1466571

    Voilà qui a le mérite d’être très clair...
    Bien que chair à canon au même titre que la jeunesse française de souche.
    Merci et chapeau bas Monsieur Lugan


  • Précisions en outre que dans les termes « guerre mondiale » il faut entendre que personne n’est épargné.
    Beaucoup d’Africains devraient se réjouir d’avoir été sous la protection française durant cette période. Car, livrés à eux-mêmes, ils auraient payé un bien plus lourd tribu en vies humaines.

     

    • @ dex,

      "
      Beaucoup d’Africains devraient se réjouir d’avoir été sous la protection française durant cette période. Car, livrés à eux-mêmes, ils auraient payé un bien plus lourd tribùu en vies humaines"
      ...........
      Et éclaires nos lanternes un peu s’il te plait !? Si la France elle même n’a pas pu se proteger etant occupée comment protégerait- elle ces pauvres africains ! Il ne faut pas prendre les africains que pour des cons même s’il y en a aussi dans le tas !


  • Je suis pour que la verite eclate dans tout les domaines.Sur certain sujet le courage n’est pas au rendez vous malheureusement car le remplacement de peuple commence par les élites.

     

    • @Dex, ton affirmation est vraiment choquante ! ça fait genre "merci grand homme blanc !". Les africains n’avait certes pas besoin d’un ordo ab chaos sur leur continent !.

      Mon grand-père y était à cette première guerre de 14, ouf ! heureusement il est revenu au pays sain et sauf !. Amen !.


  • Il faut faire lire cet article à Dieudonné. Cf son spectacle le mur et son sketch sur les tirailleurs africains.

     

  • Bonjour, avez-vous des chiffres pour les périodes qui ont suivies la seconde guerre mondiale ? Histoire de répondre à ceux qui répètent sans arrêt que "les étrangers ont reconstruits la France"

    Merci d’avance


  • Merci Monsieur le professeur pour votre travail, et merci à E&R de relayer.
    Cordialement.


  • http://chtimiste.com/

    Pour tout ceux intéressés de retrouver un aïeul selon le régiment ( concerne uniquement 14-18 aller dans photos )


  • D’après wikipédia, les effectifs britanniques était légèrement supérieur à ceux des Français, et les effectifs Russes , le double.

    Est-ce que ça voudrait dire que l’immigration britannique en France devrait être 20 fois supérieure à celle des Africains, et celle des Russes 40 fois ?
    À eux deux, 60 fois.
    Où est-ce qu’on va les mettre ?


Commentaires suivants