Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Retour au réel pour la fondatrice de Femen au Brésil

Elle change de camp, milite contre l’avortement et dénonce le féminisme

Sara Fernanda Giromin, connue sous le nom de Sara Winter, est la fondatrice de l’antenne Femen au Brésil. Trois ans après avoir été l’une des figures médiatiques du féminisme dans ce pays, elle change de camp, passe du côté pro-vie et publie un livre incendiaire intitulé Vadia, Não ! Sete vezes eu fui traida pelo feminismo (Salope, non ! Sept fois j’ai été trahie par le féminisme) dans lequel elle dénonce le mouvement Femen, qui l’a forcée à consommer des drogues, à avoir des relations sexuelles avec des étrangers, et même à être violée par une lesbienne.

Ce changement d’attitude envers l’avortement et le féminisme a commencé pour Sara Giromin en octobre dernier, quand elle a reconnu son regret d’avoir avorté son premier bébé. Elle assure qu’avec la naissance de son second enfant, elle a ouvert les yeux concernant le droit à la vie.

Sara Giromin prie les femmes qui envisagent un avortement d’y réfléchir à deux fois.

« Je me repens d’avoir avorté et maintenant je demande pardon », explique Sara Giromin, qui raconte : « Depuis la naissance de mon bébé, il y a un mois, ma vie a pris un nouveau sens. Je vous écris pendant qu’il dort paisiblement sur mes genoux. C’est la meilleure sensation au monde. »

Elle demande aux femmes qui sont « désespérées et pensent avorter de bien réfléchir à cette question » et ajoute : « Cela me donne beaucoup de peine de l’avoir fait. Je ne veux pas la même chose pour vous. »

Sara Fernanda Giromin raconte dans son livre que le collectif féministe est une « secte » qui utilise les femmes comme des objets, favorise le lesbianisme et cache la pédophilie dans ses rangs.

Elle prévient également que « les femmes qui sont impliquées dans ce mouvement sont de la matière au pire sens du mot. Elles sont des objets qui favorisent la haine contre la religion chrétienne, la haine contre les hommes et la haine contre l’équilibre des familles ».

Elle indique également qu’elle a été forcée de renoncer à son hétérosexualité, afin d’y être respectée. « Les femmes lesbiennes et bisexuelles ont beaucoup plus de voix et de respect au sein du mouvement, de sorte que, dans la recherche de la reconnaissance de mon combat, j’ai détruit ma condition sexuelle », déplore l’ex-Femen.

Sara Giromin a annoncé qu’elle verserait un pourcentage des bénéfices provenant de la vente de son livre à des causes pro-vie et a même commencé à donner des conférences contre le féminisme, l’idéologie du genre et le marxisme culturel.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un miracle... :-)

    L’espoir n’est donc pas vain de voir nos pires ennemis d’aujourd’hui devenir nos meilleurs alliés de demain.

     

  • Je pense que rien qu’en montrant la photo de caroline Fourest, ça dissuade déjà pas mal de devenir Femen .....


  • Eh bien, autant je me réjouis de ce changement, autant je suis désolé d’apprendre ce qu’elle a enduré ! Et je compatis également pour la douleur qu’elle ressent d’avoir avorté !
    Puissent toutes les Femen suivre la même voie que Sara Fernanda Giromin ! Voilà au moins une bonne nouvelle pour cette année !

     

  • Comme ont dit, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis...

     

  • Bravo !
    Il n’est jamais trop tard pour se repentir !

    Bonne Année !


  • Voila une très bonne nouvelle pour ce début 2016 !


  • #1359130
    le 01/01/2016 par La pâtissier du coin
    Retour au réel pour la fondatrice de Femen au Brésil

    C’est ce que j’ai toujours pensé : le groupe FEMEN n’est qu’un produit de SATAN e rien d’autre ... DETRUIRE les femmes pour DETRUIRE nos sociétés

     

  • #1359136

    J’aimerais l’entendre sur un plateau face à Caroline Fourest et Mazarine Pingeot.
    Du sens et de l’espoir contre du vide et du cynisme.

     

  • Un espoir pour Caroline fourrest ? Peut-etre voudrait-elle aussi avoir un enfant avec un homme dans les années qui viennent ? Suis-je un voyant ou ai-je un cerveau malade ?

     

  • C’est marrant car je me faisais la remarque, les mouvements féministes ce sont de plus en plus des lesbiennes.

    Je ne sais pas si des lesbiennes sont pertinentes en ce qui concerne les besoins des femmes hétérosexuelles ?
    Je ne vois pas trop comment fonder une famille si l’on déteste tous les hommes.

     

    • #1359285

      Heu les homossexuelles ne détestent pas les hommes, comme l’a dit Soral, elles découvrent avec douleur à l’adolescence quelles sont sexuellement attirées par les femmes. Ce n’est pas un choix (comme l’a dit Soral dans sa vidéo sur la "libération sexuelle"). Je sais de quoi je parle, je suis moi même homo.


