Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Riss et Malka s’attaquent à Marine Le Pen en BD

La mafia Charlie a besoin d’argent

Après La Face karchée de Sarkozy, le dessinateur et l’avocat-scénariste de BD s’attaquent à la présidente du FN, Marine Le Pen.

 

La rencontre. Ils se connaissent depuis près de vingt-cinq ans. On les rencontre tous les deux ensemble et on nous a prévenu : l’extraverti et l’introverti. Est-ce si simple ? L’avocat Malka est un extraverti qui a le goût du secret chevillé au corps et le dessinateur Riss est un introverti qui transgresse les tabous dans ses caricatures. Et, en effet, quelque chose, dans leur corps, porte la trace de cette double inconstance. Car Malka, plus sociable, parlera moins que Riss, plus réservé. Ils se méfient des postures, des discours. Ils semblent à eux-mêmes leurs propres vigies même s’ils sont protégés par plusieurs policiers du matin au soir. Le voudraient-ils, mais ils ne le veulent pas, que rien ne peut être oublié. Même les particules d’air semblent les ramener au drame d’hier.

 

Ils ont en commun une longue histoire

D’ailleurs, pour évoquer La Face crashée de Marine Le Pen, ils diront : « C’est un projet d’avant ». Ils ont en commun une longue histoire. Tout a commencé en 1992, lors de la renaissance de Charlie Hebdo. Malka a 24 ans, Riss a 26 ans. Le premier procès de Malka est d’ailleurs autour d’un dessin de Riss sur Caroline de Monaco. Ils vont progresser, en parallèle, chacun dans son domaine. Aujourd’hui : l’un est un avocat et scénariste réputé ; l’autre est un grand dessinateur et le directeur de la publication de Charlie Hebdo. L’attentat contre Charlie Hebdo du 7 janvier 2015 a concentré leurs liens (par le nombre d’amis morts) et resserré leurs liens (par le nombre d’épreuves endurées). Riss était présent lors de l’attaque terroriste islamiste et a été blessé à l’épaule par balle. Elle aussi, son épaule, se rappelle à lui.

[...]

Marine Le Pen. La bande dessinée, La Face crashée de Marine Le Pen, est très sérieuse dans le fond. Le journaliste du Point Saïd Mahrane a vérifié ; le scénariste Richard Malka a raconté ; le dessinateur Riss (assisté de Ptiluc) a dessiné. Malka et Riss s’étaient déjà lancés dans l’aventure, sur une idée de Philippe Cohen, avec La Face karchée de Sarkozy (2006), envolée à 200 000 exemplaires. Quand Nicolas Sarkozy a croisé Richard Malka, il lui a lancé : « Pourquoi ne faites-vous pas une BD sur François Hollande ? », « Parce qu’on en vendrait 25 exemplaires », a répondu le scénariste. Ça et autre chose. Si les deux amis devaient faire une BD sur François Hollande, l’actuel président serait un simple fil rouge permettant de parler de la gauche dans son ensemble. Alors que, disent-ils, Nicolas Sarkozy, c’est Nicolas Sarkozy.

 

Parler de choses sérieuses de manière non sérieuse

Le journaliste Philippe Cohen, décédé en 2013, le voyait comme un personnage de BD en soi. Ils avaient aussi choisi Nicolas Sarkozy car ils pressentaient qu’il était l’homme autour de qui tout allait tourner durant la campagne pour l’élection présidentielle de 2007. Ils savent que Marine Le Pen va donner le ton, lors de la campagne pour 2017. Tout est donc réuni pour une bande dessinée provocatrice, drôle, dérangeante. Une nécessité d’information, un bon personnage pour BD, une forme d’expression populaire. Car, à chaque fois, le but est le même : parler de choses sérieuses de manière non sérieuse. Qui est réellement Marine Le Pen ? On connaît la façade, on ne connaît pas le visage. Malka, Riss et Mahrane racontent un parti où tout est marketé, sondé, formaté. Un parti anti-système en plein dans le système. Les membres du FN ne sont d’accord sur rien, sauf sur une idéologie anti-immigrés. Ils jouent sur la peur des « arabo-musulmans ». Le FN est un parti d’extrême droite : liaisons dangereuses et grosses ficelles.

La fiction et la réalité. Le journaliste Saïd Mahrane a été la voix de la raison par son devoir professionnel de neutralité. Ses notes de 30 000 signes se sont retrouvées concassées dans trois petites bulles de bande dessinée. On est dans la caricature mais tout a été vérifié. La jeunesse fêtarde, la dédiabolisation du parti, la rupture avec le père, les oppositions et les proximités au sein du FN avec, notamment, Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen. On rit beaucoup. Marine Le Pen se lève, au son de Dalida, et sera peut-être présidente en fin de journée. Elle se rend chez son psychanalyste, se souvient de son enfance avec les week-ends à la campagne (« ici, les filles, vous verrez des vaches plutôt que des Arabes ! »), de sa sœur Marie-Caroline destinée à la politique, de son rêve d’être avocate, de son père omnipotent.

Mais plus drôle que Marine Le Pen, il y a l’entourage de Marine Le Pen. Riss dessine une Marine Le Pen accablée sous le poids du père, mais entourée d’une garde rapprochée épanouie. « Marine Le Pen n’est jamais détendue. Son entourage, lui, n’en revient pas d’être arrivé là où il est. Après, Gilbert Collard, on peut le poser n’importe où, il est heureux. Il mériterait une BD à lui tout seul. Je me souviens de lui à Nîmes, dans une cour d’assises, plaidant avec des lunettes de soleil. Le FN, entre Alain Soral et Bruno Gollnisch, c’est La Nef des fous. On est dans "Freaks". Quand on est un dessinateur de presse, on est dans la caricature et l’outrance mais vient toujours un moment, avec le FN, où l’on est dépassé par la réalité ».

Lire l’intégralité de l’article sur lejdd.fr

Les dessins que Riss et Malka n’oseront pas faire sont chez Kontre Kulture :

Les faces cachées de Malka et Riss, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1566897

    2017 approche ..... les Parasites et fumiers , en PRISON -

     

  • #1566934

    Attaquer Marine le Pen ?! Quel courage ils ont, quelle capacité de subversion et de résistance à l’oppression ! On reste admiratif devant tant de témérité et de hardiesse...


  • #1566973

    « Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu hais".

    (Francis Blanche)


  • #1566975

    Riss peut -il nous dire comment il a fait pour avoir 70% de Charlie Hebdo ,histoire de rire .

     

  • #1566985

    Quels rebelles !
    J’en ai le souffle coupé...

     

  • #1566990
    le 28/09/2016 par La porte en bois
    Riss et Malka s’attaquent à Marine Le Pen en BD

    Espérons qu’ils ne vont pas comme d’habitude racketter l’État pour financer leur truc, parce que même si c’est pas grave puisque c’est l’État qui paye, y’en à marre de leurs trucs... Socialo-sioniste, non ?


  • #1566994

    « Le FN, entre Alain Soral et Bruno Gollnisch, c’est La Nef des fous. On est dans Freaks »

    C’est curieux pour des gens qui se revendique d’être de la rébellion d’avoir autant de mépris et d’aversion pour ceux qui sont véritablement des marginaux (dans le sens "belmondien" du terme).
    C’est la célébré rancœur du faux qui se drape des habits du vrai face à la vérité.
    C’est la police de la liberté qui vous reproche de ne pas avoir de papiers en règle.


  • #1567024

    " Il serait souhaitable que cette BD figure en bonne place dans tous les CDI des collèges et lycées, et les professeurs d’Instruction Civique pourraient s’en servir de base pour montrer aux élèves quels sont les dangers qui menacent notre démocratie ".


  • #1567032
    le 28/09/2016 par Le Pen, vite !
    Riss et Malka s’attaquent à Marine Le Pen en BD

    Le FN, entre Alain Soral et Bruno Gollnisch, c’est La Nef des fous. On est dans "Freaks". Quand on est un dessinateur de presse, on est dans la caricature et l’outrance mais vient toujours un moment, avec le FN, où l’on est dépassé par la réalité ».




    C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. La nef des fous, ils peuvent en parler ces deux zygotos, car ils voguent dessus depuis un bon bout de temps, avec pour compagnons de voyage une intolérance pathologique à la diversité d’opinion et une hystérie auto-entretenue en circuit fermé contre la France et les Français.


  • #1567084
    le 28/09/2016 par The Shoavengers
    Riss et Malka s’attaquent à Marine Le Pen en BD

    Non c’est bien.
    Une B.D. sur Sarko en 2006, il est élu en 2007.
    Une B.D. sur Marine en 2016, elle est élue en 2017.
    Ça fait partie du jeu démocratique. Les Guignols se sont moqués des autres pendant 20 ans, cela ne les a pas empêché d’être au pouvoir.
    Leur travail permettra au contraire la validation du FN dans le jeu "républicain" et "démocratique".
    Merci donc à eux.


  • #1567085

    J’ai déjà peur, dis donc....


  • #1567150

    Si (par bonheur) Marine Lepen devient notre futur chef d’état, on va bien rire avec ce genre de pitres. Ils vont se retrouver avec des chaussures de ciment au fond de la scène médiatique (jeu de mot subtil n’est-il pas ?)


  • #1567182

    Pas étonnant , toujours aussi malfaisants ces tristes sires ,
    ils se prennent pour qui ces anti- France . Vive MLP !
    Vive la France Patriote !


  • #1567194

    Pour Hollande et Sarkosy ,pas besoin de faire une BD ,juste écrire la vérité et quelques photos suffisent. Et la il y a matière à ricaner sans se creuser la tête .Ils n’ont pas choisi la facilité .

     

Commentaires suivants