    • #1359335

      Leila Weval je vous embrasse. Je suis un homme 100% hétéro et il se trouve que dans ce que je définis comme mon cercle d’amis (et il est restreint), il y a un couple de femmes. Il est même arrivé qu’elles me demandent conseille lors de certains problèmes conjugaux. Elles veulent juste vivre en paix et ne sont en guère avec personne... Les homos du quotidien n’ont pas besoin d’un « lobby » pour les « défendre »...Pas besoin de récupération du système qui les sacrifieront le moment voulu...


    • Non non, mais je parlais des homosexuelles qui sont féministes.
      Pas des homosexuelles qui ne sont pas féministes :p


  • Rien est impossible à Dieu.

     

  • #1359196

    Qu’on soit croyant ou pas, le pouvoir de la vie est inégalable, la science (surtout dans le domaine du bio-médical) ne devrait servir qu’à aider les plus faibles ou les accidentés à continuer leur course vers et pour la vie. Les mouvements, idéologies ou convergences d’intérêts qui prônent la mort comme vecteur d’organisation sociale sont au mieux dans l’erreur la plus pure, la mascarade, au pire dans une volonté homicide autodestructrice qui va à l’encontre de toutes les réalités anthropologiques et qui renvoient aux cultes du mal. La mort n’est qu’une conséquence de la vie et une étape vers la vie de nouveau.
    Pesticides, herbicides, avortement compulsif et consumériste, euthanasie organisée, théorie gender et queer, inceste, pédophilie, manipulation du génome, brevetage du vivant, ... en sont les conséquences malsaines et contre nature.
    Félicitation à cette femme qui a compris qu’elle se fourvoyait grâce au miracle de la vie, longue vie à elle et à son enfant. Qu’elle l’éduque dans le respect quotidien de la vie.


  • Excellente nouvelle !
    Comme quoi certains esprits se réveillent !


  • Tout le bonheur du monde avec son jeune bébé. Nos enfants sont tellement loin de ces combats idéologiques si usants, fatigants, qui sont le lot de la vie d’adulte. Parfois, l’enfance nous révèle ce qu’on a perdu et nous invite à nous reconnecter à l’essentiel.


  • ABSURDITE des femmes qui prônent l’avortement : si leurs mères y avaient eu recours, elles n’existeraient pas et elles ne pourraient donc pas déblatérer en faveur de l’IVG .


  • Ha mais c’est cette FEMEN brésilienne dont j’avais lu les exploits aberrants sur l’excellent site Téléchatte que j’ai découvert grâce au beaucoup moins excellent dentiste obèse :

    http://www.telechatte.fr/La-machism...

    Elle a du lire l’article dont l’introduction résumait toute la contradiction de son combat (contre le machisme, en l’occurrence) :




    "On ne rigole pas ! Une militante féministe s’enchaîne nue contre "le machisme qui tue" ! Si le machisme tue, le ridicule ne tue pas, c’est sûr. Car le sexe parfaitement épilé de cette militante nous montre son inféodation parfaite au... machisme !"



  • C’est du propre !

    Merci à elle pour avoir eu le courage d’en faire l’expérience - chacun ses convictions - et ensuite dénoncer une dérive... de plus ?


  • #1359304
    le 02/01/2016 par Ulfberht (Mansur)
    Retour au réel pour la fondatrice de Femen au Brésil

    Le mouvement femen est certes largement dirigé contre le christianisme... et pourtant il n’aurait pas pu prospérer ni même naître ailleurs qu’en terre chrétienne.


  • sur KK bientôt ?


  • #1359373

    Le système de prédateurs nomades qui nous domine, après avoir créé par la fourberie et la violence, le contexte idéologique pourri dans lequel nous perdons notre âme, fabrique et finance des bataillons de dépravées, légions de l’horreur.
    Cette jeune femme a non seulement vécu l’enfer, mais elle a aussi été un instrument de sa diffusion. Que sont livre témoignage serve de répulsif à celles qui pourraient être instrumentalisées, dans tous les domaines, par ces ligues fascistes de destruction de la femme, sous la main satanique de soros.


  • #1359397

    C’est un peu l’histoire de Silas chasseur de chrétien qui est devenu chrétien lui-même.
    Le comble du féminisme, c’est de défendre l’IVG et en même temps militer pour la GPA. Il y a quand même un paradoxe là dedans, même si j’ai une partie de la réponse.


  • Il lui a fallut quand même faire tout "ça" avant qu’elle ne se réveille, bon.. mieux vaut tard que jamais. Bravo Madame, je vous souhaite un bon rétablissement.


  • #1359947

    Il n’est jamais trop tard pour se réveiller !


Commentaires suivants